9 mars 2016

Un militant d’extrême-droite condamné à de la prison ferme suite au signalement de la DILCRA

 
Le militant d’extrême droite Hervé Lalin (dit Ryssen) a été condamné mercredi à deux mois de prison pour provocation à la haine raciale et diffamation envers les juifs dans deux tweets qu’il avait publiés en avril 2015, et dont le tribunal correctionnel de Paris a ordonné le retrait.

« Pas compliqué: tant que vous n’accuserez pas les juifs de leurs innombrables crimes, ce sont eux qui vous accuseront des leurs » et « Les juifs sont les premiers responsables dans le massacre de trente millions de chrétiens en URSS entre 1917 et 1947 », avait-il tweeté.

La Délégation interministérielle de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra), avait alors avisé le parquet, qui a engagé des poursuites.

Déjà condamné à de nombreuses reprises, y compris à des peines de prison, Hervé Lalin devra verser 1.000 euros de dommages et intérêts à SOS Racisme ainsi qu’à la Licra (Ligue internationale contre le racisme et l’antisémitisme) et 1.500 euros à chacune pour les frais de justice.