Des initiatives contre le gaspillage alimentaire

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 26/07/2021

Indispensable à la transition écologique, l'action contre le gaspillage est aussi une source d’économies. Retour sur différentes initiatives mises en place pour limiter les pertes alimentaires.

Partager la page

Photo : Getty
Pique-nique, barbecue, camping… L’été est traditionnellement propice aux repas entre amis ou en famille et donc au gaspillage alimentaire. En France, ces pertes représentent 10 millions de tonnes de produits par an.
Pour adopter les bons réflexes en cette période estivale, l’Agence de la transition écologique (Ademe) a récemment partagé les astuces pour un pique-nique sans déchet :
  • privilégier le fait maison : tarte salée, salade composée, sandwichs… ;
  • apporter des boîtes réutilisables pour emballer et emporter vos plats : boîtes en métal ou plastique, bocaux au lieu de l’aluminium et le film étirable jetable ;
  • apporter ses assiettes, verres et couverts pour manger ;
  • pour s’hydrater, privilégier une gourde, au lieu des bouteilles en plastique, des écocups pour boire, et un thermos pour les boissons chaudes.
Mais, c’est évidemment toute l’année qu’il faut réduire les pertes de denrées alimentaires. Depuis 2020, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire s’attache à transformer en profondeur notre système pour agir efficacement contre toutes les formes de gaspillage.

La chaîne alimentaire

Le gaspillage alimentaire touche les différentes étapes de la chaîne alimentaire : production, transformation, distribution puis consommation. \nCôté consommation, qui représente un tiers des pertes, une étude de l’Ademe estime qu’ une personne gaspille 30 kg de nourriture par an dans son foyer , dont 7 kg de déchets alimentaires encore emballés. \nEn France, on évalue la valeur commerciale des pertes alimentaires à 16 milliards d’euros par an . Consultez l'étude de l'Ademe

Consultez l'étude de l'Ademe
Fixant de nouveaux objectifs pour les années à venir, la loi anti-gaspillage se décline en cinq grands axes :
  1. sortir du plastique jetable ;
  2. mieux informer les consommateurs ;
  3. agir contre le gaspillage et pour le réemploi solidaire ;
  4. agir contre l’obsolescence programmée ;
  5. mieux produire.

Sélection d'initiatives locales

Au niveau local, des initiatives innovantes ont été mises en place contre le gaspillage. En voici quelques exemples, en vidéo.

« nofilter » , contre les pertes et pour la conversion à l’agriculture bio

L’entreprise NoFilter s’engage auprès des agriculteurs français en transformant leurs écarts de tri en jus artisanaux naturels et en les accompagnant dans leur conversion vers l’agriculture bio.
Lutter contre le gaspillage alimentaire avec NoFilter

Corsica Comptoir, transformer les fruits invendus en direct

Avec le plan France Relance, Corsica Comptoir va pouvoir construire une usine permettant de transformer en jus les fruits non vendus, au plus près de l'exploitation située en Corse, pour ne pas les gaspiller.
Construire une usine de transformation de fruits invendus pour éviter le gaspillage | France Relance

« Too good to go » , anti-gaspillage sur « smartphone »

L’application « Too Good To Go » permet d'agir contre le gaspillage alimentaire en connectant ses utilisateurs avec des commerçants locaux qui souhaitent écouler leurs invendus à un prix avantageux.
Too good to go, l'application pour lutter contre le gaspillage alimentaire | #TousÉcologistes