Agir contre le changement climatique depuis l’espace

Ce contenu a été publié sous le gouvernement du Premier ministre, Jean Castex.

Publié 07/12/2021

Le premier congrès de l’instance française du « Space Climate Observatory » s’est tenu ce 7 décembre 2021 au ministère de la Transition écologique. Objectif : agir pour la planète avec les données satellite.

Partager la page

Photo : Getty
La « guerre contre le réchauffement climatique » se gagnera-t-elle dans les étoiles ? On le sait, la visualisation depuis l’espace a permis des avancées technologiques dans bien des domaines : agriculture, écologie, sécurité, défense… Nous l’oublierions presque mais les prévisions météorologiques proviennent des données fournies par les satellites en orbite autour de la Terre. L'action contre le réchauffement climatique tire, elle aussi, avantage des données spatiales pour l’observation des modifications climatiques et ses multiples conséquences. Les données d'observation de la Terre sont devenues un outil essentiel pour assurer l'observation des phénomènes liés au changement climatique (sécheresse, inondations, pollution, biodiversité, etc.). Plus de la moitié des variables nécessaires à son étude ne peuvent être obtenues que depuis l'espace.
L'Observatoire du climat spatial (SCO) fournit des outils pour étudier et surveiller les impacts du changement climatique au niveau local en combinant les données d'observations satellitaires avec d'autres sources. « Les outils d’observations de la Terre depuis l’espace offre des possibilités infinies », a déclaré Barbara Pompili à l'occasion du lancement du premier congrès de la déclinaison française du « Space Climate Observatory » .

Un SCO français

Le SCO International se décline aux échelons locaux à travers les SCO nationaux. Le développement de ces SCO nationaux relève de la responsabilité des membres du SCO International. Tout savoir sur le SCO français

Tout savoir sur le SCO français