France 2030 : 175 M€ supplémentaires pour développer la filière hydrogène

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 17/05/2023 |Modifié 17/05/2023

Agnès Pannier-Runacher, ministre de la Transition énergétique, Roland Lescure, ministre délégué chargé de l’Industrie, et Clément Beaune, ministre délégué chargé des Transports, annoncent, aux côtés de Bruno Bonnell, secrétaire général pour l’investissement en charge de France 2030, la relance de l’appel à projets « Ecosystèmes territoriaux hydrogène ».

Accélérer le développement de la filière hydrogène, cruciale pour mener notre transition énergétique et écologique, est une priorité pour le Gouvernement. C’est pourquoi il s’est doté d’une stratégie nationale pour le développement de l’hydrogène décarboné en 2020 et consacre, notamment à travers France 2030, 9 milliards d’euros au déploiement de cette technologie en s’appuyant sur les laboratoires de recherche et les industriels français à la pointe de l’innovation.
Dans ce cadre, l’appel à projets « Ecosytèmes territoriaux hydrogène » de France 2030 vise à financer la production et la distribution d’hydrogène et le déploiement de véhicules. Depuis 2018, ce sont ainsi 35 écosystèmes qui ont été soutenus partout en France pour plus de 320 millions d’euros de soutiens publics.
Pour aller plus loin encore, les ministres annoncent ce jour une nouvelle enveloppe de 175 millions d’euros de France 2030 et du ministère de la Transition énergétique afin de relancer cet appel à projets. L’objectif est de développer des écosystèmes combinant, à l’échelle d’un territoire donné, les différents maillons de la chaîne : production d’hydrogène, distribution d’hydrogène et usages de l’hydrogène, qu’ils soient industriels ou de mobilité. Cette combinaison facilite l’émergence d’infrastructures mutualisées pour optimiser le coût de l’hydrogène et la synchronisation des investissements sur l’ensemble de la chaîne. L’appel à projets encourage également à former des consortiums de partenaires, associant investisseurs / exploitants d’infrastructures et utilisateurs d’hydrogène.
Les projets déposés seront évalués, mis en concurrence et sélectionnés au sein de trois catégories :
  • Catégorie 1 : Nouveaux écosystèmes avec usages industriels majoritaires
  • Catégorie 2 : Nouveaux écosystèmes avec usages de mobilité majoritaires
  • Catégorie 3 : Extension d’écosystèmes existants via de nouveaux usages de mobilité

Opéré par l’Ademe, les candidatures sont ouvertes jusqu’au 15 septembre 2023.
Le cahier des charges du dispositif est accessible ici : https://agirpourlatransition.ademe.fr/entreprises/aides-financieres/20230330/ecosystemes-territoriaux-hydrogene-ecosysh2
Agnès Pannier-Runacher a déclaré :
« Le Gouvernement s’engage une fois de plus, au plus près des territoires, en faveur du développement de la filière hydrogène. Et pour cause : l’hydrogène est un atout pour permettre la décarbonation de notre économie, et en particulier de secteurs qui ne disposent pas d’alternatives. Deux piliers apparaissent incontournables à notre feuille de route : d’une part développer une filière française sur l’ensemble de la chaîne de valeur, et d’autre part faire émerger et déployer sur le territoire les solutions concrètes de l’hydrogène décarboné. Je sais pouvoir compter sur la mobilisation des filières dans le cadre de la mise à jour de notre stratégie sur l’hydrogène que nous a confié, en novembre dernier, le Président de la République."
Roland Lescure a déclaré :
« L’Etat s’engage auprès des entreprises depuis 2018 pour soutenir le développement de l’hydrogène décarboné, qui est l’une des solutions indispensables pour permettre la décarbonation de nos modes de transport et ainsi le respect de nos objectifs de réduction de nos émissions de gaz à effet de serre. Doté de 175 M € supplémentaires, je me réjouis de la relance de cet appel à projets qui permettra notamment de développer des stations-services de distribution de l’hydrogène et de faciliter l’acquisition de moyens de transport à hydrogène ».
Clément Beaune, a déclaré :
« L’Etat s’engage auprès des entreprises depuis 2018 pour soutenir le développement de l’hydrogène décarboné, qui est l’une des solutions indispensables pour permettre la décarbonation de nos modes de transport et ainsi le respect de nos objectifs de réduction des gaz à effet de serre. Doté de 175 M € supplémentaires, je me réjouis de la relance de cet appel à projets qui permettra notamment de développer des stations-services de distribution de l’hydrogène et de faciliter l’acquisition de véhicules à hydrogène ».

Partager la page