Des soignants avec du matériel médical à l'hôpital
17 juin 2019 - Actualité

6 mesures pour construire l’hôpital de demain

En 20 ans, le nombre d’admissions aux urgences a doublé. Pour répondre à cet engorgement, Agnès Buzyn a présenté 6 mesures importantes. Objectif : construire ensemble l’hôpital de demain.

 

1. Une prime individuelle de risque versée aux professionnels des services d’urgence

L’ensemble des personnels affectés à la prise en charge de patients dans les Structures mobiles d’urgences et de réanimation (SMUR) et dans des structures d’urgence (Service d'accueil et de traitement des urgences - SAU) sont exposés à des risques particuliers et des conditions de travail spécifiques. En reconnaissance de leur exposition à ces difficultés, une prime individuelle leur sera versée. Cette indemnité forfaitaire sera revalorisée à 118 euros bruts dès le 1er juillet 2019.

2. Une prime de coopération versée au personnel paramédical

Les infirmiers et aides-soignants qui se verront confier de nouvelles compétences par le personnel médical recevront une prime dite « de coopération » d’un montant de 100 euros bruts mensuels.

3. Une enveloppe de recrutement d’effectifs en cas de situations exceptionnelles

Afin de permettre aux services d’urgence en tension de renforcer leurs effectifs paramédicaux durant la période estivale et de maintenir ainsi un maximum de lits ouverts, une enveloppe de 15 millions d’euros a été créée.

4. Le plafonnement des heures supplémentaires rehaussé

Le plafond des heures supplémentaires est rehaussé à 20h par mois, soit 240h par an, pour l’ensemble des corps. Une procédure a été également instaurée pour permettre, si besoin, de déroger à ce plafond sur la base d’une décision du directeur général de l’Agence régionale de santé.

5. Une modernisation des locaux et des équipements des services d’urgence

Pour améliorer la qualité de l’accueil des patients et les conditions de travail des personnels hospitaliers, les Agences régionales de santé seront mobilisées afin d’engager des travaux de rénovation des services d'urgence qui en besoin.

6. Une mission pour refonder les urgences avec les professionnels concernés

Le professeur Carli, président du Conseil national des urgences hospitalières, et le député Thomas Mesnier se sont vus confier une mission pour refonder les urgences avec les professionnels concernés.