Campagne tous unis contre la haine
En 2015, en France, la haine a fait de nombreuses victimes. En moyenne, cinq actes et menaces antisémites, anti-musulmans et racistes ont été commis par jour. Le Premier ministre a donc voulu diffuser une grande campagne d’intérêt général sur ce sujet de société́ majeur. Avec la campagne #TousUnisContrelaHaine, le Gouvernement souhaite faire prendre conscience du caractère inacceptable de cette situation.
 
Le Service d’Information du gouvernement a décidé́ de lancer cette campagne à l’occasion de la Semaine d’éducation et d’actions contre le racisme et l’antisémitisme (du 21 au 28 mars 2016) car cette opération donne une impulsion nationale aux actions menées dans le champ de la prévention du racisme et de l’antisémitisme, tout au long de l’année.

Le dispositif se fonde sur six spots, largement diffusés sur la plupart des chaînes de télévision, ainsi que sur le web et sur mobile. Ce volet vidéo est complété de bannières animées visant à interpeller les internautes.

Un parti-pris : ne pas chercher à être exhaustif et se concentrer sur les faits, statistiquement, les plus nombreux.

Un choix : traiter des types de racisme qui sont à la source aujourd’hui des agressions les plus fréquentes. C’est pour cette raison que les agressions et menaces anti-blancs, anti-roms et anti-asiatiques ne font pas l’objet de films dédiés car ils sont proportionnellement moins nombreux. Il va de soi que l'ensemble des catégories de racisme sont concernées et dénoncées par cette campagne. Toutes les formes de haine sont intolérables.

Source : ministère de l’Intérieur. Bilan 2015 - Chiffres des actes racistes, antisémites et anti-musulmans

Les films #TousUnisContrelaHaine

Les six films reposent sur la même structure :

À l’image, le téléspectateur voit des scènes d’agression, inspirées de faits réels. En parallèle, il entend des convives qui, au cours d’un repas, tiennent des propos à caractère raciste, antisémite ou anti-musulman. À la fin du spot, l’un des convives intervient pour faire cesser ces propos et inciter ses amis et le spectateur à une prise de conscience. En écran de fin, chaque spot renvoie vers #TousUnisContrelaHaine, encourageant chaque citoyen à se mobiliser.

Avec ces films, le Gouvernement veut faire prendre conscience de l’impact des mots que l’on peut entendre sans toujours réagir et des conséquences qui peuvent être extrêmement graves.

Lutter contre ces actes de violence, c’est d’abord refuser de laisser dire des propos antisémites, anti-musulmans et racistes. Si le racisme commence par des mots, la lutte contre le racisme commence aussi par eux.

Les films se terminent sur un appel à la mobilisation autour du hashtag #TousUnisContrelaHaine. L’important est de devenir acteur, chacun à sa façon.

L’appel à mobilisation

Que ce soit à titre individuel ou collectif, en tant que victime, témoin, ou même auteur, tout le monde est concerné par cette campagne.

Pour contribuer à ce mouvement, le Gouvernement a établi un partenariat avec France Télévisons. Des animateurs de toutes les chaînes du groupe se sont mobilisés : Stéphane Bern, Claire Chazal, Sébastien Folin, Thomas Isle, Maya Lauqué, William Leymergie, Patricia Loison, Nagui.