Covoiturage : une prime de 100 euros pour les primo-conducteurs en 2023

Ce contenu a été publié sous le gouvernement de la Première ministre, Élisabeth Borne.

Publié 13/12/2022 |Modifié 12/04/2023 France Nation Verte

Objectif : tripler le nombre de trajets quotidiens réalisés en covoiturage.

Une voiture garée.
Le covoiturage, c'est bon pour la planète et pour le pouvoir d'achat.
C'est pourquoi le Gouvernement a lancé le 13 décembre 2022, avec France Nation verte, un Plan national covoiturage du quotidien, avec des mesures et des investissements inédits afin d’atteindre un objectif clair : tripler le nombre de trajets quotidiens réalisés en covoiturage, en passant à 3 millions de trajets par jour, contre 900 000 actuellement.
Depuis janvier 2023, les conducteurs qui utilisent le covoiturage reçoivent une prime de 100 euros, reversée par les plateformes de covoiturage, sous la forme d’un versement progressif :
  • une première partie au 1er covoiturage (25 € minimum)
  • le reste au 10e covoiturage, dans un délai de 3 mois à compter de son premier covoiturage.
Depuis son lancement, le dispositif gouvernemental affiche un premier bilan positif avec 2,7 millions de trajets effectués en 2023.Le seuil du million de trajet sur un mois a été dépassé pour la première fois en mars 2023. C’est deux fois plus qu’à la même période de l’année dernière.

Une campagne pour promouvoir le covoiturage du quotidien

Pour inciter les usagers à covoiturer pour une mobilité plus écologique et économique, les ministères de la Transition écologique et de la Cohésion des territoires et de la Transition énergétique lancent une campagne nationale sonore et numérique sur le covoiturage du quotidien.

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction