Métropoles French tech

La French Tech : une ambition collective pour les start-up françaises

Mis à jour le 26 août 2021
Pour faire de la France une République numérique, le Gouvernement a lancé un grand mouvement de mobilisation collective pour la croissance et le rayonnement des start-up numériques françaises. La labellisation de Métropoles French Tech a permis de structurer l’écosystème français sous la forme d’un réseau rassemblant Paris et 13 autres écosystèmes remarquables qui sont les têtes de pont de la French Tech en régions. Des réseaux d’entrepreneurs français sont structurés dans 12 villes du monde entier, de New York à Tokyo en passant par Moscou et Le Cap, autour des « French Tech Hubs ». Le 25 juillet 2016, 9 réseaux thématiques French Tech ont été lancés.
Contenu publié sous la présidence de François Hollande du 15 mai 2012 au 15 Mai 2017
Lancement 27 novembre 2013Fleur Pellerin lance l'Initiative French Tech.
Californie12 février 2014François Hollande inaugure le « French Tech Hub » au cœur de la Silicon Valley .
Festival French TechJuin 2014Le premier Festival de la French Tech est l'occasion durant tout le mois de juin de mieux faire connaître les start-up et l'enjeu du numérique pour l'économie française. Le 11 juin est organisée à l'Elysée la conférence France Digital Day.
Labellisation12 novembre 2014Les noms des 9 premières Métropoles French Tech sont divulgués.
CES2015Janvier 2015La France envoie 120 start-up au CES 2015 de Las Vegas, constituant ainsi la 1re délégation d'Europe, et la 5e au niveau mondial.
Partenariat Etat - Cisco16 février 2015Manuel Valls signe un partenariat entre l'Etat et le spécialiste américain des réseaux Cisco qui choisit d'investir 100 millions de dollars dans la French Tech. Cisco entend aussi former 200 000 personnes au numérique en trois ans.
Labellisation24 juin 2015Axelle Lemaire et Emmanuel Macron annonce la labellisation de 4 nouvelles Métropoles Frenchtech (Brest, Lorraine, Nice, Normandie) et de 4 écosystèmes thématiques (Saint-Étienne, Alsace, Avignon, Angers).
French Tech Hubs29 janvier 2016 Après New-York, Israël, Tokyo, San Francisco et Moscou en 2015, 6 nouveaux hubs sont labellisés : Abidjan, Cape Town, Londres, Barcelone, Hong Kong et Montréal.
Paris French Tech Ticket2 mars 2016Le président de la République reçoit à l'Élysée les premiers lauréats du Paris French Tech Ticket
Résaux thématiques 25 juillet 20169 réseaux thématiques French Tech sont lancé pour structurer l’écosystème français. L’objectif : regrouper des entrepreneurs spécialisés dans un même domaine, pour les aider à faire face ensemble à leurs problématiques, et gagner en visibilité.
De quoi s'agit-il ?

Pourquoi ?

Aux États-Unis le numérique a généré plus d’un point de croissance annuelle sur les trente dernières années, et moitié moins en France. Réussir le virage du numérique permettrait d'apporter un demi point de croissance annuel au PIB français. D'ores et déjà, le numérique représente 5,5% du PIB français.

La France peut compter sur un tissu déjà dynamique de start-up. Qui sait par exemple que sur les douze premiers objets connectés les plus vendus aux États-Unis sur l’Apple Store, cinq sont français ? Qui sait que les entreprises françaises du web réalisent en moyenne 39% de leur chiffre d’affaires à l’international contre 3% pour les autres PME. Et aussi que dans les start-up numériques en France, 87% des contrats sont des CDI ?

Pour autant, il fallait structurer l'écosystème français numérique et lui permettre de gagner en visibilité sur la scène économique internationale. Attirer aussi les investisseurs et « tout faire pour que les prochains Google naissent  en France et le restent ». Telle est la devise du Gouvernement et l'ambition de la French Tech. 

En outre, le Gouvernement s’engage pour faire du développement et de la diffusion des technologies et usages numériques un atout économique et une source de progrès social, au service des valeurs de la République. C’est le sens du projet de République numérique.