France 2030 : 13 nouveaux lauréats de l'appel à projets "Première usine"

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 12/05/2023 |Modifié 12/05/2023

Après les annonces du Président de la République sur la stratégie de réindustrialisation de la France, Roland Lescure, ministre délégué en charge de l’industrie et Jean-Noël Barrot, ministre délégué chargé de la Transition Numérique et des Télécommunications, avec Bruno Bonnell, secrétaire général pour l'investissement, en charge de France 2030 annonces les lauréats de la vague 2 de l’Appel à projets « Première usine », lancé dans le cadre de France 2030 et opéré par Bpifrance. Ils viennent s’ajouter aux dix-huit lauréats de la première vague de l’appel à projets.

Le Gouvernement annonce le soutien à treize projets de premières usines, retenus dans le cadre de l’appel à projet « Première usine » de France 2030 lancé en janvier 2022. Ils viennent s’ajouter aux dix-huit lauréats de la première vague de l’appel à projets.
Cette stratégie « Start-ups industrielles », dotée de 2,3 Md€ au total, vise à faciliter pour les start-ups l’étape de l’industrialisation de leur production, pour augmenter le nombre de projets qui parviennent à l’étape industrielle.
Les 1 000 start-ups françaises à vocation industrielles permettent de convertir le potentiel d’innovation en potentiel industriel. La stratégie « start-up industrielles » vise à lever les freins qui empêchent leur émergence et l’industrialisation des start-ups notamment les difficultés de financement, au moment d’installer une première usine sur le territoire national.
L’annonce d’une nouvelle vague de lauréats de l’appel à projets « Première usine » confirme la dynamique industrielle croissante au sein de l’écosystème French Tech. Historiquement tourné vers le numérique, cet écosystème voit de plus de plus en plus émerger des projets d’usines issus de start-ups et devient un moteur essentiel de ré-industrialisation.
Alors que la première génération de start-ups industrielles s’installent comme des acteurs industriels d’importance, les deux cents candidatures déposées à cet appel à projets traduisent le changement d’ADN de cet écosystème French Tech et les perspectives de voir des dizaines de sites industriels ouvrir dans les prochaines années. Une nouvelle vague de lauréats sera annoncée d’ici la fin du premier semestre 2023 pour accompagner cette dynamique.
L’appel à projets, doté d’une enveloppe de 550 M€ sur la période 2022-2026 est destiné aux start-ups et aux PME innovantes. Il permet de soutenir financièrement des projets d’implantation sur le territoire de premières usines destinées à la production de produits innovants.
Ainsi, treize projets de premières usines ont été retenus à l’issue de l’examen de près de 60 candidatures déposées lors de la deuxième relève le 4 septembre 2022. Ces treize projets représentent 57 M€ d’aides de l’Etat pour 236 M€ d’investissements cumulés, ils portent sur l’industrialisation de produits innovants dans des secteurs stratégiques et porteurs à l’image des biotechnologies, de l’électronique, de l’hydrogène, des matériaux bas carbone ou de la robotique.
Ces lauréats s’ajoutent aux dix-huit projets annoncés en novembre 2022, portant le nombre de premières implantations industrielles soutenues par l’appel à projets à 31 depuis son ouverture en avril 2022.
Ces lauréats vont nous permettre de transformer partout sur nos territoires le potentiel d’innovation en capacité de production et de faire émerger des acteurs ayant vocation à être des leaders sur leurs marchés.

Partager la page