Une apprentie et son maître d'apprentissage
4 février 2020

485 800 apprentis en 2019 : un record pour l’apprentissage en France

Le nombre d’apprentis en France a augmenté de 16% en un an, la plus forte hausse jamais enregistrée. Au total, 353 000 nouveaux contrats d’apprentissage ont été signés durant l’année 2019.
 
En 2019, la France comptait 50 000 apprentis de plus qu’en 2018, soit un total de 485 800 apprentis. C’est l’augmentation la plus significative jamais enregistrée pour la filière de l’apprentissage. Pour rappel, cette augmentation était près de trois fois moindre en 2018 (17 000 apprentis de plus par rapport à 2017).

Toutes les régions sont concernées

Cette dynamique touche toutes les régions françaises. La Corse, en tête du classement en métropole, enregistre une hausse de 27,3% du nombre d’apprentis. Les régions Auvergne-Rhône-Alpes (+23,8%) et Occitanie (+21,6%) complètent ce podium.

L'apprentissage en Outre-mer connaît également une croissance remarquable : +78,3% en Guyane, +55,8% en Guadeloupe.

Avec 140 000 apprentis répartis dans 250 métiers, l’artisanat est un secteur où l'apprentissage est très développé. Le BTP (+13%) et l’industrie (+11%) continuent également d’attirer toujours plus de profils.

Une offre élargie et plus attractive

Ce record d’apprentis intervient un an et demi seulement après l’adoption de la loi « Avenir professionnel » qui facilite l’accès à l’apprentissage et diversifie l’offre de formations disponibles.

Aujourd'hui, il y a :
  • plus de centres de formation des apprentis (CFA). La France comptait 965 CFA avant la promulgation de la loi, elle en comptait 1200 au 31 décembre 2019 ;
  • davantage de profils éligibles à une formation en apprentissage. L’âge limite pour suivre ce type de formation est passé de 25 à 30 ans ;
  • de meilleures incitations à se tourner vers l'apprentissage. Notamment une augmentation du salaire des apprentis, et une aide au financement du permis de conduire pouvant atteindre 500 €. 18 151 apprentis en ont déjà bénéficié.
Grâce à ces mesures, l’apprentissage est aujourd’hui toujours plus attractif : dans le secondaire, le nombre d’élèves qui optent pour une formation en CAP ou en Bac professionnel est ainsi en hausse de 8%.