21 juin 2017

Suivi du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants à Paris

Dans le cadre du suivi du plan de traitement des foyers de travailleurs migrants, dont elle est chargée du pilotage, la Cilpi (Commission interministérielle pour le logement des populations immigrées) a visité jeudi 15 juin 2017 deux résidences sociales et un foyer de travailleurs migrants (FTM) gérés respectivement par les opérateurs Adoma et Coallia à Paris.
 
La résidence sociale Procession et le foyer de travailleurs migrants Gergovie (Paris 15e)
Après 6 ans de travaux, la résidence Procession, gérée par Adoma, a ouvert en 2015. Elle propose désormais 220 studios (dont 29 adaptés aux personnes à mobilité réduite), 1 salle polyvalente et une laverie. Si la majorité des résidents sont des hommes actifs d'origine subsaharienne, une attention particulière est apportée aux "chibanis", public vieillissant de travailleurs immigrés maghrébins, qui représentent 30% des résidents. Ils ont bénéficié d'un accompagnement spécifique lors de la réintégration de la résidence et des activités autour de la santé et de la retraite leurs sont dédiées (certains d'entre eux ont cependant préféré conserver un mode de vie collectif en restant sur les sites de desserrement - structures accueillant temporairement les résidents le temps des travaux, il s'agit le plus souvent d'autres FTM gérés par le bailleur). Enfin, 10% des résidents sont des femmes ou des actifs venant d'Action logement (anciennement 1% logement), l'objectif pour Adoma étant de tendre vers plus de mixité des publics accueillis. Le bailleur insiste également sur l'importance de la pédagogie que ce soit dans l'appropriation du logement (apprendre à tenir un logement, à gérer un budget....) ou dans le changement des comportements pour éviter de reproduire les situations rencontrées dans les FTM (sur-occupation des logements, développement d'activités informelles dans la résidence, ...). Adoma précise enfin qu'il s'agit bien de logement temporaire et que la finalité est d'accompagner les résidents vers un relogement. La visite s'est poursuivie par le foyer Gergovie (également géré Adoma) qui fait l'objet d'un projet de réhabilitation.

La résidence sociale Les Arbustes (Paris 14e)
La résidence sociale Les Arbustes, gérée par Coallia, livrée en octobre 2014, propose des T1 et des T1 bis. Un restaurant social géré par un prestataire extérieur, est adossé à la résidence et est ouvert à la fois aux résidents et au public. Pensé comme un outil de "mixité sociale", c'est le 3ème restaurant du genre ouvert à Paris. L'objectif premier était de remplacer les activités de cuisines clandestines fréquemment rencontrées dans les FTM par un vrai restaurant. Coallia met également en place un accompagnement des résidents et des activités variées (accès au droit, ateliers santé, gym douce, apprentissage du tri sélectif, ...) pour améliorer le confort des résidents. Pour l'opérateur, qui cite un des habitants de la nouvelle résidence sociale, "ce n'est pas un nouveau logement, c'est une nouvelle vie". Ces visites se sont déroulées dans un cadre interministériel en présence de représentants du ministère de la Cohésion des Territoires, du ministère de l'Intérieur et du ministère des Solidarités et de la Santé. La Cilpi visitera de nouvelles structures dans les prochaines semaines, notamment dans le 19ème arrondissement de Paris. En 2016, 17 projets de traitement de foyers ont été validés avec un budget moyen de 10,8 millions d'euros par opération.

Contact : sandra.daunis@developpement-durable.gouv.fr