Gouvernement.fr - Toute l'actualité http://www.gouvernement.fr Suivez toute l'actualité du Premier Ministre au quotidien, l'ensemble de son action et les réformes du gouvernement classées par thématique fr "La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale" http://www.gouvernement.fr/la-question-scolaire-est-indissociable-a-nos-yeux-de-celle-de-la-justice-sociale <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2017/01/classe960x430.jpg?itok=gIVAZp5-" alt="" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">6 janvier 2017 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"> Le Premier ministre, Bernard Cazeneuve et Najat Vallaud-Belkacem étaient en Auvergne, le 6 janvier 2017, où ils se sont rendus, dans une école primaire à Clermont-Ferrand, puis à l’École supérieure du professorat et de l’éducation située à Chamalières. Le Premier ministre a souligné les actions du Gouvernement en faveur d&#039;une éducation où tous les élèves ont les mêmes chances de réussite.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20question%20scolaire%20est%20indissociable%20%C3%A0%20nos%20yeux%20de%20celle%20de%20la%20justice%20sociale%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-question-scolaire-est-indissociable-a-nos-yeux-de-celle-de-la-justice-sociale&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-question-scolaire-est-indissociable-a-nos-yeux-de-celle-de-la-justice-sociale" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-question-scolaire-est-indissociable-a-nos-yeux-de-celle-de-la-justice-sociale" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7268&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">&nbsp;Dès son arrivée en terre d'Auvergne, à Clermont-Ferrand, c'est à l'école primaire Philippe-Arbos des Hauts-de-Chanturgue, que s'est rendu Bernard Cazeneuve, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem, pour observer une classe bénéficiant du dispositif "plus de maîtres que de classes".<br /> &nbsp;<br /> Ce dispositif repose sur l'affectation dans une école ou au sein d’un groupe scolaire d'un maître supplémentaire dans les territoires où les populations scolaires sont les plus fragiles. Il table sur de nouvelles organisations pédagogiques, au sein même de la classe pour mieux remédier aux difficultés d’apprentissage. Une mesure dont s'est félicité le Premier ministre : <em>"j’ai pu apprécier ce matin en me rendant dans une classe de CM1, l’efficacité de cette mesure qui permet de répondre à la diversité des besoins des élèves et de suivre plus méticuleusement qu’auparavant ceux qui dans les classes peuvent être confrontés à des difficultés plus grandes&nbsp; et qui méritent une attention plus soutenue."</em> Un dispositif qui sera généralisé en 2017, a annoncé Najat Vallaud-Belkacem.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8568 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > École primaire : &quot;Ici, nous avons vu que chacun avait les mêmes chances d&#039;accéder à la connaissance&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8568" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%C3%89cole%20primaire%20%3A%20%22Ici%2C%20nous%20avons%20vu%20que%20chacun%20avait%20les%20m%C3%AAmes%20chances%20d%27acc%C3%A9der%20%C3%A0%20la%20connaissance%22%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8568-ecole-primaire-ici-nous-avons-vu-que-chacun-avait-les-memes-chances-d-acceder-a-la-connaissance-v2&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : École primaire : &amp;quot;Ici, nous avons vu que chacun avait les mêmes chances d&amp;#039;accéder à la connaissance&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8568-ecole-primaire-ici-nous-avons-vu-que-chacun-avait-les-memes-chances-d-acceder-a-la-connaissance-v2" title="Partager sur Facebook : École primaire : &amp;quot;Ici, nous avons vu que chacun avait les mêmes chances d&amp;#039;accéder à la connaissance&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8568-ecole-primaire-ici-nous-avons-vu-que-chacun-avait-les-memes-chances-d-acceder-a-la-connaissance-v2" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="École primaire : &quot;Ici, nous avons vu que chacun avait les mêmes chances d&#039;accéder à la connaissance&quot; " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8568&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : École primaire : &quot;Ici, nous avons vu que chacun avait les mêmes chances d&#039;accéder à la connaissance&quot; " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <h2>Pour une école égalitaire</h2> Combattre, en effet, "<em>l'inégalité d'éducation</em>", &nbsp;a rappelé Bernard Cazeneuve, citant Jules Ferry, est la mission assignée à l'école pour faire disparaître "<em>la plus redoutable des inégalités qui vient de la naissance."</em> &nbsp;Pour le Premier ministre, "<em>l’école laïque, gratuite et obligatoire a constitué la plus grande avancée de la République parce que son ambition a été précisément de permettre à chaque enfant de notre pays de s’élever au sein de la société selon son travail, selon son mérite et non en fonction d’une origine ou selon la condition sociale de son milieu."</em><br /> &nbsp;<br /> Toutefois, constate le Premier ministre, "<em>l'idéal d'une école méritocratique n'a jamais été atteint ni à l'époque de Jule Ferry ni aujourd'hui.</em>" La barrière des inégalités sociales reste un frein et <em>"nos élèves n'ont pas les mêmes chances de réussite scolaire selon qu'ils sont issus des classes moyennes et supérieures ou qu'ils sont d'origine plus modeste."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"La question scolaire est indissociable à nos yeux de celle de la justice sociale" </em>et <em>"la première des missions de &nbsp;l'école c'est d'honorer la justice de la puissance publique</em>", a affirmé Bernard Cazeneuve. Il a rappelé que le Gouvernement a pour ambition "<em>de transmettre des savoirs pour former des citoyens libres au sein d’une société que nous devons souhaiter chaque jour plus juste et plus unie autour des valeurs de la République. […] C’est elle qui justifie que le Gouvernement fasse de l'école l’une de ses premières priorités pour ne pas dire la première."</em><br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Avec <a href="https://twitter.com/najatvb">@najatvb</a> à Clermont-Ferrand, aux côtés des élèves et des enseignants. L&#39;éducation, priorité de la République <a href="https://t.co/QrTccvVpNV">pic.twitter.com/QrTccvVpNV</a></p>&mdash; Bernard Cazeneuve (@BCazeneuve) <a href="https://twitter.com/BCazeneuve/status/817392916469547008">January 6, 2017</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>Priorité républicaine</h2> <em>"Depuis quatre ans, cette priorité donnée à l'éducation et à la jeunesse, s'est traduite de façon très concrète pour les élèves et la communauté éducative"</em>. Tous les rouages du système éducatif ont été mis en mouvement pour permettre <a href="http://www.gouvernement.fr/action/la-lutte-contre-les-inegalites-scolaires" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">la réussite de tous les élèves </a>en donnant "<em>plus de moyens à l'école de la République pour lui permettre de mieux exercer ses missions</em>", a déclaré Bernard Cazeneuve.<br /> &nbsp;<br /> Pour promouvoir une école plus juste, le Premier ministre a rappelé <a href="http://www.gouvernement.fr/action/plus-de-moyens-pour-une-ecole-exigeante" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">les moyens renforcés octroyés au primaire</a>, tout comme les mesures en faveur de la scolarisation des enfants de moins de trois ans, les mesures en faveur de l'acquisition des connaissances fondamentales ou encore le dispositif &nbsp;"Plus de de maîtres que de classes", dont il a pu mesurer les résultats encourageants à l'école primaire Philippe-Arbos des Hauts-de-Chanturgue.<br /> <br /> Dans cette même école, Bernard Cazeneuve a également pu constater le bienfondé du travail en réseau : <em>"le bénéfice de la coopération entre les enseignants du primaire, ceux du collège dans le cadre du nouveau cycle de consolidation qui a pour tâche d’assurer la transition entre les classes de CM1, de CM2 et de 6e."</em><br /> &nbsp;<br /> Cette visite a aussi été l'occasion de constater sur le terrain les résultats de la réforme du collège. Ainsi, <em>"au total, les enseignements pratiques, interdisciplinaires, l’accompagnement personnalisé, le travail en petits groupes représenteront 20% du temps des enseignants"</em>, a indiqué le Premier ministre qui a constaté qu'avec cette réforme<em> "les établissements comme les équipes pédagogiques et&nbsp; éducatives disposent aujourd'hui de davantage d'autonomie pour mieux répondre aux besoins de leurs élèves."</em><br /> &nbsp;<br /> Le Premier ministre a également rappelé l'existence d'un programme pilote de haut niveau pour développer le lycée professionnel : cinq académies entament un <em>"programme recherche/action de très haut niveau, associant chercheurs, lycéens professionnels pour penser chaque métier à l'aune du numérique et des infinies possibilités" ; s</em>ans oublier la synergie mise en place entre les différents acteurs pour faciliter l'insertion professionnels des jeunes issus de cette filière au sein des campus des métiers et des qualifications : régions, académies, enseignement supérieur et acteurs économiques, tous y contribuent.<br /> &nbsp; <h2>Une formation de qualité des acteurs de l'école</h2> <br /> L'École supérieure du professorat et de l’éducation, à Chamalières, était la seconde étape de la visite du Premier ministre. Dans ce lieu de formation des enseignants et des personnels éducatifs, le Premier ministre s'est adressé aux "<em>serviteurs de la République"</em> : <em>"vous êtes les garants de cette continuité, de ce fil que ne se coupe pas, de ces valeurs qui se transmettent, qui se perpétuent et vous avez comme devoir, vous-mêmes, comme vos prédécesseurs pendant plusieurs décennies et plusieurs siècles, de former des citoyens libres."</em><br /> &nbsp;<br /> Les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE) qui ont succédé aux Instituts universitaires de formation des maîtres (IUFM), sont des unités de formation intégrées aux universités pour former des enseignants du primaire et du secondaire et des conseillers principaux d'éducation. &nbsp;<em>"Si nous sommes aujourd'hui dans une école supérieure du professorat et de l'éducation, c'est pour marquer qu'il est essentiel d'assurer une formation de qualité aux enseignants et aux personnels éducatifs",</em> a déclaré Bernard Cazeneuve. <em>&nbsp;"Dans les dix prochaines années", </em>a-t-il déclaré, "c<em>es écoles supérieures devraient contribuer à la formation de plus de 300 000 nouveaux enseignants."</em><br /> <br /> Les enseignants seront formés tout au long de leur carrière. En effet, pour le Premier ministre, "c<em>es écoles supérieures constituent une avancée majeure pour notre système éducatif mais nous voulons aller plus loin en renforçant aussi la formation continue de nos enseignants&nbsp;; il faut en effet leur permettre d’actualiser sans cesse leurs connaissances et d’améliorer leur pratique professionnelle au service de la réussite de chaque élève. L’objectif est de créer un véritable continuum de formation."</em><br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8563 asset-galerie asset-full"> <div class="galerie-galerie"> <div class="slider"> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-03.jpg?itok=yT9LD23i" alt="Visite dans une classe de CP bénéficiant du dispositif &quot;plus de maîtres que de classes&quot;" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite dans une classe de CP bénéficiant du dispositif "plus de maîtres que de classes" - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-11.jpg?itok=Yi2BvtIH" alt="Visite dans une classe de CP bénéficiant du dispositif &quot;plus de maîtres que de classes&quot;" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite dans une classe de CP bénéficiant du dispositif "plus de maîtres que de classes" - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-15.jpg?itok=gOftoDJe" alt="Visite dans une classe de CM2 de l&#039;école primaire Philippe-Arbos" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite dans une classe de CM2 de l'école primaire Philippe-Arbos - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-04.jpg?itok=vzhm8dDT" alt="Visite dans une classe de CM2 de l&#039;école primaire Philippe-Arbos" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite dans une classe de CM2 de l'école primaire Philippe-Arbos - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-05.jpg?itok=BBS-Bk69" alt="Visite dans une classe de CM2 de l&#039;école primaire Philippe-Arbos" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite dans une classe de CM2 de l'école primaire Philippe-Arbos - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-06.jpg?itok=wZZkyukR" alt="Visite dans une classe de CM2 de l&#039;école primaire Philippe-Arbos" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite dans une classe de CM2 de l'école primaire Philippe-Arbos - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-13.jpg?itok=z3uO9FhD" alt="Table ronde avec les personnels éducatifs autour des dispositifs de réussite éducative" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Table ronde avec les personnels éducatifs autour des dispositifs de réussite éducative - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-17.jpg?itok=Fhv1vIp6" alt="Visite de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-18.jpg?itok=1swJhu4C" alt="Visite de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> <div class="slide"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/galerie/public/galerie/photo/2017/01/cf-19.jpg?itok=PBjIv_P0" alt="Visite de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne" title="©Benoit Granier/Matignon" /> <div class="slide-legend"> Visite de l’École Supérieure du Professorat et de l’Éducation (ESPÉ) Clermont Auvergne - <span class="credits">©Benoit Granier/Matignon</span> </div> </div> </div> </div> <div class="galerie-texte"> <div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Bernard Cazeneuve s’est rendu, vendredi 6 janvier, à Clermont-Ferrand, accompagné de Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale. Ensemble, ils ont visité une école primaire de la ville et pu observer une classe de CP bénéficiant du dispositif "plus de maîtres que de classes" ainsi qu'une classe de CM2, avant de se rendre à l’École supérieure du professorat et de l’éducation (Espé) Clermont-Auvergne.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=D%C3%A9placement%20%C3%A0%20Clermont-Ferrand%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8563-deplacement-a-clermont-ferrand&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Déplacement à Clermont-Ferrand - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8563-deplacement-a-clermont-ferrand" title="Partager sur Facebook : Déplacement à Clermont-Ferrand - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8563-deplacement-a-clermont-ferrand" data-share="" data-lang="fr" data-title="Déplacement à Clermont-Ferrand" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8563&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Déplacement à Clermont-Ferrand" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> &nbsp; <h2>Éloge du "temps long"</h2> Comme le Premier ministre l'a souligné, s'adressant aux futurs enseignants en formation, "<em>songez que les élèves que vous formerez au cours de votre carrière, exerceront […] une activité professionnelle au 22e siècle."<br /> &nbsp;</em><br /> <em>"Toutes ces réformes sont déjà mises en œuvre sur le terrain, dans les établissements scolaires&nbsp;; elles changent en profondeur la vie des élèves, de leur famille aussi bien que de la communauté éducative et particulièrement là où peuvent se concentrer des difficultés importantes"</em>, a déclaré Bernard Cazeneuve pour qui "c<em>haque jour compte pour essayer de bien faire et pour […] achever le travail de refondation de l'école que nous avons engagé."</em><br /> &nbsp;<br /> Pour Bernard Cazeneuve, "<em>si nous voulons que l’école continue à donner à chacun sa chance dans un pays où demeurent des inégalités, il faut que les gouvernements de la France au cours des années qui viennent, continuent à faire de l’école la priorité nationale, à l’instar de ce que nous avons fait au cours des dernières années. Il est impératif que l’on donne aux réformes le temps de se déployer."</em><br /> <br /> Bernard Cazeneuve a également rappelé "<em>l'enjeu de la grande mobilisation de l’école pour les valeurs de la République, lancée à la suite des attentats qui ont frappé notre pays. Un parcours citoyen a été mis en place&nbsp; tout au long de la scolarité des élèves afin de leur transmettre les valeurs de la République et de les former à l’exercice de la citoyenneté</em>." Dans une école républicaine qui "<em>accueille tout le monde"</em> sans distinction sociale ni d'origine, ce qui fait la force "<em>de l’école dans la République, c’est d’exiger que dès lors qu’on en franchit la porte, on laisse à la porte de l’école tous ses préjugés mais que l’école puisse ouvrir ses portes à tous ceux qui dans la République ont envie de comprendre, de connaître et d’apprendre pour être des citoyens libres.</em>"<br /> <br /> Le Premier ministre a souligné avec force que dans, <em>"le combat que nous&nbsp; menons pour la liberté, pour la fraternité, pour la solidarité, pour la tolérance, pour le respect de l’autre, […] il &nbsp;est indispensable que l’école demeure le creuset au sein duquel les citoyens forment leur esprit et aiguisent leur capacité critique.</em>"</div> </div> </div> Fri, 06 Jan 2017 17:29:34 +0000 Gouvernement.fr "Le Gouvernement est intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés" http://www.gouvernement.fr/le-gouvernement-est-intraitable-avec-ceux-qui-ne-respectent-pas-les-droits-des-salaries <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2017/01/in-4.jpg?itok=v28zFSLe" alt="Bernard Cazeneuve à Douai, le mercredi 4 janvier 2017" title="Benjamin Boccas / Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">5 janvier 2017 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Le Gouvernement est intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Bernard Cazeneuve a visité, mercredi 4 janvier, le site l&#039;Imprimerie nationale à Douai, et délivré la première carte d&#039;identité professionnelle des salariés du bâtiment et des travaux publics (BTP). Le Premier ministre a également réaffirmé la détermination du Gouvernement à lutter contre le travail illégal et la fraude au détachement, et plaidé pour de nouvelles règles européennes en la matière.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Le%20Gouvernement%20est%20intraitable%20avec%20ceux%20qui%20ne%20respectent%20pas%20les%20droits%20des%20salari%C3%A9s%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/le-gouvernement-est-intraitable-avec-ceux-qui-ne-respectent-pas-les-droits-des-salaries&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Le Gouvernement est intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/le-gouvernement-est-intraitable-avec-ceux-qui-ne-respectent-pas-les-droits-des-salaries" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Le Gouvernement est intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/le-gouvernement-est-intraitable-avec-ceux-qui-ne-respectent-pas-les-droits-des-salaries" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Le Gouvernement est intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7261&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Le Gouvernement est intraitable avec ceux qui ne respectent pas les droits des salariés&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le 13 décembre dernier, au cours de <a href="/l-essentiel-de-la-declaration-de-politique-generale-de-bernard-cazeneuve" target="_blank" title="Lien vers L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve">sa déclaration de politique générale</a> à l’Assemblée nationale, le Premier ministre avait fustigé le caractère délétère, pour notre modèle social, du travail illégal et des fraudes au détachement, qui "<em>ruinent la confiance que les salariés ont dans la capacité de l’Europe à les protéger</em>". A cette occasion, il avait également annoncé la mise en circulation prochaine d’une carte d’identité professionnelle pour les salariés du bâtiment et des travaux publics, un secteur particulièrement concerné par le problème.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8559 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > &quot;Le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8559" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Le%20contournement%20des%20r%C3%A8gles%20europ%C3%A9ennes%2C%20la%20fraude%20au%20d%C3%A9tachement%20organis%C3%A9e%20et%20r%C3%A9p%C3%A9t%C3%A9e%20sont%20inacceptables%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8559-la-fraude-doit-etre-combattue-a-l-echelle-de-l-europe-avec-le-concours-de-nos-partenaires&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8559-la-fraude-doit-etre-combattue-a-l-echelle-de-l-europe-avec-le-concours-de-nos-partenaires" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8559-la-fraude-doit-etre-combattue-a-l-echelle-de-l-europe-avec-le-concours-de-nos-partenaires" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="&quot;Le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8559&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> C’est donc pour remettre la toute première carte BTP à un salarié d’une société bretonne de maçonnerie que le Premier ministre&nbsp;s’est rendu avec la ministre du Travail, Myriam El Khomri, sur le site de l’Imprimerie nationale (de Flers-en-Escrebieux près de Douai), qui produit ces nouveaux titres hautement sécurisés. Cette carte BTP a été rendue obligatoire par la <a href="https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030978561&amp;dateTexte=20170105">loi du 6 août 2015 pour la croissance, l'activité et l'égalité des chances économiques</a>, et ce pour tous les salariés du BTP , y compris les intérimaires et les travailleurs étrangers envoyés en détachement par des entreprises étrangères de l’Union européenne. Le dispositif va se déployer sur l’ensemble du territoire au cours du premier semestre 2017.<br /> <br /> <br /> <img alt="" class="image-illustration-centre image-illustration" height="400" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2017/01/twitt-ci-btp-vig1-02_-_copie.png?itok=qnvcQgJW" title="SIG" width="400" /><br /> Totalement sécurisé et relié à un système informatique, le document comporte une photo de l’employé, des informations personnelles (nom, prénom, sexe), le nom de son entreprise, ainsi qu'un QR code que les services de contrôles pourront flasher pour vérifier en temps réel la régularité de la situation du salarié <h2>Une carte BTP qui bénéficie à tous</h2> En remettant cette première carte, Bernard Cazeneuve a salué "<em>un progrès indispensable pour protéger notre modèle social (…) et en assurer ensemble l’avenir</em>", fruit du travail conjoint que mènent depuis plusieurs années l’État et les professionnels du BTP pour lutter contre le travail illégal. Le secteur, qui appelait de ses vœux la mise en œuvre d’un tel dispositif, est en effet particulièrement affecté par ce type de fraude&nbsp;: en 2016, trente-trois chantiers ont ainsi été suspendus ou arrêtés par les préfets, le nombre de contrôles contre la fraude au détachement a doublé (pour atteindre 1 500 contrôles par mois en moyenne), et près de 5 millions d'euros d'amendes administratives ont été notifiés pour non-respect des formalités du détachement au cours des 18 derniers mois.<br /> <br /> Les employeurs du BTP doivent donc désormais déclarer l'embauche de tout salarié, quel que soit son contrat de travail, afin d’obtenir pour l'employé la fameuse carte d’identité professionnelle. En cas de manquement à l'obligation de déclaration, l'employeur risque jusqu'à 2 000 euros d'amende par salarié non déclaré. Une sanction qui peut monter à 4 000 euros en cas de récidive dans l'année qui suit la première amende.<br /> <br /> La mise en place de la carte BTP constitue ainsi un outil supplémentaire qui permettra à l’État de lutter plus efficacement contre la fraude au détachement et le travail illégal. Comme l’a rappelé le Premier ministre, "<em>le travail illégal n’est pas un phénomène marginal, [mais] un phénomène que nous devons combattre par tous les moyens et avec la plus grande détermination</em>". Ces fraudes sont en effet préjudiciables non seulement aux entreprises, qui subissent la concurrence déloyale de ceux qui s’affranchissent des règles, mais également pour les salariés dont les droits les plus élémentaires ne sont pas respectés. Il constitue en outre "<em>une injustice lourde pour ceux qui travaillent sans protection et pour ceux qui sont exclus de l’emploi</em>", et "<em>pèse sur le financement de la protection sociale et sur les finances publiques</em>", a complété Bernard Cazeneuve.<br /> <br /> <img alt="" class="image-illustration-centre image-illustration" height="400" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2017/01/twitt-ci-btp-vig2-02_-_copie.png?itok=1kc70eD3" title="SIG" width="400" /><br /> Lorsque son déploiement sera achevé, le dispositif carte BTP concernera plus de 1,5 million de salariés et plus de 250 000 entreprises. En optimisant les contrôles, il garantira aux employés un plus grand respect de leurs droits, qui sont "<em>la garantie d’une existence décente sur le plan matériel (…) et de la dignité dans le travail</em>". Il permettra aussi aux entreprises de travailler dans un cadre concurrentiel loyal. <h2>Pour une Europe protectrice ET juste</h2> Pour atteindre cet objectif, "<em>il ne suffit pas (…) d’agir dans le cadre national</em>", a prévenu le Premier ministre&nbsp;: la fraude doit également "<em>être combattue à l'échelle européenne avec le concours de nos partenaires. C'est un combat essentiel, (...) un combat fondamental</em>". <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-1">300 000</div> <div class="chiffre-cle-ligne-2">C'est une estimation du nombre de ressortissants communautaires détachés chaque année sur le territoire français</div> </div> <br /> <br /> En Européen convaincu, le Premier ministre n’entend pas mener une bataille contre l’Europe, mais pour l’Europe, afin de rendre cette dernière plus protectrice et plus juste. Il s’est d’ailleurs montré extrêmement clair sur ce point&nbsp;: "<em>Ce n'est pas le principe du détachement en tant que tel qui est critiquable (…). La France ne veut évidemment pas remettre en cause cet acquis (…). En revanche – et c’est là le point essentiel – le contournement des règles européennes, la fraude au détachement organisée et répétée sont inacceptables.</em>"<br /> <br /> Ces règles imposent qu’une entreprise qui détache un salarié en France respecte le "noyau dur" du droit du travail en vigueur en France, tout particulièrement les minima salariaux. Or, comme l’a déploré Bernard Cazeneuve, "<em>ces règles sont trop souvent bafouées, et la France n’entend pas accepter que cela se poursuive</em>".<br /> <br /> Du respect des règles en vigueur dépend l'avenir même du marché intérieur et du modèle économique et social européen, un modèle que le travail illégal et la fraude au détachement viennent abîmer. "<em>Soit nous parvenons à lutter efficacement ensemble contre les abus en matière de détachement des travailleurs</em>", a mis en garde le Premier ministre, "<em>soit à terme, c'est le principe même de la libre circulation qui sera sapé dans ses fondements.</em>"<br /> <br /> <img alt="" class="image-plein-cadre image-illustration" height="640" src="/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/illustration/2017/01/in-7.jpg?itok=a-QRkN0B" width="960" /><br /> <br /> La France s’est donc pleinement engagée au niveau européen pour faire évoluer la législation&nbsp;: elle a obtenu l’adoption par Bruxelles de la <a href="http://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/HTML/?uri=CELEX:32014L0067&amp;from=fr">directive 2014/67</a>, qui permet notamment le renforcement des contrôles en matière de détachement. "<em>Mais nous devons aller plus loin</em>", a réaffirmé Bernard Cazeneuve. C’est pourquoi le Gouvernement a proposé la révision de la directive de 1996, qui définit aujourd’hui encore les règles de base du détachement au sein de l’Europe.<br /> <br /> Or, ces règles ont été édictées "<em>dans une Europe à&nbsp;15, alors que les salaires et les niveaux de protection des salariés étaient plus homogènes qu'aujourd'hui</em>". D’où la nécessité à présent de réviser ce cadre, sur la base du principe "<em>d’un salaire égal pour un même travail dans un même lieu de travail</em>", ainsi que l’a proposé la France. Et d’y ajouter une limitation de la durée des détachements. Le Premier ministre a d’ailleurs promis à l’avenir d’autres propositions françaises pour améliorer le projet de révision de la directive de 1996 que la Commission européenne examinera prochainement.<br /> <br /> "<em>C’est de notre responsabilité</em>", a conclu Bernard Cazeneuve, "<em>de faire aboutir ce dossier, et nous porterons cette exigence vis-à-vis de nos partenaires européens sans relâche, sans trêve, sans pause, dans les semaines qui viennent.</em>"<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8560 asset-focus alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="alignement-gauche"> <div class="field field-name-field-titre field-type-text field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Pour un socle européen des droits sociaux</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Dans le prolongement de son allocution sur la fraude au détachement et le travail illégal, le Premier ministre a également plaidé pour la <strong>mise en place d’un socle européen des droits sociaux</strong>, une initiative lancée par Bruxelles et soutenue par la France. <strong>"<em>Il est capital que l’Europe progresse sur la voie d’un alignement par le haut des régimes sociaux existants</em>"</strong>, a-t-il expliqué.<br /> <br /> Dans le cadre de la consultation lancée par la Commission européenne sur ce sujet, la France a proposé <strong>plusieurs mesures</strong> visant à lutter contre les inégalités sociales, et à protéger les salariés et leurs droits : <ul> <li><strong>Création d’un salaire minimum européen</strong></li> <li><strong>Application du principe "un salaire égal pour un même travail dans un même lieu" en matière de détachement</strong></li> <li><strong>Instauration dans chaque pays de l’Union d’un revenu minimum garanti</strong></li> <li><strong>Lutte contre les discriminations salariales notamment envers les femmes</strong></li> <li><strong>Accompagnement de la mobilité des jeunes actifs et des apprentis</strong></li> <li><strong>Création d’une carte étudiant européenne</strong></li> </ul> <strong>"<em>Ce n’est pas l’Europe en soi qui menace ces droits</em>"</strong>, a affirmé Bernard Cazeneuve, <strong>"<em>mais certains dogmes, notamment les dogmes libéraux qui, au sein de l'Europe, cherchent à imposer une véritable régression sociale.</em>"</strong>     </div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Thu, 05 Jan 2017 13:59:10 +0000 Gouvernement.fr "La protection des Français est une priorité absolue" http://www.gouvernement.fr/la-protection-des-francais-est-une-priorite-absolue <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/capture_0.png?itok=hwMhmL-B" alt="Bernard Cazeneuve au JT de TF1" title="TF1" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">21 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La protection des Français est une priorité absolue"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Bernard Cazeneuve était l’invité du journal de 20h de TF1, mardi 20 décembre 2016. L’occasion pour le Premier ministre de réaffirmer sa solidarité avec l’Allemagne, et de rappeler les mesures de sécurité mises en place pour assurer la protection des Français. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20protection%20des%20Fran%C3%A7ais%20est%20une%20priorit%C3%A9%20absolue%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-protection-des-francais-est-une-priorite-absolue&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La protection des Français est une priorité absolue&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-protection-des-francais-est-une-priorite-absolue" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La protection des Français est une priorité absolue&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-protection-des-francais-est-une-priorite-absolue" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La protection des Français est une priorité absolue&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7235&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La protection des Français est une priorité absolue&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="asset-wrapper asset aid-8525 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > Bernard Cazeneuve : &quot;la protection des Français est une priorité absolue&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8525" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Bernard%20Cazeneuve%20%3A%20%22la%20protection%20des%20Fran%C3%A7ais%20est%20une%20priorit%C3%A9%20absolue%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8525-bernard-cazeneuve-20h-tf1&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Bernard Cazeneuve : &amp;quot;la protection des Français est une priorité absolue&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8525-bernard-cazeneuve-20h-tf1" title="Partager sur Facebook : Bernard Cazeneuve : &amp;quot;la protection des Français est une priorité absolue&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8525-bernard-cazeneuve-20h-tf1" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="Bernard Cazeneuve : &quot;la protection des Français est une priorité absolue&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8525&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Bernard Cazeneuve : &quot;la protection des Français est une priorité absolue&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <br /> <br /> <strong>Julien Arnaud&nbsp;: Il y a eu des hommages en France, à l’Assemblée notamment, les députés ont observé une minute de silence en mémoire des victimes de Berlin. Vous étiez présent, Monsieur le Premier ministre, Bernard Cazeneuve, bonsoir.</strong><br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;<br /> Bernard Cazeneuve&nbsp;: Bonsoir.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Est-ce que vous dites ce soir aux Français qui nous regardent que les sites de rassemblement sont suffisamment protégés ?</strong><br /> <br /> Nous avons fait des efforts depuis de nombreux mois pour assurer la protection des grandes manifestations et des sites de rassemblement en France. Nous avons été amenés à le faire parce qu’il y a eu de grands évènements comme la COP 21, l’Euro 2016, qui ont mobilisé énormément de moyens, qui nous ont conduits à rehausser le niveau de sécurité. Il y a eu la tragédie de Nice, au terme de laquelle j’ai souhaité qu’on complète notre dispositif par la mobilisation notamment de la Réserve de la Gendarmerie et de la Police nationale.<br /> <br /> Aujourd’hui, sur les marchés de Noël, sur les lieux de rassemblement, pour la protection des lieux de culte, c’est une grande partie des effectifs de la Sécurité publique qui sont mobilisés, près de 70 unités de force mobile qui assurent la protection de ces évènements et qui assurent aussi le contrôle aux frontières, parce que le contrôle aux frontières nous a conduits à contrôler près de 80 millions de personnes depuis l’an dernier, à procéder à la réadmission à partir des frontières de 58&nbsp;000 personnes, c’est assez considérable. J’avais donné des instructions au cours des dernières semaines, des derniers mois aux préfets, des instructions écrites, pour que les dispositifs, que l’on vient de voir à l’œuvre, soient mobilisés partout sur le territoire national. Parce que la sécurité, la protection des Français est une priorité absolue.<br /> &nbsp;&nbsp;<br /> <strong>Le ministre de l’Intérieur qui vous a remplacé Place Beauvau, Bruno Le Roux, a dit hier après l’attentat que la sécurité avait été immédiatement renforcée sur les marchés de Noël. Ce qui est une phrase qui a pu surprendre, parce qu’on s’est dit à ce moment-là est-ce que ce n’était pas déjà le cas, est-ce que la sécurité n’était déjà pas au maximum&nbsp;?</strong><br /> <br /> Il n’y a pas de mauvaise interprétation, ni de polémique sur cette phrase. Ce qu’a voulu dire le ministre de l’Intérieur, c’est qu’il avait, à ma demande – puisque nous nous sommes entretenus, immédiatement après que ces informations ont été communiquées – renvoyé aux préfets les instructions que j’avais moi-même envoyées en leur demandant une application très vigilante dans le contexte.<br /> <br /> <strong>Donc, pas de mesures supplémentaires ?</strong><br /> <br /> Non, il a simplement rappelé les mesures qui avaient été prises. Il est allé sur le marché de Noël de Strasbourg, où je me suis rendu il y a un mois, pour contrôler à nouveau les dispositifs de sécurité, parce que c’est un marché important. Il a constaté que ce que nous avions mis en œuvre était maintenu et conforme aux instructions que lui-même et moi-même avions données ensemble. Donc, nous sommes à un niveau de protection extrêmement élevé.<br /> <br /> <strong>Est-ce qu’il y a des signaux d’alerte qui vous remontent en ce moment de la part des services de sécurité en France pour ces périodes des fêtes de Noël&nbsp;?</strong><br /> <br /> Il y a un niveau de menace extrêmement élevé, je n’ai cessé de le dire au cours des derniers mois.<br /> <br /> <strong>Mais c’est le même depuis des mois, il n’y a pas une poussée de fièvre particulière liée à l’attentat de Berlin ?</strong><br /> <br /> Oui, mais il faut bien comprendre que quand je dis cela, au cours des mois précédents, ça veut dire qu’il y a une activité très intense des services de renseignement et des forces de Sécurité intérieure. Ça veut dire que nous avons procédé à l’arrestation de plus de 440 personnes depuis le début de l’année, que nous avons déjoué 17 attentats. C’est donc une activité très intense des services de renseignement et des services de sécurité, qui fait l’objet d’une mobilisation de l’ensemble des membres du Gouvernement, non seulement le ministre de l’Intérieur, Bruno Le Roux, aujourd’hui, mais le garde des Sceaux également, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, en tant qu’il apporte un complément d’effectifs à travers l’opération Sentinelle. Moi, je tiens, comme Premier ministre, à ce que la protection des Français, qui est une priorité de mon Gouvernement pour les cinq mois qui viennent, conduise chacun à maintenir ce niveau de mobilisation.<br /> <br /> Enfin, je voudrais dire un mot sur le fait que la France est menacée bien entendu, mais c’est l’Europe dans son ensemble qui l’est. Je voudrais profiter de l’occasion que vous me donnez de m’exprimer devant les Français, pour dire ma solidarité et ma compassion pour les victimes de la tragédie de Berlin, dire aux autorités allemandes, à la Chancelière, au ministre de l’Intérieur, Thomas de Maizière, qui est un ami personnel, toute notre solidarité dans l’épreuve. La Chancelière a été très présente au moment des attentats de Paris, elle a eu des gestes, elle a eu des mots qui ont ému les Français, qui ont montré que lorsque nous sommes confrontés à une épreuve, la France et l’Allemagne font un seul et unique pays. Et puis, je voudrais bien entendu avoir une pensée pleine de compassion pour les Allemands qui sont dans le chagrin, pour les familles des victimes. Et puis – vous le comprendrez – avoir aussi une pensée pour les victimes de l’attentat de Nice et leurs familles. Parce que j’imagine qu’aujourd’hui, ils sont dans la peine, dans le chagrin, dans le choc. Parce que le mode opératoire qui a été utilisé à Berlin, la manière dont cet attentat a été perpétré évoque pour les victimes de l’attentat de Nice et leurs familles des souvenirs absolument terribles.<br /> <br /> <strong>Merci beaucoup, Monsieur le Premier Ministre, pour être venu ce soir dans le journal de TF1.</strong></div> </div> </div> Wed, 21 Dec 2016 10:31:56 +0000 Gouvernement.fr Revalorisation du Smic : un des leviers pour renforcer le pouvoir d’achat http://www.gouvernement.fr/revalorisation-du-smic-un-des-leviers-pour-renforcer-le-pouvoir-d-achat <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/960_430_mouvement_foule_ville_001_guj0135881.jpg?itok=8fXZ4XiS" alt="Ville foule en mouvement " title="(c) AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">20 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Revalorisation du Smic : un des leviers pour renforcer le pouvoir d’achat</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Les modalités de revalorisation du Smic pour l’année 2017 ont été présentées par Myriam El Khomri, le 19 décembre, aux représentants des organisations syndicales et professionnelles. Le Premier ministre a expliqué que la décision du Gouvernement doit permettre de &quot;poursuivre le redressement économique&quot;, afin de créer les &quot;conditions ultérieures pour un partage des fruits de la croissance plus ambitieux encore&quot;.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Revalorisation%20du%20Smic%20%3A%20un%20des%20leviers%20pour%20renforcer%20le%20pouvoir%20d%E2%80%99achat%20http%3A//www.gouvernement.fr/revalorisation-du-smic-un-des-leviers-pour-renforcer-le-pouvoir-d-achat&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Revalorisation du Smic : un des leviers pour renforcer le pouvoir d’achat - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/revalorisation-du-smic-un-des-leviers-pour-renforcer-le-pouvoir-d-achat" title="Partager sur Facebook : Revalorisation du Smic : un des leviers pour renforcer le pouvoir d’achat - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/revalorisation-du-smic-un-des-leviers-pour-renforcer-le-pouvoir-d-achat" data-share="" data-lang="fr" data-title="Revalorisation du Smic : un des leviers pour renforcer le pouvoir d’achat" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7231&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Revalorisation du Smic : un des leviers pour renforcer le pouvoir d’achat" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">La règle de revalorisation du Smic (salaire minimum interprofessionnel de croissance) &nbsp;a été modernisée en 2013, conformément aux engagements pris lors de la conférence sociale de juillet 2012.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8521 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > La revalorisation du Smic au 1er janvier 2017 </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8521" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=La%20revalorisation%20du%20Smic%20au%201er%20janvier%202017%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8521-la-revalorisation-du-smic-au-1er-janvier-2017&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : La revalorisation du Smic au 1er janvier 2017 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8521-la-revalorisation-du-smic-au-1er-janvier-2017" title="Partager sur Facebook : La revalorisation du Smic au 1er janvier 2017 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8521-la-revalorisation-du-smic-au-1er-janvier-2017" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="La revalorisation du Smic au 1er janvier 2017" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8521&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : La revalorisation du Smic au 1er janvier 2017" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <div class="rtecenter">&nbsp;</div> Le taux horaire du Smic brut sera revalorisé de 0,93% pour atteindre 9,76 euros de l’heure à partir du 1er janvier 2017. Sur la base de la durée légale du travail de 35 heures hebdomadaires, le montant mensuel du Smic sera ainsi porté à 1&nbsp;480 euros brut par mois pour un temps plein, soit 1&nbsp;153 euros net par mois (environ 11 euros de plus par mois qu’en 2016). Cette revalorisation sera arrêtée par décret en Conseil des ministres mercredi 21 décembre.<br /> &nbsp;<br /> <strong>La revalorisation annuelle du Smic est conditionnée par deux paramètres :</strong> <ul> <li>l’évolution annuelle de l’indice des prix (hors tabac) des 20% de ménages les plus modestes ;</li> <li>la moitié de l’évolution annuelle du pouvoir d’achat du salaire horaire de base ouvrier et employé (SHBOE).&nbsp;</li> </ul> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Le pouvoir d’achat des salariés reste une priorité forte du Gouvernement et sera soutenu par d’autres leviers, plus efficaces. </strong>Il sera notamment renforcé par&nbsp;:<br /> &nbsp; <ul> <li><strong>la baisse supplémentaire de 1 milliard d’euros de l’impôt sur le revenu</strong> qui profitera à plus de 5 millions de foyers fiscaux en 2017. Dès janvier, cette baisse prendra la forme d’une réduction allant jusqu’à 20% du montant des mensualités à payer. Elle concernera tous les célibataires ayant un salaire inférieur à 1 700 euros net par mois, ce seuil étant doublé pour les couples et majoré en fonction des charges de famille (4 800 euros pour un couple avec trois enfants) ;&nbsp;<br /> &nbsp;</li> <li><strong>la prime d’activité</strong>, déployée depuis près d’un an, valorise et accompagne la reprise d’emploi en soutenant le pouvoir d’achat de tous les travailleurs qui gagnent moins de 1 500 euros par mois (pour un célibataire). Près de 3,7 millions de foyers en ont déjà bénéficié en 2016. Cette prime représente un gain de pouvoir d’achat substantiel pour nos concitoyens les plus modestes : le montant moyen versé s’élève à 165 euros par mois, soit plus de 15% du revenu d’activité mensuel moyen des bénéficiaires. Pour un célibataire au Smic, la prime d’activité représente plus de 130 euros par mois ; et pour un parent isolé au Smic, le gain est de 300 euros mensuels.</li> </ul> A noter&nbsp;: la part des salariés concernés par la progression du Smic a diminué de près de 2 points depuis fin 2012 (de 12,3&nbsp;% à 10,5&nbsp;%). Eurostat a publié, le 8 décembre 2016, <a href="http://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/7762337/3-08122016-AP-FR.pdf/3bb2d09d-8c28-4e48-8ffb-fba52d71db8e" target="_blank" title="Lien vers l'étude d'Eurostat, 8 décembre 2016">une étude</a> qui montre que la France connaît une proportion de bas salaires, deux fois inférieure à la moyenne européenne et de 2 à 3 fois moindre que la proportion de bas salaires observée en Allemagne et en Angleterre. En outre, en 2015, <strong>le pouvoir d’achat a connu sa plus forte progression depuis 2009</strong> (+1,6&nbsp;%) et <strong>cette hausse devrait se poursuivre en 2016 </strong>(+1,8&nbsp;% selon la dernière note de conjoncture de l’Insee) <strong>et 2017</strong>.</div> </div> </div> Tue, 20 Dec 2016 14:36:09 +0000 Gouvernement.fr "Il faut construire une nouvelle étape pour l’islam de France" http://www.gouvernement.fr/il-faut-construire-une-nouvelle-etape-pour-l-islam-de-france <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/francois_guillotafp_000_j09mg.jpg?itok=B7ta0YTu" alt="Bernard Cazeneuve à l&#039;ouverture de la 3e instance de dialogue avec l’islam de France, le 12 décembre 2016" title="(c) AFP/François Guillot" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">15 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte"> "Il faut construire une nouvelle étape pour l’islam de France"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Bernard Cazeneuve s’est exprimé en ouverture de la 3e instance de dialogue avec l’islam de France, qui s’est tenue place Beauvau le lundi 12 décembre 2016. L’occasion pour le Premier ministre de rappeler que son engagement sur le sujet de l’islam de France restera &quot;total&quot;.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%20%22Il%20faut%20construire%20une%20nouvelle%20%C3%A9tape%20pour%20l%E2%80%99islam%20de%20France%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/il-faut-construire-une-nouvelle-etape-pour-l-islam-de-france&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Il faut construire une nouvelle étape pour l’islam de France&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/il-faut-construire-une-nouvelle-etape-pour-l-islam-de-france" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Il faut construire une nouvelle étape pour l’islam de France&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/il-faut-construire-une-nouvelle-etape-pour-l-islam-de-france" data-share="" data-lang="fr" data-title=" &quot;Il faut construire une nouvelle étape pour l’islam de France&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7218&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Il faut construire une nouvelle étape pour l’islam de France&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Quelques jours après avoir quitté le ministère de l’Intérieur pour Matignon, le Premier ministre était de retour place Beauvau. En présence de Bruno Le Roux, ministre de l’Intérieur, et face aux différents représentants de l’islam de France, il a prononcé le discours d’ouverture de la 3e instance de dialogue avec l’islam de France et fait le point sur les "<em>défis auxquels notre pays est confronté</em>".<br /> <br /> Avec "<em>émotion et fierté</em>", le Premier ministre a tout d’abord rappelé "<em>le travail considérable accompli</em>" et "<em>les moments dramatiques</em>" que les pouvoirs publics et les représentants de l’islam de France ont "<em>affrontés ensemble</em>" depuis près de deux ans. <h2>"L’État laïc a pour mission de protéger les musulmans, comme il protège tous les Français"</h2> Bernard Cazeneuve a ensuite invoqué le principe fondamental de laïcité pour souligner l’ancrage républicain de l’islam de France et de ses représentants : "<em>Dans votre diversité, dans la pluralité qui vous caractérise, (…) vous incarnez cet islam citoyen,&nbsp; profondément attaché aux valeurs de la République</em>", a-t-il déclaré.<br /> <br /> <img alt="" class="image-illustration-centre image-illustration" height="600" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/tweet-pm-vig1-02-2_600.jpg?itok=doHD8D_W" width="600" /><br /> Face aux écueils de l’amalgame et de la stigmatisation, qui se traduisent parfois par des actes anti-musulmans inacceptables, le Premier ministre a exprimé sa détermination à lutter contre toute forme d’instrumentalisation visant à faire des musulmans des boucs-émissaires. "<em>Des mesures très fermes sont prises et des moyens considérables sont mis en place par le ministère de l’Intérieur pour lutter contre ce type de criminalité</em>", a-t-il insisté. Pour renforcer la sécurité autour des lieux de culte musulmans, 9 millions d’euros ont ainsi été mobilisés. L’action des forces&nbsp; de sécurité et des forces armées dans le cadre des dispositifs Vigipirate et Sentinelle permet aujourd’hui d’assurer la protection de plus de 1000 mosquées. "<em>L’État laïc a pour mission de protéger les musulmans, comme il protège tous les Français</em>", a résumé Bernard Cazeneuve. <h2>Implacable face aux prêcheurs de haine</h2> Mais le Premier ministre a également tenu à rappeler, avec lucidité, que certaines mosquées et sites internet contribuent encore aujourd’hui à diffuser "<em>un discours sectaire, un discours d’enfermement, un discours d’intimidation qui inquiète à juste titre les Français (…) et fait beaucoup de mal à l’islam républicain et paisible que plusieurs millions de nos concitoyens pratiquent</em>".&nbsp; Avec "<em>la plus grande netteté</em>", il a dénoncé toute forme de fondamentalisme islamiste&nbsp;: "<em>Il n’y a pas de salafisme anodin, il n’y a pas d’intégrisme modéré. Dès lors que l’on professe le rejet de la République, on prépare les esprits à ce qui vient ensuite&nbsp;: l’apologie de la violence et de la haine</em>".<br /> <br /> <img alt="Vignette 5 islam de France" class="image-illustration-centre image-illustration" height="600" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/600_tweet-pm-vig5-01.jpg?itok=-0DNoo5h" title="(c) Service d'information du Gouvernement - SIG/ Gouvernement.fr" width="600" /><br /> Rappelant le caractère implacable de l’action gouvernementale contre les prêcheurs de haine, Bernard Cazeneuve s’est montré très clair&nbsp;: "<em>A chaque fois qu’il y aura une menace avérée contre l’ordre et la sécurité publics, les associations seront dissoutes et les lieux de culte seront fermés. Les imams étrangers qui propagent une idéologie totalitaire seront expulsés</em>".<br /> <br /> Face à cette menace intégriste, les représentants de l’islam de France ont, eux aussi, un rôle décisif à jouer pour prévenir et contrer le radicalisme islamiste&nbsp;: "<em>Les responsables religieux de l’islam de France (…) sont les mieux armés pour alerter les fidèles, et notamment les jeunes, pour les mettre en garde lorsque des mosquées deviennent des lieux où l’on propage la haine contre la République, contre nos pays, nos institutions, nos concitoyens de toutes confessions</em>". <h2>Le rôle de la Fondation de l’islam de France</h2> <img alt="Vignette 6 islam de France " class="image-illustration-centre image-illustration" height="600" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/600_tweet-pm-vig6-02-2.jpg?itok=HeW8Xt0m" title="(c) Service d'information du Gouvernement - SIG/ Gouvernement.fr" width="600" /><br /> <br /> Le Premier ministre a précisé le rôle de la nouvelle Fondation de l’islam de France présidée par Jean-Pierre Chevènement, et dont la première réunion s’est tenue jeudi 8 décembre 2016. Afin de permettre une meilleure connaissance de la religion et la civilisation musulmanes, cet organisme <em>"laïc, reconnu d’utilité publique</em>" disposera "<em>de moyens importants</em>" et aura pour but de soutenir la mise en valeur du patrimoine musulman de France via des projets culturels, sociaux ou éducatifs, et de renforcer la formation des imams de France. Il contribuera ainsi à montrer à nos concitoyens "<em>combien l’islam est riche, combien il est complexe, combien il a contribué au progrès de l’humanité</em>".<br /> <br /> Après avoir salué les "<em>bases anciennes et solides</em>" dont dispose l’islam de France – au premier rang desquelles il distingue la Grande Mosquée de Paris et le Conseil français du culte musulman (CFCM) – le Premier ministre a dépeint cette fondation comme "<em>une nouvelle étape&nbsp;pour l’islam de France</em>".<br /> <br /> Parmi les défis qu’elle devra relever, figure la formation profane des aumôniers et des imams, dont beaucoup arrivent encore de l’étranger sans formation et sans avoir acquis la maîtrise de la langue française. Les efforts pour inverser cette tendance commencent à porter leurs fruits, comme l’a souligné Bernard Cazeneuve&nbsp;: "<em>En deux ans, le nombre d’établissements d’enseignement supérieur délivrant une formation universitaire sur les questions de laïcité, de droit et de sociologie des religions a été multiplié par cinq.</em>"<br /> Le passage par l’un de ces cursus "<em>sera même une condition d’accès à la fonction d’aumônier</em>", a prévenu le Premier ministre.<br /> <br /> <img alt="Vignette 7 islam de France" class="image-illustration-centre image-illustration" height="600" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/600_tweet-pm-vig7-02-2.jpg?itok=syKIsdpC" title="(c) Service d'information du Gouvernement - SIG/ Gouvernement.fr" width="600" /><br /> Mais la formation n’est pas le seul chantier prioritaire pour les représentants religieux et la Fondation de l’islam de France. La question du financement et des ressources du culte musulman, a rappelé Bernard Cazeneuve, constitue aussi un sujet national de premier ordre&nbsp;: "<em>Nous souhaitons que, progressivement, le culte musulman trouve des ressources auprès de nos compatriotes (…), en lieu et place des financements qui, trop souvent encore, proviennent de pays étrangers</em>". La loi de 1905 interdisant aux religions d’obtenir un financement public direct, le Premier ministre a invité les responsables musulmans à trouver, par leur propre force, des ressources de fonctionnement alternatives, transparentes et équilibrées, avant d’évoquer quelques pistes à explorer&nbsp;: une contribution volontaire sur l’abattage hallal, ou encore un prélèvement sur le marché du pèlerinage.<br /> <br /> "<em>Je suis certain</em>", a conclu le Premier ministre, "<em>que vous parviendrez à construire une institution transparente et inclusive, qui fasse sa</em> place <em>à tous les courants de l’islam de France et à tous ceux qui, parmi les musulmans de France, auront la volonté de s’engager. Car c’est à cette condition que ce fonds sera en mesure de lever efficacement des ressources</em>".</div> </div> </div> Thu, 15 Dec 2016 22:02:56 +0000 Gouvernement.fr Bernard Cazeneuve présente ses vœux de succès à Paolo Gentiloni, président du Conseil italien http://www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-presente-ses-voeux-de-succes-a-paolo-gentiloni-president-du-conseil-italien <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/pmv6-cazeneuve-960-430_0.jpg?itok=HzSrtu3U" alt="" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">14 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Bernard Cazeneuve présente ses vœux de succès à Paolo Gentiloni, président du Conseil italien</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Bernard Cazeneuve, Premier ministre, présente ses plus chaleureux vœux de succès à M. Paolo Gentiloni et l’assure de l’entier soutien du Gouvernement français pour l’accomplissement de sa nouvelle mission à la tête du Gouvernement italien. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Bernard%20Cazeneuve%20pr%C3%A9sente%20ses%20v%C5%93ux%20de%20succ%C3%A8s%20%C3%A0%20Paolo%20Gentiloni%2C%20pr%C3%A9sident%20du%20Conseil%20italien%20http%3A//www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-presente-ses-voeux-de-succes-a-paolo-gentiloni-president-du-conseil-italien&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Bernard Cazeneuve présente ses vœux de succès à Paolo Gentiloni, président du Conseil italien - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-presente-ses-voeux-de-succes-a-paolo-gentiloni-president-du-conseil-italien" title="Partager sur Facebook : Bernard Cazeneuve présente ses vœux de succès à Paolo Gentiloni, président du Conseil italien - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-presente-ses-voeux-de-succes-a-paolo-gentiloni-president-du-conseil-italien" data-share="" data-lang="fr" data-title="Bernard Cazeneuve présente ses vœux de succès à Paolo Gentiloni, président du Conseil italien" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7201&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Bernard Cazeneuve présente ses vœux de succès à Paolo Gentiloni, président du Conseil italien" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre est déterminé à approfondir encore, avec le nouveau président du Conseil italien, les coopérations étroites et diversifiées qui unissent la France et l’Italie, en matière de transports, de politique spatiale, de politique industrielle, de sécurité intérieure et de défense ou encore de recherche et d’éducation, dans la continuité des résultats importants enregistrés lors du dernier sommet franco-Italien de Venise en mars dernier. &nbsp;Ces coopérations contribuent de manière décisive à construire l’Europe de la croissance, de la défense et de la sécurité dont nous avons besoin et qu’attendent nos concitoyens.<br /> &nbsp;<br /> Le Premier ministre se réjouit de pouvoir travailler avec Paolo Gentiloni à la mise en œuvre concrète de cet important agenda franco-italien.</div> </div> </div> Wed, 14 Dec 2016 20:00:40 +0000 Gouvernement.fr L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve http://www.gouvernement.fr/l-essentiel-de-la-declaration-de-politique-generale-de-bernard-cazeneuve <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/pm-an.png?itok=0lY9fazl" alt="Bernard Cazeneuve à l&#039;Assemblée nationale " title="Photo: Patrick KOVARIK / AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">13 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre a prononcé, le 13 décembre, devant l&#039;Assemblée nationale sa déclaration de politique générale. Lors du vote de confiance qui a suivi, il a obtenu 305 voix sur 554 votants. Le mot d’ordre de son discours est la protection de tous les Français.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=L%E2%80%99essentiel%20de%20la%20d%C3%A9claration%20de%20politique%20g%C3%A9n%C3%A9rale%20de%20Bernard%20Cazeneuve%20http%3A//www.gouvernement.fr/l-essentiel-de-la-declaration-de-politique-generale-de-bernard-cazeneuve&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/l-essentiel-de-la-declaration-de-politique-generale-de-bernard-cazeneuve" title="Partager sur Facebook : L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/l-essentiel-de-la-declaration-de-politique-generale-de-bernard-cazeneuve" data-share="" data-lang="fr" data-title="L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7195&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : L’essentiel de la déclaration de politique générale de Bernard Cazeneuve" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">A la suite de la délibération du Conseil des ministres du 10 décembre 2016, Bernard Cazeneuve a engagé, conformément au &nbsp;1er alinéa de l’article 49 de la Constitution, la responsabilité de son Gouvernement sur une déclaration de politique générale.<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"> <div id="node-7193" class="teaser node node-contenu node-promoted node-sticky node-teaser clearfix"> <div class="teaser-illustration"> <a href="/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/330x190/public/contenu/image/2016/12/assemblee-960-430.jpg?itok=ob6QvNJJ" alt="Qu&#039;est-ce qu&#039;une déclaration de politique générale ?"> </a> </div> <div class="teaser-content"> <h2 class="node-titre"><a href="/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0">Qu&#039;est-ce qu&#039;une déclaration de politique générale ?</a></h2> <div class="teaser-intro">Le Premier ministre Bernard Cazeneuve prononcera, le 13 décembre à 15 heures, sa déclaration de politique générale dans l’hémicyc... <a href="/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0" title="Lire la suite sur : Qu&#039;est-ce qu&#039;une déclaration de politique générale ?">[Lire la suite]</a></div> <div class="teaser-publication">mardi 13 décembre 2016</div> </div> </div> <br /> &nbsp;</div> <a href="/bernard-cazeneuve-est-nomme-premier-ministre" title="Lien vers l'article : Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre">Nommé le 6 décembre 2016</a> par le président de la République, Bernard Cazeneuve s’inscrit dans la continuité de ses prédécesseurs, Jean-Marc Ayrault et Manuel Valls, qui ont agi <em>"pour donner toutes ses chances à notre pays"</em><em>. </em><em>"Chaque jour compte, pour poursuivre leur action de redressement de la France, de ses comptes publics, de son appareil industriel et productif</em>", a dit le Premier ministre.<br /> <br /> Après avoir déploré la tragédie humanitaire qui frappe la Syrie au moment de sa déclaration, le Premier ministre a indiqué que la France, à l'instar des grandes démocraties, "<em>doit affronter les défis de son temps, sociaux, environnementaux et sécuritaires</em>". <h2>Assurer la protection de tous les Français</h2> Bernard Cazeneuve entend "<em>agir pour protéger les Français des menaces d’un monde devenu plus incertain". </em>Il souhaite progresser <em>"vers une société plus juste", </em>en utilisant chaque instant pour préparer l’avenir.<br /> &nbsp; <h3>Garantir le système de protection sociale</h3> La protection des Français, c'est d'abord la protection sociale contre les risques de la vie : perte d'emploi, maladie, accidents du travail, vieillesse. Le Premier ministre a insisté sur deux points : garantir l’équilibre des comptes de la Sécurité sociale et ouvrir de nouveaux droits aux patients.<br /> &nbsp; <ul> <li>Le déficit du régime général de la Sécurité sociale<em> </em>a ainsi été ramené à 400 millions en 2017 alors qu’il était de 17,4 milliards en 2011. Dans les cinq prochains mois, le Gouvernement sera pleinement mobilisé pour consolider ces résultats.</li> <li>Au 1<sup>er</sup> janvier 2017,&nbsp;&nbsp;le tiers payant deviendra un droit pour les femmes enceintes et pour les personnes souffrant d'une affection de longue durée<em>.</em> <strong>Ce droit sera étendu à l'ensemble des patients au &nbsp;30 novembre 2017</strong><em>.</em></li> </ul> Mobiliser davantage de crédits est aussi un levier que le Premier ministre entend actionner. Ainsi, 200 millions d'euros seront mobilisés pour "<em>l'amélioration du remboursement des soins dentaires au 1<sup>er</sup> trimestre 2017</em>." Enfin, des mesures fortes, dès 2017 seront prises pour lutter contre les déserts médicaux et assurer un égal accès aux soins à tous les Français dans tous les territoires.<br /> <br /> <img alt="Vignette DPG protection sociale" class="image-illustration-centre image-illustration" height="480" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/tweet-pm-dpg-vig5-02_-_copie.jpg?itok=oQKH8SkI" title="SIG" width="480" /> <h3><br /> <strong>Lutter contre le terrorisme et la délinquance</strong></h3> L'État français et les citoyens doivent faire face aujourd'hui à une menace terroriste sans précédent. Le Premier ministre a rappelé la <a href="/conseil-des-ministres/2016-12-10" title="Lien vers le compte rendu du Conseil des ministres du 10 décembre 2016">prorogation de l'état d'urgence</a> lors du dernier Conseil des ministres exceptionnel tenu samedi dernier. Il s'agit de "<em>réarmer l'État afin de lutter contre le terrorisme et la délinquanc</em>e" en consolidant et en développant l'arsenal législatif et réglementaire. Pour renforcer les moyens de la justice, Bernard Cazeneuve a souligné l'adoption de nouveaux dispositifs antiterroristes, comme la loi sur le renseignement. Il a également rappelé la création de :&nbsp; <ul> <li>738 emplois de magistrats ;</li> <li>962 postes de greffiers et de fonctionnaires dans les tribunaux ;</li> <li>4535 postes de fonctionnaires pénitentiaires.</li> </ul> <em>"Depuis 2012, le Gouvernement s'est employé à donner à nos forces de sécurité intérieures et à nos services de renseignement davantage de moyens pour leur permettre de mieux remplir leurs missions</em>", a déclaré le Premier ministre, précisant la création de 9 000 postes de policiers et gendarmes entre 2012 et 2017. Au 1er&nbsp; janvier 2017, les forces de sécurité seront "<em>renforcées par la Garde nationale dont les effectifs atteindront progressivement 85 000 membres</em>". Bernard Cazeneuve a également annoncé l'adoption, lors du Conseil des ministres du 21 décembre prochain, d'un projet de loi relatif à sécurité publique qui précisera notamment "<em>les règles d'usage des armes, dans le respect rigoureux de nos principes constitutionnels et conventionnels</em>".<br /> &nbsp;<br /> La protection des Français prend aussi ses racines dans les théâtres d'opérations extérieures pour lutter contre daech. Les armées françaises sont présentes au Mali depuis 2013 pour empêcher la progression des djihadistes dans la région. Elles sont également présentes en Irak et en Syrie depuis 2014 aux côtés des partenaires de la coalition. Nous sommes engagés <em>"sur les théâtres extérieurs au nom des valeurs universelles que nous portons et des intérêts qui sont les nôtres</em>", a déclaré le Premier ministre. Les effectifs ont été augmentés, comme le montre le budget de la défense pour 2017.<br /> &nbsp; <h3>Agir à l’échelle de l’Europe</h3> Le Premier ministre croit en <em>"une Europe qui protège, qui investit, qui innove". </em>Pour lui, l'Europe doit préparer l’avenir. "<em>Européen convaincu</em>", Bernard Cazeneuve est également un "<em>Européen exigeant</em>", qui voit dans le Brexit un risque réel de dislocation du projet européen.<br /> <br /> Parmi les points essentiels qu'il compte développer dans sa feuille de route économique, le Premier ministre souhaite :<br /> &nbsp; <ul> <li><strong>porter la capacité du "Plan Juncker" à plus de 500 milliards d’euros d’ici à 2020</strong> pour développer des projets en faveur de la transition énergétique, du numérique, de la santé et de l’éco-mobilité ;</li> <li>poursuivre le combat de la France pour <strong>obtenir une révision ambitieuse de la directive de 1996</strong> <strong>sur le détachement de travailleurs</strong> ;</li> <li><strong>défendre les intérêts de l'Europe dans la</strong> <strong>mondialisation</strong>, avec des accords commerciaux garantissant la loyauté des échanges, la réciprocité dans l’accès aux marchés publics et la prise en compte des normes sociales et environnementales. C'est d'ailleurs cette exigence qui a amené la France à refuser jusqu'à présent le traité transatlantique, mais à accepter l’accord avec le Canada.</li> </ul> Bernard Cazeneuve a également insisté sur le rôle de l'Europe pour <strong>agir à la fois contre l'immigration illégale et pour la sécurité du continent - </strong>un sujet sur lequel la France porte un agenda exigeant depuis quatre ans, en lien constant avec l’Allemagne. Ainsi, <strong>l’agence</strong> <strong>Frontex</strong> est montée en puissance avec des budgets et des effectifs en augmentation. La France finalise actuellement, en lien avec ses partenaires européens, la révision du code Frontières Schengen.<br /> <br /> S'agissant de la <strong>crise migratoire</strong>, l’Europe doit être à la fois plus solidaire et responsable. Pour cela, il faut mettre en œuvre les décisions de l'UE pour "<em>relocaliser et réinstaller les réfugiés</em>". Selon Bernard Cazeneuve, "<em>la responsabilité suppose que les Etats de première entrée des migrants prennent toutes les mesures, avec le soutien de l’Union européenne, pour assurer l’accueil des réfugiés et le retour de ceux qui n’ont pas vocation à rester sur notre continent</em>".<br /> <br /> En réussissant l’évacuation et la mise à l’abri des <strong>migrants de Calais,</strong> "<em>la France a voulu être à la hauteur du message universel que les peuples du monde ont appris à aimer d’elle</em>".<br /> <br /> <img alt="Vignette DPG Europe sécu" class="image-illustration-centre image-illustration" height="480" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/tweet-pm-dpg-vig15-02_-_copie.jpg?itok=egRg1jWA" title="SIG" width="480" /> <h2>Réformer et poursuivre le redressement du pays</h2> S’inscrivant dans la continuité des actions menées par ses prédécesseurs, le Premier ministre veut assainir les finances, restaurer la compétitivité des entreprises, lutter contre le chômage et construire de nouveaux droits pour les Français. Il souhaite mener à son terme l'action de redressement engagée par ses prédécesseurs.<br /> &nbsp; <h3>La compétitivité des entreprises</h3> Il est prévu que le déficit public passe sous la barre des 3% en 2017, un seuil jamais atteint depuis 2008. <em>"Réduire les déficits, c’est préserver notre souveraineté, notre capacité à faire des choix économiques</em>", a plaidé le Premier ministre, qui entend poursuivre les efforts engagés pour des résultats durables.<br /> <br /> Outre les efforts de réduction du déficit public, le redressement du pays passe également par la relance économique. La compétitivité des entreprises a été au cœur de nombreuses réformes. Depuis 2012, par l’effet conjugué du Crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi (CICE) et du Pacte de responsabilité et de solidarité, près de 40 milliards d’euros ont été consacrés chaque année au renforcement de notre appareil productif. Les entreprises industrielles ont retrouvé leur niveau de marge du début des années 2000 et le coût du travail est désormais plus faible en France qu’en Allemagne. Pour renforcer cette dynamique, le taux du CICE sera renforcé à 7% à compter de janvier prochain.<br /> &nbsp; <h3>La lutte contre le chômage</h3> Priorité de ce Gouvernement, la lutte contre le chômage commence à porter ses fruits avec une baisse de 101&nbsp;700 demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi depuis le début de l’année. Le taux de chômage mesuré par l’Insee est revenu à son niveau de fin 2012.<br /> <br /> Pour consolider cette tendance, le plan de 500&nbsp;000 formations supplémentaires sera prolongé de 6 mois afin de proposer une solution à ceux qui en ont le plus besoin. Enfin, dès janvier 2017, une expérimentation "zéro chômeur de longue durée" sera engagée sur 10 territoires pilotes. &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Les conditions de vie des Français font également l’objet d’une attention particulière depuis 2012. Ainsi, le revenu de solidarité active a pour sa part bénéficié d’une revalorisation de 10%. Les prestations familiales des parents isolés ont augmenté de 25% et celles des familles nombreuses de 50%. Pour 2017, le Gouvernement prévoit notamment&nbsp; : <ul> <li>l'extension de la Garantie jeunes aux moins de 25 ans les plus précaires ;&nbsp;</li> <li>une aide exceptionnelle de 335 euros sera également versée en 2017 aux apprentis de moins de 21 ans ;</li> <li>l'extension du compte de prévention et de pénibilité, qui a déjà permis à 500&nbsp;000 personnes de partir plus tôt à la retraite.<br /> &nbsp;</li> </ul> <img alt="Vignette DPG " class="image-illustration-centre image-illustration" height="480" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/tweet-pm-dpg-vig10-02_-_copie.jpg?itok=LQgCNDya" title="SIG" width="480" /> <h2>Préparer l’avenir</h2> Réussir la transition écologique, dynamiser les &nbsp;territoires, investir dans l’éducation et la Recherche sont autant de chantiers à mener pour un "<em>modèle de développement plus durable</em>."&nbsp;<br /> &nbsp; <ul> <li>En accueillant la COP21, la France s’est placée à l’avant-garde de la protection de la planète et de la croissance verte. Toutefois, les défis à relever sont encore nombreux, comme en témoignent les pics de pollution enregistrés ces derniers jours dans les grandes agglomérations. Des solutions de mobilités durables devront notamment être développées avec les collectivités territoriales. Le développement des énergies renouvelables doit être poursuivi au même titre que les efforts de rénovation énergétique dans l’habitat.<br /> &nbsp;</li> <li>L’agriculture devra également être moins dépendante de l’énergie fossile. Elle devra s’appuyer sur un &nbsp;plan en faveur de la bio-économie pour favoriser le développement des bio-matériaux, la production d’énergie renouvelable et la chimie du vivant. Dans le contexte du Brexit, le Gouvernement se mobilisera pour défendre les intérêts des pêcheurs français.<br /> &nbsp;</li> <li>Forte de ses 15 métropoles déjà constituées et celle à venir du Grand Paris, la France rayonne à l’international. Pour aider les nouvelles intercommunalités, opérationnelles au 1er janvier 2017, le fonds de soutien aux investissements locaux et la dotation aux équipements des territoires ruraux seront augmentés à hauteur de 1,2 milliard d’euros. La réforme territoriale a également renforcé la solidarité entre les territoires. Les contrats de ruralité soutiennent cette ambition, en complément des contrats de plan État-région et des Pactes métropolitains d’innovation.<br /> &nbsp;</li> <li>La refondation de l’école, au cœur du projet républicain, est engagée depuis 2013. Elle donne davantage de moyens à ceux qui en ont le plus besoin, forme et valorise les équipes enseignantes et éducatives. Elle vise à "<em>enrayer la mécanique d’exclusion</em>" pour rétablir la promesse de "<em>la promotion par le mérite</em>". Dès 2017, l’opération "<em>Créations en cours</em>" sera déployée avec 100 artistes en résidence dans les collèges et les écoles. Les lycées professionnels, quant à eux, feront l’objet de &nbsp;500 nouvelles formations, ciblées sur des métiers d’avenir. Par ailleurs, un milliard d’euros annuel sera fléché pour faire de la France un acteur majeur de la Recherche scientifique internationale.<br /> &nbsp;</li> </ul> <img alt="Vignette DPG éducation" class="image-illustration-centre image-illustration" height="480" src="/sites/default/files/styles/illustration-centre/public/contenu/illustration/2016/12/tweet-pm-dpg-vig11-02_-_copie.jpg?itok=vgy59u06" title="sig" width="480" /> <h2>La France, une Nation digne</h2> Le Premier ministre a terminé son discours en rendant hommage au pays, capable de résister à la violence du terrorisme "s<em>ans céder à la panique, ni à la haine, ni à la tentation d’un lâche renoncement aux valeurs et aux vertus qui le fondent</em>". Bernard Cazeneuve a également loué la solidarité et les efforts de nos concitoyens qui s’exercent "<em>sans bruit</em>", dans tous les lieux de leur quotidien : entreprises, administration, associations, universités…<br /> <br /> Le Premier ministre a pris l'engagement de défendre le pacte républicain, en faisant vivre la laïcité, "<em>ce joyau qui rend possible notre "vivre ensemble"</em>. Il a par ailleurs placé au cœur de son action la notion de respect dû à tous.<br /> <br /> Il a conclu en affirmant vouloir consolider et amplifier l’action engagée depuis 2012. Sa méthode sera celle de Jean Jaurès, présentée en 1903 devant les élèves du lycée d’Albi : <strong>l’engagement et le dévouement, sans chercher de récompense.</strong></div> </div> </div> Tue, 13 Dec 2016 16:09:21 +0000 Gouvernement.fr Qu'est-ce qu'une déclaration de politique générale ? http://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/assemblee-960-430.jpg?itok=jDIzKwSn" alt="Vue de l&#039;Assemblée nationale " title="(c) AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">13 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Qu'est-ce qu'une déclaration de politique générale ?</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre Bernard Cazeneuve prononcera, le 13 décembre à 15 heures, sa déclaration de politique générale dans l’hémicycle de l&#039;Assemblée nationale. Il engagera ensuite la responsabilité de son Gouvernement avec le vote de confiance des députés. Mais en quoi consiste une déclaration de politique générale ?</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Qu%27est-ce%20qu%27une%20d%C3%A9claration%20de%20politique%20g%C3%A9n%C3%A9rale%20%3F%20http%3A//www.gouvernement.fr/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Qu&amp;#039;est-ce qu&amp;#039;une déclaration de politique générale ? - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0" title="Partager sur Facebook : Qu&amp;#039;est-ce qu&amp;#039;une déclaration de politique générale ? - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/qu-est-ce-qu-une-declaration-de-politique-generale-0" data-share="" data-lang="fr" data-title="Qu&#039;est-ce qu&#039;une déclaration de politique générale ?" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7193&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Qu&#039;est-ce qu&#039;une déclaration de politique générale ?" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Après la délibération du <a href="/conseil-des-ministres/2016-12-10/autorisation-d-engager-la-responsablite-du-gouvernement-sur-" target="_blank" title="Lien vers le Conseil des minsitres du 10 décembre 2016">Conseil des ministres du 10 décembre 2016</a>, le Premier ministre engage devant l'Assemblée nationale, conformément au 1er alinéa de l’article 49 de la Constitution, la responsabilité du Gouvernement sur une déclaration de politique générale suivie d'un vote de confiance. Cet exercice n’est pas obligatoire.<br /> <br /> Alors que le Premier ministre prononcera sa déclaration de politique générale devant les députés, elle sera lue en même temps au Sénat par le numéro deux du Gouvernement, Jean-Marc Ayrault. Il y aura mercredi après-midi dans la haute assemblée un débat, mais sans vote, en présence de Bernard Cazeneuve, Premier ministre.<br /> &nbsp; <h2>Une tradition républicaine plus qu'une obligation constitutionnelle</h2> La déclaration de politique générale est une tradition de la Ve République mais n’est pas une obligation inscrite dans la Constitution. Il est spécifié dans l’article 49, alinéa 1, que le Premier ministre peut engager la responsabilité de son Gouvernement par un vote d'approbation des députés sur son programme ou "éventuellement sur une déclaration de politique générale".<br /> <br /> L’engagement de responsabilité n’est pas obligatoire lors de &nbsp;l’entrée en fonction d’un Gouvernement. Certains gouvernements n’y ont par conséquent jamais eu recours, montrant ainsi qu’ils tenaient leur légitimité de leur seule nomination par le président de la République. Ou, comme sous la IXe législature (1988 à 1993), parce qu'ils ne disposaient pas d’une majorité absolue à l’Assemblée. En revanche, depuis 1993, tous les gouvernements ont sollicité la confiance de l’Assemblée dans les quelques jours qui ont suivi leur nomination.<br /> <br /> Au total, depuis 1958, l’article 49, alinéa premier a été utilisé 35 fois.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-145 asset-focus alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="alignement-gauche"> <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/focus/public/focus/image/2014/06/logoassnat.jpg?itok=m6mEAhmH" alt="Logo de l&#039;Assemblée nationale" /></div> </div> </div> <div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><strong>Que dit l’article 49 de la Constitution ?</strong><br /> <br /> Le Titre V de la Constitution du 4 octobre 1958 traite des rapports entre le Parlement et le Gouvernement (art.34 à 51-2). <a href="http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexteArticle.do?cidTexte=JORFTEXT000000571356&idArticle=LEGIARTI000006527528&dateTexte=&categorieLien=cid" target="_blank" title="Lien vers le texte de l'article 49 de la Constitution sur Légifrance, nouvelle fenêtre">L’article 49</a> précise les modalités du contrôle du Parlement avec trois possibilités pour mettre en cause la responsabilité du Gouvernement devant l’Assemblée nationale : <ul> <li>lorsque le Gouvernement pose une question de confiance sur son programme ou une déclaration de politique générale. En cas de réponse négative à la majorité absolue des suffrages exprimés, le Gouvernement doit démissionner ;</li> <li>par le dépôt par un dixième des députés d’une motion de censure adoptée à la majorité absolue des membres de l’Assemblée. Le Gouvernement est alors renversé ;</li> <li>lorsque le Gouvernement applique l’article 49.3 de la Constitution. Les députés peuvent déposer une motion de censure, et la voter dans les 48h, pour s’opposer à l’adoption d’un texte sans vote. Dans ce cas, le Gouvernement est également conduit à démissionner. (En savoir plus sur <a href="http://www.assemblee-nationale.fr/connaissance/fiches_synthese/septembre2012/fiche_45.asp#1-h2" target="_blank" title="Lien vers la fiche explicative sur le site de l'Assemblée nationale, nouvelle fenêtre">la mise en cause de la responsabilité du Gouvernement</a>, sur le site de l'Assemblée nationale)</li> </ul> </div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Tue, 13 Dec 2016 11:17:42 +0000 Gouvernement.fr "La France de 2016 est beaucoup plus innovante qu'il y a 10 ou 5 ans" http://www.gouvernement.fr/la-france-de-2016-est-beaucoup-plus-innovante-qu-il-y-a-10-ou-5-ans <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/bernardlyon960x430_2016_092_36_cyruscornut.jpg?itok=B_sl-WNq" alt="Bernard Cazeneuve lors de la visite l’Institut de Recherche Technologique Bioaster à Lyon " title="(c) Matignon / Cyrus Cornut" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">9 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La France de 2016 est beaucoup plus innovante qu'il y a 10 ou 5 ans"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Bernard Cazeneuve s’est exprimé, le 8 décembre, devant les acteurs économiques de la métropole de Lyon, &quot;capitale du savoir-faire et de l&#039;innovation&quot;. A cette occasion, il a rappelé l’objectif du Gouvernement qui consiste à renforcer la compétitivité des entreprises. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20France%20de%202016%20est%20beaucoup%20plus%20innovante%20qu%27il%20y%20a%2010%20ou%205%20ans%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-france-de-2016-est-beaucoup-plus-innovante-qu-il-y-a-10-ou-5-ans&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La France de 2016 est beaucoup plus innovante qu&amp;#039;il y a 10 ou 5 ans&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-france-de-2016-est-beaucoup-plus-innovante-qu-il-y-a-10-ou-5-ans" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La France de 2016 est beaucoup plus innovante qu&amp;#039;il y a 10 ou 5 ans&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-france-de-2016-est-beaucoup-plus-innovante-qu-il-y-a-10-ou-5-ans" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La France de 2016 est beaucoup plus innovante qu&#039;il y a 10 ou 5 ans&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7182&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La France de 2016 est beaucoup plus innovante qu&#039;il y a 10 ou 5 ans&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Tout juste nommé à Matignon, Bernard Cazeneuve a effectué son premier déplacement à Lyon. Le Premier ministre a rendu un hommage appuyé à la métropole lyonnaise, soulignant "<em>la valorisation du patrimoine, la création artistique mais aussi économique de la Fête des lumières qui fait rayonner Lyon partout dans le monde, bien au-delà de ses frontières</em>".<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">à Lyon ce soir : intervention devant les acteurs économiques de la métropole et inauguration de la fête des lumières <a href="https://t.co/2mJMIRn4rK">pic.twitter.com/2mJMIRn4rK</a></p>&mdash; Bernard Cazeneuve (@BCazeneuve) <a href="https://twitter.com/BCazeneuve/status/806943028757823488">December 8, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;</div> Il a également salué l'engagement des acteurs publics qui ont œuvré à la création de la métropole de Lyon dans le cadre de la réforme territoriale, voulue par le président de la République. En effet, depuis le 1er janvier 2015, la métropole exerce sur son territoire toutes les compétences du Grand&nbsp;Lyon, celles du département et les compétences complémentaires en provenance des communes. "<em>En créant la première métropole issue de la loi&nbsp;<abbr title="La loi du 27 janvier 2014 de modernisation de l'action publique territoriale et d'affirmation des métropoles, dite « loi MAPAM »">MAPAM </abbr>, en fusionnant au sein d’une même entité les compétences du département et de l’agglomération, vous avez tracé la voie d’une France qui se réforme et d’une France qui se modernise</em>", a-t-il dit en s'adressant au maire Gérard Collomb.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8484 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > &quot;L&#039;investissement public revêt une dimension absolument essentielle&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8484" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22L%27investissement%20public%20rev%C3%AAt%20une%20dimension%20absolument%20essentielle%22%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8484-lyon-discours-de-bernard-cazeneuve&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;L&amp;#039;investissement public revêt une dimension absolument essentielle&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8484-lyon-discours-de-bernard-cazeneuve" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;L&amp;#039;investissement public revêt une dimension absolument essentielle&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8484-lyon-discours-de-bernard-cazeneuve" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="&quot;L&#039;investissement public revêt une dimension absolument essentielle&quot; " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8484&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;L&#039;investissement public revêt une dimension absolument essentielle&quot; " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <h2>Une politique économique favorable à l'innovation et à l'investissement</h2> Après la visite de l’Institut de recherche technologique Bioaster, Bernard Cazeneuve a détaillé les principales mesures économiques mises en œuvre depuis le début du quinquennat pour renforcer la compétitivité des entreprises. Avec le Pacte de responsabilité et de solidarité et le crédit d’impôt compétitivité-emploi (CICE), ce sont près de 40 milliards d’euros qui ont été fléchés vers les entreprises. Cet effort a permis "<em>d’avoir dans l’industrie un coût horaire du travail plus faible qu’il ne l’est en Allemagne</em>", a expliqué Bernard Cazeneuve. <div class="rtecenter">&nbsp;</div> Ce dispositif a été complété par des mesures visant à soutenir l’investissement et les créations d’emplois. A ce titre, l’aide aux PME connaît "<em>un succès remarquable avec près de 1 million d'embauches</em>", a détaillé le Premier ministre. En parallèle, le dispositif de sur-amortissement sera applicable à tous les investissements lancés, d'ici à avril 2017, pour pousser les entreprises à investir, à créer de la croissance et davantage d’emplois.<br /> <br /> Concernant la fiscalité des entreprises, la baisse de l'impôt sur les sociétés à 28%, prévue dans le projet de loi de Finances 2017, sera appliquée dès l'année prochaine. Elle concernera dans un premier temps les PME et, "<em>aura vocation graduellement étendue à l'ensemble des entreprises au cours des prochaines années</em>", a précisé le Premier ministre. La loi Travail a également permis d’assurer aux entreprises "<em>plus de sécurité et de visibilité</em>" et aux salariés "<em>plus de droits pour se former</em>". <h2>La france, seconde capitale d'Europe des Start-up</h2> La politique économique mise en place par le Gouvernement commence à porter ses fruits. La France est désormais "<em>la seconde capitale d'Europe des start-up, avec un milliard d'euros mobilisé pour le capital-risque</em>", s'est félicité Bernard Cazeneuve.<br /> <br /> Diverses mesures participent également de l'attractivité de la France : le Passeport talent, le programme French Tech Ticket, ou encore le dispositif fiscal, prévu dans le projet de loi de finances et applicable aux impatriés (8 ans contre 5 ans actuellement), sont autant d'incitations pour que les entrepreneurs étrangers choisissent de s'installer en France.<br /> <br /> Le Premier ministre a achevé son déplacement en lançant la Fête des lumières, aux côtés de Gérard Collomb et du prince Albert&nbsp;II de Monaco.<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Top départ de la Fête des Lumières 2016 avec Bernard Cazeneuve et le Prince Albert de Monaco ! Belle soirée à tous ! <a href="https://twitter.com/hashtag/FDL2016?src=hash">#FDL2016</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/Lyon?src=hash">#Lyon</a> <a href="https://t.co/6PcHIjszIy">pic.twitter.com/6PcHIjszIy</a></p>&mdash; Gérard Collomb (@gerardcollomb) <a href="https://twitter.com/gerardcollomb/status/806940201956188160">December 8, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> </div> </div> </div> Fri, 09 Dec 2016 17:14:33 +0000 Gouvernement.fr Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve http://www.gouvernement.fr/le-gouvernement-de-bernard-cazeneuve <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/068_ftptrial-aa_07122016_407812.jpg?itok=-EsSPL0r" alt="Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve" title="AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">8 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Nommé Premier ministre par le président de la République, Bernard Cazeneuve a formé son Gouvernement, mardi 6 décembre 2016.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Le%20Gouvernement%20de%20Bernard%20Cazeneuve%20http%3A//www.gouvernement.fr/le-gouvernement-de-bernard-cazeneuve&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/le-gouvernement-de-bernard-cazeneuve" title="Partager sur Facebook : Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/le-gouvernement-de-bernard-cazeneuve" data-share="" data-lang="fr" data-title="Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7172&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Le Gouvernement de Bernard Cazeneuve" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Pour conserver un dispositif efficace et immédiatement opérationnel, le Premier ministre n’a procédé qu’à trois changements au sein du Gouvernement :<br /> &nbsp; <ul> <li><strong>Bruno Le Roux</strong>, précédemment président du groupe PS à l’Assemblée nationale, succède à Bernard Cazeneuve au <strong>ministère de l’Intérieur</strong> ;<br /> &nbsp;</li> <li><strong>Jean-Marie Le Guen</strong>, précédemment secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement, est nommé <strong>secrétaire d’Etat chargé du Développement et de la Francophonie</strong> ;<br /> &nbsp;</li> <li><strong>André Vallini</strong>, précédemment secrétaire d’Etat chargé du Développement et de la Francophonie, est nommé <strong>secrétaire d’Etat chargé des Relations avec le Parlement</strong>.</li> </ul> <div class="rtecenter"><br /> <a href="http://www.gouvernement.fr/composition-du-gouvernement"><strong>Cliquez ici pour consulter la composition complète du Gouvernement </strong></a><br /> <br /> &nbsp;</div> </div> </div> </div> Thu, 08 Dec 2016 11:39:07 +0000 Gouvernement.fr Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre http://www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-est-nomme-premier-ministre <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/pmv6-cazeneuve-960-430.jpg?itok=jE5IFDdd" alt="Beranrd Cazeneuve " /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">6 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre </h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le président de la République française François Hollande a annoncé, le 6 décembre, la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Bernard%20Cazeneuve%20est%20nomm%C3%A9%20Premier%20ministre%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-est-nomme-premier-ministre&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-est-nomme-premier-ministre" title="Partager sur Facebook : Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/bernard-cazeneuve-est-nomme-premier-ministre" data-share="" data-lang="fr" data-title="Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7151&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Bernard Cazeneuve est nommé Premier ministre " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le président de la République française François Hollande a annoncé par <a href="http://www.elysee.fr/communiques-de-presse/article/nomination-premier-ministre/" target="_blank" title="Lien vers le communiqué de presse de l'Élysée annonçant la nomination de Beranrd Cazeneuve, Premier ministre ">communiqué</a> et sur twitter, mardi matin, la nomination de Bernard Cazeneuve au poste de Premier ministre. Ancien ministre de l’Intérieur, il succède à Manuel Valls qui a remis plus tôt dans la matinée sa démission et celle de son gouvernement.<br /> &nbsp;<br /> Sur proposition du Premier ministre, le président de la République nommera le nouveau Gouvernement d’ici à la fin de la matinée.<br /> <br /> <br /> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">J&#39;ai nommé <a href="https://twitter.com/BCazeneuve">@BCazeneuve</a> Premier Ministre et je l&#39;ai chargé de former le nouveau gouvernement.</p>&mdash; François Hollande (@fhollande) <a href="https://twitter.com/fhollande/status/806050080235077632">December 6, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> </div> </div> </div> Tue, 06 Dec 2016 09:14:20 +0000 Gouvernement.fr #CIH2016 : "Il faut changer notre approche du handicap" http://www.gouvernement.fr/cih2016-il-faut-changer-notre-approche-du-handicap <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/12/capture.png?itok=Mp7npaLM" alt="Manuel Valls à Nancy pour le CIH" title="Cyrus Cornut" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">2 décembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">#CIH2016 : "Il faut changer notre approche du handicap"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">En déplacement à Nancy à l’occasion du Comité interministériel du handicap (CIH), Manuel Valls a réaffirmé la nécessité de repenser et renforcer la politique du handicap en France, afin de &quot;faciliter la vie&quot; des personnes concernées et de leurs accompagnants.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%23CIH2016%20%3A%20%22Il%20faut%20changer%20notre%20approche%20du%20handicap%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/cih2016-il-faut-changer-notre-approche-du-handicap&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : #CIH2016 : &amp;quot;Il faut changer notre approche du handicap&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/cih2016-il-faut-changer-notre-approche-du-handicap" title="Partager sur Facebook : #CIH2016 : &amp;quot;Il faut changer notre approche du handicap&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/cih2016-il-faut-changer-notre-approche-du-handicap" data-share="" data-lang="fr" data-title="#CIH2016 : &quot;Il faut changer notre approche du handicap&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7150&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : #CIH2016 : &quot;Il faut changer notre approche du handicap&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">"<em>Je pense qu’il faut changer radicalement notre approche du handicap</em>", a déclaré Manuel Valls en ouverture de son allocution, "<em>cesser de voir les handicaps simplement comme des déficits à compenser, cesser de penser uniquement en termes de structures dédiées (...) et agir surtout pour que les personnes handicapées soient accueillies partout.</em>"<br /> <br /> Dans cette optique, le Comité interministériel du handicap constitue un rendez-vous déterminant, qui permettra au Gouvernement de "<em>redoubler d’effort</em>" en matière de politique publique en faveur des personnes handicapées. Il s’inscrit dans la continuité du plan d’action pour le handicap établi en 2013 par un premier comité interministériel, puis alimenté depuis par deux conférences nationales sur cet important sujet.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8465 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > Manuel Valls : &quot;Il faut changer notre approche du handicap&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8465" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Manuel%20Valls%20%3A%20%22Il%20faut%20changer%20notre%20approche%20du%20handicap%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8465-manuel-valls-la-politique-que-nous-menons-pour-le-handicap-doit-etre-exemplaire&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Manuel Valls : &amp;quot;Il faut changer notre approche du handicap&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8465-manuel-valls-la-politique-que-nous-menons-pour-le-handicap-doit-etre-exemplaire" title="Partager sur Facebook : Manuel Valls : &amp;quot;Il faut changer notre approche du handicap&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8465-manuel-valls-la-politique-que-nous-menons-pour-le-handicap-doit-etre-exemplaire" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="Manuel Valls : &quot;Il faut changer notre approche du handicap&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8465&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Manuel Valls : &quot;Il faut changer notre approche du handicap&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <div class="rtecenter">&nbsp;</div> <h2><strong>Poursuivre et amplifier l’action du Gouvernement</strong></h2> Le Premier ministre entend poursuivre l’engagement du Gouvernement afin que les personnes concernées ne se heurtent plus à l’avenir aux "<em>limites de dispositifs, de services cloisonnés, d’établissements globalement onéreux et pas toujours adaptés aux besoins&nbsp;des personnes handicapées</em>". Pour ces 12 millions de nos concitoyens qui vivent avec un besoin spécifique en matière d’autonomie, "<em>la France pourrait faire encore mieux</em>", a admis le Premier ministre, avant de rappeler que "<em>les progrès ont été très importants tout de même</em>".<br /> &nbsp;<br /> Les quatorze grandes actions prévues dans le cadre du Comité interministériel du 2 décembre 2016 vont donc dans ce sens&nbsp;: elles ont pour objectif d’amplifier l’effort du gouvernement afin de "<em>rendre les transports, les équipements publics, les écoles, les lieux de travail et les informations accessibles à tous</em>", a précisé Manuel Valls, en permettant "<em>la coordination des acteurs dans le social, le sanitaire, l’emploi, le logement et l’éducation</em>".<br /> &nbsp;<br /> Ces actions portent notamment sur le système éducatif, l’accès à l’emploi et au logement, l’accessibilité aux services ou encore l’amélioration des droits sociaux et de la prise en compte des spécificités de chaque handicap. Elles visent à effacer "<em>les obstacles, les désagréments, les montagnes infranchissables</em>" qui écartent encore trop souvent les personnes en situation de handicap.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8467 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <div class="citation-photo"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/citation/public/citation/image/2016/12/000_io7kc.jpg?itok=8jbLgyK-" alt="Manuel Valls à Nancy pour le CIH 2016" title="AFP" /> </div> <blockquote class="citation-texte"> "Notre responsabilité à tous, c’est d’agir, plus que jamais, à tous les niveaux, pour donner à chaque personne la vie digne à laquelle elle aspire, le droit d’être aussi autonome que possible." </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Premier ministre</div> </div> </div> </div> &nbsp; <h2>"Tout part de l’école"</h2> Manuel Valls a souligné le rôle inclusif que doit jouer l’école vis-à-vis des élèves en situation de handicap. "<em>Tout part de l’école</em>", a-t-il rappelé. La création des Unités d’enseignement en maternelle pour accueillir les enfants avec autisme, ou encore la pérennisation de milliers de postes d’accompagnants répondent à un objectif majeur&nbsp;: donner à tous les élèves la possibilité "<em>de fréquenter les mêmes lieux, accéder aux mêmes enseignements, participer pleinement à la vie de campus, quitte à bénéficier d’un accompagnement</em>".<br /> &nbsp;<br /> Afin de poursuivre et amplifier ce mouvement, Manuel Valls a insisté sur la nécessité de rapprocher les établissements scolaires et les établissements médico-sociaux (dont l’offre sera renforcée grâce à une enveloppe de 180 millions d’euros sur cinq ans). Le Premier ministre a ainsi souhaité une réflexion sur la mise en œuvre d’un projet pilote de cité scolaire inclusive, associant un collège, un lycée et un institut médico-éducatif, dans la ville de Neuves-Maison (Meurthe-et-Moselle). <h2>Des emplois variés pour tous</h2> Avec un taux de chômage de 18%, les personnes en situation de handicap "<em>sont deux fois plus touchées</em>" que le reste de la population, a constaté Manuel Valls. Même si ce chiffre est à mettre en perspective avec l’augmentation du nombre de travailleurs handicapés (de 878 000 en 2013 à 927 000 aujourd’hui) et du nombre de personnes reconnues travailleurs handicapés (+700&nbsp;000 entre 2011 et 2015), le Premier ministre entend bien l’infléchir grâce à des mesures "<em>pour mieux orienter, pour rendre la formation professionnelle plus accessible et pour simplifier les dispositifs</em>".<br /> &nbsp;<br /> Cela passe par un renforcement de la politique de réadaptation professionnelle proposée par les centres de rééducation professionnelle (CRP) et les centres de pré-orientation (CPO), mais aussi par un renforcement du réseau des Cap Emploi, qui contribuent à l’augmentation des placements en emploi (+11% en 2016), et du plan de diversification des métiers, pour ne plus cantonner les travailleurs handicapés à un nombre de métiers restreint.<br /> <br /> <img alt="" class="image-pleine-largeur image-illustration" height="480" src="/sites/default/files/styles/pleine-largeur/public/contenu/illustration/2016/12/manuelvallsnancy.jpg?itok=D2oAgSln" width="720" /> <h2>Se mobiliser pour l’habitat inclusif</h2> En complément du développement d’aides au logement innovantes à l’adresse des personnes handicapées, "<em>nous encouragerons la construction de logements adaptés, (…) moins coûteux pour les personnes qui y habitent&nbsp;(…), qui ne peuvent pas vivre dans un logement ordinaire mais qui ne veulent pas vivre en institution</em>", a affirmé Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> Le plan d’action adopté dans le cadre du CIH prévoit ainsi la création d’une aide spécifique pour l’habitat inclusif, l’installation d’un observatoire de l’habitat inclusif chargé de formaliser les outils de promotion de l’habitat inclusif adaptés aux personnes en situation de handicap, ainsi que la nécessaire adaptation du parc immobilier social au handicap et à la perte d’autonomie. <h2>Des mesures pour améliorer les droits sociaux</h2> Les mesures présentées par le Premier ministre ont pour double objectif de faciliter l’accès aux droits (l’allocation adulte handicapé – AAH1 –&nbsp; par exemple, dont la durée passera de 10 ans à 20 ans dès 2017) et d’améliorer la compensation du handicap. L’une de ces mesures vise par exemple à&nbsp; supprimer la barrière d’âge à 75 ans de la prestation de compensation du handicap (PCH) pour les personnes qui étaient éligibles avant 60 ans&nbsp;: "<em>C’est une mesure d’équité au regard de l’allongement de l’espérance de vie</em>", a indiqué&nbsp;Manuel Valls. La PCH évoluera pour mieux prendre en compte les handicaps psychiques, cognitifs et mentaux. Et la loi de 2005 sera complétée en intégrant dans la PCH une aide aux parents.<br /> <br /> Ces mesures&nbsp; ne concernent pas uniquement les personnes en situation de handicap, mais également leurs accompagnants. Une partie de l’action gouvernementale portera ainsi sur "l’aide aux aidants", en permettant à ces derniers de suivre des formations, mais également d’obtenir une offre de répit afin d’éviter l’épuisement, le stress ou l’isolement social.<br /> &nbsp; <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-1">114</div> <div class="chiffre-cle-ligne-2">C'est le numéro d’appel d’urgence pour les personnes avec des difficultés à entendre ou à parler. Grâce à ce numéro unique, national, gratuit, accessible par SMS ou fax, vous pouvez contacter directement le samu (15), la police-gendarmerie (17), les pompiers (18).</div> </div> <br /> Le Premier ministre a souligné l’importance de l’accès aux soins, bucco-dentaires ou auditifs notamment, pour les personnes en situation de handicap, qui sera favorisé par le renforcement des prises en charge à l’hôpital et des consultations dédiées.<br /> &nbsp;<br /> Manuel Valls a enfin réaffirmé l’importance de "<em>changer de méthode pour changer de regard</em>" sur le handicap et les personnes concernées, en rappelant l’ambition du Gouvernement&nbsp;: "<em>Accompagner les personnes en situation de handicap pour qu’elles puissent vivre, en un mot, comme tout le monde.</em>"<br /> &nbsp;<br /> "<em>La politique que nous menons pour le handicap doit être exemplaire</em>", a enfin ajouté&nbsp; le Premier ministre, avant de conclure&nbsp;: "<em>Elle doit ouvrir la voie (…). Elle dit beaucoup de ce que nous voulons pour la France. Une France fière d’elle-même, de l’engagement de chacun.</em>"<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8466 asset-focus alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="alignement-gauche"> <div class="field field-name-field-titre field-type-text field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">L’action du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH)</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><strong>Manuel Valls a salué l’action du Conseil National Consultatif des Personnes Handicapées (CNCPH) et de sa présidente, Dominique Gillot : "<em>Ce conseil est devenu le porte-voix du handicap. Vous avez fait en sorte que votre regard spécifique soit pris en compte dès la conception des lois. Sur la loi numérique, la loi Travail, la loi égalité-citoyenneté, le CNCPH a eu une plus-value réelle.</em>"<br /> <br /> Le CNCPH a été créé par la loi du 30 juin 1975. Il s’agit d’une instance à caractère consultatif chargée d’assurer la participation des personnes handicapées à l’élaboration et à la mise en œuvre des politiques les concernant.</strong></div> </div> </div> </div> </div> &nbsp;</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-piece-jointe field-type-file field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="file"><div class="file-description">Relevé de décisions du Comité interministériel du handicap (2 décembre 2016)</div><div class="file-lien-telecharger"><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2016/12/releve_de_decisions_-_cih_2016_0.pdf" type="application/pdf; length=294220" class="download-link" target="_blank" title="releve_de_decisions_-_cih_2016.pdf"><span class="icone icone-telecharger"></span> <span class="telecharger-texte">Téléchargement (PDF - 287.32 Ko)</span></a></div></div></div> </div> </div> Fri, 02 Dec 2016 15:54:44 +0000 Gouvernement.fr Pacte entre l'État et la métropole Rouen-Normandie : "c'est l'État qui se tient aux côtés de votre métropole et la soutient dans ses projets" http://www.gouvernement.fr/pacte-entre-l-etat-et-la-metropole-rouen-normandie-c-est-l-etat-qui-se-tient-aux-cotes-de-votre <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/charlytriballeau-afp-960x430.jpg?itok=lSqmPvZs" alt="Le Premier ministre, Manuel Valls, serrant la main du président de la Métropole Rouen-Normandie, Frédéric Sanchez, après la signature du Pacte métropolitain d&#039;innovation, le 25 novembre 2016." title="CharlyTriballeau/AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">25 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Pacte entre l'État et la métropole Rouen-Normandie : "c'est l'État qui se tient aux côtés de votre métropole et la soutient dans ses projets"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre s&#039;est rendu à Rouen, le 25 novembre 2016, pour signer le premier Pacte métropolitain d’innovation conclu entre l’État et la métropole Rouen-Normandie. Manuel Valls poursuit son action pour une nouvelle France des territoires en signant ce jour un partenariat économique pour le développement de la métropole et des territoires limitrophes.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Pacte%20entre%20l%27%C3%89tat%20et%20la%20m%C3%A9tropole%20Rouen-Normandie%20%3A%20%22c%27est%20l%27%C3%89tat%20qui%20se%20tient%20aux%20c%C3%B4t%C3%A9s%20de%20votre%20m%C3%A9tropole%20et%20la%20soutient%20dans%20ses%20projets%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/pacte-entre-l-etat-et-la-metropole-rouen-normandie-c-est-l-etat-qui-se-tient-aux-cotes-de-votre&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Pacte entre l&amp;#039;État et la métropole Rouen-Normandie : &amp;quot;c&amp;#039;est l&amp;#039;État qui se tient aux côtés de votre métropole et la soutient dans ses projets&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/pacte-entre-l-etat-et-la-metropole-rouen-normandie-c-est-l-etat-qui-se-tient-aux-cotes-de-votre" title="Partager sur Facebook : Pacte entre l&amp;#039;État et la métropole Rouen-Normandie : &amp;quot;c&amp;#039;est l&amp;#039;État qui se tient aux côtés de votre métropole et la soutient dans ses projets&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/pacte-entre-l-etat-et-la-metropole-rouen-normandie-c-est-l-etat-qui-se-tient-aux-cotes-de-votre" data-share="" data-lang="fr" data-title="Pacte entre l&#039;État et la métropole Rouen-Normandie : &quot;c&#039;est l&#039;État qui se tient aux côtés de votre métropole et la soutient dans ses projets&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7122&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Pacte entre l&#039;État et la métropole Rouen-Normandie : &quot;c&#039;est l&#039;État qui se tient aux côtés de votre métropole et la soutient dans ses projets&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">C'est en compagnie d'<a href="http://www.gouvernement.fr/ministre/estelle-grelier" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">Estelle Grelier</a>, secrétaire d’État chargée des Collectivités territoriales, que le Premier ministre, Manuel Valls, est venu signer le premier Pacte métropolitain d'innovation. Celui-ci s'inscrit dans la continuité du <a href="http://www.gouvernement.fr/manuel-valls-ce-pacte-etat-metropoles-presente-la-cartographie-de-nos-innovations-urbaines-5356" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">pacte global unissant l’État et les 15 métropoles, signé à Lyon le 6 juillet dernier</a>, afin de soutenir et conforter les métropoles dans leur développement durable, leurs démarches innovantes et leur rôle dans l’alliance des territoires. <em>"Il y a cinq mois, à Lyon, l’Etat s’est engagé, avec 15 métropoles réunies au sein de France Urbaine, à donner aux métropoles les moyens de se développer, à en faire des forces d’entraînement pour toute leur région"</em>, a rappelé Manuel Valls.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8443 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > L&#039;État et la métropole Rouen-Normandie signent le premier Pacte métropolitain </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8443" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=L%27%C3%89tat%20et%20la%20m%C3%A9tropole%20Rouen-Normandie%20signent%20le%20premier%20Pacte%20m%C3%A9tropolitain%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8443-tisser-des-liens-entre-la-metropole-et-la-seine-c-est-d-abord-un-enjeu-de-developpement-economique&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : L&amp;#039;État et la métropole Rouen-Normandie signent le premier Pacte métropolitain - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8443-tisser-des-liens-entre-la-metropole-et-la-seine-c-est-d-abord-un-enjeu-de-developpement-economique" title="Partager sur Facebook : L&amp;#039;État et la métropole Rouen-Normandie signent le premier Pacte métropolitain - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8443-tisser-des-liens-entre-la-metropole-et-la-seine-c-est-d-abord-un-enjeu-de-developpement-economique" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="L&#039;État et la métropole Rouen-Normandie signent le premier Pacte métropolitain" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8443&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : L&#039;État et la métropole Rouen-Normandie signent le premier Pacte métropolitain" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <br /> Le Premier ministre a rappelé la dynamique de la nouvelle France des territoires mise en place par les <a href="http://www.gouvernement.fr/c-est-dans-le-dialogue-que-nous-menerons-les-reformes-qui-changeront-durablement-le-visage-de-nos-3194" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">lois NOTRe et Maptam</a> : "[elles] <em>ont &nbsp;fixé le cadre, marqué une nouvelle étape de la décentralisation. Elles ont donné l'impulsion, permis que de nouvelles méthodes de travail se mettent en place avec les collectivités, les élus locaux".</em> <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/les-metropoles">Pour en savoir plus : lire l'action sur "Les métropoles"</a></div> <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">La Métropole Rouen Normandie pionnière avec le Pacte métropolitain pour l&#39;innovation. Un bel exemple de la nouvelle France des territoires. <a href="https://t.co/M25Sn25HQr">pic.twitter.com/M25Sn25HQr</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/802187192143663105">November 25, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> <h2>Premier pacte métropolitain d'innovation</h2> <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-2"> <p align="left">La métropole Rouen-Normandie est une métropole française située en Normandie. Le 1ᵉʳ janvier 2015, elle a pris la suite de la communauté d'agglomération Rouen-Elbeuf-Austreberthe (Carea).<br /> <br /> La Carea fut créée le 1ᵉʳ janvier 2010 par le regroupement de quatre structures intercommunales : la communauté de l'agglomération rouennaise, l'agglo d'Elbeuf, la communauté de communes Seine-Austreberthe et la communauté de communes du Trait-Yainville.</p> </div> </div> <div class="chiffre-cle-ligne-3"> <p align="left">Le pacte d'innovation initie des démarches d’expérimentation et d’innovation afin de faire de la métropole Rouen-Normandie, premier bassin de vie et d’emploi de Normandie avec près de 750 000 habitants, un des laboratoires de l’innovation française. Le pacte engage plusieurs partenariats et projets opérationnels. "<em>Retisser les liens entre la métropole et la Seine, c’est enfin faire de cette métropole une fabrique de la ville de demain"</em>, a déclaré le Premier ministre.</p> </div> <h3>7,4 millions d'euros &nbsp;de soutien de l'État</h3> Manuel Valls a annoncé que l’État apporterait à la métropole 7,4 millions d'euros d’aide en 2017 au titre du fonds de soutien à l’investissement public local. Le pacte renforce la mobilisation puissante des investissements publics dans le prolongement des partenariats déjà noués par la métropole avec l’État, la région Normandie et le département de Seine-Maritime, le Grand Port maritime de Rouen ou la Caisse des dépôt et consignations.<br /> &nbsp;<br /> <strong><em>"Ce pacte doit orienter nos décisions d’investissements en commun</em></strong>", a indiqué le Premier ministre. "<em>Il va permettre à tous les acteurs de tirer dans le même sens&nbsp;: services de l'État, Grand Port maritime de Rouen, Caisse des dépôts et consignation, dont la métropole est un partenaire de longue date. La métropole pourra également compter sur l'appui de l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) et de l'Agence de l'eau Seine-Normandie.</em>"<br /> &nbsp; <h2>"Retisser les liens entre la Métropole et la Seine"</h2> Le projet de la métropole, "<a href="http://www.reinventerlaseine.fr/" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;"><em>Réinventer la Seine</em>" </a>est au cœur du Pacte d'innovation. En effet, ce pacte a pour grand dessein de réinventer la Seine tout en satisfaisant à l’impératif d’excellence environnementale. Il soutient, opérationnellement et financièrement, 8 projets de la métropole qui contribuent aux priorités nationales que sont la transition énergétique et l’environnement, la ville intelligente et les mobilités et l’excellence économique. &nbsp;Le pacte repose sur trois thématiques principales : <ol> <li>reconvertir les friches pour développer des projets économiques et urbains ambitieux ;</li> <li>porter une ambition nouvelle pour la qualité du cadre de vie ;</li> <li>répondre aux enjeux de la mobilité du XXIe siècle.</li> </ol> &nbsp;A partir de 2017, la métropole et l’État ont la volonté de présenter, dans le cadre du Programme d’investissements d’avenir (PIA3), dédiée aux territoires d’innovation, un projet de développement de véhicule autonome via un partenariat avec Transdev et le pôle de compétitivité Moveo ainsi que la mise en place d’une action commune associant les pouvoirs publics, les entreprises et l’université ("cluster") dédié à la dépollution des terres et à la reconquête des friches.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Le pacte que nous signons va permettre à la métropole de Rouen d’acquérir une expertise reconnue dans ce domaine de la reconversion des terrains pollués, grâce à un rapprochement entre entreprises, universités, centres de recherche, qui pourront tirer tous les enseignements de cette métamorphose du territoire, faire connaître les bonnes pratiques</em>", s'est félicité le Premier ministre.<br /> &nbsp; <h2>Réconcilier attractivité et égalité des territoires</h2> Véritable levier de développement pour l’ensemble de son aire urbaine, la métropole renforce son travail en réseau et a la volonté de s’engager, avec l’appui de l’État, dans des contrats de coopération avec les territoires voisins, tant en matière de partage d’ingénierie que de réalisation de projets concrets au service de l’ensemble des habitants, notamment en matière de développement économique et de mobilité.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Comment enfin parler de la métropole sans parler des territoires ruraux limitrophes. C’est un tout&nbsp;! Une métropole, ce n’est pas une réalité hors sol. Elle est au cœur d’un territoire. Elle a une responsabilité vis-à-vis de ce territoire. Un devoir de solidarité. Le développement économique, les infrastructures, les équipements, les transports, doivent profiter à tous</em>", a déclaré le Premier ministre, pour qui il faut "<em>agir pour la qualité de vie de tous les habitants, au cœur de la métropole comme dans les territoires périurbains."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"C’est le sens des contrats de coopération métropolitaine, qui permettront de réunir la métropole et ses voisins autour de projets communs. L'agence d'urbanisme que la métropole et l'État financent en sera un acteur clé"</em>, a déclaré le Premier ministre.</div> </div> </div> Fri, 25 Nov 2016 18:01:35 +0000 Gouvernement.fr "Etre français, c'est aimer la France" http://www.gouvernement.fr/etre-francais-c-est-aimer-la-france <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/manuel_valls_2016_150_086_2.jpg?itok=DrKff4Ex" alt="Manuel Valls aux rencontres organisées par la Dilcra" title="(c) Matignon / Benjamin Boccas" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">25 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Etre français, c'est aimer la France"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">A l’occasion de la journée &quot;Mobilisés contre le racisme et l’antisémitisme&quot;, jeudi 24 novembre, Manuel Valls a plaidé en faveur d’une tolérance zéro envers les discours et les actes de haine. Il a également défendu l’idée qu’être français aujourd’hui c’est avant tout &quot;aimer la France&quot;, en refusant de distinguer les citoyens selon leurs origines, leur couleur de peau ou leur religion.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Etre%20fran%C3%A7ais%2C%20c%27est%20aimer%20la%20France%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/etre-francais-c-est-aimer-la-france&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Etre français, c&amp;#039;est aimer la France&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/etre-francais-c-est-aimer-la-france" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Etre français, c&amp;#039;est aimer la France&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/etre-francais-c-est-aimer-la-france" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Etre français, c&#039;est aimer la France&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7121&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Etre français, c&#039;est aimer la France&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">"<em>Ramener quelqu’un à ses origines, ramener quelqu’un à ses seules origines, c’est au fond une négation de toute idée d’émancipation, de toute idée de progrès. Cette négation doit profondément nous révolter</em>", a expliqué le Premier ministre devant les acteurs de la lutte contre le racisme et l'antisémitisme, rassemblés pour l'occasion au musée national de l'Histoire de l'immigration. C’est avec détermination que Manuel Valls a rappelé que l’État prend toute sa part au combat.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8428 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > #TousUnisContrelaHaine : &quot;Combattre le racisme et l’antisémitisme, c’est l’affaire de la Nation&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8428" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%23TousUnisContrelaHaine%20%3A%20%22Combattre%20le%20racisme%20et%20l%E2%80%99antis%C3%A9mitisme%2C%20c%E2%80%99est%20l%E2%80%99affaire%20de%20la%20Nation%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8428-tousuniscontrelahaine-combattre-le-racisme-et-l-antisemitisme-c-est-l-affaire-de-la-nation&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : #TousUnisContrelaHaine : &amp;quot;Combattre le racisme et l’antisémitisme, c’est l’affaire de la Nation&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8428-tousuniscontrelahaine-combattre-le-racisme-et-l-antisemitisme-c-est-l-affaire-de-la-nation" title="Partager sur Facebook : #TousUnisContrelaHaine : &amp;quot;Combattre le racisme et l’antisémitisme, c’est l’affaire de la Nation&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8428-tousuniscontrelahaine-combattre-le-racisme-et-l-antisemitisme-c-est-l-affaire-de-la-nation" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="#TousUnisContrelaHaine : &quot;Combattre le racisme et l’antisémitisme, c’est l’affaire de la Nation&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8428&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : #TousUnisContrelaHaine : &quot;Combattre le racisme et l’antisémitisme, c’est l’affaire de la Nation&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <br /> Dix-huit mois après le lancement du <a href="/planantiracisme-eveiller-les-consciences-agir-ne-plus-rien-laisser-passer" title="Lien vers l'article d'actualité ">plan de lutte contre le racisme et l’antisémitisme</a>, le Premier ministre a tenu à saluer l’engagement et l’investissement de l’ensemble des acteurs qui ont contribué à son déploiement sur le terrain. Grande Cause nationale 2015, le plan s’est également concrétisé à travers une ambitieuse campagne de sensibilisation #TousUnisContreLaHaine. Cette mobilisation générale a permis d’enrayer "<em>la montée des discours de haine&nbsp; qui n’ont qu’un seul but&nbsp;: diviser, fracturer, fragmenter notre société, jeter les Français les uns contre les autres</em>", a précisé le Premier ministre.<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/TousUnisContrelaHaine?src=hash">#TousUnisContrelaHaine</a>, combattons le racisme et l’antisémitisme. Réagissons ! <a href="https://t.co/vtYme870gM">https://t.co/vtYme870gM</a> <a href="https://t.co/h9kzYhUSlL">pic.twitter.com/h9kzYhUSlL</a></p>&mdash; Gouvernement (@gouvernementFR) <a href="https://twitter.com/gouvernementFR/status/801868874014724101">November 24, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> <br /> Depuis le début de l’année, la Dilcra note une baisse de 44% de l'ensemble des actes et menaces à caractère raciste. Si les actes antisémites ont baissé de 62%, les actes antimusulmans ont diminué de 54%. En un an, les messages de haines relayés sur internet et les réseaux sociaux ont fait l'objet de "<em>80 saisines du parquet avec, à la clef, des condamnations pénales, allant jusqu’à la prison ferme</em>", a précisé le Premier ministre soulignant qu'il fallait amplifier cette action.<br /> <br /> Si la répression et la sanction pénale sont des réponses appropriées au racisme et aux discriminations, elles ne peuvent être les seules. La République se doit de mener en parallèle "<em>un travail inlassable d’éducation, de formation et de transmission</em>", a poursuivi Manuel Valls. Au lendemain des attentats de Charlie Hebdo, le renforcement de la transmission des valeurs républicaines au cœur de la mission de l'École est apparu déterminant. <a href="/action/une-ecole-qui-porte-haut-les-valeurs-de-la-republique" target="_blank" title="Lien vers l'action : &quot;Une école qui porte haut les valeurs de la République&quot;">La grande mobilisation de l'école pour les valeurs de la République, </a>l’enseignement moral et civique et la semaine d’éducation et d’action contre le racisme et l’antisémitisme ont pris tout leur sens. Ces actions ont permis de répondre aux attentes des enseignants qui ne pouvaient pas rester "<em>seuls, démunis face à cette montée de l’intolérance, à cette acculturation, à cette ignorance, à ces thèses complotistes</em>", a expliqué Manuel Valls. Les programmes spécifiques déployés dans les Écoles supérieures du professorat et de l'éducation et le site <a href="https://www.reseau-canope.fr/eduquer-contre-le-racisme-et-lantisemitisme.html">Éduquer contre le racisme</a> sont autant d'outils à la disposition des enseignants. <h2>La République "une et indivisible"</h2> Terre d'accueil de longue date, la France s'inscrit dans une "<em>formidable histoire de l’immigration qui a fait que des femmes, des hommes venus de partout dans le monde sont arrivés ici avec un espoir, devenir français</em>", a expliqué le Premier ministre. "<em>Et tout cela fait la France d’aujourd’hui, un peuple pluriel, métissé, en tout cas par ses origines, ses cultures, mais une même nation"</em>, a-t-il expliqué défendant les diverses identités françaises.<br /> <br /> Pour le Premier ministre, "<em>être français</em>" c'est avant tout s'inscrire dans le projet de la Nation en s'appropriant <em>"un héritage qui vient de très loin</em>". "<em>Etre français, c'est aimer la France</em>", a-t-il répété refusant de distinguer les citoyens selon leurs origines, leur couleur de peau ou leur religion. Et de poursuivre : "<em>Une nation qui ne se fonde pas sur je ne sais quelle origine: on n'est pas français en fonction de sa couleur ou de son nom, ou de son origine ou de sa religion. Mais sur une adhésion, une volonté : celle de partager des valeurs, une envie de construire un destin</em>".<br /> <br /> Dénonçant le racisme comme "<em>l'exclusion de la manière la plus violente, la plus stupide et abjecte, de la communauté nationale</em>", il a appelé à y apporter "<em>la plus belle des réponses": "être français, c'est être tous citoyens avec tous les mêmes droits et les mêmes devoirs</em>".<br /> <br /> Le Premier ministre a résumé son "message républicain": "<em>être français, c'est aimer la France</em>".</div> </div> </div> Fri, 25 Nov 2016 16:16:48 +0000 Gouvernement.fr Terrorisme islamiste : "Pour vaincre cet ennemi insidieux, la France doit s’en donner les moyens" http://www.gouvernement.fr/terrorisme-islamiste-pour-vaincre-cet-ennemi-insidieux-la-france-doit-s-en-donner-les-moyens <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/2016_148_019_0.jpg?itok=3gZ3U3TL" alt="Manuel Valls lors du 110e anniversaire du SGDSN" title="Benjamin Boccas" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">24 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Terrorisme islamiste : "Pour vaincre cet ennemi insidieux, la France doit s’en donner les moyens"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">À l’occasion du 110e anniversaire du Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale (SGDSN), jeudi 23 novembre, Manuel Valls a réaffirmé l’engagement total de la France contre le terrorisme islamiste et fait le point sur les actions mises en œuvre par l’État pour mettre à bas cette idéologie totalitaire.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Terrorisme%20islamiste%20%3A%20%22Pour%20vaincre%20cet%20ennemi%20insidieux%2C%20la%20France%20doit%20s%E2%80%99en%20donner%20les%20moyens%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/terrorisme-islamiste-pour-vaincre-cet-ennemi-insidieux-la-france-doit-s-en-donner-les-moyens&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Terrorisme islamiste : &amp;quot;Pour vaincre cet ennemi insidieux, la France doit s’en donner les moyens&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/terrorisme-islamiste-pour-vaincre-cet-ennemi-insidieux-la-france-doit-s-en-donner-les-moyens" title="Partager sur Facebook : Terrorisme islamiste : &amp;quot;Pour vaincre cet ennemi insidieux, la France doit s’en donner les moyens&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/terrorisme-islamiste-pour-vaincre-cet-ennemi-insidieux-la-france-doit-s-en-donner-les-moyens" data-share="" data-lang="fr" data-title="Terrorisme islamiste : &quot;Pour vaincre cet ennemi insidieux, la France doit s’en donner les moyens&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7116&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Terrorisme islamiste : &quot;Pour vaincre cet ennemi insidieux, la France doit s’en donner les moyens&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">C’est avec "<em>gravité et détermination</em>" que le Premier ministre s’est exprimé&nbsp;lors du colloque du 110e anniversaire du SGDSN, institution vers laquelle&nbsp;convergent "<em>l’ensemble des dossiers intéressant la sécurité intérieure et extérieure de la France</em>". Il a rappelé, en préambule, que la France et l’Europe étaient "<em>entrées dans une période inédite, marquée par la multiplicité des crises</em>". Au premier rang de ces crises, figure évidemment l’émergence et l’expansion de l’islamisme radical : "<em>En l’espace de quinze ans"</em>, a rappelé Manuel Valls, ce fléau<em> </em>"<em>s’est imposé sur tous les continents comme la plus grande menace pour nos démocraties.</em>"<div class="asset-wrapper asset aid-8413 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > &quot;Il faut être fort face aux menaces, mais il faut être fort aussi de notre capacité à nous rassembler&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8413" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Il%20faut%20%C3%AAtre%20fort%20face%20aux%20menaces%2C%20mais%20il%20faut%20%C3%AAtre%20fort%20aussi%20de%20notre%20capacit%C3%A9%20%C3%A0%20nous%20rassembler%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8413-gravite-et-determination-tel-doit-etre-notre-etat-d-esprit-l-epoque-le-reclame&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Il faut être fort face aux menaces, mais il faut être fort aussi de notre capacité à nous rassembler&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8413-gravite-et-determination-tel-doit-etre-notre-etat-d-esprit-l-epoque-le-reclame" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Il faut être fort face aux menaces, mais il faut être fort aussi de notre capacité à nous rassembler&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8413-gravite-et-determination-tel-doit-etre-notre-etat-d-esprit-l-epoque-le-reclame" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="&quot;Il faut être fort face aux menaces, mais il faut être fort aussi de notre capacité à nous rassembler&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8413&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Il faut être fort face aux menaces, mais il faut être fort aussi de notre capacité à nous rassembler&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <div class="rtecenter">&nbsp;</div> Pour gagner cette bataille d’un genre nouveau contre un "<em>ennemi insidieux</em>", la France doit donc "<em>s’en donner les moyens</em>". Tout en restant dans le cadre de l’Etat de Droit&nbsp;: "<em>En sortir, céder à l’arbitraire, ce serait concéder une victoire aux ennemis de la démocratie. L’Etat de Droit, ce n’est pas de la naïveté. Au contraire, c’est être fort, c’est être certains de ce que nous sommes&nbsp;: une démocratie, une République."</em><br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/LutteContreLeTerrorisme?src=hash">#LutteContreLeTerrorisme</a> la France vaincra cet ennemi insidieux et redoutable. Et elle s’en donne les moyens ! <a href="https://t.co/147LnrO3ZZ">pic.twitter.com/147LnrO3ZZ</a></p>&mdash; Gouvernement (@gouvernementFR) <a href="https://twitter.com/gouvernementFR/status/801477127166164992">November 23, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>Le renforcement des moyens de défense</h2> Depuis les attentats de janvier et novembre 2015, l’État a considérablement renforcé ses outils de lutte contre daech et son idéologie mortifère. Les lois des 24 juillet et 30 novembre 2015 ont par exemple conféré aux services de renseignement le droit d’user de nouvelles méthodes de surveillance (comme les "interceptions de sécurité"), et l’activité de Tracfin s’est accrue pour assécher les filières financières qui alimentent le terrorisme.<br /> <br /> Dans le même temps, le Gouvernement a prolongé et intensifié cet effort sur le volet Défense. Outre l’augmentation, déjà prévue, du budget et des effectifs de la Défense, Manuel Valls s’est dit convaincu de la nécessité de consacrer, dans les prochaines années, au moins 2% de PIB à la Défense, pour garantir son bon fonctionnement et son efficacité pérenne. La France ne s’engagerait d’ailleurs pas seule sur cette voie&nbsp;: il s’agit d’un objectif&nbsp; "<em>vers lequel nos alliés de l’Otan ont aussi commencé à avancer</em>", a précisé le Premier ministre, soulignant ainsi la nécessité d’un effort conjoint à l’échelle continentale. <h2>Une Europe mobilisée et unie face aux enjeux de sécurité</h2> "<em>Pendant longtemps, l’Europe a ignoré les enjeux de sécurité et de défense. Aujourd’hui, face aux menaces qui pèsent sur elle, l’Europe est au pied du mur</em>", a constaté Manuel Valls, avant de préciser les mesures qu’il estime nécessaires pour faire face plus efficacement à la menace terroriste. Si l’Europe a d’ores et déjà approuvé le dispositif PNR (pour <em>passenger name record</em>), qui permet de tracer les déplacements en avion, et proposé la mise en place d’un système d’identification des voyageurs entrants (à l’image de l’ESTA américain), le Premier ministre a ainsi préconisé une pleine reprise du contrôle de l’espace Schengen, "<em>par la création de garde-frontières européen pour assurer enfin la protection de nos frontières extérieures</em>".<br /> <br /> Manuel Valls a également souligné le rôle de l’Otan, "<em>indispensable outil d’interopérabilité&nbsp;en matière de défense</em>", tout en mettant en garde l’Europe contre la tentation de s’en remettre uniquement à l’Alliance atlantique&nbsp;: "<em>L’Europe doit se prendre en main et construire son autonomie stratégique</em>", a-t-il prévenu. <h2>Poursuivre l’action militaire hors des frontières…</h2> Grande puissance militaire, la France a déployé ses forces armées pour contrer les islamistes partout où ils se trouvent&nbsp;: les militaires tricolores ont été engagés au Mali dans le cadre de l’opération Serval en janvier 2013, puis dans l’ensemble de la bande sahélo-saharienne, à partir de l’été 2014, dans le cadre de l’opération Barkhane. Il s’agit, a rappelé Manuel Valls, d’un "<em>enjeu de prévention essentiel pour la sécurité du Maghreb, celle du continent africain, mais aussi la nôtre et celle de l’Europe</em>". <div class="rtecenter">&nbsp;</div> <div class="asset-wrapper asset aid-8424 asset-citation alignement-droite clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-droite"> <div class="citation-photo"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/citation/public/citation/image/2016/11/2016_148_015_2.jpg?itok=0xlsREgT" alt="" /> </div> <blockquote class="citation-texte"> "L’ennemi prend des coups, il recule là où il cherchait à s’établir, perd des capacités. Il sera vaincu, à Mossoul comme à Raqqa, mais les batailles seront longues et meurtrières." </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Premier ministre</div> </div> </div> </div> <br /> <br /> Pour lutter contre daech au Levant, les armées françaises sont également intervenues en septembre 2014 en Irak puis, un an plus tard, en Syrie, dans le cadre de l’opération Chammal. Une action qui, conjuguée à l’effort de la coalition internationale, porte actuellement ses fruits, notamment à Mossoul&nbsp;: "<em>L’ennemi prend des coups, il recule là où il cherchait à s’établir, perd des capacités. Il sera vaincu, à Mossoul comme à Raqqa, mais les batailles seront longues et meurtrières</em>", a prévenu Manuel Valls, avant d’ajouter&nbsp;: "<em>Agir, c’est aussi redoubler d’efforts sur notre sol.</em>"<br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/LutteContreLeTerrorisme?src=hash">#LutteContreLeTerrorisme</a> notre détermination est dans l’action. Nous agissons sans relâche et ne baisserons jamais la garde ! <a href="https://t.co/Pb2o51RT8N">pic.twitter.com/Pb2o51RT8N</a></p>&mdash; Gouvernement (@gouvernementFR) <a href="https://twitter.com/gouvernementFR/status/801478520602066944">November 23, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>… Et redoubler d’effort sur le territoire national</h2> Aujourd’hui, les ennemis de la République ne sont plus, comme jadis, massés aux frontières, mais ils se trouvent&nbsp; au contraire "<em>au cœur de notre société</em>" et sont susceptibles de passer à l’action à tout moment. Ces ennemis peuvent être "<em>des Français, des résidents français qui, sur notre sol et après un processus de radicalisation, fomentent des attaques meurtrières</em>", a déploré Manuel Valls.<br /> <br /> Pour lutter contre cette nouvelle réalité, le Premier ministre a réaffirmé la détermination du Gouvernement à intensifier son action sur le sol national. Il a salué l’efficacité de la stratégie française en matière de justice antiterroriste et de la centralisation des procédures terroristes au tribunal de Paris&nbsp;: "<em>Il y a 30 ans, la France a fait le choix de la centralisation de l’antiterrorisme. Ce choix, je crois, était le bon et il me semble qu’il ne faut pas revenir dessus.</em>"<br /> <br /> Manuel Valls l’a répété, la justice aussi doit être au cœur du dispositif intérieur de lutte contre le terrorisme. L’Etat d’urgence ayant permis d’accélérer le processus de déstabilisation des réseaux et de déjouer plusieurs projets d’attentats, le Premier ministre s’est prononcé pour sa prolongation jusqu’aux prochaines échéances électorales.<br /> <br /> &nbsp;"<em>Agir, c’est aussi lutter en amont contre la radicalisation</em>", a insisté Manuel Valls. L’ouverture d’un premier centre de prévention, d’insertion et de citoyenneté pour prendre en charge les personnes radicalisées relève de cette volonté, tout comme la promotion d’un contre-discours sur internet et les réseaux sociaux, à l’image de la campagne <strong><a href="http://toujourslechoix.fr">#ToujoursLeChoix</a></strong> lancée le 18 novembre dernier par STOP DJIHADISME. <div class="rtecenter"><br /> <div id="node-7093" class="teaser node node-contenu node-promoted node-sticky node-teaser clearfix"> <div class="teaser-illustration"> <a href="/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/330x190/public/contenu/image/2016/11/000_i76wj_0.jpg?itok=0opGKjx8" alt="#ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation"> </a> </div> <div class="teaser-content"> <h2 class="node-titre"><a href="/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation">#ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation</a></h2> <div class="teaser-intro">Manuel Valls a réaffirmé la détermination du Gouvernement à lutter sans répit contre le radicalisme islamiste, notamment sur le te... <a href="/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation" title="Lire la suite sur : #ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation">[Lire la suite]</a></div> <div class="teaser-publication">vendredi 18 novembre 2016</div> </div> </div> </div> <br /> Enfin, le Premier ministre a insisté sur la nécessité pour la France de bâtir une nouvelle culture de sécurité, citant notamment l’opération Sentinelle et la Garde nationale (qui sera opérationnelle en 2017)&nbsp;: "<em>Nous devons accompagner les Français pour développer collectivement une nouvelle culture de sécurité, qui intègre pleinement la menace dans notre vie quotidienne, qui donne de nouveaux réflexes</em>." Car, rappelle-t-il, "<em>nous sommes engagés dans une nouvelle forme de guerre mondialisée. Et elle sera longue.</em>"<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"> <div id="node-6711" class="teaser node node-contenu node-teaser clearfix"> <div class="teaser-illustration"> <a href="/garde-nationale"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/330x190/public/contenu/image/2016/10/garde-nationale.png?itok=0C-hjhQC" alt="Garde nationale"> </a> </div> <div class="teaser-content"> <h2 class="node-titre"><a href="/garde-nationale">Garde nationale</a></h2> <div class="teaser-intro">Engagez-vous pour la nation, donnez de votre temps pour aider les forces de sécurités intérieures et les armées. Vous aussi devene... <a href="/garde-nationale" title="Lire la suite sur : Garde nationale">[Lire la suite]</a></div> <div class="teaser-publication">lundi 26 septembre 2016</div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Thu, 24 Nov 2016 08:53:10 +0000 Gouvernement.fr #ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation http://www.gouvernement.fr/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/000_i76wj_0.jpg?itok=ChHZDXL8" alt="Manuel Valls lors de la présentation de la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoixa" title="AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">18 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">#ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a réaffirmé la détermination du Gouvernement à lutter sans répit contre le radicalisme islamiste, notamment sur le terrain des idées, en lançant la campagne #ToujoursLeChoix. Innovante et interactive, celle-ci permet de contrer la propagande djihadiste en investissant son champ d’action privilégié, le web, et en s’adressant à ses cibles les plus vulnérables, les jeunes.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%23ToujoursLeChoix%2C%20une%20campagne%20web%20pour%20lutter%20contre%20la%20radicalisation%20http%3A//www.gouvernement.fr/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : #ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation" title="Partager sur Facebook : #ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/toujourslechoix-une-campagne-web-pour-lutter-contre-la-radicalisation" data-share="" data-lang="fr" data-title="#ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7093&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : #ToujoursLeChoix, une campagne web pour lutter contre la radicalisation" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">"<em>Le terrorisme islamiste, comme tout totalitarisme, a ses outils de propagande.&nbsp;Les djihadistes utilisent la puissance du web pour terroriser, mais surtout pour recruter</em>", a rappelé d’emblée Manuel Valls. Le Premier ministre présentait, vendredi 18 novembre, un nouveau dispositif gouvernemental pour contrer les islamistes radicaux sur leurs terrains de prédilection&nbsp;: internet et les réseaux sociaux.<div class="asset-wrapper asset aid-8400 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > Manuel Valls présente la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoix </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8400" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Manuel%20Valls%20pr%C3%A9sente%20la%20nouvelle%20campagne%20de%20lutte%20contre%20la%20radicalisation%20%23ToujoursLeChoix%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8400-une-nouvelle-campagne-interactive-pour-lutter-contre-la-radicalisation&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Manuel Valls présente la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoix - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8400-une-nouvelle-campagne-interactive-pour-lutter-contre-la-radicalisation" title="Partager sur Facebook : Manuel Valls présente la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoix - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8400-une-nouvelle-campagne-interactive-pour-lutter-contre-la-radicalisation" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="Manuel Valls présente la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoix" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8400&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Manuel Valls présente la nouvelle campagne de lutte contre la radicalisation #ToujoursLeChoix" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <div class="rtecenter">&nbsp;</div> <div class="rtecenter">&nbsp;</div> "Toujours le choix", tel est le message délivré par la dernière campagne STOPDJIHADISME, accessible sur le site <strong><a href="http://www.toujourslechoix.fr/">toujourslechoix.fr</a></strong>. Celle-ci repose sur deux films web inédits et innovants, qui suivent le parcours de deux jeunes, Emma et Mehdi, confrontés à la propagande djihadiste. Tournés en vue subjective, ces films plongent l’internaute-spectateur dans la peau de ces deux jeunes gens et l’amènent à faire des choix de manière interactive&nbsp;: aller plus loin dans la radicalisation, ou arrêter le processus. En fonction des décisions prises, il peut ainsi assister à chaque étape de leur cheminement tragique, potentiellement jusqu’à l’issue fatale. Ce mode de narration inédit souligne l’importance de la responsabilité individuelle, et rappelle que chacun a "toujours le choix" face à la radicalisation.<br /> <br /> Au-delà de leur format innovant, ces vidéos ont pour objectif de "<em>contrecarrer le poison djihadiste</em>" et de "<em>faire comprendre ce qui se cache derrière la propagande, montrer les méthodes employées et la rapidité du processus d’embrigadement, et ainsi provoquer un choc salutaire</em>" de nature à "<em>prévenir la radicalisation des jeunes en les faisant passer du monde virtuel à la réalité</em>", a expliqué le Premier ministre lors de son allocution. Dans cette optique, les deux films sont régulièrement ponctués d’authentiques témoignages (famille ayant perdu un enfant au Levant, repenti, réfugié syrien ayant fui daesh…) qui viennent mettre la fiction en perspective en l'ancrant à la réalité. <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Des témoignages authentiques et poignants pour prévenir la radicalisation de nos jeunes &gt;&gt; <a href="https://t.co/2rXif712gq">https://t.co/2rXif712gq</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/ToujoursLeChoix?src=hash">#ToujoursLeChoix</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/799585983687704577">November 18, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> <h2>"Ne pas abandonner les réseaux sociaux aux prêcheurs de haine"</h2> Les jeunes, notamment les mineurs qui représentent aujourd’hui 22% des signalements de radicalisation effectués via le <strong>0800 005&nbsp;696</strong> (numéro vert, service et appel gratuits), constituent le cœur de cible de cette campagne <strong>#ToujoursLeChoix</strong>. Comme l’a rappelé Manuel Valls, "<em>combien de jeunes hommes sont partis en Irak, en Syrie&nbsp;? Combien de jeunes femmes ont décidé de tout abandonner pour aller</em> (…) <em>‘servir la cause’ et épouser ‘un justicier de Dieu’&nbsp;? Beaucoup&nbsp;! Des milliers&nbsp;! </em>(…)<em> Notre jeunesse, exposée à l’ensemble de ces contenus </em>(djihadistes, ndlr)<em>, est en première ligne</em>". <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-2"><strong>0800 005 696</strong></div> <div class="chiffre-cle-ligne-3"><strong>Vous avez une question, un doute ? Vous avez besoin d'être écouté(e), accompagné(e) ou de signaler une situation inquiétante ? Appelez le Numéro Vert (appel et service gratuits)</strong></div> </div> <br /> <br /> La campagne a donc été conçue pour toucher directement les jeunes, mais aussi pour "<em>assumer la confrontation face aux ennemis de la démocratie, partout où ils se trouvent</em>". Notamment sur le web et les réseaux sociaux, lieux privilégiés de recrutement pour les cellules djihadistes&nbsp;: "<em>Nous avons toujours cru qu’il ne fallait pas abandonner les réseaux sociaux aux ennemis de la démocratie, aux prêcheurs de haine</em>" a rappelé le Premier ministre. La campagne permet donc de "<em>mener le combat d’influence sur les réseaux et sur le terrain des idées</em>&nbsp;(…)&nbsp;<em>Il faut casser la propagande, dévoiler cette manigance mortelle qui peut prendre la forme d’un néoromantisme moisi qui pervertit les esprits autour d’un projet politico-religieux dangereux</em> (…)<em>, et surtout ramener ceux qui sont tentés par le pire vers la République</em>." <h2>Les théories du complot, "terreau des extrémismes"</h2> Manuel Valls a également dénoncé le conspirationnisme et les théories du complot qui prolifèrent sur internet, et contre lesquels une campagne gouvernementale a précédemment été lancée sur <strong><a href="http://www.gouvernement.fr/on-te-manipule">ontemanipule.fr</a></strong>. Le complotisme entretient chez certains individus des sentiments de défiance et de suspicion de nature à nourrir la radicalisation djihadiste&nbsp;: "<em>Le conspirationnisme est le terreau à partir duquel les théories extrémistes se développent, dans toute leur diversité.</em> (…) <em>Le complotisme cherche toujours à justifier la haine, la violence, voire la barbarie.</em>"<br /> <br /> La campagne #ToujoursLeChoix s’inscrit pleinement dans l’action gouvernementale initiée sur le numérique par le lancement en janvier 2015 de la plateforme STOPDJIHADISME, et renforcée en décembre 2015 par la création de comptes Twitter et Facebook dédiés. "<em>Le site STOPDJIHADISME a été visité plus d’un million de fois</em>", a indiqué Manuel Valls. Les comptes <a href="https://twitter.com/stopdjihadisme">Twitter</a> et <a href="https://www.facebook.com/Stopdjihadisme.FR/">Facebook</a>, quant à eux, "<em>ont diffusé chacun près de 2500 messages &nbsp;générant plusieurs millions d’impressions</em>".<br /> <br /> Le Premier ministre a enfin "<em>salué le courage de tous les proches et parents qui ont accepté de témoigner, de revenir sur leur propre drame pour en éviter d’autres</em>", avant de conclure&nbsp;: "<em>Nous devons être à l’offensive pour lutter contre les discours de haine, pour porter (…) le message d’une République ferme, bienveillante et heureuse.</em>" <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">.<a href="https://twitter.com/manuelvalls">@manuelvalls</a> : &quot;Cette campagne, c’est ainsi un élément de plus au service de la mobilisation de toute la société&quot; <a href="https://twitter.com/hashtag/ToujoursLeChoix?src=hash">#ToujoursLeChoix</a> <a href="https://t.co/vujKECf0LI">pic.twitter.com/vujKECf0LI</a></p>&mdash; Gouvernement (@gouvernementFR) <a href="https://twitter.com/gouvernementFR/status/799569970598465536">November 18, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="asset-wrapper asset aid-8399 asset-document asset-small"> <div class="asset-document-icone asset-document-icone-communique"></div> <h2> <a href="/partage/8399-communique-de-presse-stop-djihadisme" class="asset-titre"> La nouvelle campagne &quot;Stop-Djihadisme&quot; </a> </h2> <div class="asset-sous-titre"> Communiqué • 18 novembre 2016 </div> <div class="asset-document-telecharger"> <div class="file"><div class="file-lien-telecharger"><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/11/18.11.2016_communique_de_presse_de_manuel_valls_premier_ministre_-_stop_djihadisme.pdf" type="application/pdf; length=222976" class="download-link" target="_blank" title="Télécharger Communiqué de presse - Stop Djihadisme"><span class="icone icone-telecharger"></span> <span class="telecharger-texte">Téléchargement (PDF - 217.75 Ko)</span></a></div></div></div> </div> </div> </div> </div> </div> Fri, 18 Nov 2016 16:29:13 +0000 Gouvernement.fr "Nous devons construire une Nation éducative. C’est le cœur du nouveau contrat social qu’il faut inventer" http://www.gouvernement.fr/nous-devons-construire-une-nation-educative-c-est-le-coeur-du-nouveau-contrat-social-qu-il-faut <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/3-960x430.jpg?itok=OwamGjKB" alt="" title="Benoît Granier/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">16 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Nous devons construire une Nation éducative. C’est le cœur du nouveau contrat social qu’il faut inventer"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s&#039;est rendu, le 16 novembre 2016, à l’École supérieure du professorat et de l&#039;éducation de l’académie de Versailles, située à l&#039;université de Cergy-Pontoise (Val-d&#039;Oise), en présence de Najat Vallaud-Belkacem. Lors de son discours, le Premier ministre a dévoilé un nouveau projet pour la France, celui d&#039;une Nation éducative qui fasse le pari du savoir et de l&#039;intelligence pour affronter dans un esprit de résilience les défis de la mutation du monde.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Nous%20devons%20construire%20une%20Nation%20%C3%A9ducative.%20C%E2%80%99est%20le%20c%C5%93ur%20du%20nouveau%20contrat%20social%20qu%E2%80%99il%20faut%20inventer.%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/nous-devons-construire-une-nation-educative-c-est-le-coeur-du-nouveau-contrat-social-qu-il-faut&amp;tweet_id" title="Tweeter : &amp;quot;Nous devons construire une Nation éducative. C’est le cœur du nouveau contrat social qu’il faut inventer&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/nous-devons-construire-une-nation-educative-c-est-le-coeur-du-nouveau-contrat-social-qu-il-faut" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Nous devons construire une Nation éducative. C’est le cœur du nouveau contrat social qu’il faut inventer&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/nous-devons-construire-une-nation-educative-c-est-le-coeur-du-nouveau-contrat-social-qu-il-faut" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Nous devons construire une Nation éducative. C’est le cœur du nouveau contrat social qu’il faut inventer.&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7081&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Nous devons construire une Nation éducative. C’est le cœur du nouveau contrat social qu’il faut inventer&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Une Nation éducative pour ce début du 21e siècle : c'est le contrat social qu'est venu proposer le Premier ministre à l'université de Cergy-Pontoise. <em>"Nous devons construire une Nation éducative. C'est le cœur du nouveau contrat social qu'il faut inventer</em>" et le "<em>21e siècle peut être le siècle d’une Nation éducative&nbsp;! D’une Nation qui fait le pari du savoir, de l’intelligence"</em>, a déclaré le Premier ministre.&nbsp;<br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Nous devons construire une Nation éducative. C&#39;est le cœur du nouveau contrat social qu&#39;il faut inventer. <a href="https://twitter.com/hashtag/Nation%C3%89ducative?src=hash">#NationÉducative</a> <a href="https://t.co/YWEF3YTtSK">pic.twitter.com/YWEF3YTtSK</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/798838095810424832">November 16, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>Un monde en pleine mutation</h2> Pourquoi une Nation éducative ? "<em>Je veux une Nation éducative, c’est-à-dire une Nation qui résiste par son intelligence collective, une Nation qui utilise son sens critique et qui est donc armée contre la démagogie, […] dans ce monde complexe, traversé par les peurs, les craintes et, on l’a vu récemment, tiraillé par les populismes",</em> a déclaré le Premier ministre. <em>"Un monde complexe</em>", théâtre de "<em>mutations</em>" importantes, qui réclame aujourd'hui des adaptations économiques et sociétales.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Notre pays, chacun le ressent, est à un tournant</em>", constate &nbsp;le Premier ministre. &nbsp;Tournant économique et technologique, tout d'abord, avec l'avènement d'un nouveau modèle industriel avec des outils technologiques basés sur le digital. Dans cette société du tout-numérique, <em>"les parcours, les métiers évoluent à toute vitesse. […] On estime que près de 50 % des métiers pourraient disparaître dans les 20 ou 30 prochaines années.</em>" Avec une réalité : "l<em>es jeunes qui entrent aujourd'hui sur le marché du travail changeront, au cours de leur vie, plusieurs fois de profession"</em>, d'où le rôle primordial de la formation et, principalemen, de la formation continue qu'a rappelée le Premier ministre avec, notamment, la reconnaissance du parcours évolutif et souple de la formation tout au long de la vie professionnelle, grâce au Compte personnel d'activité (CPA).<br /> &nbsp; <h2>À la croisée des chemins</h2> <img alt="" class="image-illustration" height="389" src="/sites/default/files/contenu/illustration/2016/11/2ter800.jpg" width="800" />Dans un monde en mutation constante, "<em>la création de valeur implique de toujours plus innover, d'être à la pointe" </em>d'autant, constate Manuel Valls, <em>"que notre monde, ce sont aussi des pays-continents qui se dressent devant nous avec leurs doctorants, leurs ingénieurs, leurs populations de mieux en mieux formés." </em>Face à cette concurrence, "<em><strong>nos nations vont devoir se lancer dans une course aux qualifications pour peser de tout leur poids dans cette nouvelle donne internationale des savoirs</strong>"</em>, a déclaré le Premier ministre.<br /> &nbsp;<br /> Mais "<em>une Nation éducative, ce n'est pas seulement répondre aux impératifs économiques, […] ma conviction, c'est qu'<strong>il n'y a pas de projet politique viable, qui ne soit pas basé sur l'éducation</strong>"</em>, a estimé le Premier ministre. Un projet politique qui doit faire face aujourd'hui au défi d'un tournant sociétal où dans une<em> "société qui se fragmente, se fracture, le modèle républicain ne parvient pas à donner la confiance nécessaire pour se projeter dans l'avenir".</em><br /> &nbsp;<br /> Avec un danger, la remise en cause du modèle social et de ses outils de transmission citoyenne. Car, constate Manuel Valls, <em>"c'est la possibilité même de progrès social et d'émancipation individuelle – c'est-à-dire, le refus de toute forme d'assignation, sociale, ethnique, culturelle, territoriale – qui est, au fond, remis en cause."</em> Or, <strong>"<em>l'émancipation, c'est donner à chacun, par la connaissance, la culture, les savoirs académiques, une plus grande maîtrise sur son environnement"</em> et, partant, les voies de l'intelligence.</strong><br /> &nbsp;<br /> Dans ce monde à la croisée des chemins où les savoirs et les modes de vie subissent une transformation radicale, <strong>"</strong><em><strong>nous devons nous adapter au monde qui a profondément changé mais nous ne devons pas subir ces évolutions</strong></em>". Et pour cela, miser sur l'intelligence. En se rendant à l’École supérieure du professorat de l’académie de Versailles à l'université de Cergy-Pontoise, le Premier ministre est venu <em>"évoquer ce qui est un des piliers du projet de société, du contrat social que nous devons bâtir et que je veux porter. <strong>Je veux parler de l’éducation, du savoir, de la formation, de la recherche&nbsp;; bref, de l’intelligence</strong>". </em>Le<em> "pilier " </em>du contrat social de cette Nation éducative, c'est l'école et une société active de la transmission des savoirs :<em> "voilà pourquoi je veux donner de la force à notre système éducatif et au fond de la force à tous les Français</em>", a déclaré le Premier ministre. &nbsp;Et, pour ce faire, <strong>engager résolument le système éducatif et la société vers le 21e siècle.</strong><br /> &nbsp; <h3>Un triple dépassement</h3> L'école d'aujourd'hui, franchit une nouvelle étape. Et le Premier ministre fixe un cap : "<em>le 19e siècle, vous le savez, c’est la loi Ferry, l'école gratuite, laïque et obligatoire. Le 20e siècle c'est la massification de l'enseignement, c’est l’émergence de la formation professionnelle. <strong>Le 21e siècle doit être le siècle d’une Nation éducative, d'une Nation qui fait profondément le pari du savoir, de l'intelligence, et qui se mobilise, c'est mon projet, il doit être celui de la France."</strong></em><br /> &nbsp;<br /> <em>"La Nation éducative nous engage à un triple dépassement "</em>, nous dit le Premier ministre : <ol> <li>un dépassement générationnel, puisque l'éducation devient un processus permanent ;</li> <li>un dépassement social, au nom même de cette belle idée d'égalité, avec de nouvelles opportunités offertes à tous ;</li> <li>un dépassement politique enfin, car […] la Nation éducative met la coopération, l’engagement, l’entraide au cœur de la vie de nos territoires.&nbsp;</li> </ol> <h2>Une aspiration profonde d'apprendre et de transmettre</h2> <img alt="" class="image-illustration" height="460" src="/sites/default/files/contenu/illustration/2016/11/4-800.jpg" width="800" /><em>"Nous devons inventer de nouvelles formes de solidarité"</em>, c'est l'ambition exprimée par le Premier ministre dans le contenu de son nouveau pacte social. Et pour cela, prolonger les actions des acteurs de l'éducation dans des formes citoyennes de transmission des savoirs. Car il y a "<em>une aspiration profonde</em>" de la transmission "<em>chez les Français, <strong>une envie de transmettre des compétences, des connaissances, des expériences et, d'un autre côté, il y a un désir d'apprendre, de comprendre</strong></em>", souligne le Premier ministre.<br /> &nbsp;<br /> Il faut aussi <em>"élargir le prisme, réfléchir ensemble à la manière dont nous pourrions, au-delà de l'éducation, de l'université, impliquer tous les Français, quelle que soit leur situation - les travailleurs, les retraités, de plus en plus nombreux, les chômeurs, les bénéficiaires de minima sociaux qui le demandent - dans des contrats d'éducation avec le reste de la société, car nous percevons en effet cette aspiration profonde"</em>, propose le Premier ministre pour qui "<em>il faudrait permettre à ceux qui maîtrisent les codes, de les expliquer à ceux qui n'ont pas le sentiment de les avoir, par exemple, tout simplement, pour trouver un emploi".</em><br /> <br /> En créant <em>"un environnement favorable, mobiliser, canaliser cette envie d’engagement, permettre à chaque citoyen de construire un programme personnalisé pour enseigner ou apprendre les savoirs fondamentaux, français, mathématiques, langues étrangères, pratique artistique..."</em>, les pouvoirs publics peuvent jouer leur rôle.<br /> &nbsp; <h3>Un citoyen éclairé et engagé</h3> L'objectif n'est pas utilitariste, mais de faire du citoyen un acteur émancipé, maître et acteur conscient de son savoir et en capacité de se forger un destin. "<em>Voilà ce que nous pouvons mettre en place pour redonner aux familles, qui ont parfois l'impression d'être spectatrices d'un monde décidé par d'autres, pour r<strong>edonner à des territoires entiers qui se sentent oubliés, la capacité d'agir, la maîtrise de leur destin</strong>, pour mettre le savoir à la portée du plus grand nombre. […] Lancer ce processus permettra de renouer avec l'essence même du projet républicain et engagera une nouvelle ère de progrès collectif et individuel. […] <strong>Ce projet c'est le retour de la capacité de la République à créer des destins</strong>"</em>, a déclaré le Premier ministre. <h2>"Aller plus loin"</h2> <em>"Construire cette Nation éducative exige de la détermination, de la persévérance, sur le long terme</em>", a déclaré le Premier ministre. Cela exige aussi un budget important. Avec 3 milliards d'euros supplémentaires en 2017, le budget de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de &nbsp;la Recherche est le <strong>premier budget de la Nation</strong>. &nbsp;Après avoir posé, depuis 2012, <em>"les premiers jalons […] d'une école de la République"</em> remise<em> "au cœur de notre projet commun"</em>, a déclaré le Premier ministre, <em>"il faut désormais aller plus loin" </em>en<em> "construisant une vraie mixité sociale […] pour tirer tout le monde vers le haut"</em>, et pour porter la recherche vers l'excellence internationale.<br /> &nbsp;<br /> Avec un<strong> investissement massif &nbsp;de 1 milliard d'euros par an sur plusieurs années</strong>, <em>"dès maintenant",</em> a précisé le Premier ministre, pour "<em>dans les 10 prochaines années, créer ces 10 campus internationaux qui rivaliseront avec les meilleures universités mondiales</em>", ambitionne le Premier ministre.<br /> &nbsp;<br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Construire cette <a href="https://twitter.com/hashtag/Nation%C3%89ducative?src=hash">#NationÉducative</a> implique d&#39;investir massivement dans l&#39;université : un milliard d&#39;euros par an sur plusieurs années. <a href="https://t.co/S7Xq36p8ZP">pic.twitter.com/S7Xq36p8ZP</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/798848163108925441">November 16, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> </div> </div> Wed, 16 Nov 2016 15:53:59 +0000 Gouvernement.fr "Le rôle de l'Etat c'est d'accompagner le tissu industriel" http://www.gouvernement.fr/le-role-de-l-etat-c-est-d-accompagner-le-tissu-industriel <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/xfab_960x430.jpg?itok=8E9ZaOYg" alt="" title="Cyrus Cornut/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">10 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Le rôle de l'Etat c'est d'accompagner le tissu industriel"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre s&#039;est rendu à l&#039;usine de fabrication de semi-conducteurs X-Fab, le 10 novembre 2016, dans le cadre d&#039;un déplacement en Essonne consacré au thème de l&#039;industrie. L&#039;usine X-Fab, anciennement Altis, est l&#039;un des exemples de redressement accompagné par l’Etat d’une entreprise en difficulté.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Le%20r%C3%B4le%20de%20l%27Etat%20c%27est%20d%27accompagner%20le%20tissu%20industriel%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/le-role-de-l-etat-c-est-d-accompagner-le-tissu-industriel&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Le rôle de l&amp;#039;Etat c&amp;#039;est d&amp;#039;accompagner le tissu industriel&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/le-role-de-l-etat-c-est-d-accompagner-le-tissu-industriel" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Le rôle de l&amp;#039;Etat c&amp;#039;est d&amp;#039;accompagner le tissu industriel&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/le-role-de-l-etat-c-est-d-accompagner-le-tissu-industriel" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Le rôle de l&#039;Etat c&#039;est d&#039;accompagner le tissu industriel&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7064&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Le rôle de l&#039;Etat c&#039;est d&#039;accompagner le tissu industriel&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">L'usine X-Fab, fabricant de semi-conducteurs situé à Corbeil-Essonnes, est le<strong> résultat d'un processus de redressement réussi.</strong> La société, anciennement Altis, qui est entrée en redressement judiciaire le 4 août dernier a été reprise, fin septembre, par le groupe allemand X-Fab dans le cadre d'une stratégie misant sur des marchés et des applications complémentaires entre le site essonnien et les autres usines du groupe. X-Fab a repris l’intégralité des 1 000 salariés. "<em>Il faut parler de ces emplois sauvés</em>", a souligné Manuel Valls pour qui <em>"l'exemple de cette entreprise, désormais X-Fab, dit quelque chose de la politique industrielle que nous menons et qu'il faut mener."</em><br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Belle matinée chez le fabricant de semi-conducteurs X-FAB (ex-Altis) : un nouveau départ après des difficultés. 1 000 emplois sauvés. <a href="https://t.co/LWij38PlJJ">pic.twitter.com/LWij38PlJJ</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/796660598817722369">November 10, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>Accompagner les entreprises dans leurs mutations</h2> En se rendant, en effet, à l'usine X-Fab, le Premier ministre a tenu à souligner le rôle stratège de l'Etat dans l'accompagnement du développement du tissu industriel. Car, si selon le Premier ministre, le rôle de l'État c'est "<em>de créer les conditions pour que nos entreprises soient plus compétitives</em>", notamment grâce aux différentes mesures mises en place (le CICE, le crédit d'impôts, etc.), son rôle est aussi <em>d'<strong>accompagner les entreprises […] dans les périodes de transition, de mutation, des moments difficiles pour les entreprises."</strong></em><br /> &nbsp;<br /> Et le Premier ministre de souligner :<strong> <em>"ma conception de la politique industrielle, c'est que l'État se doit d'explorer à chaque fois toutes les pistes pour maintenir l'activité et l'emploi.</em></strong><em>"</em><br /> &nbsp;<br /> En 2015, les 22 commissaires français au redressement productif, chargés de trouver des solutions avec les entreprises de moins de 400 salariés en difficulté, ont suivi plus de 2 750 dossiers, représentant près de 254 000 emplois.<br /> <br /> Pour sa part, le <a href="http://www.tresor.economie.gouv.fr/CIRI" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">Comité interministériel de restructuration industrielle</a> (Ciri) dont le rôle est d'aider les entreprises en difficulté à élaborer et mettre en oeuvre des solutions permettant d'assurer leur développement, a accompagné 55 entreprises de plus de 400 salariés, employant un total de 71 810 salariés.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8382 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > Manuel Valls à Corbeil-Essonnes : &quot;Nous agissons pour préparer l&#039;avenir, pour que l&#039;industrie de demain naisse dès aujourd&#039;hui en France&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/8382" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Manuel%20Valls%20%C3%A0%20Corbeil-Essonnes%20%3A%20%22Nous%20agissons%20pour%20pr%C3%A9parer%20l%27avenir%2C%20pour%20que%20l%27industrie%20de%20demain%20naisse%20d%C3%A8s%20aujourd%27hui%20en%20France%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8382-manuel-valls-a-corbeil-essonnes-la-croissance-repart-notre-economie-cree-a-nouveau-les-emplois&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Manuel Valls à Corbeil-Essonnes : &amp;quot;Nous agissons pour préparer l&amp;#039;avenir, pour que l&amp;#039;industrie de demain naisse dès aujourd&amp;#039;hui en France&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/8382-manuel-valls-a-corbeil-essonnes-la-croissance-repart-notre-economie-cree-a-nouveau-les-emplois" title="Partager sur Facebook : Manuel Valls à Corbeil-Essonnes : &amp;quot;Nous agissons pour préparer l&amp;#039;avenir, pour que l&amp;#039;industrie de demain naisse dès aujourd&amp;#039;hui en France&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/8382-manuel-valls-a-corbeil-essonnes-la-croissance-repart-notre-economie-cree-a-nouveau-les-emplois" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="Manuel Valls à Corbeil-Essonnes : &quot;Nous agissons pour préparer l&#039;avenir, pour que l&#039;industrie de demain naisse dès aujourd&#039;hui en France&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=8382&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Manuel Valls à Corbeil-Essonnes : &quot;Nous agissons pour préparer l&#039;avenir, pour que l&#039;industrie de demain naisse dès aujourd&#039;hui en France&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <h2><strong>"Notre industrie doit être vivante"</strong></h2> <img alt="" class="image-illustration-gauche image-illustration" height="183" src="/sites/default/files/styles/illustration-gauche/public/contenu/illustration/2016/11/x-fab-400.jpg?itok=6YCSocFN" width="320" /> Concernant l'entreprise &nbsp;X-Fab, Manuel Valls s'est félicité car "<em>cette réussite nous la devons à un soutien constant et sans faille des pouvoirs publics". </em>L’entreprise a bénéficié, de longue date, de l’appui des services de l’Etat qui accompagnent les restructurations industrielles. Le Premier ministre a rappelé que<em> "l'État a, lui aussi, répondu présent, depuis plusieurs années aux côtés d'Altis et de ses salariés, en investissant en fonds propres, en accompagnant une vision de long terme par un soutien à la R&amp;D."</em><br /> &nbsp;<br /> L'ensemble des services de l'Etat étaient tournés vers un seul objectif : <em>"maintenir l'activité industrielle sur le site. Car nous avons toujours cru que cette entreprise avait un avenir. Et nous avons pris toutes les décisions qui s'imposaient pour que cet avenir soit possible.</em>" &nbsp;Chacun y a pris sa part, l'entreprise elle-même dans le choix d'un repreneur, les représentants des salariés dont le Premier ministre a salué la démarche de négociation collective pour faire avancer le dossier et, bien sûr, l'Etat. Mission accomplie :<em> "grâce à cette mobilisation collective, nous avons pu donner du temps à Altis pour se réinventer, partir à la conquête de nouveaux marchés."</em><br /> &nbsp;<br /> Une politique qui porte ses fruits car, se félicite le Premier ministre, "<em>la croissance repart, notre économie crée à nouveau des emplois. Et la France – ce choix d’X-FAB d’investir ici en est l’illustration – est à nouveau attractive ! Nous sommes le pays d’Europe qui accueille, en proportion, le plus d’investissements industriels étrangers !"</em><br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8384 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <div class="citation-photo"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/citation/public/citation/image/2016/11/x-fab-350.jpg?itok=VpKbYnlO" alt="" /> </div> <blockquote class="citation-texte"> Accompagner les entreprises [c'est] savoir se remettre en question et adapter sans cesse son outil industriel, en passant si nécessaire par des partenariats, par des rapprochements, parfois avec des groupes étrangers. Cela veut dire : moderniser, évoluer sans cesse. Transformer ! Notre industrie doit être vivante ! </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">10 novembre 2016</div> </div> </div> </div> <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="/action/la-nouvelle-france-industrielle" onclick="window.open(this.href, '', 'resizable=yes,status=no,location=no,toolbar=no,menubar=no,fullscreen=no,scrollbars=yes,dependent=no,width=800,height=800'); return false;">Pour en savoir plus : La nouvelle France industrielle</a></div> </div> </div> </div> Thu, 10 Nov 2016 14:32:24 +0000 Gouvernement.fr Les procureurs et les préfets ont un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation http://www.gouvernement.fr/les-procureurs-et-les-prefets-ont-un-role-majeur-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme-et-la <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/radicalisation_000_hv0qz_alain_jocard_afp.jpg?itok=mW7ikubH" alt="Manuel Valls lors de la réunion avec les préfets et les procureurs sur la lutte contre le terrorisme et la radicalisation " title="(c) Alain Jocard / AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">8 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Les procureurs et les préfets ont un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s’est exprimé, le 7 novembre, devant les procureurs de la République et les préfets sur le thème du terrorisme et de la lutte contre la radicalisation. A cette occasion, il rappelé aux autorités judiciaires et administratives, l’importance de travailler ensemble dans un respect mutuel du rôle de chacun.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Les%20procureurs%20et%20les%20pr%C3%A9fets%20ont%20un%20r%C3%B4le%20majeur%20dans%20la%20lutte%20contre%20le%20terrorisme%20et%20la%20radicalisation%20http%3A//www.gouvernement.fr/les-procureurs-et-les-prefets-ont-un-role-majeur-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme-et-la&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Les procureurs et les préfets ont un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/les-procureurs-et-les-prefets-ont-un-role-majeur-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme-et-la" title="Partager sur Facebook : Les procureurs et les préfets ont un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/les-procureurs-et-les-prefets-ont-un-role-majeur-dans-la-lutte-contre-le-terrorisme-et-la" data-share="" data-lang="fr" data-title="Les procureurs et les préfets ont un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7047&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Les procureurs et les préfets ont un rôle majeur dans la lutte contre le terrorisme et la radicalisation" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Dans une période marquée par de nouvelles formes de violences et la remise en cause de l’autorité, Manuel Valls a rendu un hommage appuyé au travail rigoureux de ces serviteurs de l’État. "<em>Vous êtes &nbsp;ces repères, cette colonne vertébrale qui font que notre société tient debout. La moindre dissonance entre vous, la moindre critique de l’un vis-à-vis de l’autre, et c’est notre État de droit qui est affaibli</em>", a-t-il expliqué.<br /> <br /> Deux semaines après avoir réuni l’ensemble des responsables des collectivités territoriales et les grands réseaux associatifs sur le sujet de la lutte contre la radicalisation et à quelques jours de l’hommage aux victimes de l’attentat du 13 novembre 2015, le Premier ministre a appelé les préfets et les procureurs de la République à continuer à se mobiliser.<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"> <div id="node-6946" class="teaser node node-contenu node-promoted node-sticky node-teaser clearfix"> <div class="teaser-illustration"> <a href="/pour-un-partenariat-etat-collectivites-secteur-associatif-fort-contre-la-radicalisation"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/330x190/public/contenu/image/2016/10/mv_journee_contre_radicalisation_960_430.jpg?itok=PsTg8rd6" alt="Pour un partenariat, Etat, collectivités, secteur associatif, fort contre la radicalisation"> </a> </div> <div class="teaser-content"> <h2 class="node-titre"><a href="/pour-un-partenariat-etat-collectivites-secteur-associatif-fort-contre-la-radicalisation">Pour un partenariat, Etat, collectivités, secteur associatif, fort contre la radicalisation</a></h2> <div class="teaser-intro">Manuel Valls a clôturé, le 24 octobre à la Villette, les Rencontres nationales &quot;État et territoires mobilisés contre la radicalisa... <a href="/pour-un-partenariat-etat-collectivites-secteur-associatif-fort-contre-la-radicalisation" title="Lire la suite sur : Pour un partenariat, Etat, collectivités, secteur associatif, fort contre la radicalisation">[Lire la suite]</a></div> <div class="teaser-publication">mardi 25 octobre 2016</div> </div> </div> </div> <h2>Une mobilisation et une vigilance de tous les instants</h2> Face à la menace d’attaques terroristes sur notre sol, le retour des djihadistes d'Irak et de Syrie doit être "<em>la principale préoccupation</em>" en matière de sécurité des "<em>cinq, des dix prochaines années</em>", a expliqué le Premier ministre. Selon les derniers chiffres connus, près de 1&nbsp;700 Français ou résidents français ont quitté le territoire national pour rejoindre les terres de djihad. 700 y sont encore, et 219 y sont morts. A ces individus partis en zone de guerre, s’ajoutent "<em>les milliers d’autres qui, sur notre sol, souvent après un parcours délinquant, ont basculé dans la radicalisation</em>", a-t-il poursuivi, dénonçant les phénomènes d’embrigadement sur la toile ou des prêcheurs de haine, notamment en milieu carcéral.<br /> &nbsp;<br /> En matière de sécurité intérieure, le terrorisme et la radicalisation ne constituent pas la seule préoccupation des pouvoirs publics. En effet, les violences aux personnes, les trafics, les phénomènes criminels, les cambriolages sont des préoccupations de chaque instant pour les Français. "<em>Nous devons répondre présents, partout sur le territoire, en particulier dans nos quartiers populaires, là où l’emprise de la délinquance est une inégalité supplémentaire</em>", a insisté Manuel Valls. &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8381 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Lutter contre le terrorisme, c’est mener une action répressive en mobilisant tout l’appareil régalien. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction"></div> </div> </div> </div> <br /> Pour le Premier ministre, le renforcement des moyens de la police, de la gendarmerie et des services de renseignement devra faire l’objet, d’un effort financier à hauteur de 450 millions d’euros par an, soit 2,3 milliards de 2017 à 2022. S’agissant du ministère de la Justice, les moyens des tribunaux, de l’administration pénitentiaire devront eux aussi continuer à augmenter à raison de 150 millions d’euros par an, soit 750 millions sur cinq ans.<br /> &nbsp;<br /> Si dans les débats sur les mesures de l’état d’urgence, certains représentants de l'autorité judiciaire ont vu une remise en cause de leurs prérogatives dans les compétences confiées au juge administratif, le Premier ministre a tenu à rappeler que "<em>cela n'a jamais été l'intention du Gouvernement</em>", précisant que "<em>la loi relative à l'état d'urgence s'inscrit rigoureusement dans le champ de la séparation des pouvoirs et donc des compétences de l’un et l’autre des deux ordres juridictionnels tel qu’il a été précisé par le Conseil constitutionnel."</em><br /> &nbsp;<br /> Et d’ajouter&nbsp;: "<em>Il n’y a aucune ambigüité dans la stratégie que l’État a mise en place", précisant que "les perquisitions administratives sont ciblées et accélèrent les surveillances et levées de doutes. Elles permettent de motiver des fermetures de lieux de culte radicaux. Les copies informatiques permettent de travailler dans des délais réalistes</em>." <h2>Détecter et prévenir la radicalisation</h2> Depuis 2013, la France s’est dotée d’outils juridiques et d’un arsenal de mesures pour rattraper son retard en matière de détection et de prévention de la radicalisation à travers <a href="/la-lutte-contre-le-djihadisme-est-le-grand-defi-de-notre-generation-4515qui se substitue à celui adopté en 2014." target="_blank" title="Lien vers l'article du Premier ministre &quot;&quot;La lutte contre le djihadisme est le grand défi de notre génération&quot;, du 9 mai 2016">le nouveau &nbsp;plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme</a> (PART) du 9 mai 2016 qui prolonge celui adopté en 2014.<br /> <br /> Le numéro vert 0&nbsp;800 00 56 96, mis en œuvre en 2014, vient en aide aux familles qui peuvent être confrontées à la possible radicalisation d’un proche. "<em>En deux ans et demi, plus de 12&nbsp;000 personnes ont été signalées. Après vérifications systématiques, ce sont 70% des cas qui ont été confirmés</em>", a précisé le Premier ministre. <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Radicalisation?src=hash">#Radicalisation</a> : un doute sur l’un de vos proches ? Les équipes du numéro vert sont là pour vous aider ☎️ <a href="https://t.co/kSPQfdOVLS">https://t.co/kSPQfdOVLS</a> <a href="https://twitter.com/hashtag/France3?src=hash">#France3</a> <a href="https://t.co/Xtbd7CcjGH">pic.twitter.com/Xtbd7CcjGH</a></p>&mdash; STOP DJIHADISME (@stopdjihadisme) <a href="https://twitter.com/stopdjihadisme/status/795742052852056065">November 7, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;</div> Après la visite, il y a 15 jours, du&nbsp; premier centre de prévention, d'insertion et de citoyenneté (CPIC) en Indre-et-Loire, le Premier ministre a annoncé que "<em>les deux prochains centres pourraient concerner pour l’un l’accueil des femmes radicalisées avec enfants mineurs, et pour l’autre des personnes volontaires mais au profil plus dur, sans pour autant relever du système pénitentiaire</em>."<br /> <br /> Sur ce point, le Premier ministre a pris soin de rappeler que ce dispositif novateur ne fera ses preuves que si préfets et procureurs parviennent à détecter les profils pour lesquels ce type de prise en charge est indiqué. Si aucune solution miracle contre le terrorisme et la radicalisation n’existe, le Premier ministre est convaincu que la mise en œuvre de ces actions réduira le niveau de risque de dérives violentes.<br /> <br /> "<em>Si le peuple français a su donner un tel exemple face aux attaques terroristes, c’est aussi parce que vous étiez là, derrière, solides. Si nos institutions, notre démocratie ont tenu, c’est parce que vous étiez là au rendez-vous. Sans faiblir</em>", a conclu le Premier ministre s'adressant aux préfets et aux procureurs.&nbsp;</div> </div> </div> Tue, 08 Nov 2016 17:18:24 +0000 Gouvernement.fr De nouvelles mesures pour soutenir le tourisme http://www.gouvernement.fr/de-nouvelles-mesures-pour-soutenir-le-tourisme <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/11/thomas-samson-afp.jpg?itok=9FOji3xO" alt="" title="THOMAS SAMSON / AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">8 novembre 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">De nouvelles mesures pour soutenir le tourisme</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre a réuni le Comité interministériel du tourisme à l&#039;hôtel de Matignon, le 7 novembre 2016. Objectif : de nouvelles mesures pour que la France reste la destination préférée des touristes partout dans le monde. La sécurité des touristes, le soutien aux entreprises et à l&#039;emploi, les actions de communication et les mesures sociales en faveur des plus démunis ont été traités par ce Comité interministériel.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=De%20nouvelles%20mesures%20pour%20soutenir%20le%20tourisme%20http%3A//www.gouvernement.fr/de-nouvelles-mesures-pour-soutenir-le-tourisme&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : De nouvelles mesures pour soutenir le tourisme - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/de-nouvelles-mesures-pour-soutenir-le-tourisme" title="Partager sur Facebook : De nouvelles mesures pour soutenir le tourisme - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/de-nouvelles-mesures-pour-soutenir-le-tourisme" data-share="" data-lang="fr" data-title="De nouvelles mesures pour soutenir le tourisme" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=7044&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : De nouvelles mesures pour soutenir le tourisme" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><strong>La France est en tête des destinations touristiques dans le monde depuis les années 1980.</strong> L'activité touristique représente un apport économique important et un vecteur d’attractivité et de rayonnement de l'Hexagone.&nbsp; Malgré les événements qui ont frappé la France récemment, celle-ci a su rester la première destination mondiale avec 85 millions de touristes étrangers (vs 83,8 en 2014), dont 80 % venant d’Europe.<br /> &nbsp;<br /> Toutefois, bien que la France ait réussi à surmonter les attentats, une baisse du tourisme étranger a été constatée, avec un impact sur les clientèles lointaines, notamment d'Amérique du Nord ou &nbsp;asiatiques qui sont les plus forts relais de croissance dans ce secteur.<br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">La France doit rester la 1ère destination touristique au monde : le Gouvernement est totalement mobilisé pour le <a href="https://twitter.com/hashtag/Tourisme?src=hash">#Tourisme</a>. <a href="https://t.co/CPl3E57M0S">pic.twitter.com/CPl3E57M0S</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/795714209686425601">November 7, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>Une France qui attire</h2> En France, <strong>le tourisme représente 7,5 % de la richesse nationale et près de deux millions d’emplois</strong>. Il contribue positivement à la balance commerciale de la France (+ 6,8 milliards d’euros en 2015). Au-delà de cet apport économique considérable, le tourisme est un formidable vecteur d’attractivité et de rayonnement pour notre pays. C’est également dans ce cadre que le développement du tourisme domestique (deux tiers des recettes touristiques) doit être soutenu.<br /> &nbsp; <h3>Une adaptation constante</h3> Au-delà de la poursuite des mesures structurelles d’amélioration de notre offre et de la redéfinition de notre stratégie de promotion, des mesures conjoncturelles de soutien restent nécessaires. &nbsp;C’est la raison pour laquelle des mesures d’urgence ont été mises en oeuvre, dans le cadre du comité d’urgence économique pour le tourisme réuni le 13 juillet et le 13 septembre par le ministre des Affaires étrangères et du Développement international et dans celui de la cellule de continuité économique sous la responsabilité du ministre chargé de l’Economie, pour soutenir les acteurs et renforcer la promotion.<br /> &nbsp;<br /> Le comité interministériel qui s'est tenu ce 7 novembre 2016 est une nouvelle étape de mobilisation et d’engagement du Gouvernement pour le secteur du tourisme. <h2>De nouveaux engagements avec un plan de 42,7 millions d'euros</h2> <h3>15,5 millions d'euros pour renforcer la sécurité</h3> &nbsp; <ul> <li><strong>10 millions d'euros de plus pour le Fonds interministériel de prévention de la délinquance (FIPD) </strong>pour renforcer la sécurité des lieux touristiques principalement en équipements de vidéo-protection.</li> <li><strong>4 millions d'euros de plus pour le Fonds d’urgence au spectacle vivant </strong>qui a fait ses preuves pour renforcer la sécurité des festivals en 2016.</li> <li><strong>Renforcement du dispositif de passage automatisé rapide aux frontières extérieures "</strong>PARAFE II". Le système PARAFE (Passage automatisé rapide aux frontières extérieures), combiné à une technologie biométrique d’authentification basée sur l’empreinte digitale, simplifie les formalités de passage aux frontières. 87 nouvelles bornes parafes seront installées à l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle d’ici à 2020.</li> <li><strong>Création d’une structure de coordination sécurité tourisme dans chaque département</strong>. Sous l’autorité des préfets de département, elle associera le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) et le commandant de groupement de gendarmerie départementale et déterminera, avec les organisations professionnelles du tourisme, les exploitants publics et privés de sites touristiques et les transporteurs, les mesures de sécurisation à mettre en oeuvre.</li> </ul> <h3><br /> 10,5 millions d'euros&nbsp; pour renforcer les actions de promotion auprès des touristes français et étrangers</h3> &nbsp; <ul> <li>&nbsp;Moyens supplémentaires alloués à Atout France pour mener des actions ciblées avec les collectivités et les acteurs privés auprès des marchés internationaux en renforçant les actions de communication sur internet et les réseaux sociaux pour améliorer l’e-réputation de la "destination France".</li> <li>Dispositif de communication déployé par le Service d’information du Gouvernement (SIG) pour mener des actions sur les réseaux sociaux à destination des touristes français. Digital et reposant sur les réseaux sociaux, ce dispositif financé par le SIG est prévu au 1er semestre 2017, sur plusieurs vagues de communication correspondant aux périodes de choix des destinations des Français.&nbsp;</li> </ul> <h3>11 millions d'euros pour venir en soutien aux professionnels et aux salariés du secteur touristique</h3> &nbsp; <ul> <li><strong>Bonification des prêts</strong> pour soutenir la modernisation des professionnels du secteur hôtellerie-café-restaurant (HCR) pour un montant de 1,75 million d'euros. &nbsp;</li> <li><strong>Faciliter le recours à l’activité partielle</strong> (les autorisations sont d’ores et déjà passées de 12 à 18,5 millions d'euros, soit une augmentation de 30%).</li> <li><strong>Cofinancement d’actions de développement des compétences avec &nbsp;3,3 millions d'euros</strong>.</li> <li><strong>Mesures de simplification pour les acteurs du commerce</strong> : maintien du seuil de 15 000 euros pour le paiement en liquide des articles de luxe pour les non-résidents et lancement d’une étude sur l’assouplissement des règles de détaxe pour les touristes internationaux.</li> </ul> &nbsp; <h3>5,7 millions d'euros pour encourager le départ en vacances des Français les plus modestes</h3> &nbsp; <ul> <li>Dans le cadre de sa politique sociale l’ANCV propose une <strong>aide au départ pour les retraités modestes</strong> (non imposables) à 70 000 personnes en 2016. Le Comité interministériel a décidé d’appuyer ce programme avec une dotation de 5,7 millions d’euros, pour permettre à 30 000 retraités modestes supplémentaires de partir en vacances en 2017.</li> <li><strong>Développer l'utilisation des chèques-vacances.</strong> Dans le cadre du PLFSS 2017, les exonérations de cotisations sociales dont bénéficient les chèques vacances sont réaffirmées. La mise en oeuvre du chèque-vacance pour les travailleurs non-salariés et pour les employés à domicile sera accélérée et promue auprès de ces publics.&nbsp;</li> </ul> <h2>Le 17 novembre 2016, la Conférence internationale du tourisme pour aller plus loin</h2> Les atouts de la France doivent toutefois être cultivés et développés face à une concurrence de plus en plus vive. &nbsp;Si l'on regarde les recettes du tourisme, la France ne figure qu’en 3e position, derrière les Etats-Unis et l’Espagne. La mise en place d'une stratégie est donc un enjeu important pour les territoires français.<br /> &nbsp;<br /> Le 17 novembre se tiendra la deuxième conférence nationale du tourisme organisée par le ministre des Affaires étrangères. Dans ce cadre, les professionnels du tourisme, hôteliers et plateformes de réservation annonceront des mesures en direction de leur clientèle, démontrant l’engagement de tous, professionnels et pouvoirs publics au service du tourisme français.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-8372 asset-document asset-small"> <div class="asset-document-icone asset-document-icone-dossier-de-presse"></div> <h2> <a href="/partage/8372-comite-interministeriel-du-tourisme" class="asset-titre"> Comité Interministériel du Tourisme </a> </h2> <div class="asset-sous-titre"> Dossier de presse • 7 novembre 2016 </div> <div class="asset-document-telecharger"> <div class="file"><div class="file-lien-telecharger"><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/11/07.11.2016_dossier_de_presse_-_comite_interministeriel_du_tourisme.pdf" type="application/pdf; length=875340" class="download-link" target="_blank" title="Télécharger "><span class="icone icone-telecharger"></span> <span class="telecharger-texte">Téléchargement (PDF - 854.82 Ko)</span></a></div></div></div> </div> </div> </div> </div> Tue, 08 Nov 2016 15:00:01 +0000 Gouvernement.fr