Médicaments
25 janvier 2021

1,8 M € en faveur des technologies quantiques

La stratégie nationale qui vient d'être présentée vise à placer la France parmi les premières puissances quantiques. Les perspectives : des performances augmentées dans divers domaines, qui impactent aussi la vie quotidienne.

 
Plus d'1 Md €
C'est la part du financement par l'État
Porté par le président de la République et plusieurs ministres, le plan présenté à l'université de Paris-Saclay a pour objectif d'élever la France au plus haut niveau mondial des technologies quantiques, appelées à transformer l'informatique et l'industrie, par un engagement public-privé de 1,8 milliard d'euros sur 5 ans.

Le plan quantique fait notamment passer les crédits publics à 200 millions d'euros par an, ce qui placerait la France au troisième rang mondial (derrière la Chine et les États-Unis). La France peut ainsi devenir le premier État à se doter d'un prototype complet d'ordinateur quantique généraliste.

En plus des 1,05 milliard d'euros de l'État, l'enveloppe annoncée regroupe des crédits européens (200 millions d'euros) et les prévisions du secteur privé (550 millions). L’objectif est de créer 16 000 emplois directs à l’horizon 2030, pour une activité qui représentera à terme entre 1 et 2 % des exportations françaises.

Des applications multiples pour la vie quotidienne

Les performances économiques et industrielles de ce plan s'accompagnent d'applications multiples. Quelques exemples dans différents secteurs :
 
  • La santé : avec la simulation avancée, des solutions logicielles hybrides peuvent générer de nouvelles thérapies et médicaments. Les ordinateurs quantiques ont aussi la puissance d'analyse nécessaire pour prédire la propagation d’un agent pathogène avant qu’il ne se transforme en épidémie.
     
  • La préservation de l'environnement : en réduisant l’empreinte énergétique de la production d’engrais, le calcul quantique peut entraîner de substantielles économies et contribuer à réduire l’impact écologique de l’industrie agroalimentaire. Autres applications : l'action contre le réchauffement climatique, notamment par un nouveau procédé de recyclage efficace du CO2, ou l'identification  des signes avant-coureurs des catastrophes naturelles avec des capteurs quantiques embarqués dans des satellites.
     
  • Les déplacements quotidiens facilités : les ordinateurs quantiques peuvent fournir aux conducteurs des itinéraires équilibrés sans traiter les demandes de façon individuelle, et réduire ainsi la pollution.

La mise en oeuvre de cette stratégie nationale sera portée par un coordinateur interministériel, chargé de piloter l’implémentation sous la responsabilité du Conseil interministériel de l’innovation, avec le souci constant de maximiser l’impact industriel, l’emploi et la création de valeur économique pérenne.