Femme enceinte dans sa cuisine en train de regarder son téléphone

38 jours de congé maternité supplémentaires pour les indépendantes

La durée du congé maternité des travailleuses indépendantes est désormais alignée sur celle des travailleuses salariées, comme s’y était engagé le président de la République.

 

112 jours de congé maternité pour toutes

Jusqu’à présent, une travailleuse indépendante enceinte bénéficiait d’une allocation forfaitaire ainsi que d’indemnités journalières forfaitaires versées jusqu’à 74 jours, sous condition d’un arrêt de travail effectif de 44 jours, quand une travailleuse salariée bénéficiait quant à elle d’un congé payé de 112 jours.

Le président de la République s’était engagé à harmoniser cette situation inégalitaire en faisant converger les règles relatives au congé maternité entre les différents régimes.

C’est désormais chose faite : les travailleuses indépendantes disposent désormais de 38 jours de congés indemnisés supplémentaires, soit 112 jours au total. La durée minimale d’arrêt de travail en cas de grossesse évolue également : elle est désormais de huit semaines (contre un peu plus de six auparavant), dont six semaines de repos post-natal.

Une avancée importante pour les droits des femmes

Cette mesure permet d’harmoniser par le haut la protection sociale liée à la maternité pour les femmes actives. C'est une avancée importante : qu’elles soient travailleuses salariées ou indépendantes, la vie professionnelle des femmes doit être facilement compatible avec un projet de maternité.