Assurer l’accès à l’eau dans les bidonvilles, un an de partenariat avec l’ONG Solidarités International

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 02/08/2021 |Modifié 02/08/2021

Soutenue par la DIHAL, l’ONG Solidarités International a ouvert une mission en France pour améliorer les conditions de vie dans les bidonvilles en installant des accès à l’eau.

Au premier semestre 2020, la crise liée à l’épidémie de la Covid-19 a donné lieu à une mobilisation sans précédent sur les bidonvilles où le risque sanitaire et humanitaire était particulièrement élevé pour les habitants. L’accès à l’eau de ces populations vulnérables est immédiatement devenu un enjeu prioritaire. C’est pour répondre à cette urgence que l’ONG Solidarités International a ouvert une mission en France.
À l’automne 2020, Solidarités International a décidé de poursuivre et de consolider son intervention. En effet, la crise de la Covid-19 a permis de mettre en lumière un besoin en eau et en assainissement qui existait par ailleurs : les habitants des bidonvilles font partie des populations non-raccordées au réseau d’eau potable ou à des services d’assainissement décents. L’accès à l’eau dans ces lieux de vie informel constitue ainsi un enjeu de garantie du respect de la dignité humaine et du respect d’un droit humain fondamental. La DIHAL a soutenu le développement des missions de l’ONG en signant avec elle une convention et en lui apportant des cofinancements.

Solidarités International est intervenu sur des sites dans les départements de Seine-Saint-Denis, de Loire-Atlantique, de Haute-Garonne et dans le département du Nord. Depuis le début de sa mission, l’ONG a raccordé environ 55 sites, alimentant ainsi plus de 5500 personnes. Elle poursuit son travail de diagnostic dans d’autres départements afin d’évaluer les besoins et proposer aux collectivités locales et aux préfectures la réalisation d’accès à l’eau.
Encouragée par la DIHAL, l’ONG aimerait voir son action être reprise par les collectivités locales appuyées éventuellement par d’autres opérateurs associatifs. Pour réaliser les branchements, elle travaille aux côtés des opérateurs du réseau d’eau potable et en partenariat avec la Fondation Veolia et Aquassitance du Groupe SUEZ. Constatant qu’il y avait peu d’interventions sur l’accès à l’eau desquelles s’inspirer, Solidarités International et Action contre la faim, en partenariat avec d’autres organisations du secteur, ont décidé de rassembler les leçons tirées de leurs expériences dans un document commun. Ils ont capitalisé les solutions techniques, défini des standards, et étudié les pratiques des populations ciblées sous la forme d’un
.
Assurer l’accès à l’eau sur les bidonvilles, et plus généralement la sécurisation minimale des conditions de vie, est un des éléments essentiels d’une stratégie de résorption : en particulier, une meilleure hygiène facilite l’accès à l’école et à l’emploi. Le 23 septembre, un webinaire organisé par la DIHAL vous permettra d’en apprendre plus sur ce sujet !

Partager la page