Comités techniques SIBEL en Île-de-France – janvier 2022

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 21/02/2022 |Modifié 21/02/2022

Le programme SIBEL, déployé en Île-de-France dans 3 départements (91, 93, 94) avec l’appui du coordinateur régional SocialCoBizz a réuni trois comités techniques au cours du mois de janvier.

Le programme SIBEL, déployé en Île-de-France dans 3 départements (91, 93, 94) avec l’appui du coordinateur régional SocialCoBizz a réuni trois comités techniques au cours du mois de janvier.
En Seine-Saint-Denis, où le programme est piloté par l’opérateur ARES, ce COTECH représente un point à mi-parcours : on compte 16 bénéficiaires en parcours dont 11 femmes, avec un niveau de français majoritairement alpha (non lecteur, non scripteur). L’ouverture des droits progresse, l’ensemble des participant·es disposant désormais d’un compte bancaire et d’un numéro de sécurité sociale provisoire. Côté logement, l’ensemble des personnes accompagnées ont à présent une demande de logement social valide ; le 93 reste cependant très en tension, d’où la nécessité d’un recours à d’autres solutions (SIAO 93, contingent préfectoral, Action Logement…). L’expulsion des bidonvilles représente un risque de décrochage majeur pour les personnes accompagnées dans le cadre du programme SIBEL, d’où la nécessité de privilégier une approche de résorption. Côté emploi, la mobilisation des SIAE du réseau Inser’eco 93 a permis l’organisation de visites métiers et d’entretiens pour les personnes accompagnées.
Pour le 91 et le 94, c’est l’opérateur ACINA qui pilote le déploiement du programme SIBEL : dans l’Essonne, où le programme est déjà lancé, le COTECH a permis de faire le point sur l’accompagnement et d’identifier les freins à lever : la mobilité des personnes accompagnées a été identifiée comme enjeu majeur et plusieurs solutions ont été évoquées pour faciliter leurs déplacements vers les centres de formation et les entreprises d’insertion.
Dans le Val-de-Marne, ce premier COTECH a permis de revenir sur le lancement du programme et ses différentes étapes : concertation avec les communes, stabilisation et amélioration des conditions de vie sur le terrain et ouverture des droits, identification des besoins et élaboration de parcours individualisés. deux informations collectives ont permis de recruter la première cohorte ; les formations rémunérées inscrites dans le dispositif « Compétences de base professionnelles » du Conseil Régional ont commencé en février à raison de 20h hebdomadaires.
Dans les deux départements, les SIAE sont mobilisées à travers les réseaux Act’Essonne et IAE94 pour faciliter l’accès à l’emploi, en sensibilisant les employeurs autour des publics SIBEL et en accueillant les personnes accompagnées pour des visites-métiers.

En savoir plus :

Partager la page