6 février 2020

12 Campus des Métiers et des Qualifications soutenus par le Programme d'investissements d'avenir (PIA)

Le 6 février dernier, le Gouvernement a renouvelé son engagement auprès de l’enseignement professionnel en annonçant les 23 lauréats de l’appel à projet « Campus des Métiers et des Qualifications ». Parmi eux, 12 campus bénéficient du soutien du Programme d'investissements d'avenir.
 
Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale et de la jeunesse, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation et Guillaume Boudy, secrétaire général pour l’investissement se sont réunis le jeudi 6 février pour mettre à l’honneur l’enseignement professionnel lors de la présentation des premiers Campus des Métiers et des Qualifications, dont ceux soutenus par le PIA.

"Campus des métiers et des qualifications" : quelles ambitions pour cet appel à projet ?

Doté de 80 millions d'euros, l'appel à projet "Campus des Métiers et des Qualifications" s'inscrit dans l'action "Territoires d'Innovation pédagogique" du troisième volet du PIA. Son ambition : donner aux campus d'excellence les plus innovants les moyens nécessaires pour répondre au mieux aux besoins en compétences des territoires. 

"12 campus sont déja financés par le PIA, et je tiens à remercier les acteurs des investissements d'avenir, notamment le Secrétariat général pour l'investissement (SGPI), qui illustrent le soutien de l'Etat à l'enseignement professionnel aux côtés des régions" a salué Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale et de la jeunesse.

Pour Muriel Pénicaud, ministre du Travail ces "Harvard de l'enseignement supérieur [...] sont promis à un grand avenir" à la fois car ils sont porteurs d'innovation mais surtout parce qu'ils introduisent de nouvelles dynamiques sur le territoire en matière de formation.

12 campus d'excellence soutenus par le pia

Dans le cadre du Programme d'investissements d'avenir, 24 dossiers de candidature étaient éligibles; 12 campus ont finalement été sélectionnés pour un montant total de demande de financement de 26 millions d'euros. Parmi eux, des porteurs de projets venant de la France entière dont les ambitions varient en fonction du territoire concerné comme : 
  • L'Université de Rennes 1 propose par exemple de créer et de valoriser des formations répondant aux besoins exprimés par les entreprises dans le domaine du numérique et photonique.
  • Dans les DOM-TOM, l'Université de la Réunion ambitionne de déployer progressivement des dispositifs et des actions pour une montée en compétences des professionnels et apprentis dans le domaine du BTP numérique.
  • En Île-de-France, la communauté d'universités et établissement (COMUE) Paris-Seine projette de fédérer les acteurs d'excellence de la formation avec ceux de la culture et de la création afin d'élever le niveau général dans le domaine de la culture et de favoriser la transmission et la professionnalisation des métiers de l'art et du patrimoine.
Lors de cette matinée de présentation, Guillaume Boudy, secrétaire général pour l'investissement, a affirmé que "par essence, investir dans la jeunesse c'est investir dans l'avenir" et a rappelé que "depuis 10 ans, le PIA s'emploie à investir dans les innovations pédagogiques, toujours en lien avec le monde de l'enseignement et de l'entreprise."
CARTE CAMPUS D'EXCELLENCE