France 2030 : 600 millions d’euros pour 13 nouveaux programmes de recherche

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 18/07/2022 |Modifié 18/07/2022

A l'occasion d'un déplacement dans l'Hérault, la ministre de l'Enseignement supérieur et de la Rechercher, Sylvie Retailleau a annoncé les 13 nouveaux programmes exploratoires lauréats de la deuxième vague des appels à projets Programmes et Équipements Prioritaires de Recherche Exploratoire (PEPR). Financé par France 2030, ce programme investit 3 milliards d’euros dans les laboratoires de nos établissements de recherche, pour positionner la France comme leader de l’innovation. Depuis 2021, 27 PEPR ont été lancés sur des domaines variés tels que l’environnement, la santé, les systèmes énergétiques, le quantique ou la cybersécurité.

Programmes et équipements prioritaires de recherche (PEPR) : 3 milliards d’euros mobilisés pour la recherche française

Cette action de France 2030 vise à structurer les communautés scientifiques en construisant ou consolidant un leadership français. Elle vise des domaines scientifiques considérés comme prioritaires aux niveaux national ou européen et liés ou susceptibles d’être liés à une transformation de grande ampleur (technologique, économique, sociétale, environnementale, etc.).
Les « Programmes et équipements prioritaires de recherche », dits PEPR, constituent le volet amont/recherche des stratégies de France 2030. Ils permettront de relever les défis que la France s’est fixée dans de nombreux domaines de recherche afin d’assurer à la France une place de premier rang dans ces domaines stratégiques pour son économie et sa souveraineté.
23 PEPR ont déjà été lancés dans ce cadre, pour un montant total d’investissement de 1,4 milliard d’euros
Depuis juin 2021, 23 programmes de recherche ont été lancés, dans des domaines stratégiques à fort impact sociétal : les systèmes énergétiques (hydrogène décarboné, batteries), l’environnement (eau, sols, décarbonation), la santé, les nouvelles technologies (quantique, cloud et 5G), la cybersécurité, l’alimentation.

1 milliard d’euros pour la recherche exploratoire


L’action PEPR exploratoires (1 Md€) visent à lancer des programmes de recherche dans des secteurs scientifiques ou technologiques en émergence, proposés par les communautés scientifiques, et pour lesquels l’Etat souhaite identifier et structurer des écosystèmes afin de pouvoir identifier si ces thématiques seront de nouveaux axes prioritaires pour la France tant sur l’amont que sur l’aval.
Sur proposition du jury international, l’Etat a décidé de retenir, lors de la première vague de l’appel à projets lancé en mai 2021, 4 programmes de recherche exploratoires destinés à soutenir à hauteur de 200 millions d’euros les communautés :
1.    DIADEM allie conception responsable des ressources et calcul numérique pour proposer à notre industrie des matériaux de nouvelle génération très compétitifs.
  • Pilotes scientifiques : CEA, CNRS.
  • Partenaires du programme : Université Paris-Saclay, Sorbonne Université, Institut Polytechnique de Paris, Université Grenoble-Alpes, Université de Lorraine, Université de Bordeaux, Université de Lyon.
2.    Faircarbon propose de mieux comprendre les cycles biogéochimiques afin de pouvoir changer résolument d’échelle vers la neutralité Carbone.
  • Pilotes scientifiques : CNRS, INRAE.
  • Partenaires du programme : IRD, CIRAD, CEA, Université Paris-Saclay, Aix-Marseille Université, Université de Montpellier.
3.    MoleculArXiv est au cœur de la transition numérique mais aussi écologique puisqu’il propose de développer le stockage de données sur l’ADN ou dérivés, une solution technologique radicale au problème de la conservation sur la durée de données toujours plus massives.
  • Pilote scientifique : CNRS.
  • Partenaires du programme : INRIA, Université de Strasbourg, Université Paris Sciences et Lettres, Université Côte d’Azur.
4.    OneWater nous fera évoluer vers une conception et une gestion plus responsable de l’eau en tant que bien commun essentiel.
  • Pilotes scientifiques : BRGM, CNRS, INRAE.
  • Partenaires du programme : IFREMER, IRD, Météo France, Université de Bordeaux, Université Claude Bernard Lyon 1, Université de Montpellier, Université Grenoble-Alpes, Université de Rennes 1, Université de Strasbourg, Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées.
Ces programmes sont ainsi au cœur des enjeux du changement climatique et de la transition numérique et constituent une première réponse de l’Etat à hauteur de 200 millions d’euros pour soutenir les communautés qui se sont mobilisées avec succès sur les thématiques prioritaires.
Il est prévu de lancer au total une vingtaine de programmes exploratoires d’ici 2023 pour un montant total d’un milliard d’euros.

PEPR Exploratoires : une seconde vague pour accélérer les ambitions avec 13 lauréats retenus, pour un total de plus de 600 millions d’euros

Comme le jury l’a constaté, les thématiques des autres dossiers correspondent à des enjeux scientifiques et technologiques de premier plan et concernent – au-delà des seuls pilotes – de nombreux établissements d’enseignement supérieur et de recherche.
Afin de poursuivre cette dynamique et de capitaliser sur le travail des établissements de recherche et du jury, l’Etat a lancé en septembre 2021 la deuxième vague de l’appel à programmes pour permettre à ces dossiers d’évoluer et de tenir compte des recommandations du jury. Il s’agissait aussi de permettre à d’autres dossiers de se constituer : 26 nouvelles candidatures se sont ainsi présentées.
Les lauréats de la seconde vague
ATLASea | Atlas des génomes marins : des données massives à l’innovation
  • Pilot(s) institution(s) : CEA, CNRS
  • Scientific director(s) : Patrick Wincker (CEA), Hugues Roest Crollius (CNRS)
  • FINANCEMENT ACCORDÉ   41,23 M€
BRIDGES | Relier les objectifs de conservation, de développement et de coopération pour accroître la résilience au changement climatique, à l’insécurité alimentaire et aux conflits émergents
  • Pilot(s) institution(s) : CNRS, IFREMER, IRD
  • Scientific director(s) : Joachim Claudet (CNRS), Anne RENAULT (IFREMER), Frédéric MÉNARD (IRD).
  • FINANCEMENT ACCORDE   28,31 M€
eNSEMBLE | Futur de la collaboration numérique
  • Pilot(s) institution(s) : CNRS, INRIA, UGA, UPS
  • Scientific director(s) : Gilles Bailly (CNRS), Stéphane Huot (INRIA), Laurence Nigay (UGA), Michel Beaudoin-Lafon (UPS).
  • FINANCEMENT ACCORDE   38,25 M€
IRIMa | Gestion intégrée des Risques pour des sociétés plus résilientes à l’ère des changements globaux
  • Pilot(s) institution(s) : BRGM, CNRS, UGA
  • Scientific director(s) : Soraya Boudia (UP), Didier Georges (UGA), Gilles Grandjean (BRGM)
  • FINANCEMENT ACCORDE   51,94M€
LUMA | Valoriser les interactions Lumière-Matière
  • Pilot(s) institution(s) : CNRS, CEA
  • Scientific director(s) :  Rémi Métivier (CNRS), Catalin Miron (CEA)
  • FINANCEMENT ACCORDE   40,38 M€
NumPex | Numérique Hautes Performances pour l’Exascale
  • Pilot(s) institution(s) : CEA, CNRS, INRIA
  • Scientific director(s) :  Jean-Yves Berthou (INRIA), Jérôme Bobin (CEA), Michel Dayde (CNRS)
  • FINANCEMENT ACCORDE   40,80 M€

O2R | Robotique Organique
  • Pilot(s) institution(s) : CEA, INRIA, CNRS
  • Scientific director(s) : Gregorio Ameyugo (CEA), Christian Duriez (INRIA), Philippe Fraisse (Univ. Montpellier)
  • FINANCEMENT ACCORDE   34 M€

Origins | Origines, des planètes à la vie – ruptures technologiques, sociétales et épistémiques
  • Pilot institution : CNRS
  • Scientific director : Alessandro Morbidelli (CNRS)
  • FINANCEMENT ACCORDE   45,51 M€

PROPSY | Projet-Programme en Psychiatrie de Précision
  • Pilot(s) institution(s) :  INSERM, CNRS
  • Scientific director : Marion Leboyer (UPEC)
  • FINANCEMENT ACCORDE   80 M€

SOLU-BIOD | Biodiversité et solutions fondées sur la nature : innover avec la nature pour créer des impacts positifs pour la biodiversité, la société et l’économie
  • Pilot(s) institution(s) : CNRS and INRAE
  • Scientific director(s) : Martine Hossaert (CNRS) and Xavier Le Roux (INRAE)
  • FINANCEMENT ACCORDE   44,2 M€

SOUSSol | Sous-Sol, bien commun
  • Pilot(s) institution(s): CNRS, BRGM
  • Scientific director(s): Olivier Vidal (CNRS), Pierre Nehlig (BRGM) Xavier Arnauld de Sartre (CNRS)
  • FINANCEMENT ACCORDE   71,4 M€
SPIN | Innovations spintroniques pour un numérique frugal, agile et durable
  • Pilot(s) institution(s): CEA, CNRS, BRGM
  • Scientific director(s): Vincent Cros (CNRS), Lucian Prejbeanu (CEA)
  • FINANCEMENT ACCORDE   38,13 M€
TRACCS | TRAnsformer la modélisation du Climat pour les services Climatiques
  • Pilot(s) institution(s): CNRS, Météo-France
  • Scientific director(s): Masa Kageyama (CNRS) Samuel Morin (Météo-France)
  • FINANCEMENT ACCORDE   51 M€

Partager la page