Cantines scolaires, restaurants : l'origine des viandes indiquée dès mars

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 01/02/2022

Porc, volaille, agneau, mouton : à compter du 1er mars 2022, l’origine de la viande servie dans les cantines, restaurants et restaurants d’entreprises devra être indiquée.

Partager la page

Source: Getty
Plus de transparence dans la restauration collective. À compter du 1er mars 2022, l’origine de la viande (porc, volaille, agneau, mouton) servie dans toute la restauration hors domicile (cantines, restaurants, restaurants d’entreprises) devra être indiquée, comme cela est le cas pour les viandes bovines depuis 2002. L’étiquetage de l’origine des viandes devra mentionner le pays d’élevage et le pays d’abattage, qu’il s’agisse de viandes fraîches, réfrigérées, congelées ou surgelées. Cette obligation d'étiquetage fait suite à la publication d’ un décret, le jeudi 27 janvier, au Journal officiel .

L’indication de l’origine des viandes était une forte attente des consommateurs, elle devient aujourd’hui une réalité. Alors que plus de 50 % des viandes consommées dans les cantines scolaires sont importées, connaître l’origine des produits est un premier pas pour faire changer les comportements d’achat dans la restauration hors domicile, et plus particulièrement dans les cantines de nos enfants. En renforçant la transparence de l’information pour le consommateur, le Gouvernement renforce la qualité de l’alimentation en restauration collective.

Julien Denormandie, ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation.