Agissons contre les violences faites aux femmes

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 22/03/2021

Le contexte sanitaire est un facteur aggravant pour les femmes victimes de violences conjugales et leurs enfants. Plus que jamais, le Gouvernement reste pleinement mobilisé sur cette grande cause du quinquennat.

Depuis le début du quinquennat, plusieurs mesures concrètes ont été mises en place pour en finir avec les violences faites aux femmes.
Parmi elles, la suspension automatique de l'autorité parentale du parent auteur d'un homicide conjugal, la mise en place d'un bracelet anti-rapprochement destiné à assurer le contrôle à distance des conjoints ou ex-conjoints violents, la création du délit d'outrage sexiste ou encore la création de 1 000 nouvelles solutions de logement et d’hébergement.
Malheureusement, ce type de violences persiste. En 2020, 5 983 demandes de protection ont été répertoriées sur le territoire national .
Afin que chacun agisse contre ce fléau, des outils ont été mis en place, dont certains datent du premier confinement :
  • le 39 19, numéro gratuit et anonyme (disponible tous les jours de 9h à 21h) ;
  • un partenariat de 2 000 courses gratuites  avec Uber jusqu'au 31 mars 2021 ;
  • le site arretonslesviolences.gouv.fr disponible 24h/24 et 7 j/7 avec un tchat anonyme et non traçable ;
  • l'application « APP-ELLES » de soutien entre femmes (app-elles.fr) ;
  • un tchat gratuit (commentonsaime.fr) ;
  • le dispositif Alerte pharmacie, qui permet de se signaler en pharmacie. L'officine se charge ensuite d'alerter les forces de l'ordre ;
  • le 119 est à la dispoition des enfants (appel gratuit 24h/24, 7j/7) ;
  • le 01 40 47 06 06 (disponible du lundi au vendredi de 8h30 à 19h) est à la disposition des femmes en situation de handicap.
Victimes ou témoins de violences faites aux femmes, des solutions existent

Partager la page

Avez-vous trouvé les informations que vous cherchiez ?

Votre avis nous intéresse

Nous vous recommandons de ne pas inclure de données à caractère personnel dans les champs suivants.

Merci pour votre réponse !

L'équipe de gouvernement.fr vous remercie pour votre réponse qui participera à l'amélioration du site !

Le choix de la rédaction