Portail d'entrée du Secrétariat d'État auprès du Premier ministre, chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes

Secrétariat d'État auprès du Premier ministre, chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes

Placé auprès du Premier ministre, l'action du Secrétariat d'État chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes a une forte dimension interministérielle afin, notamment, de supprimer toute discrimination liée au sexe et d'accroître les garanties d’égalité dans les domaines politique, économique, professionnel, éducatif, social, sanitaire et culturel.
 

Missions générales

Le Secrétariat d'État chargé de l'Égalité entre les femmes et les hommes prépare, anime et coordonne le travail gouvernemental en matière de parité et d'égalité entre les femmes et les hommes, ainsi qu'en matière de lutte contre la haine envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans.

De ce fait, ses missions ont un large domaine d'application, que ce soit dans la sphère publique ou privée.

Compétences principales

Concrètement, le secrétariat est chargé de :

  • préparer et suivre les travaux du comité interministériel aux droits des femmes et de l’égalité entre les femmes et les hommes, qu’il préside par délégation du Premier ministre ;
  • veiller, en lien avec les ministres compétents, à l’amélioration de la prise en compte de la maternité et de la paternité dans les parcours professionnels et au développement des modes de garde, notamment collectifs, des jeunes enfants ;
  • participer à la préparation des mesures visant à assurer les droits des femmes, la lutte contre le harcèlement et les violences sexistes et sexuelles, la protection effective des victimes de ces violences, ainsi que de veiller à leur application ;
  • participer à la définition des actions pédagogiques en milieu scolaire sur l’ensemble de ses attributions ;
  • préparer, en concertation avec le ministère du Travail et le ministère de l’Action et des Comptes publics, les mesures relatives à l’égalité professionnelle et aux rémunérations dans les secteurs privé et public, ainsi que les mesures relatives à la mixité des métiers et à la lutte contre les discriminations en milieu professionnel ;
  • apporter son concours au ministre de l’Europe et des Affaires étrangères (à sa demande) dans les négociations internationales ayant pour objectif de promouvoir les droits des femmes, l’égalité réelle, la lutte contre l’homophobie et la transphobie ;
  • coordonner, par délégation du Premier ministre, les actions de lutte contre les actes et agissements de haine et de discrimination envers les personnes lesbiennes, gays, bi et trans.

Organisation

Pour mener à bien ses missions, le secrétariat s'appuie sur la direction générale de la cohésion sociale (DGCS) qui est une direction d’administration centrale travaillant sous l’autorité ou à la disposition de plusieurs ministres et secrétaires d’État, et gérée sur un plan administratif par le ministère en charge des affaires sociales et le Secrétariat général des ministères sociaux.

Il s'appuie également sur le secrétariat général des ministères chargés des affaires sociales (SGMAS), qui assiste les ministres dans l’administration et la conduite des affaires des ministères en charge des affaires sociales, de la santé, du travail, de l’emploi, de la formation professionnelle, des familles, de l’enfance, des droits des femmes, de la ville, de la jeunesse et des sports.

Enfin, certains services territoriaux (agences régionales de santé ; directions régionales et délégué.e.s départementaux aux droits des femmes et à l’égalité ; directions régionales de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale) participent aussi à la réalisation des missions du secrétariat.