2,1 millions de logements ont bénéficié d'aides publiques en 2019

Transition ÉcologiqueFrance Relance
Publié le : 20/05/2021
Un ouvrier sur un bâtiment en construction
Unsplash
Avec 6,7 Md€, la rénovation énergétique des bâtiments est un vecteur important dans la transition écologique, l'économie et l'emploi.

Isolation des murs, toits ou planchers, remplacement de système de chauffage et d’eau chaude… Entre 2016 et 2019, les aides publiques pour améliorer la performance énergétique des logements ont permis un gain d’efficacité de 25 %, passant de 2,8 à 3,5 MWh/an.

Quelque 2,1 millions de logements sont concernés, selon la récente publication l’Observatoire national de la rénovation énergétique.

Levier de la reprise et de la transformation de l'économie

En 2019, le bâtiment a représenté 18 % des émissions françaises de gaz à effet de serre. Sur les 100 Md€ du plan de relance, 30 milliards d’euros sont consacrés à la transition écologique, dont 6,7 Md€ destinés à la rénovation énergétique des bâtiments. Sont concernés :
  • les logements privés ;
  • les bâtiments publics et du parc social ;
  • les bâtiments tertiaires des PME et TPE.
La rénovation énergétique des bâtiments est, par ailleurs, un levier important pour l'économie et l'emploi : jusqu’à 55 000 créations d’emplois sur 2 ans sont attendues.

En finir avec les « passoires thermiques »

Enfin, à partir du 1er janvier 2023, les logements avec une forte consommation d'énergie, appelés « passoires thermiques », seront interdits à la location. 90 000 logements, dont 70 000 privés, sont concernés. Une raison de plus d'améliorer la qualité énergétique des bâtiments !

En vidéo, Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, répond à vos questions sur le projet de loi