Félicitations après la signature de l'accord de la COP24 en Pologne
17 décembre 2018 - Actualité

Accord COP 24 : "Désormais, la crainte d’un retour en arrière est effacée"

La France salue l’adoption des règles d’application de l’accord de Paris de décembre 2015, par les 196 États réunis à Katowice, en Pologne, pour la 24e conférence de l’ONU sur le Climat - COP 24.
 
 
"[Il] est indispensable à la mise en œuvre concrète et irréversible de l’accord de Paris. C’est une étape clé dans l’atteinte des objectifs fixés lors de la COP 21."
François de Rugy

 
La France a pleinement joué son rôle de garant de l’esprit de l’accord de Paris à travers la forte mobilisation gouvernementale. "La crainte d’un retour en arrière est effacée. Nous sommes lucides, beaucoup reste à accomplir. Dans un contexte difficile, cet accord constitue une victoire du multilatéralisme sur l’isolationnisme", a déclaré François de Rugy.

"Les outils d’application sont adoptés. Il nous faut maintenant continuer d'agir et mettre la transition écologique véritablement au cœur des politiques publiques", a souligné Brune Poirson.

Les objectifs portés par la France sont atteints :
  • mise en œuvre intégrale et immédiate des règles d’application de l’accord de Paris ;
  • mobilisation de financements soutenant l’action climatique ;
  • appel à la révision à la hausse de l’ambition des contributions déterminées au niveau national d’ici 2020, nécessaire pour stopper la hausse des températures à +1,5°.
Ces objectifs s’appuyaient sur trois piliers : la confiance, la solidarité, l’ambition.
  1. La confiance : les lignes directrices adoptées sur la réduction des émissions de CO2 sont universelles et s’appliquent à chaque pays. Un système rassemblant des informations sur la vulnérabilité des pays, leurs priorités d'actions et les efforts réalisés sera mise en place.
  2. La solidarité : fin 2020, un futur objectif financier remplacera les 100 Mds de dollars après 2025. Les pays développés poursuivent par ailleurs leur mobilisation, avec de nouvelles annonces financières. La France contribue à cet effort : 35M€ pour deux fonds ciblant l’adaptation dans les pays les plus vulnérables.
  3. L’ambition : la COP 24 reconnait le rapport spécial du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) et appelle les pays à relever l’ambition de leurs engagements pour être alignés avec l’objectif 1,5°C.
La France continuera à être très mobilisée tout au long de l’année 2019, notamment avec le G7 dont elle assurera la présidence à partir du 1er janvier 2019. "Face à l’urgence climatique, nous ne faiblirons jamais", a rappelé François de Rugy.