Simulateur de conduite
2 mai 2019 - Actualité

10 mesures pour un permis pour tous, moins cher et plus rapide

Le Premier ministre a présenté jeudi 2 mai des mesures concrètes pour faire baisser le coût du permis de conduire.
 
En France, le coût du permis de conduire est de l’ordre de 1 800 euros en moyenne, pour un délai d'attente à l'examen qui dépasse parfois 60 jours. C'est pourquoi le Gouvernement a proposé une réforme du permis de conduire en quatre axes.

Quatre grands axes pour réformer le permis

La gratuité du code pour les volontaires du SNU
 

Dès la « phase de cohésion » du Service national universel en juin 2019, tous les jeunes engagés auront accès à une préparation gratuite au code de la route ainsi que la possibilité de passer cet examen, gratuitement également.
 

Des modes d’apprentissage moins chers et plus rapides
 

Les simulateurs de conduite, l’apprentissage avec une boîte automatique, la conduite accompagnée ou encore la conduite supervisée seront encouragés : plusieurs mesures réglementaires seront prises courant 2019 avec application immédiates. Un dispositif d’incitation fiscale sera mis en place pour permettre aux auto-écoles de s’équiper.
 

Une inscription directe en ligne à l’examen
 

Les délais du passage de l’examen étant souvent bien trop longs, le Gouvernement propose aux candidats de s’inscrire directement en ligne. Une première expérimentation prendra effet sous forme d’une plateforme de réservation en ligne à la rentrée 2019 dans 5 départements d’Occitanie, avec une possible généralisation en 2020.


Comparer les offres pour plus de transparence
 

Le Gouvernement lance un contrat-type et un comparateur en ligne, pour mieux comparer les offres des auto-écoles et pouvoir faire jouer la concurrence. Ces deux outils seront mis en place d’ici la fin de l’année.

10 mesures pour réformer le permis de conduire

Ces quatre axes seront déclinés en 10 mesures qui visent à mettre en place un permis de conduire moins cher et plus rapide.

Mesure 1
Gratuité du code (formation et examen) pour les volontaires SNU

Mesure 2
Développer l’usage du simulateur de conduite dans la formation

Mesure 3
Développer l’apprentissage de la conduite sur boîte automatique

Mesure 4
Favoriser l’accès à la conduite supervisée

Mesure 5
Développer l’accès à la conduite encadrée

Mesure 6
Moderniser l’épreuve pratique

Mesure 7
La mise en place d’une plateforme gouvernementale dédiée au choix de son auto-école

Mesure 8
La création d’un livret de formation numérique pour suivre la progression du candidat

Mesure 9
Abaisser l’âge de passage de l’examen dans le cadre de l’apprentissage anticipé de la conduite

Mesure 10
Adapter les questions du code de la route aux publics et aux enjeux de sécurité routière
 
Le permis de conduire est aussi une question de sécurité : 4% des accidents mortels impliquent des conducteurs sans permis. Le Gouvernement veille donc à ce que cette réforme se fasse en gardant un haut niveau en matière de sécurité routière.

Le Premier ministre l’a rappelé, l’objectif est de « faire en sorte que le prix moyen du permis de conduire diminue sensiblement, de l’ordre de 30% ». Ces dispositions, qui devraient commencer à produire leurs effets courant 2020, seront pour partie inscrites dans la loi orientation et mobilité, qui sera examinée en commission à l’Assemblée à partir du 14 mai prochain.