Élisabeth Borne devant l'Assemblée nationale le 6 juillet 2022.
Source : Getty

Ce qu'il faut retenir de la déclaration de politique générale d'Élisabeth Borne

Publié 06/07/2022

Pouvoir d’achat, écologie, égalité des chances… Retour sur les principales annonces de la cheffe du Gouvernement devant les parlementaires, ce mercredi 6 juillet 2022.

Partager la page

Pouvoir d’achat, écologie, égalité des chances… La Première ministre, Élisabeth Borne, a prononcé sa déclaration de politique générale, ce mercredi 6 juillet 2022, devant les parlementaires.
En vidéo, la déclaration de politique générale de la Première ministre
Dans son allocution, Élisabeth Borne a affirmé mesurer « l’ampleur de la tâche : les Français à protéger, la République à défendre, notre pays à rassembler et la planète à préserver. »
Puis, elle a invité les députés à « bâtir ensemble ». Car, « sur tous les sujets, je suis convaincue que nous pouvons trouver des solutions communes. »

Le projet du Gouvernement repose sur trois grands principes que sont la responsabilité environnementale, la responsabilité budgétaire et l'absence de hausse d'impôts.

Pouvoir d'achat

« Le pouvoir d'achat est un combat collectif. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Le premier défi fixé par la Première ministre est celui du pouvoir d'achat.

En plus des mesures déjà mises en œuvre, le Gouvernement présentera en conseil des ministres des textes d’urgence pour faire face à l’inflation.
Source : Service d'information du Gouvernement

« Face à l'inflation, nous avons protégé les Français et nous allons continuer. Dès demain, nous présenterons des textes d'urgence qui comporteront des mesures concrètes, rapides, efficaces. »
Le Gouvernement s'emploiera par ailleurs à rendre le logement - première dépense des Français - abordable pour chacun avec notamment le plafonnement de la hausse des loyers,  l'ouverture de la caution publique aux classes moyennes ou encore en construisant davantage de logements dans les zones en tension.

Plein emploi

« Nous devons changer notre rapport au travail. Et, le cœur de ce changement, c'est le plein emploi. »

Élisabeth Borne

Première ministre
La cheffe du Gouvernement a estimé devant les parlementaires que le plein emploi était « à notre portée ». Parmi les leviers cités pour y parvenir :
  • sortir du chômage de masse ;
  • transformer Pôle emploi en France Travail ;
  • relever le défi de l'orientation et de la formation ;
  • travailler plus longtemps.
Sur ce dernier point, Élisabeth Borne a été claire : « Nous devrons travailler progressivement un peu plus longtemps. (...) Notre pays a besoin d'une réforme de son système de retraite. »

Urgence écologique

« Ensemble nous gagnerons la bataille du climat. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Pour répondre au défi de l'urgence écologique, Élisabeth Borne a promis des « transformations radicales dans notre manière de produire, de nous loger, de nous déplacer, de consommer ». La mobilisation sera générale pour « devenir la première grande nation à sortir des énergies fossiles ».
Source : Service d'information du Gouvernement

« Nous engagerons des transformations radicales dans notre manière de produire, de nous loger, de nous déplacer, de consommer. »
Le tout, sans tomber dans la décroissance. La Première ministre a, au contraire, évoqué une « révolution écologique » liée aux innovations, filières nouvelles ou encore aux emplois d'avenir.

L'Europe, sous l'impulsion de la France, s'est fixé d'être neutre en carbone en 2050 et de réduire les émissions de gaz à effets de serre de 55 % d'ici à 2030.

Pour sortir du carbone, le Gouvernement entend se doter d'un « mix énergétique équilibré autour des énergies renouvelables et du nucléaire ».
Dans le détail, il s'agit de développer encore davantage des logements respectueux de l'environnement, des transports propres dont le ferroviairecolonne vertébrale d'une mobilité propre »), transformer notre modèle agricole et protéger l'environnement et la biodiversité.

Égalité des chances

« Nous refusons une société où la vie et les destins sont tracés selon le quartier où l'on naît, selon le lieu où l'on vit, selon la couleur de sa peau ou la profession de ses parents. »

Élisabeth Borne

Première ministre

Enfance et école

Source : Service d'information du Gouvernement

« Notre école, c'est celle qui garantit l'égalité et ne renonce jamais à l'excellence. Nous continuerons la refondation de l'école entamée lors du dernier quinquennat. »
« L'enfance sera une priorité de ce quinquennat » a rappelé la cheffe du Gouvernement qui souhaite « bâtir, avec les collectivités, un véritable service public de la petite enfance », via notamment 200 000 nouvelles places d'accueil et une aide aux familles monoparentales pour la garde des enfants jusqu'à 12 ans.
L'école est également un « chantier essentiel », « là où tout se joue ». Élisabeth Borne continuera donc la « refondation de l'école » entreprise pendant le précédent quinquennat.

Cette transformation passera notamment par la revalorisation des salaires des enseignants le cœur battant de la République ») et la coconstruction, avec eux, des évolutions de leur profession.
« La jeunesse doit continuer à faire vivre les valeurs républicaines », a aussi déclaré la Première ministre, c'est pourquoi le Service national universel continuera à être déployé sur le territoire.

Culture et sport

« Assumons d'être une nation culturelle. La culture sauve. La culture grandit. La culture fait l'âme et le rayonnement de notre pays. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Pour rendre la culture et le sport accessibles à tous, le Gouvernement entend :
  • étendre le Pass Culture dès la sixième ;
  • amplifier l'éducation artistique et culturelle ;
  • offrir en primaire à chaque élève 30 minutes de sport par jour ;
  • faire des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 un accélérateur de l'activité physique dans notre pays.

Santé, troisième âge, handicap

« Nous devons construire sur chaque territoire une offre de santé adaptée. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Après avoir salué l'action des soignants pendant la crise sanitaire, la cheffe du Gouvernement a annoncé des solutions structurantes, dont :
  • le lancement de concertations, dès septembre, partout en France, pour « lutter contre les déserts médicaux par une meilleure coordination entre les acteurs, entre la ville et l'hôpital, entre le public et le privé ;
  • le mise en place de MaPrimeAdapt' pour aménager les logements des personnes âgées ;
  • une réflexion pour inventer les établissements de long séjour de demainplus ouverts, plus humains et mieux médicalisés ») ;
  • la déconjugalisation de l'allocation adultes handicapés (AAH).
Source : Service d'information du Gouvernement

« Nous réformerons, avec vous et les associations, l'Allocation adultes handicapés en partant du principe de la déconjugalisation. C'est une question de dignité et une avancée très attendue. »

Cohésion des territoires

« La règle commune doit pouvoir s'adapter en fonction des spécificités de chaque territoire. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Pour réussir la cohésion des territoires, le Gouvernement poursuivra la logique de différenciation en donnant notamment plus de poids aux élus locaux (« le conseiller territorial peut être un bon moyen d'y parvenir »), en construisant un agenda territorial et en agissant contre la fracture numérique.

Sécurité

« Le combat pour la sécurité, c'est donc un combat pour l'égalité. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Sur ce volet sécuritaire, la Première ministre a, dans sa déclaration de politique générale, annoncé :
  • la création de 200 nouvelles brigades de gendarmeries ;
  • la création de 11 nouvelles unités de force mobile ;
  • le doublement du temps de présence des forces de l'ordre sur le terrain d'ici à 2030 ;
  • une réforme de l'investigation (formation plus longue, examen obligatoire d'officier de police judiciaire et création des assistants d'enquête).
Par ailleurs, le Gouvernement proposera une loi de programmation pour la justice et le recrutement de 8 500 magistrats et personnels de justice supplémentaires.

Souveraineté

« La souveraineté, ce n'est ni le repli sur soi, ni l'exclusion. Au contraire, c'est notre capacité à peser et affronter les crises. »

Élisabeth Borne

Première ministre
Le défi de la souveraineté est multiple :
  • souveraineté énergétique, industrielle et numérique : baisse des impôts et suppression du CVAE, dès la loi de finances 2023 ;
  • souveraineté alimentaire : loi d'orientation et d'avenir pour l'agriculture (rémunération, assurance...) ;
  • souveraineté stratégique : renforcer l'espace Schengen, contrôles accrus aux frontières, politique d'asile mieux coordonnée.
Service d'information du Gouvernement

« Nous devons assurer notre souveraineté. L'État a l'intention de détenir 100 % du capital d'EDF. »