27 avril 2017

Suivi du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants : la Cilpi se rend dans les Hauts-de-Seine

Le 31 mars 2017, la Cilpi (Commission interministérielle pour le logement des populations immigrées) s’est rendue à Genevilliers dans les résidences Chandon et Chausson gérées par Adoma.
 
Ces deux nouvelles résidences sociales, achevées en 2016 pour un coût global de 10M€, accueillent 144 résidents dans des appartements lumineux et adaptés. Au 1er étage de la résidence Chausson les espaces jardins aménagés font entrer un peu de nature dans la vie quotidienne des résidents. Ces réalisations montrent tout l'intérêt du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants qui améliore le confort des habitants grâce à des logements autonomes tout en facilitant la vie collective dans le respect des règles en vigueur. La foyer Brenu, dont sont issues ces deux nouvelles résidences, comptait à l’origine 400 résidents. Il est toujours en cours de traitement et les autres résidents seront relogés dans d'autres structures gérées par Adoma.

La visite s'est poursuivie par le foyer "les Sorbiers" à Nanterre. Cet immense ensemble de 521 chambres, réparties en deux tours de 16 étages, est typique des réalisations des années 70. Les chambres sont organisées en unités de vie, les cuisines et les douches étant collectives. On observe une densification du site, certains chambres étant même occupées par des familles tibétaines avec des enfants scolarisés. Un projet de traitement du foyer, qui est en zone Anru (zone d'aménagement et de rénovation urbaine) est en réflexion. Depuis 2015, le rythme des opérations de traitement des foyers de travailleurs migrants dans les Hauts-de-Seine s'est accéléré et sur les 37 foyers du département moins de 20 restent à traiter.

Plus d'infos sur le plan de traitement des FTM
Contact : sandra.daunis@developpement-durable.gouv.fr