27 novembre 2015 - Le point sur...

Spécial COP 21 - Calendrier de 2 semaines de négociations

La Conférence de Paris sur le climat s’ouvre le 30 novembre pour 2 semaines. Après une ouverture anticipée des négociations techniques le 29 novembre, les allocutions des chefs d’Etat et de gouvernement présents lanceront officiellement la Conférence et donneront l’impulsion politique indispensable à la conclusion d’un accord. La première semaine sera consacrée aux négociations techniques. La seconde semaine fera place aux négociations politiques. Dans l’espoir d’un accord le 11 décembre. Le détail ci-dessous.
 

29 novembre : Ouverture de l’ADP

 
À 17 heures, ouverture anticipée des négociations à la demande des deux co-présidents de l’ADP, Ahmed Djoghlaf (Algérie) et Daniel Reifsnyder (États-Unis), pour "permettre un meilleur usage possible du temps très limité dont disposent les délégués pour finaliser le projet d’accord". L’ADP est le Groupe de travail créé à Durban en 2011 pour élaborer un nouveau "protocole, un autre instrument juridique ou bien un texte convenu d’un commun accord ayant valeur juridique".
 
30 novembre : Le temps des chefs d’Etat et de gouvernement
 
À 10h, le ministre des Affaires étrangères et du Développement international Laurent Fabius sera officiellement investi du rôle de Président de la Conférence des parties.
 
S’en suivra une séquence politique avec les allocutions des chefs d’État qui ont répondu à l’invitation du président de la République François Hollande et de Laurent Fabius.
 
Dans la journée, le président de la République participera à 3 événements en marge de la conférence :
  • Une rencontre prix du carbone. La France a rejoint le Groupe des "Leaders mondiaux" en faveur d’un prix du carbone, qui rassemble des Chefs d’Etat, de gouvernement et des chefs d’entreprise. Ce groupe porte l’importance du prix du carbone dans la lutte contre le changement climatique.
  • Le lancement de l’Alliance solaire, en présence de Narendra Modi : les pays signataires s’engagent à faire des efforts conjoints par des politiques innovantes, des programmes-projets, des mesures de renforcement des capacités et des instruments financiers ;
  • L’initiative Cleantech, en présence de Barack Obama, Narendra Modi et de Bill Gates 
Après avoir déjeuné avec Justin Trudeau et diné avec Xi Jinping le 29, le président de la République dinera avec Barack Obama.
 

Semaine du 1er au 6 décembre : La négociation technique

 
Du mardi 1er au vendredi 4 décembre : les négociateurs des 196 parties négocient le futur accord au sein du groupe de travail de l’ADP. Les travaux seront conduits sous l’autorité des deux co-présidents de l’ADP.
 
Parallèlement, des organes subsidiaires de mise en œuvre (SBI) et de conseil scientifique et technologique (SBSTA) poursuivent leurs travaux sur les aspects plus techniques (suivi de la mise en œuvre des politiques climatiques actuelles, notamment dans le cadre du protocole de Kyoto, etc).
 
Samedi 5 décembre : clôture des travaux conduits par les co-présidents de l’ADP qui transmettent à la présidence française un projet de texte, fruit du résultat des négociations de cette première semaine.
 
En parallèle :
 
  • Mardi 1er, le président de la République participera sommet réunissant des chefs d’Etat africains, et consacré à la mobilisation mondiale pour le développement en Afrique. 3 thématiques seront abordées : la désertification et le projet de Grande muraille verte porté par 11 Etats africains,  le lac Tchad, les énergies renouvelables ;
  • Vendredi 4 se tiendra le sommet des élus locaux pour le climat ;
  • Samedi 5 se tiendra l’Action Day, en présence d’Al Gore, Sean Penn, Parks Tau, pour mettre en valeur les engagements et initiatives les plus exemplaires prises par les acteurs non étatiques et donner à voir ce que pourrait être un monde sobre en carbone et résistant aux impacts du changement climatique en 2050. 

Semaine du 6 au 11 décembre : La négociation politique

 
C’est durant cette deuxième semaine que la France assure pleinement la présidence de la COP21. Menées par les ministres de l’Environnement ou des Affaires étrangères ou les négociateurs en chef, les 196 délégations reprendront les négociations sur le texte transmis le samedi 5 décembre. La Présidence française proposera alors aux 196 parties les modalités de poursuite des travaux, après consultation des parties et en tenant compte des résultats de la première semaine.
 
Lundi 7 et mardi 8 décembre : discours des ministres et poursuite des travaux sur le projet d’accord.
 
Mercredi 9 décembre : conclusions prévisionnelles des négociations afin d’effectuer les vérifications légales et linguistiques du texte de l’accord dans les 6 langues de l’ONU (anglais, arabe,  chinois, espagnol,  français et russe).
 
Jeudi 10 décembre : adoption prévisionnelle des décisions.
 
Vendredi 11 décembre : adoption prévisionnelle de l’accord de Paris. Il n’est pas prévu de signature de cet accord le jour même mais début 2016, lors d’une cérémonie qui serait organisée par le Secrétaire général des Nations unies.