De nouveaux dispositifs en faveur de la stratégie nationale pour le cloud

Publié 13/09/2022

Bruno Le Maire et Jean-Noël Barrot réaffirment la stratégie nationale pour le cloud et annoncent de nouveaux dispositifs en faveur du secteur.

Partager la page

Le cloud constitue un pilier majeur de la souveraineté politique et numérique et de l’autonomie stratégique de la France.
Source : Getty
Pour l’Europe et pour la France, le cloud constitue un potentiel économique indéniable dont le chiffre d’affaires représentera plus de 560 milliards d'euros en Europe, en 2030.
Au-delà de cet impératif économique, le cloud constitue un pilier majeur de la souveraineté politique et numérique et de l’autonomie stratégique de la France.
Bruno Le Maire et Jean-Noël Barrot renouvellent donc leur ambition numérique et leur soutien à l’écosystème du cloud, enjeu-clé de la transformation numérique de nos entreprises et de notre administration.
À l’occasion de leur déplacement à Strasbourg, pour l’inauguration du data center d’OVHCloud, le ministre de l'Économie, des Finances et de la Souveraineté industrielle et numérique et le ministre délégué chargé de la Transition numérique et des Télécommunications, ont présenté les cinq mesures suivantes :
  1. Un accompagnement vers l'obtention du visa SecNumCloud pour les PME.
  2. Le renforcement et la clarification de la doctrine afin de mieux accompagner la transformation numérique des administrations.
  3. Une réglementation ambitieuse à l’échelle du l’Union européenne pour une indépendance numérique à la hauteur des mutations technologiques.
  4. La nécessité pour la Commission européenne de valider dès que possible le Projet important d’intérêt européen commun (PIIEC) cloud, un projet européen d’envergure de 5 milliards d'euros pour que le cloud de demain soit inventé en Europe.
  5. La préfiguration d’un Comité stratégie de filière « numérique de confiance » confiée à Michel Paulin pour améliorer le dialogue entre l’État et l’écosystème.