Gouvernement.fr - Toute l'actualité http://www.gouvernement.fr Suivez toute l'actualité du Premier Ministre au quotidien, l'ensemble de son action et les réformes du gouvernement classées par thématique fr Tunnel Lyon-Turin : "Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides" http://www.gouvernement.fr/tunnel-lyon-turin-ce-projet-est-un-projet-d-envergure-il-montre-combien-l-italie-et-la-france-sont-5523 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/inauguration-tunnelier-frederica.jpg?itok=oVKPaPrX" alt="Inauguration tunnelier federica" title="Inauguration tunnelier federica" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">22 juillet 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Tunnel Lyon-Turin : "Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a inauguré, le 21 juillet 2016, le tunnelier Federica, chargé de creuser une galerie souterraine de 9 kilomètres dans le cadre de la réalisation du nouveau tunnel ferroviaire international entre Lyon et Turin. L’occasion pour le Premier ministre de rappeler l’importance de la relation franco-italienne, pays au cœur de la construction européenne, aujourd’hui mise à mal. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Tunnel%20Lyon-Turin%20%3A%20%22Ce%20projet%20est%20un%20projet%20d%E2%80%99envergure.%20Il%20montre%20combien%20l%E2%80%99Italie%20et%20la%20France%20sont%20des%20partenaires%20solides%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/tunnel-lyon-turin-ce-projet-est-un-projet-d-envergure-il-montre-combien-l-italie-et-la-france-sont-5523&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Tunnel Lyon-Turin : &amp;quot;Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/tunnel-lyon-turin-ce-projet-est-un-projet-d-envergure-il-montre-combien-l-italie-et-la-france-sont-5523" title="Partager sur Facebook : Tunnel Lyon-Turin : &amp;quot;Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/tunnel-lyon-turin-ce-projet-est-un-projet-d-envergure-il-montre-combien-l-italie-et-la-france-sont-5523" data-share="" data-lang="fr" data-title="Tunnel Lyon-Turin : &quot;Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5523&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Tunnel Lyon-Turin : &quot;Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"Ce n’est pas la première fois que j’inaugure ou que je visite un tunnelier. Celui-ci, même s’il est particulièrement impressionnant –&nbsp;135 mètres, 2&nbsp;400 tonnes – et même s’il est né en France, au Creusot, répond au doux nom de Federica. Et finalement, ce nom, par sa consonance italienne, dit bien la mission, le projet qui est le sien, rapprocher plus encore la France et l’Italie"</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> <br /> <em>"C’est donc aujourd’hui une étape importante"</em>, a-t-il expliqué, rappelant que cette construction sera un projet de longue haleine puisque la mise en service devrait avoir lieu dans 12 ans. <em>"Mais quel projet&nbsp;! Car, si j’ose dire, au bout du tunnel, il y aura les vallées du Piémont."</em><br /> <br /> <em>"J’ai vu combien ces entreprises, ces salariés avaient à cœur de mener cette grande aventure –&nbsp;car il faut toujours de grandes aventures&nbsp;–, franchir la barrière des Alpes"</em>, a poursuivi le Premier ministre en saluant le travail et l’implication des acteurs engagés dans ce projet, notamment la société Tunnel Euralpin Lyon-Turin (TELT), chargée de la construction et de la gestion de ce nouveau tunnel, les entreprises prestataires, ainsi que les élus qui en ont permis la réalisation.<br /> <br /> <em>"À l’origine de cette aventure, il y a la volonté de deux hommes d’État. C’est en effet à quelques dizaines de kilomètres d’ici qu’en juillet&nbsp;1990, François Mitterrand et Francesco Cossiga ont eu cette idée ambitieuse&nbsp;: creuser à travers les montagnes une nouvelle traversée ferroviaire pour les voyageurs et le fret"</em>, a rappelé Manuel Valls.<br /> <br /> <em>"Nous concrétisons donc cette ambition, engager les travaux d’une ligne à grande vitesse entre ces deux grandes villes, ces deux grands pôles économiques que sont Lyon et Turin."</em> <h2>Un accord historique entre la France et l’Italie</h2> <br /> Manuel Valls a également rappelé que le &nbsp;sommet franco-italien de février 2015 a permis de conclure un accord historique, complété par le protocole additionnel acté lors du sommet de Venise en mars dernier, en présence du président de la République, François Hollande, et du président du Conseil italien, Matteo Renzi.<br /> <br /> <em>"Cet accord est historique par son objet. Historique aussi par son contenu."</em> En effet, il comporte le premier texte binational pour lutter contre les fraudes aux marchés publics. Le projet de loi de ratification de cet accord sera soumis au Parlement français dès la rentrée prochaine. <em>"Ce projet est un projet d’envergure. Il montre combien l’Italie et la France sont des partenaires solides, combien ils peuvent avancer, construire ensemble, être à l’initiative."</em> <h2>Travailler main dans la main à la refondation de l’Europe</h2> <em>"Nos deux pays, la France et l’Italie, pays fondateurs de l’Union européenne, ont une très grande responsabilité", </em>a rappelé Manuel Valls. <em>"Alors que le projet européen est en crise, amplifiée par l’onde de choc du "Brexit", nous devons travailler main dans la main à sa refondation pour que l’Europe parle à nouveau au cœur des Européens, qu’ils voient en elle une Europe non pas impuissante ou tatillonne, mais une Europe qui agit pour leur protection, pour la croissance économique, pour l’emploi, une Europe du concret, une Europe par la preuve."</em><br /> <br /> <em>"À sa manière, ce tunnel Lyon-Turin nous parle d’Europe"</em>, a affirmé Manuel Valls, soulignant que l’Union européenne financera 40% du coût total du projet. La France contribuera à hauteur de 2,2 milliards d’euros, soit 25% du coût total. <em>"Ce financement devra être sécurisé sur la durée de réalisation du projet, ne pas peser exclusivement sur le budget de l’État et concrétiser notre ambition de report modal." </em>Le projet bénéficiera ainsi des financements d’un fonds dédié et pérenne, le Fonds de développement d’une politique intermodale des transports dans le massif alpin. Il sera alimenté par les résultats des tunnels routiers du Mont-Blanc et du Fréjus et il pourra également se voir affecter de nouvelles recettes telles que l’Eurovignette. Cette dernière fait actuellement l’objet d’une instruction juridique, en lien avec les services de la Commission européenne et du gouvernement italien. &nbsp;<br /> <br /> <em>"Enfin ce montant de 2,2&nbsp;milliards d’euros, soit environ 200&nbsp;millions d’euros chaque année pendant la durée du chantier, doit être mis en perspective. Afin d’avoir une vision précise du coût réel, réduction faite des retombées positives liées au chantier, j’ai demandé que soit établie une comptabilité analytique"</em>, a annoncé Manuel Valls.&nbsp; <em>"Les experts de Bercy seront mobilisés pour cela aux côtés de TELT et nous souhaitons tous, à travers ces dispositifs, que ce projet, dans tous les domaines, soit exemplaire."</em> <h2>Un investissement pour l’avenir</h2> <em>"Oui, il s’agit d’un coût important mais c’est surtout un investissement pour l’avenir et je crois que l’Europe a besoin de ces investissements d’avenir"</em>, a déclaré le Premier ministre. Des investissements dans le domaine de la transition écologique, du numérique, dans le domaine des infrastructures. <em>"La construction de ce tunnel ferroviaire, comme tous ces investissements, aura donc de nombreuses retombées économiques et d’abord à l’échelle locale."</em><br /> <br /> Le creusement de la galerie de Saint-Martin-de-la-Porte a d’ores et déjà permis la création de 450 emplois, principalement des personnes de la région. La démarche "Grand Chantier", dotée d’une enveloppe de 32&nbsp;millions d’euros, doit en outre garantir le développement économique local.<br /> <br /> <em>"Les retombées économiques, c’est aussi le développement des échanges entre la France et l’Italie, des échanges déjà importants"</em>, a expliqué Manuel Valls, rappelant que l’Italie est le deuxième partenaire économique de la France avec 70 milliards d’euros d’échanges commerciaux chaque année. <em>"Le symbole de ces liens économiques étroits, c’est le groupement d’entreprises qui s’est vu attribuer la réalisation de cette galerie",</em> a-t-il précisé. Trois entreprises ont ainsi été choisies du côté italien, et autant du côté français.<br /> <br /> <em>"Et en disant cela, je n’oublie pas, bien sûr, les travaux menés côté italien avec le creusement en cours de la galerie de reconnaissance de la Maddalena Chiomonte, même si j’ai, comme vous, vous l’avez bien compris, un faible pour Federica." "Ce projet, c’est un projet d’envergure qui a pour objectif de moderniser, de bouleverser les schémas classiques, le rapport à l’espace. Il était impossible de développer le chemin de fer du XXIe&nbsp;siècle avec des infrastructures datant du XIXe&nbsp;siècle, même si nous apprécions plus que jamais la performance qui a été celle de nos aïeux."</em>. Tel est le cas du tunnel historique du Mont-Cenis, parcours d'altitude au tracé sinueux qui génère des surcoûts importants et des temps de parcours peu attractifs face à la route ou à l'avion. Il était donc nécessaire de donner une nouvelle impulsion au fret ferroviaire qui dispose d'un important potentiel de développement à condition de disposer d'infrastructures modernes comme la Suisse en fournit l'exemple.<br /> <br /> <em>"Le fret ferroviaire est pourtant promis à un bel avenir"</em>, a déclaré Manuel Valls, évoquant l’arrivée à Lyon en avril 2016 d’un train de fret en provenance de Chine après avoir parcouru 11&nbsp;000&nbsp;kilomètres, en à peine 15&nbsp;jours, contre 50 jours en bateau. Ce nouveau tunnel permettra des convois le long de la nouvelle route de la Soie et l’autoroute ferroviaire alpine qui transporte déjà 30&nbsp;000&nbsp;poids lourds par an sera pérennisée et étendue.<br /> <br /> <em>"Bouleverser les schémas classiques, c’est aussi désengorger la région lyonnaise et désenclaver la péninsule italienne"</em>, a-t-il poursuivi. En effet, du côté français, les vallées de l’Arve et de la Maurienne voient transiter un important trafic de poids lourds qui s’étend jusqu’au corridor littoral, totalement saturé.<br /> <br /> <em>"Le Gouvernement prendra prochainement des initiatives sur la question des accès au tunnel, en lien avec l’amélioration des accès ferroviaires à Annecy, Chambéry et Grenoble",</em> a annoncé&nbsp; le Premier ministre.<em> "Le tunnel ferroviaire Lyon-Turin viendra s’ajouter aux trois autres tunnels de base&nbsp;: le Lötschberg en service depuis 2007 ; le Gothard, frère jumeau du Lyon-Turin, inauguré le 1er&nbsp;juin en présence de François Hollande&nbsp;; et le Brenner dont les travaux sont en cours."</em> <h2>Préserver notre environnement</h2> <br /> <em>"Bouleverser les schémas classiques, c’est enfin prendre de grandes décisions pour la préservation de notre environnement."</em> Ce projet permettra ainsi d’agir pour le report modal de la route vers le rail afin de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Ce projet contribuera ainsi à atteindre les engagements concernant le réchauffement climatique, pris lors de la COP21 à Paris fin 2015.<br /> <br /> <em>"Vous voyez, toutes les conditions sont réunies pour que Federica commence son patient ouvrage, un ouvrage qui vaudra pour les générations à venir qui, dans 20, 30, 40 ans, profiteront de ce que nous entamons aujourd’hui"</em>, a affirmé Manuel Valls. <em>"Bâtir, faire des projets pour demain, continuer de renforcer nos nations, voilà la mission qui est la nôtre, chacun dans nos responsabilités ou dans nos métiers."</em><br /> <br /> <em>"Nous avons bien sûr en tête (…) l’attaque terroriste de jeudi dernier. Ce soir, cela fera une semaine. L’émotion est là alors que des blessés luttent encore pour la vie"</em>, a rappelé le Premier ministre, soulignant la détermination de la France et de l’Europe à lutter contre le terrorisme qui frappe aujourd’hui le monde et notamment la France.<br /> <br /> <em>"La France vit"</em>, a-t-il affirmé en se référant à une phrase du général de Gaulle.<em> "C’est finalement le beau message de cette inauguration en votre compagnie."</em></div> </div> </div> Fri, 22 Jul 2016 16:53:32 +0000 Gouvernement.fr "L’unité fait partie intégrante de la stratégie de lutte" contre le terrorisme http://www.gouvernement.fr/l-unite-fait-partie-integrante-de-la-strategie-de-lutte-contre-le-terrorisme-5487 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/discours_prolongation_etat_durgence.jpg?itok=JfWqSZmY" alt="Manuel Valls à la tribune de l’Assemblée nationale, le 19 juillet 2016" title="(c) AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">20 juillet 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"L’unité fait partie intégrante de la stratégie de lutte" contre le terrorisme </h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s&#039;est exprimé à la tribune de l’Assemblée nationale, le 19 juillet 2016, en ouverture des débats sur le projet de loi de prorogation de l’état d’urgence. Face à la menace terroriste, le Premier ministre a appelé à vivre avec la menace mais à la combattre dans l’unité.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22L%E2%80%99unit%C3%A9%20fait%20partie%20int%C3%A9grante%20de%20la%20strat%C3%A9gie%20de%20lutte%22%20contre%20le%20terrorisme%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/l-unite-fait-partie-integrante-de-la-strategie-de-lutte-contre-le-terrorisme-5487&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;L’unité fait partie intégrante de la stratégie de lutte&amp;quot; contre le terrorisme - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/l-unite-fait-partie-integrante-de-la-strategie-de-lutte-contre-le-terrorisme-5487" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;L’unité fait partie intégrante de la stratégie de lutte&amp;quot; contre le terrorisme - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/l-unite-fait-partie-integrante-de-la-strategie-de-lutte-contre-le-terrorisme-5487" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;L’unité fait partie intégrante de la stratégie de lutte&quot; contre le terrorisme " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5487&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;L’unité fait partie intégrante de la stratégie de lutte&quot; contre le terrorisme " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Après <em>"le carnage commis à Nice"</em>, le Premier ministre a appelé, devant la représentation nationale, à ne pas céder aux renoncements et à agir efficacement et avec résolution contre le terrorisme, dans le cadre "<em>des principes de notre État de droit". "Nous devons plus que jamais faire bloc et continuer de prendre toutes les mesures qui s’imposent, pour faire face à l’attente immense de nos compatriotes […] partout dans le territoire", </em>a-t-il déclaré. "<em>Le drame de Nice rappelle que l’ensemble du territoire est visé.</em>" <h2>"L’état d’urgence est une réponse puissante contre le terrorisme"</h2> Mis en place à la suite des attentats du 13 novembre 2015, l’état d’urgence est prorogé pour la quatrième fois, <em>"pour une durée de trois mois et pour le même périmètre&nbsp;géographique : territoire métropolitain et départements d’outre-mer",</em> pour faire face à la menace terroriste dont <em>"les modes d’action, les cibles, les processus, les parcours de radicalisation sont de natures diverses, et en perpétuelle évolution"</em>, a expliqué Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> Face <em>"au mode opératoire, inédit dans notre pays", </em>de l’attentat commis à Nice, il devient "<em>impératif</em><em> " </em>de renforcer nos dispositifs de contrôle et d’enquête. Le projet de loi propose ainsi d'autoriser à nouveau le recours aux perquisitions administratives et d’accroître leur utilité et leur efficacité, avec&nbsp;:&nbsp;<br /> &nbsp; <ul> <li>la possibilité de saisir et d’exploiter les données contenues dans tout système informatique ou équipement de communication présent sur le lieu de la perquisition, dans le respect des garanties exigées par le Conseil constitutionnel ;</li> <li>si une perquisition permet de révéler l’existence d’un autre lieu fréquenté par la personne visée, un droit de suite permettra par ailleurs de réaliser immédiatement une perquisition, incidente, dans cet autre lieu, sans que cet autre lieu soit mentionné dans la décision de perquisition.</li> </ul> <em>"L’état d’urgence est une réponse puissante contre le terrorisme"</em>, car il permet de <em>"déstabiliser les individus et les filières directement impliqués dans la mouvance djihadiste. Il permet, aussi, de s’attaquer plus frontalement aux réseaux criminels qui alimentent le terrorisme."</em> Il a démontré son utilité opérationnelle depuis le 14 novembre 2015. <strong>3 594 perquisitions administratives</strong> ont permis l’ouverture de quelque <strong>600 procédures judiciaires</strong> avec la saisie de<strong> 756 armes,</strong> dont 475 armes de guerre. Quelque <strong>950 personnes</strong> font l’objet d’investigations de la part de la juridiction antiterroriste, et<strong> 77 personnes potentiellement dangereuses ont été assignées à résidence</strong>. Plus largement, comme l’a rappelé le Premier ministre, <strong>16 attentats ont été déjoués depuis 2012.</strong> <h2>Une stratégie globale contre le terrorisme</h2> Manuel Valls a rappelé, qu’au-delà de l’état d’urgence, la France est pleinement mobilisée dans la lutte contre le terrorisme tant au plan législatif, avec le vote de cinq lois depuis 2012 <em>"visant à renforcer les moyens légaux au profit des magistrats, enquêteurs et personnels des services de renseignement"</em>, qu’au plan de l’augmentation des moyens matériels, technologiques et des effectifs de sécurité avec, depuis quatre ans, la mise en œuvre d’un <em>"plan pluriannuel de modernisation de 233 million d’euros"</em>, a-t-il précisé. Il a rappelé l’activation des réserves opérationnelles de premier niveau, soit <strong>quelque 15&nbsp;500 volontaires des forces de gendarmerie et de police dès les mois d'été.</strong> <h4>Détecter la radicalisation</h4> Repérer les cibles radicalisées, mesurer leur dangerosité, comprendre la manière dont les filières s’organisent sont autant de préalables pour empêcher de potentiels actes terroristes. L’État a mis en place un <a href="/la-lutte-contre-le-djihadisme-est-le-grand-defi-de-notre-generation-4515"><strong>plan d’action pour lutter contre la radicalisation et le terrorisme</strong></a>. Une grille d’analyse commune a été élaborée pour identifier ce qu'est un "signalement dangereux". Elle est désormais partagée par les écoutants de la plateforme, par les services de renseignement, par les cellules départementales de suivi. <strong>Un numéro vert national</strong>, activé en 2014, a permis le recueil et le traitement des signalements. Ce plan comprend également un volet sur la prise en charge adaptée des personnes sur le point de basculer.<br /> &nbsp;<br /> Depuis 2012,<em> "80 arrêtés d’expulsion ont été pris à l’encontre d’individus affiliés à l’islamisme radical. 10 mosquées ou salles de prière ont été fermées. Plusieurs binationaux condamnés pour des faits de terrorisme ont été déchus de la nationalité française",</em> a rappelé le Premier ministre.<br /> &nbsp; <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="/partage/7050-plan-d-action-contre-la-radicalisation-et-le-terrorisme">En savoir plus sur le plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme</a></div> <h2>Une lutte sur la scène&nbsp;internationale</h2> La France est également pleinement engagée militairement sur les théâtres d’opérations extérieurs pour combattre les "<em>groupes djihadistes dans leurs sanctuaires"</em>, au Mali depuis 2013, en Irak depuis 2014 et en Syrie depuis septembre 2015. Des opérations qui seront intensifiées, ont annoncé le président de la République et le ministre de la Défense.<br /> &nbsp;<br /> Au sein de l’Union européenne, le Premier ministre a rappelé les mesures mises en place&nbsp;:<br /> &nbsp; <ul> <li><strong>les</strong> <strong>contrôles systématiques à l’entrée de l’espace Schengen,</strong> depuis le 13 novembre 2015, y compris pour les ressortissants européens, et la création d’un corps de gardes-frontières européens. Depuis la mise en place de la mesure, 48 millions de personnes ont été contrôlées aux frontières terrestres, aériennes et maritimes. Quelque 28&nbsp;000 personnes ont été empêchées d’entrer en France&nbsp;;</li> <li><strong>l’adoption définitive du PNR européen</strong>&nbsp;;</li> <li><strong>le renforcement des échanges d’informations au plan européen</strong>, avec une alimentation systématique des fichiers&nbsp;;</li> <li><strong>le durcissement des mesures relatives aux armes</strong>, par une révision de la directive de 1991 et un plan de lutte contre le trafic d’armes à feu, notamment en provenance des pays de l’Est, principale source de provenance des armes utilisées par les terroristes.</li> </ul> <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="/lutte-contre-le-terrorisme-le-passenger-name-record-pnr-c-est-quoi-4433">C'est quoi, le PNR européen ?</a></div> <div class="asset-wrapper asset aid-7731 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Nous devons être unis, rassemblés, concentrés sur l’objectif, car nous devons être forts face à la menace. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Le 19 juillet 2016, à l'Assemblée nationale</div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Wed, 20 Jul 2016 17:10:07 +0000 Gouvernement.fr "La capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle" #MT180 http://www.gouvernement.fr/la-capacite-de-notre-pays-a-s-appuyer-sur-la-recherche-pour-innover-inventer-de-nouvelles-solutions-5398 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/valls180.jpg?itok=P1Rj96Xg" alt="" title="(C) Benjamin Boccas/ Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">12 juillet 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte"> "La capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle" #MT180 </h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a accueilli, le 11 juillet 2016 à l’hôtel Matignon, les lauréats 2016 de &quot;Ma thèse en 180 secondes&quot;. L’occasion pour le Premier ministre de rappeler l’importance de la recherche en France, et les moyens mis en œuvre par le Gouvernement dans l’enseignement supérieur pour développer davantage ce secteur. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%20%22La%20capacit%C3%A9%20de%20notre%20pays%20%C3%A0%20s%E2%80%99appuyer%20sur%20la%20recherche%20pour%20innover%2C%20inventer%20de%20nouvelles%20solutions%2C%20sera%20essentielle%22%20%23MT180%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-capacite-de-notre-pays-a-s-appuyer-sur-la-recherche-pour-innover-inventer-de-nouvelles-solutions-5398&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle&amp;quot; #MT180 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-capacite-de-notre-pays-a-s-appuyer-sur-la-recherche-pour-innover-inventer-de-nouvelles-solutions-5398" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle&amp;quot; #MT180 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-capacite-de-notre-pays-a-s-appuyer-sur-la-recherche-pour-innover-inventer-de-nouvelles-solutions-5398" data-share="" data-lang="fr" data-title=" &quot;La capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle&quot; #MT180 " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5398&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle&quot; #MT180 " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"Nous avons tous à apprendre de vous&nbsp;; des leçons à tirer de cet exercice"</em>, a déclaré Manuel Valls.&nbsp; <em>"J’en retiens trois. Je les présenterai en trois minutes. J’ai compris le principe&nbsp;!"</em>, a-t-il poursuivi, se pliant ainsi à l’exercice des doctorants.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7625 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > Réception des lauréats #MT180 : discours de Manuel Valls </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/7625" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=R%C3%A9ception%20des%20laur%C3%A9ats%20%23MT180%20%3A%20discours%20de%20Manuel%20Valls%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7625-ma-these-en-180-secondes-declaration-de-manuel-valls&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Réception des lauréats #MT180 : discours de Manuel Valls - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7625-ma-these-en-180-secondes-declaration-de-manuel-valls" title="Partager sur Facebook : Réception des lauréats #MT180 : discours de Manuel Valls - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7625-ma-these-en-180-secondes-declaration-de-manuel-valls" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="Réception des lauréats #MT180 : discours de Manuel Valls" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7625&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Réception des lauréats #MT180 : discours de Manuel Valls" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <br /> <br /> <em>"La première leçon, c’est qu’il ne suffit pas de faire. Il faut aussi savoir expliquer, faire preuve de pédagogie, convaincre. J’en sais quelque chose"</em>, a expliqué le Premier ministre, soulignant que les doctorants présents avaient le souci que leurs travaux soient riches et intéressants, mais également accessibles à tous. <em>"C’est une des clés du succès."</em><br /> <br /> <em>"La deuxième leçon – elle est liée –, c’est l’importance de prendre du recul par rapport à des sujets qui sont parfois un peu techniques, pour garder une vision d’ensemble"</em>, a précisé Manuel Valls.<br /> <br /> <em>"Enfin, vous qui avez participé à ce concours, vous ne travaillez pas seuls dans votre coin, mais au sein d’une communauté&nbsp;de chercheurs."</em> Manuel Valls a rappelé l’importance du travail en équipe afin de faire émerger des idées et avancer ensemble. Le travail collectif permet effectivement le décloisonnement. <em>"Et je suis convaincu que le savoir, les progrès, les méthodes de la science doivent irriguer l’ensemble de la société, les entreprises, l’administration, la réflexion publique."</em><br /> <br /> <em>"Dans un contexte de concurrence croissante entre les économies mondialisées, la capacité de notre pays à s’appuyer sur la recherche pour innover, inventer de nouvelles solutions, sera essentielle"</em>, a-t-il détaillé. &nbsp;<br /> <br /> Le Gouvernement a œuvré pour donner des moyens supplémentaires à l’enseignement supérieur et à la recherche&nbsp;: le budget augmentera de 850 millions d’euros en 2017. Cela permettra de soutenir la recherche, les laboratoires ainsi que l’accueil des étudiants, toujours plus nombreux, dans les meilleures conditions. <h4>Découvrez la thèse du 1er prix de la finale nationale, Mathieu Buonafine, en 180 secondes</h4> <div class="asset-wrapper asset aid-7623 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > La thèse de Mathieu Buonafine en 180 secondes </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/7623" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=La%20th%C3%A8se%20de%20Mathieu%20Buonafine%20en%20180%20secondes%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7623-ma-these-en-180-secondes-mathieu-buonafine&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : La thèse de Mathieu Buonafine en 180 secondes - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7623-ma-these-en-180-secondes-mathieu-buonafine" title="Partager sur Facebook : La thèse de Mathieu Buonafine en 180 secondes - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7623-ma-these-en-180-secondes-mathieu-buonafine" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="La thèse de Mathieu Buonafine en 180 secondes " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7623&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : La thèse de Mathieu Buonafine en 180 secondes " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <h4><br /> Découvrez la thèse du 2e prix de la finale nationale, Bertrand Cochard, en 180 secondes</h4> <div class="asset-wrapper asset aid-7620 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > La thèse de Bertrand Cochard en 180 secondes </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/7620" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=La%20th%C3%A8se%20de%20Bertrand%20Cochard%20en%20180%20secondes%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7620-ma-these-en-180-secondes-bertrand-cochard&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : La thèse de Bertrand Cochard en 180 secondes - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7620-ma-these-en-180-secondes-bertrand-cochard" title="Partager sur Facebook : La thèse de Bertrand Cochard en 180 secondes - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7620-ma-these-en-180-secondes-bertrand-cochard" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="La thèse de Bertrand Cochard en 180 secondes " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7620&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : La thèse de Bertrand Cochard en 180 secondes " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <h4>Découvrez la thèse du 2e prix de la finale nationale, Nicolas Urruty, en 180 secondes</h4> <div class="asset-wrapper asset aid-7618 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > La thèse de Nicolas Urruty en 180 secondes #MT180 </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/7618" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=La%20th%C3%A8se%20de%20Nicolas%20Urruty%20en%20180%20secondes%20%23MT180%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7618-ma-these-en-180-secondes-nicolas-urruti&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : La thèse de Nicolas Urruty en 180 secondes #MT180 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7618-ma-these-en-180-secondes-nicolas-urruti" title="Partager sur Facebook : La thèse de Nicolas Urruty en 180 secondes #MT180 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7618-ma-these-en-180-secondes-nicolas-urruti" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="La thèse de Nicolas Urruty en 180 secondes #MT180" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7618&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : La thèse de Nicolas Urruty en 180 secondes #MT180" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Tue, 12 Jul 2016 13:02:59 +0000 Gouvernement.fr Ruralités : "La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les bonnes volontés" http://www.gouvernement.fr/ruralites-la-france-a-besoin-de-toutes-les-valeurs-ajoutees-de-tous-les-savoir-faire-de-toutes-les-5391 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/manuel_valls_a_villasavary.jpg?itok=GM2Vp5G3" alt="" title="(C) Benjamin Boccas/ Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">12 juillet 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Ruralités : "La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les bonnes volontés"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">A l’occasion de la signature du schéma départemental d’accessibilité au conseil départemental de l’Aude, Manuel Valls a rappelé l’importance des ruralités en France, et les moyens mis en œuvre par le Gouvernement pour répondre aux enjeux locaux.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Ruralit%C3%A9s%20%3A%20%22La%20France%20a%20besoin%20de%20toutes%20les%20valeurs%20ajout%C3%A9es%2C%20de%20tous%20les%20savoir-faire%2C%20de%20toutes%20les%20%20bonnes%20volont%C3%A9s%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/ruralites-la-france-a-besoin-de-toutes-les-valeurs-ajoutees-de-tous-les-savoir-faire-de-toutes-les-5391&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Ruralités : &amp;quot;La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les bonnes volontés&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/ruralites-la-france-a-besoin-de-toutes-les-valeurs-ajoutees-de-tous-les-savoir-faire-de-toutes-les-5391" title="Partager sur Facebook : Ruralités : &amp;quot;La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les bonnes volontés&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/ruralites-la-france-a-besoin-de-toutes-les-valeurs-ajoutees-de-tous-les-savoir-faire-de-toutes-les-5391" data-share="" data-lang="fr" data-title="Ruralités : &quot;La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les bonnes volontés&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5391&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Ruralités : &quot;La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les bonnes volontés&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"On raconte que Dame Carcas – qui accueille encore les visiteurs, ici, devant la porte narbonnaise – sauva Carcassonne des troupes de Charlemagne, grâce à son ingéniosité. Je ne sais pas si la légende est vraie.&nbsp;Je sais, en revanche, que développer un territoire fait de montagnes, de vignobles, de villes, de littoral,&nbsp;fait de tous ces magnifiques contrastes, demande effectivement de l’ingéniosité"</em>, a déclaré Manuel Valls, le 8 juillet 2016.<br /> <br /> L’Aude s’étend du pic de Madrés aux plages de Gruissan, de la Montagne noire au Bousquet. Elle compte 436 communes dont seulement 15 de plus de 3 500 habitants. <em>"L’éloignement des grands centres, l’isolement géographique sont aujourd’hui trop souvent vécus comme une relégation, un abandon"</em>, a expliqué le Premier ministre.<br /> <br /> <em>"La République, parce qu’elle se préoccupe de chacun, parce qu’elle s’appuie sur la continuité de l’action de l’État, ne peut accepter cette situation, cette rupture d’égalité, qui fragilise notre société, donne du grain à moudre aux populismes, à ceux qui parlent fort, sans apporter aucune solution"</em>, a affirmé Manuel Valls, soulignant l’importance de la mobilisation de l’État en faveur des ruralités. <h2>Agir en faveur des ruralités</h2> <em>"Vous avez su développer vos territoires, les transformer, leur donner la force de bâtir, d’aménager, d’accompagner les populations installées, d’en accueillir de nouvelles"</em>, a poursuivi Manuel Valls, rappelant le rôle des élus dans le développement de ces territoires.<br /> <br /> <em>"Vous faites la preuve que la décentralisation est une grande avancée pour notre pays",</em> a-t-il précisé.&nbsp; <em>"La décentralisation, c’est (...) faire confiance&nbsp;à ceux qui sont au plus proche des réalités du terrain, du quotidien des gens." </em>Cependant, la décentralisation ne doit pas se résumer à de simples financements, <em>"nombreux vus de Paris, trop rares vus d’ici"</em>, afin d’accompagner les collectivités et leurs projets. L’État a mené plusieurs actions en faveur de la ruralité notamment depuis les assises des ruralités organisées fin 2014. Trois comités interministériels se sont réunis successivement à Laon et à Vesoul avec le président de la République et à Privas, où Manuel Valls présidait aux côtés de Jean-Michel Baylet.<br /> <br /> Ces trois comités ont permis d’acter plus de 100 mesures en faveur des territoires ruraux. <em>"Après des décennies où chacun, par les mots, a vanté la ruralité… nous apportons des solutions dans les actes. Pour aider, protéger bien sûr. Pour encourager, aussi, les initiatives – elles ne manquent pas"</em>, a déclaré Manuel Valls. <em>"L’État est, en un mot, pleinement de retour dans les territoires."</em><br /> &nbsp; <h2>Des résultats concrets en France et dans l’Aude</h2> <br /> <em>"Le rôle de l’État, c’est d’abord d’assurer un égal accès des citoyens aux services essentiels à la vie quotidienne"</em>, a souligné le Premier ministre. Le Gouvernement œuvre pleinement pour ramener les services publics dans les territoires. 1 000 maisons de services au public seront ainsi créées avant la fin de l’année 2016, dont 14 dans l’Aude. <em>"Pour faire face aux formalités, il est précieux de trouver une écoute, un conseil, une explication. C’est le sens de ces maisons."</em><br /> <br /> Par ailleurs, l’État finance 1&nbsp;400 maisons de santé, dont 10 dans l’Aude, d’ici à la fin de l’année 2017, et 2&nbsp;500 bourses seront versées à de jeunes médecins pour qu’ils s’installent dans les territoires ruraux. <em>"Il faut pouvoir donner naissance, tomber malade, vieillir dans un territoire rural sans que cela n’ajoute des difficultés"</em>, a précisé Manuel Valls.<br /> <br /> L’accès au réseau téléphonique et à internet est également déployé partout, 27 nouvelles communes seront couvertes dans l’Aude. L’État y consacre 41 millions d’euros afin de garantir l’attractivité du territoire. <h2><br /> Le schéma départemental d’accessibilité des services au public&nbsp;: une exigence de cohérence et de résultats&nbsp;</h2> <br /> <em>"L’État a répondu aux urgences, aux demandes des élus, qui ont une connaissance fine des carences de leurs territoires. Beaucoup a été fait. Les résultats sont désormais visibles. Ils ne sont pas, pour autant, toujours perçus"</em>, a déclaré Manuel Valls. <em>"C’est pourquoi nous devons aller plus loin, nous assurer que ces premiers équipements ont permis d’améliorer la situation, mesurer le travail qui reste à accomplir et évidemment apporter des réponses."</em><br /> <br /> Il s’agit d’associer à ce travail d’évaluation l’État et les collectivités. Un schéma départemental d’accessibilité des services au public sera ainsi établi avec les conseils départementaux dans chaque département. Onze départements ont été retenus pour expérimenter cette nouvelle approche.&nbsp;<br /> <br /> <em>"Je veux saluer la qualité du travail qui a été mené dans ce département, la complémentarité des acteurs, leur volonté d’avancer vite, au service des populations et des territoires"</em>, a affirmé le Premier ministre. Au total, 52 services ont été analysés, 2 000 questionnaires ont été adressés, et des entretiens individuels ont été menés. Une vraie grille d’analyse a donc été mise en place pour analyser le quotidien des concitoyens.<br /> <br /> <em>"Ce schéma, en faisant apparaître clairement les besoins en matière de services publics, de mobilité, de santé, de sécurité, de social, d’éducation et d’emploi, est une invitation à agir",</em> a expliqué Manuel Valls.<br /> <br /> L’action de l’État peut se réaliser par trois moyens différents. Tout d’abord, en signant des contrats de ruralité avec les territoires. Ces contrats permettent aux collectivités et à l’État de s’engager ensemble pour une durée de six ans au service de projets communs tels que l’implantation de maisons de services au public, de maisons de santé, d’équipements nécessaires à l’attractivité, ainsi que le renforcement des centres-bourgs. Il s’agit également de faire que toutes les administrations centrales de l’État informent les préfets de département des réorganisations prévues à deux ans. Ainsi, si le préfet voit un risque pour l’équilibre de son territoire, il pourra demander un arbitrage gouvernemental. Enfin, c’est donner aux territoires les moyens de le faire, avec la dotation d’équipement des territoires ruraux. Lors du congrès des maires, le président de la République avait annoncé une augmentation de plus de 370 millions d’euros en 2017 de cette dotation.<br /> <br /> <em>"C’est que la réorganisation – exemplaire – de votre carte intercommunale, depuis 2012, avec de nouveaux regroupements importants, a rendu vos indicateurs de ruralité moins apparents pour les ordinateurs parisiens…&nbsp;!"</em> a expliqué Manuel Valls, s’adressant à Monsieur Viola, président du conseil départemental, en référence à la baisse de dotation pour le département de l’Aude en 2016. Les méthodes de calcul de la DETR vont être revues afin de ne surtout pas pénaliser les territoires ruraux les plus enclins à renforcer l’intercommunalité.<br /> <br /> <em>"J’en profite pour saluer, là encore, la qualité du travail que vous avez mené, dans le cadre du nouveau schéma départemental de l’intercommunalité. Je suis heureux que ce département (…) ait saisi sans attendre cette opportunité pour rendre les territoires plus forts, pour leur permettre d’investir, d’agir plus efficacement."</em> <h2>La nouvelle France des territoires&nbsp;: une approche moderne de l’organisation publique</h2> <br /> <em>"Cette réforme de l’intercommunalité s’inscrit dans une réforme globale&nbsp;: ce que nous voulons, c’est construire une Nouvelle France des territoires"</em>, a affirmé Manuel Valls. Plusieurs mesures ont vu le jour, notamment la création des nouvelles régions, ainsi que le renforcement des métropoles qui font beaucoup pour l’attractivité de la France. Les échelons de proximité, qui ont un rôle déterminant pour la solidarité des territoires et des personnes, ont également été confortés.<br /> <br /> <em>"Nous apportons des réponses adaptées aux enjeux spécifiques des quartiers de la politique de la ville, des territoires péri-urbains et bien sûr – je l’ai dit – des ruralités"</em>, a-t-il rappelé.<br /> <br /> <em>"La France a besoin de toutes les valeurs ajoutées, de tous les savoir-faire, de toutes les&nbsp; bonnes volontés"</em>, a précisé Manuel Valls. <em>"Et donc nous devons veiller à ce que chacun soit accompagné, où qu’il vive. Proposer des politiques publiques efficaces, réactives, adaptées aux enjeux locaux"</em>.<br /> <br /> <em>"C’est ainsi que nous pourrons donner à notre pays la force d’avancer, de s’imposer dans la mondialisation sans oublier personne au bord du chemin (…). D’être, en un mot, à nouveau conscient de ses atouts, de ses forces, de ses initiatives, fier de lui-même, et tourné vers l’avenir",</em> a conclu le Premier ministre.</div> </div> </div> Tue, 12 Jul 2016 09:13:11 +0000 Gouvernement.fr Attractivité : "C’est plus que jamais le moment de venir en France !" http://www.gouvernement.fr/attractivite-c-est-plus-que-jamais-le-moment-de-venir-en-france-5357 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/europlace.jpg?itok=KaOqVEBx" alt="" title="(C) Cyrus Cornut" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">7 juillet 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Attractivité : "C’est plus que jamais le moment de venir en France !"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s’est rendu, le 6 juillet 2016, aux rencontres de Paris Europlace, organisation en charge de promouvoir et développer la Place financière de Paris. L’occasion pour le Premier ministre de rappeler l’attractivité de cette dernière et les moyens mis en œuvre par le Gouvernement pour dynamiser la création de richesses et l’innovation en France. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Attractivit%C3%A9%20%3A%20%22C%E2%80%99est%20plus%20que%20jamais%20le%20moment%20de%20venir%20en%20France%20%21%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/attractivite-c-est-plus-que-jamais-le-moment-de-venir-en-france-5357&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Attractivité : &amp;quot;C’est plus que jamais le moment de venir en France !&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/attractivite-c-est-plus-que-jamais-le-moment-de-venir-en-france-5357" title="Partager sur Facebook : Attractivité : &amp;quot;C’est plus que jamais le moment de venir en France !&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/attractivite-c-est-plus-que-jamais-le-moment-de-venir-en-france-5357" data-share="" data-lang="fr" data-title="Attractivité : &quot;C’est plus que jamais le moment de venir en France !&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5357&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Attractivité : &quot;C’est plus que jamais le moment de venir en France !&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"Nous sommes venus pour vous parler de la France. De ce beau pays, de cette grande puissance économique"</em>, a déclaré Manuel Valls aux rencontres Paris Europlace. Le Premier ministre a rappelé l’action du Gouvernement, depuis plusieurs années, pour permettre le développement des entreprises afin qu’elles embauchent, investissent et conquièrent de nouvelles parts de marché.<br /> <br /> <em>"Nous sommes aussi devant vous dans un contexte très particulier : la décision du peuple britannique de quitter l’Union européenne"</em>, a-t-il rappelé. <em>"Cette décision (…) a créé une onde de choc, pour l’ensemble des citoyens européens, mais aussi, de manière très concrète, pour beaucoup d’entreprises installées au Royaume-Uni."</em> Ces entreprises sont désormais confrontées à de nouveaux défis et s’interrogent sur les conséquences pour leurs activités. <em>"Nous apportons, aujourd’hui, des solutions à ces entreprises qui s’interrogent –&nbsp; qui attendent des réponses pour anticiper, préparer l’avenir."</em><br /> <br /> Dans cet environnement nouveau, la France doit être davantage attractive. <em>"Elle l’est déjà – par ses atouts, par ses infrastructures, par les réformes que nous menons. Et elle va le devenir encore plus"</em>, a expliqué Manuel Valls. Cependant, il ne s’agit pas que la France devienne un paradis fiscal, mais bien qu’elle attire de nouvelles activités, de nouvelles entreprises, et de nouveaux talents.<br /> <br /> Cette attractivité permettrait d’aller chercher de la croissance.<em> "Pour créer de nouveaux emplois, pour redonner du pouvoir d’achat. Et donc pour&nbsp; alimenter notre économie et consolider aussi notre modèle social."</em> <em>"Ce sont les entreprises qui créent la richesse qui est ensuite redistribuée ; et donc nous avons besoin d’entreprises performantes, compétitives"</em>, a-t-il affirmé. <h2>Paris&nbsp;: une place financière attractive&nbsp;</h2> <br /> <em>"Vous tous, acteurs du système financier européen et international, le savez : la Place de Paris est solide et innovante"</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> En premier lieu, elle se situe au cœur de l’Europe et de la zone euro. <em>"Notre objectif est de renforcer encore cette intégration. La France défend la construction d’une Union des marchés de capitaux plus ambitieuse</em>" a-t-il rappelé, afin de garantir un système financier plus stable et mieux protégé des à-coups conjoncturels. L’Europe doit également être en capacité de maîtriser ses règles en matière financière, ses places boursières ainsi que ses chambres de compensation.<br /> &nbsp;<br /> <em>"La Place de Paris est solide, également, car elle est tournée vers l’économie réelle"</em>, a poursuivi Manuel Valls. <em>"C’est une place financière au service du financement des entreprises. Nous avons de grands groupes industriels qui comptent parmi les plus importants émetteurs de titres financiers dans le monde."</em> Le marché des titres à court terme des entreprises s’élève à 310 milliards d’euros et il a récemment été simplifié afin d’être plus accessible pour les émetteurs étrangers.<br /> &nbsp;<br /> L’épargne est également abondante et les acteurs de la gestion d’actifs sont de taille mondiale. <em>"Les fonds français ont été les premiers à obtenir le nouvel agrément de fonds européens d’investissement de long terme, qui apportent des financements de longue durée aux infrastructures et aux entreprises"</em>, a détaillé le Premier ministre.<br /> <br /> <em>"La Place de Paris est aussi innovante."</em> <em>"Nous voulons construire la place financière de demain ;&nbsp; faire de Paris la capitale de&nbsp; la Smart finance."</em> Il s’agit de mettre en place un cadre adapté pour attirer les entrepreneurs prêts à prendre des risques.<br /> <br /> Elle est de plus particulièrement dynamique. L’EuroPP, standard de placement privé européen, a été créé à Paris. Il a permis d’apporter plus de 12 milliards d’euros de financements à des entreprises européennes en 2015. Paris est également la place qui concentre la principale activité de crowdfunding en Europe continentale.<br /> <br /> <em>"Nous avons été les premiers en Europe à offrir des règles sûres pour permettre aux fonds gérés par les assureurs et gestionnaires d’actifs de prêter en direct aux entreprises"</em>, a rappelé Manuel Valls. En France, pour la première fois en Europe, les conditions juridiques et de sécurité pour réaliser des transactions financière décentralisées sur internet ont également été fixées. Enfin, c’est également à Paris que l’Autorité des marchés financiers et le superviseur bancaire, l’ACPR, ont pris des engagements forts en faveur des start-up de la finance.<br /> <br /> <em>"Paris est enfin en passe de devenir la place de référence en matière de finance verte, de finance durable"</em>, a annoncé le Premier ministre, puisque la premiere édition de la Journée finance climat a eu lieu à Paris l’année dernière.&nbsp; Le secteur financier est désormais mobilisé dans la lutte contre le changement climatique. <h2><br /> Une région capitale qui compte de nombreux atouts&nbsp;</h2> La ville de Paris et la région d’Île-de-France constituent le premier pôle numérique d’Europe, avec plus de 40 incubateurs de startups. L’année prochaine, le plus grand incubateur du monde sera d’ailleurs situé à la halle Freyssinet. <em>"Nous n’aurons plus rien à envier à la Silicon Valley… en tout cas sur ce point-là".</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"Et nous sommes prêts à accueillir encore de nombreuses entreprises"</em>, a annoncé Manuel Valls, soulignant que l’offre de bureaux de la région est d’ores et déjà la plus importante d’Europe. Elle est structurée autour de pôles parfaitement connectées, grâce au quartier central des affaires de Paris, le renouveau du premier quartier d’affaires européen de la Défense, ainsi que le développement des pôles de Saint-Denis, de Saint-Ouen ou Boulogne. Dès 2016, 900&nbsp;000 mètres carrés de bureaux supplémentaires seront livrés, soit l’équivalent de 60&nbsp;000 postes de travail.<br /> &nbsp;<br /> D’autre part, les travaux du Grand Paris Express viennent d’être lancés. Ils représentent à terme 200 kilomètres de lignes de métro supplémentaires, 50 nouvelles gares à Paris qui seront mieux connectés entre elles, aux aéroports et aux gares TGV. L’État a engagé&nbsp;35 milliards d’euros avec la région. Une nouvelle étape a également été franchie, le 6 juillet en Conseil des ministres, concernant la ligne dédiée à la connexion avec les aéroports, le Charles-de-Gaulle Express, qui fonctionnera dès 2023. Enfin, l’Etat et les collectivités construisent 10 hubs internationaux qui soutiendront l’offre de bureaux et de logements.&nbsp; <h2>Une France qui se réforme&nbsp;: les nouvelles mesures</h2> <br /> <em>"L’attractivité de la France, c’est enfin un environnement économique plus favorable. Pour cela, nous avons entrepris un mouvement de réformes sans précédent"</em>, &nbsp;a rappelé le Premier ministre. Les dispositifs du Pacte de responsabilité et de solidarité ont permis une baisse de 40 milliards d’euros du coût du travail.&nbsp;<br /> <br /> En 2013, le Gouvernement a initié un&nbsp; <em>"choc de simplification"</em> afin de faciliter le quotidien de ceux qui travaillent et innovent. <em>"Nous avons fait beaucoup. Mais il reste encore beaucoup à faire pour supprimer les réglementations inutiles, libérer, partout où c’est possible, des potentiels d’activité"</em>, a-t-il rappelé.<br /> &nbsp;<br /> L’investissement est également soutenu grâce à la BPI, la prolongation du dispositif fiscal exceptionnel de suramortissement, la pérennisation du Crédit impôt recherche et l’amplification du programme d’investissements d’avenir.<br /> <br /> <em>"Le président de la République a annoncé, la semaine dernière, que ces dispositifs qui marchent – suramortissement, mais aussi CICE, prime Embauche PME – seraient renforcés ou prolongés". "Et nous modernisons en profondeur notre marché du travail. La loi Travail est une grande réforme. Elle sera adoptée. Elle donnera plus de visibilité, de souplesse à nos entreprises, ce qui leur permettra d’être plus réactives. Nous faisons le pari de la confiance au plus près du terrain, pour les entrepreneurs et les salariés."</em><br /> <br /> <em>"Les résultats de cette politique sont là"</em>, a affirmé Manuel Valls, rappelant que la croissance économique en France a dépassé les prévisions en 2015. L’Insee prévoit une croissance de 1,6% pour 2016 en France. Les entreprises ont retrouvé leur taux de marge d’avant la crise de 2008, ce qui leur permet d’investir et d’embaucher davantage. 200&nbsp;000 emplois ont d’ailleurs été créés dans le secteur privé sur les douze derniers mois. <h2><br /> Une France plus attractive</h2> <br /> <em>"L’économie française est attractive. Avec le président de la République, nous voulons qu’elle le soit plus encore ; pour que les talents étrangers, mais aussi les talents français qui souhaitent revenir soient mieux accueillis"</em>, a déclaré Manuel Valls. Un point d’entrée unique devrait donc être mis en place pour toutes les entreprises étrangères qui souhaitent s’implanter en France dès la rentrée.<br /> &nbsp;<br /> Ce service sera coordonné par Business France, en lien avec la ville de Paris, la région Ile-de-France, et la métropole du Grand Paris, et il permettra une prise en charge globale des entreprises comme de leurs salariés. Il répondra aux questions sur l’immobilier, la délivrance des titres de séjour, ainsi que la scolarisation des enfants. Le Gouvernement prévoit également l’ouverture d’autant <em>"de sections internationales que nécessaire dans les établissements scolaires pour que tous les enfants puissent, s’ils le souhaitent, suivre des cours dans leur langue maternelle"</em>.<br /> &nbsp;<br /> Le guichet unique permettra aux entreprises et particuliers d’être mieux informés, dans leur langue, des dispositifs fiscaux les concernant. <em>"Reconnaissons-le : notre fiscalité ne se caractérise pas par sa simplicité"</em>, a déclaré le Premier ministre. Le service Tax For Business devra remplir cet objectif de simplification, afin d’apporter des réponses individuelles dans des délais rapides. <em>"C’est la condition pour donner plus de visibilité et plus de sécurité à celles et ceux qui veulent venir ou revenir en France."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"La France s’est engagée dans un effort sans précédent pour la compétitivité des entreprises. Ce mouvement sera amplifié"</em>, &nbsp;a expliqué Manuel Valls, soulignant que des efforts ont d’ores et déjà été faits notamment concernant la baisse de l’impôt sur les sociétés avec la suppression de la contribution exceptionnelle à l’IS, ainsi que la diminution du taux normal d’impôt sur les sociétés qui sera progressivement ramené à 28%.<br /> <br /> <em>"Nous voulons également que le régime des impatriés devienne le plus favorable d’Europe"</em>, a-t-il expliqué. Ce régime sera désormais applicable pendant huit ans, contre cinq actuellement et la prime d’impatriation sera exonérée de taxe sur les salaires. <em>"C'est un geste de confiance de la France vis-à-vis de ceux qui veulent venir travailler, innover, créer des emplois en France. Participer au rayonnement de notre pays."</em><br /> &nbsp;<br /> Pour contribuer à la prospérité et au rayonnement de la France, un effort collectif est nécessaire. La redevance sur la création de bureaux a déjà été modernisée et plafonnée. Une réflexion pour étudier la possibilité d’exonérations temporaires supplémentaires en matière de fiscalité locale sur les entreprises et sur les bureaux doit également être initiée.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Nous agissons pour que la fiscalité française soit plus lisible et convergente avec celles de nos voisins européens"</em>, a affirmé le Premier ministre. <em>"Car, à terme, notre souhait est d’aboutir à une fiscalité commune pour les entreprises au sein de la zone euro."</em>&nbsp;<br /> <em>&nbsp;<br /> "La France a tant d’atouts : ses infrastructures, sa main-d’œuvre qualifiée, sa matière grise, ses ingénieurs, son modèle de santé, sa protection sociale, sa qualité de vie"</em>, a rappelé Manuel Valls.<em> "C’est un pays d’innovation. Le pays européen où les créations d’entreprises sont les plus nombreuses."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"Parce que la France est un grand pays, et parce qu’elle compte bien le rester, nous accueillerons toujours ceux qui veulent créer, innover, et produire des richesses. C’est, en un mot, plus que jamais le moment de venir en France !"</em> a-t-il conclu.</div> </div> </div> Thu, 07 Jul 2016 08:25:04 +0000 Gouvernement.fr Manuel Valls : "Ce pacte État-métropoles présente la cartographie de nos innovations urbaines" http://www.gouvernement.fr/manuel-valls-ce-pacte-etat-metropoles-presente-la-cartographie-de-nos-innovations-urbaines-5356 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/pacte_etat_metropoles.jpg?itok=4sD_cmYD" alt="" title="(c) Benjamin Boccas - Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">6 juillet 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Manuel Valls : "Ce pacte État-métropoles présente la cartographie de nos innovations urbaines"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a signé à Lyon ce mercredi 6 juillet avec les présidents des 15 métropoles françaises, réunies au sein de l’association France urbaine, le pacte &quot;Etat-métropoles&quot;. Inédit dans sa forme et soutenu par la réunion régulière d’une Conférence des métropoles (C15), ce pacte vise à renforcer les métropoles, soutenir leur stratégie d’innovation et accompagner leur développement.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Manuel%20Valls%20%3A%20%22Ce%20pacte%20%C3%89tat-m%C3%A9tropoles%20pr%C3%A9sente%20la%20cartographie%20de%20nos%20innovations%20urbaines%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/manuel-valls-ce-pacte-etat-metropoles-presente-la-cartographie-de-nos-innovations-urbaines-5356&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Manuel Valls : &amp;quot;Ce pacte État-métropoles présente la cartographie de nos innovations urbaines&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/manuel-valls-ce-pacte-etat-metropoles-presente-la-cartographie-de-nos-innovations-urbaines-5356" title="Partager sur Facebook : Manuel Valls : &amp;quot;Ce pacte État-métropoles présente la cartographie de nos innovations urbaines&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/manuel-valls-ce-pacte-etat-metropoles-presente-la-cartographie-de-nos-innovations-urbaines-5356" data-share="" data-lang="fr" data-title="Manuel Valls : &quot;Ce pacte État-métropoles présente la cartographie de nos innovations urbaines&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5356&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Manuel Valls : &quot;Ce pacte État-métropoles présente la cartographie de nos innovations urbaines&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Avec les récentes lois <a href="http://www.gouvernement.fr/action/la-reforme-territoriale" title="Lien vers l'action &quot;la réforme territoriale&quot;"><abbr title="loi portant sur la Nouvelle Organisation Territoriale de la République">NOTRe</abbr></a> et <a href="http://www.gouvernement.fr/action/les-metropoles" title="Lien vers l'action sur les métropoles"><abbr title="loi de modernisation de l’action publique territoriale et d’affirmation des métropoles ">Maptam</abbr></a>, l’État a d’ores et déjà donné aux métropoles un cadre institutionnel renouvelé. "<em>À l’heure où la concurrence entre les territoires, à l’échelle de l’Europe, et du monde, est de plus en plus forte, la nouvelle organisation territoriale française consacre aussi le rôle des métropoles"</em>, a rappelé Manuel Valls devant les présidents des 15 métropoles françaises, réunies au sein de l’association France urbaine[1]. "<em>C’est le sens de ce pacte, conforter ce nouveau cadre et déployer des moyens pour renforcer leur capacité d’action au service des habitants et soutenir leurs stratégies d’innovation.</em>"<br /> <br /> "<em>Il ne s’agit plus – comme cela a longtemps été le cas – de décliner des orientations venues d’en haut, de Paris, dans vos territoires, mais de construire à partir de vos demandes et de vos projets</em>", leur a dit le Premier ministre, qui souhaite "<em>donner de la souplesse</em>" aux métropoles souhaitant se saisir des possibilités ouvertes par la loi NOTRe. "<em>Je pense en particulier au transfert de compétences en matière de stationnement, de pouvoir de police, à l’exercice opérationnel des compétences en matière d’énergie</em>." Toutes les expérimentations doivent être encouragées, pour le Premier ministre. "<em>Si l’État jacobin s’est longtemps méfié des grandes villes françaises, c’est désormais tout l’inverse&nbsp;: État et grandes villes travaillent main dans la main</em>."<br /> &nbsp;<br /> <strong>Le pacte "État-métropoles" définit une stratégie nationale de développement des métropoles, fondée sur l’innovation</strong>. Il vise à construire les métropoles de demain et à <strong>relever trois défis majeurs</strong> : <ol> <li>permettre aux métropoles d’affronter la concurrence entre métropoles mondiales. C’est en s’appuyant sur leurs projets marqués par l’exigence de l’excellence qu’elles pourront être pleinement reconnues dans le concert urbain européen et mondial ;</li> <li>favoriser leur rôle de locomotive de l’économie nationale. Les métropoles doivent devenir des catalyseurs du développement régional et soutenir le développement des territoires ruraux et périurbains ;</li> <li>donner aux métropoles les moyens de répondre aux besoins de leur population. Économiquement fortes, les métropoles sont socialement fragiles. Elles doivent répondre à des enjeux essentiels pour leur équilibre comme la crise du logement, les congestions urbaines, les quartiers sensibles, la paupérisation du milieu étudiant, l’accueil régulier de nouvelles populations...</li> </ol> <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/conseil-des-ministres/2016-07-06/le-pacte-etat-metropoles-?utm_source=emailing&amp;utm_medium=email&amp;utm_campaign=conseil_ministre_20160706">Lire la communication en Conseil des ministres du 6 juillet 2016 sur le pacte État-métropoles</a></div> <br /> "<strong><em>Le rôle de l’État, ce n’est pas avantager Lyon contre Lille ou Bordeaux contre Toulouse. C’est permettre à toutes ces villes de jouer dans la cour de Francfort, Genève, Milan ou Barcelone – et nous avons pris une initiative forte, avec toutes les collectivités intéressées, pour accueillir dans les meilleures conditions les entreprises qui vont se relocaliser après le Brexit</em></strong>", a aussi expliqué le Premier ministre. Attirer les grands groupes qui veulent implanter leurs activités de R&amp;D, leurs quartiers généraux ou leurs sites de production, attirer les grands événements (expositions internationales, congrès, manifestations sportives...), mais aussi les scientifiques et les chercheurs, voilà l’enjeu pour les métropoles françaises. "<em>Les investissements internationaux sont à la recherche de sites métropolitains répondant aux besoins en personnels qualifiés, en infrastructures, en connexions internationales. Nous faisons le choix ici de présenter ensemble une quinzaine de destinations à haut potentiel</em>."<br /> &nbsp; <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-1">15 métropoles</div> <div class="chiffre-cle-ligne-2">qui représentent la moitié du PIB français</div> </div> <strong>Le pacte ouvre ainsi la voie à 15 pactes métropolitains d’innovation</strong>. Ces partenariats particuliers, dont les thèmes ont été définis conjointement (<em>métropole respirable</em>, <em>ville résiliente</em>, <em>projet alimentaire métropolitain</em>…), visent à intensifier le contenu innovant des politiques conduites par les métropoles. Ensemble, ils positionnent les métropoles françaises comme des acteurs de l’innovation urbaine en identifiant une quinzaine de destinations à "haut potentiel" pour les investissements internationaux.<br /> Chaque partenariat sera finalisé d’ici à novembre. L’État apportera 150 millions d’euros de financements dès 2017, principalement par l’intermédiaire du Fonds de soutien à l’investissement public local. La mise en réseau des métropoles contribuera à la diffusion de ces dispositifs innovants.<br /> <br /> <strong>Ce pacte doit vivre dans le temps, a conclu Manuel Valls.</strong> "<em>J’ai donc proposé que notre Conférence des métropoles – ce C15 qui se réunit aujourd’hui pour la première fois – soit réunie régulièrement, pour faire vivre ce dialogue direct entre nous, entre l’Etat et les exécutifs métropolitains.</em>" L’occasion pour le Gouvernement, comme pour les élus locaux, de se saisir progressivement de tous les enjeux majeurs de développement et d’attractivité : rayonnement universitaire, grands événements, investissements productifs, transformation numérique… <em>"Nous en saisir, en sachant toujours dépasser les intérêts partisans, pour viser l’intérêt général</em>."<br /> <br /> [1] Les 15 métropoles&nbsp;: Nice, Lyon, Bordeaux, Brest, Grenoble, Lille, Montpellier, Nantes, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse, Grand-Paris, Aix-Marseille-Provence, Nancy.</div> </div> </div> Wed, 06 Jul 2016 16:30:31 +0000 Gouvernement.fr "La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui" http://www.gouvernement.fr/la-corse-n-est-pas-un-fardeau-pour-la-republique-c-est-un-atout-et-c-est-cet-atout-la-que-nous-5352 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/valls_corse.jpg?itok=xEexnys2" alt="" title="(C) Benoit Granier/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">4 juillet 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a prononcé un discours au sein de l’Assemblée de Corse afin d’annoncer la volonté de l’Etat d’œuvrer pour que la Corse devienne une collectivité unique. L’occasion pour le Premier ministre de rappeler l’importance de l’identité et de la culture corses. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20Corse%20n%E2%80%99est%20pas%20un%20fardeau%20pour%20la%20R%C3%A9publique%2C%20c%E2%80%99est%20un%20atout.%20Et%20c%E2%80%99est%20cet%20atout-%20l%C3%A0%20que%20nous%20confortons%20aujourd%E2%80%99hui%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-corse-n-est-pas-un-fardeau-pour-la-republique-c-est-un-atout-et-c-est-cet-atout-la-que-nous-5352&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-corse-n-est-pas-un-fardeau-pour-la-republique-c-est-un-atout-et-c-est-cet-atout-la-que-nous-5352" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-corse-n-est-pas-un-fardeau-pour-la-republique-c-est-un-atout-et-c-est-cet-atout-la-que-nous-5352" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5352&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">La France est <em>"une République qui a su se décentraliser ; qui a su installer votre institution, dès 1982, pour que – ce sont les mots de François Mitterrand – "La Corse puisse être elle-même"</em>, a rappelé Manuel Valls. Le destin de l’île n’est pas une préoccupation nouvelle, et la Corse, <em>"part singulière, aussi essentielle qu’indissociable de ce qu’est notre pays"</em>, a su montrer son attachement à la République.<br /> &nbsp;<br /> Michel Rocard était lui aussi convaincu de la nécessité d’un statut particulier pour l’île. De même, Lionel Jospin a permis de véritables avancées pour l’organisation politique de la Corse.&nbsp;<br /> <br /> <em>"Nous tous avons une responsabilité. Celle que nous ont confiée les citoyens. Ils attendent que nous prenions les bonnes décisions. Sans démagogie. Sans perdre&nbsp; de temps"</em>, a affirmé Manuel Valls. Le 18 janvier dernier, le Premier ministre avait rencontré les présidents de collectivités territoriales de Corse, et trois sujets avaient connu des avancés considérables&nbsp;: la mise en œuvre de la collectivité unique, les enjeux fonciers et fiscaux et une meilleure reconnaissance de l’exception culturelle corse.<br /> &nbsp;<br /> Trois groupes de travail ont vu le jour, animés par Najat Vallaud-Belkacem, Emmanuelle Cosse, Audrey Azoulay, Christian Eckert et Jean-Michel Baylet. Ces groupes de travail ont permis d’aboutir à des décisions concrètes.&nbsp; <h2>Le résultat des trois groupes de travail&nbsp;</h2> <h3>Un nouveau cadre institutionnel et budgétaire</h3> <br /> &nbsp;Au 1er janvier 2018, la collectivité unique de Corse sera mise en place. Elle réunira les compétences des conseils départementaux et de la <abbr title="Collectivité territoriale de Corse">CTC</abbr>, et permettra que le statut de la Corse ainsi que ses réalités territoriales soient encore mieux reconnus.<em> "Cette collectivité unique – qui est une démarche inédite –, c’est une nouvelle page de la décentralisation. C’est la preuve que nous vous faisons confiance pour vous saisir au mieux des questions qui vous concernen"</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Le groupe de travail a réfléchi aux ordonnances nécessaires pour que la représentation nationale entérine le cadre de cette future collectivité de Corse"</em>, a-t-il poursuivi, soulignant l’importance d’un réel dialogue avec les élus de l’île et les représentants des trois collectivités.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Elle bénéficiera d’un cadre institutionnel stable et prendra en compte les équilibres entre les différents territoires de l’île – entre Ajaccio et Bastia, entre les centres urbains et les espaces ruraux"</em>, a précisé Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> Une proposition d’ordonnance a été présentée le 4 juillet 2016. Elle prévoit de nombreuses avancées, dont l’augmentation du nombre de conseillers exécutifs, porté de huit à dix, et du nombre de membres de la commission permanente, porté de 10 à 14. L’ordonnance prévoit également une réduction du délai laissé aux nouveaux conseillers exécutifs pour choisir entre ces fonctions et leur mandat au sein de l’Assemblée. Le délai est désormais de 7 jours, contre un mois auparavant. La collectivité disposera aussi d’un conseil économique, social, culturel et environnemental aux compétences élargies.<br /> &nbsp;<br /> Par ailleurs, une chambre des territoires sera créée. Elle sera composée de représentants de la collectivité de Corse et des intercommunalités. <em>"Ses compétences seront accrues pour permettre une véritable concertation en faveur de la bonne territorialisation des politiques publiques." </em>Pour ne pas remettre en cause le principe d’une collectivité unique pour toute l’île, la chambre des territoires ne sera pas un établissement public.<br /> &nbsp;<br /> Il s’agit par ailleurs de renforcer les intercommunalités pour que celles-ci constituent des partenaires solides sur lesquels la future collectivité de Corse pourra s’appuyer. <em>"Cette évolution est nécessaire pour que les communes travaillent plus efficacement ensemble."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"Une collectivité unique, ce n’est en aucun cas le synonyme d’une diminution des services publics"</em>, a précisé le Premier ministre, rappelant qu’il y aura bien toujours une préfecture, une sous-préfecture et des services déconcentrés de l’État à Bastia.<br /> &nbsp;<br /> Grâce à la loi NOTRe, la durée du Programme exceptionnel d’investissements (PEI) a été prolongé pour permettre à la Corse de bénéficier des 1,9 milliard d’euros prévus dans le cadre du troisième avenant.&nbsp; 471 millions d’euros sont désormais prêts à être engagés.<br /> &nbsp;<br /> Par ailleurs, Jean-Michel Baylet devrait revenir en Corse dans les prochaines semaines afin de signer un avenant au contrat de plan État-région, ainsi que la convention en faveur de la résorption des emprunts dits toxiques, à hauteur de 104 millions d’euros. De même, un nouveau cadre budgétaire sera instauré&nbsp;: le M57. Ce budget devrait atteindre 1,2 milliard d’euros.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Comme vous, j’entends que cette collectivité puisse fonctionner, qu’elle en ait les moyens. Je sais que vous veillerez, de votre côté, à mutualiser et rationaliser vos dépenses comme c’est le cas partout en France"</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> &nbsp; <h3>&nbsp;Résoudre les problématiques du logement et de la pression foncière</h3> <br /> &nbsp;<em>"Le Gouvernement a souhaité que notre dialogue permette de vraies avancées. Ce qui exige que chacun – État, collectivité et propriétaires fonciers – prenne ses responsabilités"</em>, a affirmé le Premier ministre.<br /> &nbsp;<br /> Le Girtec, groupement d’intérêt public qui associe les notaires, les services de l’État et les collectivités locales pour régulariser les propriétés non titrées, devrait être pérennisé. Il sera encore principalement financé par l’État jusqu’en 2020, par redéploiement de crédits au sein du Programme exceptionnel d’investissements, puis à travers le futur contrat de plan État-région pour la période 2021-2027.&nbsp;<br /> <br /> Le régime fiscal dérogatoire spécifique arrive prochainement à son terme. "<em>Chacun sait que des contraintes constitutionnelles fortes encadrent notre action. J’ai toutefois la conviction qu’une voie juridique existe pour prolonger le régime dérogatoire spécifique"</em>, a poursuivi Manuel Valls. Des mesures de portée nationale seront également proposées,&nbsp; en complément, afin d’inciter les propriétaires et les héritiers à sortir des indivisions qui ruinent l’habitat ancien des villages et des villes historiques.<br /> <em>&nbsp;<br /> "Cette question de l’accès au logement est primordiale, notamment pour les jeunes. Elle appelle de notre part une détermination sans faille, mais aussi un vrai sens des responsabilités, qu’il nous faut partager avec tous les Corses. Dans ce dossier, chacun détient une clé de la réussite."</em><br /> &nbsp; <h3>&nbsp;Défendre la culture et la langue corses</h3> <br /> &nbsp;Un troisième groupe de travail a permis des avancées sur les questions de la langue et de la culture corses.&nbsp;<br /> <br /> <em>"La République a une seule langue officielle – le français – car elle est pratiquée&nbsp; par tous"</em>, a rappelé Manuel Valls. <em>"Mais elle reconnaît aussi pleinement la langue corse – ciment de votre culture, fruit d’une histoire riche, témoin de traditions ancrées et perpétuées au fil des générations."</em>. 9 millions d’euros ont déjà été investis pour l’apprentissage de la langue corse, l’objectif <em>"pas de classe sans langue corse"</em> est atteint au primaire et 9 700 élèves étudient le corse dans le second degré. <em>"L’État met tout en œuvre pour que le bilinguisme se généralise à l’école."</em><br /> &nbsp;<br /> Un plan de formation débutera pour cela dès la rentrée prochaine, à destination de tous les enseignants du premier degré. Une vingtaine de postes y seront consacrés dans l’académie, sur une durée de six ans. Afin de mieux former les professeurs, une agrégation de langue corse verra également le jour. <h2>L’affirmation de la République en Corse : sécurité, justice, santé&nbsp;</h2> <h3>&nbsp;Sécurité et justice</h3> <br /> <em>"La République doit s’affirmer pleinement en Corse"</em>, a déclaré Manuel Valls. <em>"La République c’est-à-dire d’abord le respect de l’ordre républicain, la force de la loi. Pendant trop longtemps, la Corse et les Corses ont subi, au quotidien, des actes de violence, jusqu’aux crimes les plus odieux dont l’assassinat du préfet Claude Erignac releva du symbole pour tout un pays."</em><br /> &nbsp;<br /> Ces violences ont eu plusieurs conséquences&nbsp;: perte généralisée de confiance vis-à-vis des pouvoirs publics, crispation du débat politique, entrave au développement économique, dégradation de l’image de la Corse et souffrance des familles.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Dès novembre 2012, le Gouvernement a ainsi adopté un plan d’action – j’étais venu le présenter personnellement à Ajaccio, avec Christiane Taubira"</em>, a précisé Manuel Valls, soulignant l’action du Gouvernement en la matière afin de mettre en place une stratégie claire et cohérente avec des moyens humains et matériels.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Force est de constater, près de quatre ans plus tard, que cette stratégie porte ses fruits."</em> En effet, le nombre de règlements de compte a chuté fortement, passant de 20 en 2012 à cinq en 2015. Par ailleurs, en 2015, le nombre de vols à main armée a atteint son plus bas niveau depuis 20 ans.<br /> <em>&nbsp;<br /> "J’ai pu, en tant que ministre de l’Intérieur, mesurer la gravité de la dérive mafieuse. Je l’ai dénoncée et combattue avec force, à vos côtés, aux côtés des Corses"</em>, a expliqué Manuel Valls. <em>"C’est pourquoi une stratégie de vigilance renforcée de certains secteurs économiques ou de certains actes publics particulièrement vulnérables a été déployée."</em> L’engagement de l’État ne faiblira pas non plus dans la lutte contre les actes racistes et antimusulmans.<br /> &nbsp;<br /> <em>"L’État de droit, c’est aussi la mise en œuvre des peines prononcées par l’autorité judiciaire"</em>, a rappelé le Premier ministre. Le Gouvernement &nbsp;souhaite œuvrer pour que les détenus sur le continent puissent mieux organiser leurs visites et maintenir les liens familiaux avec la Corse. <em>"L’État agira toujours, bien sûr, dans le respect de la loi, mais aussi dans le respect des principes d’humanité."</em><br /> &nbsp; <h3>La santé</h3> <br /> <em>"Faire que la République s’affirme en Corse, c’est enfin faire que chacun, où qu’il habite, ait accès à des soins de santé de qualité."</em> Des moyens supplémentaires ont ainsi été dégagés en urgence pour les hôpitaux corses. L’État contribue grandement à la reconstruction de l’hôpital d’Ajaccio et à la modernisation de celui de Bastia.<br /> &nbsp;<br /> Le décret qui doit être pris sur l’évaluation de la stratégie nationale de santé tient compte de la situation particulière de la Corse, pour garantir une prise en compte spécifique des questions de santé publique. <h2>Une action forte de l’État en matière d’économie et d’agriculture&nbsp;</h2> <em>"La Corse avait besoin d’un nouveau cadre institutionnel, d’une autorité républicaine qui s’affirme. Elle a besoin, aussi, d’une impulsion forte pour le développement économique, pour créer un effet d’entraînement. Là aussi, l’État répond présent"</em>, a déclaré le Premier ministre. L’État, la collectivité territoriale et les acteurs économiques se mobilisent pour que les TPE et PME ne subissent plus de concurrence déloyale. Des mesures spécifiques ont été prises&nbsp;: un abondement de 20 millions d’euros du PEI et une augmentation de 20 à 30% du taux de crédit d’impôt, pour les TPE notamment.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Nous agissons, aussi, pour les agriculteurs de votre île"</em>, a poursuivi Manuel Valls, rappelant que le secteur agricole a connu des difficultés en 2015. Cependant, l’année 2016 s’annonce meilleure, notamment grâce à la réforme de la Pac.<br /> &nbsp;<br /> Par ailleurs, le 19 mai 2016, le ministre de l’Agriculture a annoncé la convergence totale des aides du premier pilier dès la campagne 2015 afin de permettre une remise à niveau pour les agriculteurs corses par rapport à une situation historique qui les plaçait très en dessous de la moyenne nationale. Suite aux retards de paiement,<em> "l’État a pris ses responsabilités en agissant pour que 23,5 millions d’euros de prêts soient accordés en soutien à la trésorerie des agriculteurs corses".</em><br /> &nbsp;<br /> S’agissant de la dette sociale, le travail de désendettement réalisé en 2015 va se poursuivre afin d’étendre la prise en charge à environ 500 débiteurs supplémentaires.<br /> <br /> <em>"Mon gouvernement connaît les défis auxquels l’île est confrontée, et nous avons entendu les demandes des élus corses"</em>, a déclaré le Premier ministre. <em>"Vous pouvez compter sur notre détermination pour continuer à investir dans les infrastructures publiques, à encourager le développement des entreprises, à préserver la culture corse, à ouvrir à tous l’accès à un logement. C’est notre conception de la solidarité nationale."</em><br /> <br /> <em>"La France, (…) c’est cette République "une et indivisible" comme l’affirme notre Constitution"</em>, a-t-il rappelé. <em>"Mais l’unité, ce n’est pas l’uniformité. La France, c’est cette capacité à rassembler autour de valeurs communes. C’est cette volonté de bâtir un destin commun."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"J’aime la Corse. Je suis respectueux de cette identité si forte et de tout ce qui forge l’âme corse. Comme beaucoup de Français, je suis attaché au devenir de la Corse. Et je veux que la Corse reste ce qu’elle est, qu’elle reste fidèle à elle-même. Je veux que ses habitants continuent d’être fiers de la Corse dans la République."<br /> <br /> "La Corse n’est pas un fardeau pour la République, c’est un atout. Et c’est cet atout- là que nous confortons aujourd’hui"</em>, a conclu Manuel Valls.</div> </div> </div> Mon, 04 Jul 2016 09:13:51 +0000 Gouvernement.fr "La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime" http://www.gouvernement.fr/la-france-a-de-nombreux-atouts-parmi-ceux-la-il-y-a-la-beaute-de-nos-paysages-notre-large-facade-5324 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/07/grau_du_roi.jpg?itok=3bHctBPc" alt="" title="(C) Benoit Granier/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">4 juillet 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s’est rendu au port de plaisance de Port-Camargue, au Grau-du-Roi, vendredi 1er juillet 2016. L’occasion pour le Premier ministre de présenter la nouvelle mission Littoral 21, confiée à Elisabeth de Portzamparc, Christian de Portzamparc et Laurence Tubiana pour moderniser les infrastructures balnéaires afin de poursuivre et renforcer le dynamisme économique de la région. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20France%20a%20de%20nombreux%20atouts.%20Parmi%20ceux-l%C3%A0%2C%20il%20y%20a%20la%20beaut%C3%A9%20de%20nos%20paysages%2C%20notre%20large%20fa%C3%A7ade%20maritime%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-france-a-de-nombreux-atouts-parmi-ceux-la-il-y-a-la-beaute-de-nos-paysages-notre-large-facade-5324&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-france-a-de-nombreux-atouts-parmi-ceux-la-il-y-a-la-beaute-de-nos-paysages-notre-large-facade-5324" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-france-a-de-nombreux-atouts-parmi-ceux-la-il-y-a-la-beaute-de-nos-paysages-notre-large-facade-5324" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5324&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"La France a de nombreux atouts. Parmi ceux-là, il y a la beauté de nos paysages, notre large façade maritime"</em>, a déclaré Manuel Valls lors de sa venue à Port-Camargue, accompagné de Carole Delga, présidente de la région Occitanie. <em>"Ce sont des atouts qu’il faut valoriser et aussi – car l’un ne va pas sans l’autre – protéger"</em>, a-t-il ajouté.<br /> <br /> Port-Camargue, Gruissan, La Grande-Motte, le Cap d’Agde sont des lieux connus de tous les Français et ils sont souvent <em>"synonymes de vacances, de baignades, du plaisir d’être ensemble."</em><br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">La beauté de nos paysages, de notre façade maritime: ce sont des atouts qu&#39;il faut valoriser et protéger. <a href="https://twitter.com/hashtag/GrauDuRoi?src=hash">#GrauDuRoi</a> <a href="https://t.co/EsOldVFk0C">pic.twitter.com/EsOldVFk0C</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/748925274838929408">July 1, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>Une vision, une réussite</h2> Les stations balnéaires sont nées d’une vision, &nbsp;celle de remodeler le littoral, les lidos, les marécages afin d’y construire des stations balnéaires modernes et attractives. <em>"C’était en particulier la vision d’un homme&nbsp;: le général de Gaulle, avec, à ses côtés, un bâtisseur visionnaire, méditerranéen du fond du cœur, Pierre Racine"</em>, a rappelé le Premier ministre.<br /> <br /> Ces constructions ont permis un développement économique majeur puisque Port-Camargue est actuellement le premier port de plaisance d’Europe. Le littoral languedocien attire chaque année des millions de visiteurs dans ses vingt stations et ses soixante-dix ports de plaisance. <em>"C’est toute une région qui a été portée par ce projet&nbsp;: développement de la plaisance, des loisirs nautiques, de la pêche, de l’aquaculture… "</em>.<br /> <br /> Cependant, des rénovations sont désormais nécessaires. <em>"Malgré cette réussite, il y a besoin, aujourd’hui, d’un nouveau souffle"</em>, a affirmé le Manuel Valls. <em>"Certaines des stations balnéaires ont en effet vieilli."</em>. Le littoral est aujourd’hui confronté à plusieurs enjeux&nbsp;: le lido est fragilisé par l’érosion, l’articulation entre le littoral et l’arrière-pays se doit d’être consolidé et, enfin, la concurrence nationale et européenne est particulièrement forte.<br /> <br /> La loi relative au littoral a permis sa préservation, et l’économie de la pêche a su rebondir à la suite des fermetures de pêche du thon rouge. Mais il est aujourd’hui nécessaire que le secteur se développe autour de mesures de gestion responsables.<br /> <br /> <em>"L’activité de plaisance est parmi les plus denses en Europe, mais elle doit retrouver une longueur d’avance et accroître les retombées économiques qu’elle représente pour le territoire"</em>, a affirmé Manuel Valls, rappelant l’importance du commerce qui doit aujourd’hui également se renouveler.<br /> <br /> Le Premier ministre a également souligné l’importance de concilier la variété des usages et la préservation des espaces naturels sensibles. <em>"Le trait de côte est soumis à une forte érosion&nbsp;: il faut assurer la protection du littoral&nbsp;sur 215 kilomètres de rivages. "</em><br /> &nbsp; <h2>Une nouvelle ambition pour le littoral languedocien</h2> Une feuille de route a été mise en place. Elle concerne le tourisme durable, l’affirmation de l’identité méditerranéenne, ainsi que la valorisation du patrimoine culturel et historique de l’arrière-pays.<br /> <br /> Une "mission littoral 21" a donc été confiée à Elisabeth de Portzamparc et Christian de Portzamparc, architectes, qui possèdent une <em>"vision assumée des liens entre urbanisme, architecture et écologie</em>" ainsi que Laurence Tubiana, ambassadrice de la France lors de la COP 21 et spécialiste des questions climatiques. Tous trois sont chargés d’animer un groupe d’experts.<br /> <br /> <em>"Le but&nbsp;: aller vite pour déterminer, d’ici à l’automne, les outils juridiques et financiers nécessaires",</em> a expliqué Manuel Valls.&nbsp; <em>" Je signerai une lettre de mission en ce sens dans les prochains jours "</em>.<br /> <br /> <em>"État et région avanceront main dans la main, dans le cadre d’un partenariat fort incluant l’ensemble des acteurs locaux."</em> Cette mission devra s’appuyer sur le Parlement de la mer, mis en place récemment, et elle pourra également compter sur le soutien des services de l’État et de la Caisse des dépôts et consignations. Enfin, elle s’appuiera sur des moyens interministériels territorialisés au service de ce projet.<br /> <br /> <em>"Je pense bien sûr aux nombreux touristes qui viendront profiter du littoral et de l’arrière-pays&nbsp;;&nbsp; je pense au développement économique engendré par ces investissements&nbsp;; mais je pense surtout aux habitants de ce beau territoire, de cette belle et grande région "</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> <br /> Le Premier ministre a réaffirmé la volonté du Gouvernement d’agir en faveur de cette nouvelle France des territoires. <em>"Si, avec le président de la République, nous avons voulu cette nouvelle France des territoires, c’est notamment pour que des initiatives de cette nature aient lieu, pour qu’en fédérant les ressources, chacune des grandes régions puisse pleinement se prendre en main et affirmer son identité"</em>.<br /> <br /> <em>"C’est la belle mission qui vous attend tous ici.&nbsp; Je dirai donc simplement&nbsp;: au travail&nbsp;!"</em>, a conclu le Premier ministre.</div> </div> </div> Mon, 04 Jul 2016 08:26:55 +0000 Gouvernement.fr Manuel Valls rend hommage à l'engagement des forces de sécurité http://www.gouvernement.fr/manuel-valls-rend-hommage-a-l-engagement-des-forces-de-securite-5319 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/manuel-valls-et-bernard-cazeneuve.jpg?itok=LpFVCzRa" alt="" title="©Benoit Granier/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">30 juin 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Manuel Valls rend hommage à l'engagement des forces de sécurité</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s’est rendu, le 30 juin 2016, à l’École des officiers de la Gendarmerie nationale de Melun. Par sa présence, le Premier ministre a réaffirmé le soutien du Gouvernement aux forces de sécurité intérieure, en particulier aux militaires de la Gendarmerie nationale, à un moment où celles-ci sont très fortement sollicitées.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Manuel%20Valls%20rend%20hommage%20%C3%A0%20l%27engagement%20des%20forces%20de%20s%C3%A9curit%C3%A9%20http%3A//www.gouvernement.fr/manuel-valls-rend-hommage-a-l-engagement-des-forces-de-securite-5319&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Manuel Valls rend hommage à l&amp;#039;engagement des forces de sécurité - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/manuel-valls-rend-hommage-a-l-engagement-des-forces-de-securite-5319" title="Partager sur Facebook : Manuel Valls rend hommage à l&amp;#039;engagement des forces de sécurité - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/manuel-valls-rend-hommage-a-l-engagement-des-forces-de-securite-5319" data-share="" data-lang="fr" data-title="Manuel Valls rend hommage à l&#039;engagement des forces de sécurité" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5319&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Manuel Valls rend hommage à l&#039;engagement des forces de sécurité" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Dans une période qui demande un engagement total des forces de sécurité contre le terrorisme, le Premier ministre, accompagné du ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, est venu apporter son soutien aux forces de sécurité. Cela fait 17 mois, depuis les attentats de janvier 2015, que le niveau "Alerte attentat" du plan Vigipirate est instauré à Paris. Depuis 7 mois et les attentats de novembre 2015, l’état d’urgence est décrété sur tout le territoire national, en métropole et dans les départements ultra-marins. <h2>Lutter contre le terrorisme</h2> Face à&nbsp; "<em>l’islamisme radical"</em>,<em> "ennemi redoutable et insidieux"</em> visant les forces de l’ordre et les citoyens français, le Premier ministre a rappelé que l’arsenal législatif s’était renforcé avec trois lois anti-terroristes et deux lois sur le renseignement. Des mesures sans précédent ont été prises par le Gouvernement en direction des forces de sécurité et des services de renseignement pour augmenter leurs effectifs sur le terrain. <strong>Plus de 9&nbsp;000 postes ont ainsi été créés</strong> pour accroître les capacités d’intervention, prévenir la radicalisation et lutter plus efficacement &nbsp;contre le terrorisme.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7518 asset-focus alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="alignement-gauche"> <div class="field field-name-field-titre field-type-text field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Une meilleure reconnaissance des compétences d’encadrement</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre a présidé la cérémonie de fin de scolarité de la promotion Lieutenant Jamet et de baptême de la 122e promotion de l’École des officiers de la Gendarmerie nationale (EOGN). Cette cérémonie militaire marque à la fois le départ dans leurs nouvelles affectations des 137 officiers de la 121e promotion, après deux années de formation, et le baptême de la nouvelle promotion d’élèves-officiers. C’est un moment privilégié qui traduit l’engagement républicain des cadres de la Gendarmerie nationale.<br />  <br /> Manuel Valls a annoncé la création d’une classe fonctionnelle identifiée au A+ pour que les compétences d’encadrement des officiers supérieurs soient reconnues à l’identique de celles des commissaires de police ou des autres cadres de la fonction publique.</div> </div> </div> </div> </div> <h2>Agir pour la sécurité des Français</h2> Le Premier ministre a également souligné l’engagement des forces de sécurité pour assurer la sécurité quotidienne des Français dans la lutte contre les faits de<em> "délinquance, les violences, les trafics et les incivilités"</em>, notamment lors de grands événements sportifs, comme&nbsp;l’Euro actuellement ou prochainement le Tour de France, qui entraînent une mobilisation sur le terrain sans précédent.<br /> &nbsp;<br /> Il a rappelé le renforcement des pelotons de surveillance et d'intervention (PSIG-Sabre) déployés sur le terrain, avec de nouveaux matériels en armes et en protections, les dotant d’une puissance d'intervention très efficace. &nbsp;Au total, 50 PSIG-Sabre sont créés en 2016, 50 autres le seront en 2017 et autant en 2018, dans le cadre du plan BAC/PSIG officiellement lancé en février par le ministre de l'Intérieur. Ces unités d’interventions rapides et de choc sont capables d'intervenir en moins de 20 minutes en n'importe quel point du territoire.&nbsp;Elles sont opérationnelles pour assurer la sécurité de l’Euro de football.<br /> &nbsp;<br /> Manuel Valls a tenu à rendre hommage au <em>"grand professionnalisme de nos policiers et gendarmes"</em> face aux "<em>groupes d’individus ultra-violents qui n’ont qu’une chose en tête&nbsp;: semer les troubles, saccager, en découdre, s’en prendre physiquement aux forces de l’ordre. Plus de 550 d’entre vous ont été blessés lors des dernières manifestations"</em>, a-t-il déploré.<br /> &nbsp; <h2>Évoluer vers La gendarmerie du 21e siècle</h2> Trois défis attendent la gendarmerie de demain : la modernisation, la proximité et l’exemplarité<br /> &nbsp; <ol> <li>"<strong>Modernisation" </strong>avec notamment le nouvel outil de travail des gendarmes "Néogend". Testé dans le Nord et en Ile-de-France, le projet "Neogend" vise à équiper gendarmes et policiers de tablettes et de smartphones standards. L’objectif est de rendre les gendarmes et policiers plus performants grâce à leur tablette numérique. L’utilisation de terminaux standards permet d’étendre la couverture en bénéficiant des réseaux 3G. Ils seront en mesure d’enregistrer les plaintes partout, d’interroger des fichiers, de dresser un procès-verbal d’accident de la circulation et d’y intégrer des photographies.</li> <li>"<strong>Proximité</strong>" pour un meilleur contact entre les gendarmes et les populations. 2 317 postes supplémentaires sont créés en 2016, pour consolider les capacités opérationnelles des brigades des PSIG ou des escadrons. "<em>Ces nouveaux postes nécessitent un effort considérable de formation, avec 5 300 élèves-gendarmes et 7 000 élèves-gendarmes adjoints volontaires qui passeront cette année par les écoles de gendarmerie, ou encore 237 000 journées supplémentaires d'emploi de réservistes</em>", a précisé le Premier ministre.</li> <li>"<strong>Exemplarité</strong>", car "<em>la gendarmerie est un pilier de l’autorité de l’État. Les galons que vous venez de recevoir vous obligent, plus qu'ils ne vous permettent. Ils vous obligent à l'exemplarité, personnelle et collective. Ils vous obligent également au respect dû à chacun des citoyens. Ils vous obligent enfin à la probité, au sang-froid, mais aussi à l'empathie, la rigueur, l'intelligence"</em>, a déclaré le Premier ministre, assurant que "<em>le Gouvernement vous accompagnera toujours dans cette tâche, soyez-en certains"</em>.</li> </ol> </div> </div> </div> Thu, 30 Jun 2016 14:31:07 +0000 Gouvernement.fr "Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, c’est changer le visage d’un territoire" http://www.gouvernement.fr/transformer-l-habitat-renover-les-logements-reconvertir-les-cites-c-est-changer-le-visage-d-un-5308 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/discours_lens_960_430.jpg?itok=zSMRtH34" alt="" title="(c) Benjamin Boccas / Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">30 juin 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, c’est changer le visage d’un territoire"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls était à Lens, dans le Nord-Pas-de-Calais, le 29 juin 2016, pour annoncer le lancement de la mission confiée à Jean Louis Subileau, Grand Prix de l’Urbanisme. L’objectif : créer un projet dans le cadre d’une démarche globale d’aménagement du bassin minier dans le Nord-Pas-de-Calais. L’occasion pour le Premier ministre de rappeler l’importance historique de cette région et son potentiel économique. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Transformer%20l%E2%80%99habitat%2C%20r%C3%A9nover%20les%20logements%2C%20reconvertir%20les%20cit%C3%A9s%2C%20c%E2%80%99est%20changer%20le%20visage%20d%E2%80%99un%20territoire%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/transformer-l-habitat-renover-les-logements-reconvertir-les-cites-c-est-changer-le-visage-d-un-5308&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, c’est changer le visage d’un territoire&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/transformer-l-habitat-renover-les-logements-reconvertir-les-cites-c-est-changer-le-visage-d-un-5308" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, c’est changer le visage d’un territoire&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/transformer-l-habitat-renover-les-logements-reconvertir-les-cites-c-est-changer-le-visage-d-un-5308" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, c’est changer le visage d’un territoire&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5308&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, c’est changer le visage d’un territoire&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"La France doit tant au Pas-de-Calais. Trois siècles d’industrie ; autant de générations de femmes et d’hommes qui ont été les artisans du développement, de la modernisation de notre pays"</em>, a déclaré Manuel Valls le 29 juin 2016, rappelant l’importance de la région dans l’histoire de la France et notamment dans les luttes syndicales, sociales et politiques, où les valeurs de solidarité et de fraternité prennent pleinement leur sens.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Aujourd’hui encore, malgré les efforts, malgré la mobilisation continue des pouvoirs publics, des élus, ce territoire fait face à des difficultés : restructurations industrielles, usines qui ferment"</em>, a rappelé le Premier ministre. <em>"Le taux de pauvreté, le taux de chômage sont trop élevés, supérieurs à la moyenne de la région." </em><br /> &nbsp;<br /> Pourtant, la région possède de nombreuses ressources et un potentiel à exploiter&nbsp;: un taux de création d’entreprises élevé, la montée en puissance de nouvelles filières, liées notamment à l’économie numérique avec des start-up innovantes. <em>"C’est côte à côte, main dans la main, que les régions et l’État doivent agir"</em>, a-t-il affirmé, rappelant que régions et État œuvrent actuellement de concert dans le cadre du plan de 500&nbsp;000 formations pour les demandeurs d’emploi.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Le sens du&nbsp; projet de loi Égalité-Citoyenneté porté par Patrick Kanner et Emmanuelle Cosse, c’est faire en sorte qu’aucun territoire, qu’aucun citoyen ne se sente relégué, abandonné. C’est veiller à la présence de l’État, partout et surtout là où la vie est plus dure"</em>, a poursuivi le Premier ministre. Une mission sur la mise en œuvre de services publics itinérants a ainsi été confiée à Nicolas Bays, dont la première expérimentation aura lieu dans ce département. <em>"Être présent c’est lutter contre le repli, combattre les peurs"</em>, a-t-il précisé.<br /> &nbsp;<br /> Le musée du Louvre-Lens, la rénovation du stade Bollaert, la reconstruction du centre hospitalier de Lens prévue dès fin 2017, l’inscription au patrimoine de l’Unesco des grands édifices miniers et de 27&nbsp;000 logements des cités minières sont autant de raisons <em>"pour (…) les habitants du bassin minier [d’être] à nouveau fiers de leur territoire et de ce qu’ils sont".</em> <h2>La nécessité d’œuvrer pour la réhabilitation des logements</h2> <em>"Il faut désormais agir pour que ceux qui y résident – souvent des ménages modestes – vivent dans de bonnes conditions. Réussir la reconversion du bassin minier passe d’abord par cela"</em>, a expliqué Manuel Valls.<br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Dans une maison de la Cité 2/5 de Liévin prochainement rénovée : forte mobilisation pour l&#39;habitat social minier. <a href="https://t.co/VEiMWIbF5d">pic.twitter.com/VEiMWIbF5d</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/748106575982780416">June 29, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> <br /> La situation de l’habitat dans cette région est parfois critique&nbsp;: habitat à la limite de la salubrité, mauvaises performances thermiques, logements de tailles inadaptées. C’est notamment le cas dans l’habitat social minier, qui représente souvent plus de la moitié des logements. <em>"L’État et les collectivités doivent apporter des réponses."</em> Dès le mois prochain, le Fonds national des aides à la pierre, géré en partenariat avec les collectivités locales et des bailleurs sociaux, sera ainsi mis en œuvre.<br /> <br /> Par ailleurs,&nbsp; la Caisse des dépôts interviendra en accordant de nouveaux prêts aux bailleurs sociaux pour qu’ils puissent investir davantage, rénover leur parc de logements. 2 milliards d’euros y seront consacrés.<em> "J’invite les acteurs du logement social du bassin minier à saisir cette opportunité"</em>, a affirmé Manuel Valls, rappelant que la période de souscription est ouverte jusqu’à mi-juillet, pour un versement des fonds dès le second semestre de cette année.<br /> &nbsp;<br /> L’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) est également intervenue dans la région Nord-Pas-de-Calais, avec 400 millions d’euros de subventions pour tous les types d’habitat, y compris les cités minières à Pecquencourt, Angres, Lens, Lievin et Bruay-La-Buissière. 150 millions d’euros seront également mobilisés pour agir rapidement dans les quartiers prioritaires du bassin minier les plus dégradés.<br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Dans une maison de la Cité 2/5 de Liévin prochainement rénovée : forte mobilisation pour l&#39;habitat social minier. <a href="https://t.co/VEiMWIbF5d">pic.twitter.com/VEiMWIbF5d</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/748106575982780416">June 29, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;<br /> <em>"Tous les acteurs concernés doivent bien sûr être associés. Un conseil d’administration de l’Anru doit ainsi réunir l’ensemble des collectivités, d’ici à la fin de l’année 2016, pour l’examen d’une convention-cadre spécifique au bassin minier"</em>, a précisé Manuel Valls. <em>"L’État s’engage aussi pour la réhabilitation du logement privé dans le bassin minier – souvent aussi vétuste que le parc social."</em> L’Agence nationale de l’habitat mobilisera près de 40 millions d’euros pour soutenir les propriétaires concernés sur une période de 3 ans. <h2>Améliorer aussi le cadre de vie&nbsp;</h2> Le sens du <em>"projet d’intérêt majeur"</em> présenté le 29 juin par le Premier ministre est de soutenir, avec les collectivités locales et les acteurs publics, des projets ciblés pour améliorer le quotidien des habitants.<br /> <br /> <em>"Accélérer la rénovation des cités et des centres villes exige de constituer un outil d'aménagement dédié, porté par les <abbr title="établissement public de coopération intercommunale">EPCI</abbr>, pour centraliser les ressources en ingénierie technique nécessaires." </em>Cet outil sera essentiel dans la réhabilitation des logements et l’État pourrait, si les collectivités le souhaitent, en accompagner l’installation. <em>"Nous nous engageons ainsi, ensemble, dans une vaste opération de réhabilitation qui se déploiera sur une dizaine d’années."</em><br /> <br /> <em>"Une opération porteuse de croissance et d’emplois. Et je veux que les premiers bénéficiaires en soient les habitants du bassin minier eux-mêmes. Cela implique d’agir, avec le conseil régional, les collectivités locales et les acteurs économiques, pour identifier les besoins, former, et recruter, grâce notamment à des clauses d’insertion"</em>, a-t-il déclaré.<br /> &nbsp;<br /> Une mission a été confiée à Jean Louis Subileau, spécialiste des questions d’aménagement urbain, qui travaillera également avec deux membres du Conseil général de l’environnement et du développement durable, Jean-Louis Helary et François Duval. Cette mission consiste à définir les grandes orientations du projet.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Cette mission doit permettre de poser les bases d'un projet de requalification ouvert, inventif, s'appuyant sur le capital social, humain et urbain du territoire"</em>, a affirmé Manuel Valls. Elle devrait permettre de rassembler tous les acteurs autour d’objectifs prioritaires. <h2>Le fruit de la concertation entre les différents acteurs publics&nbsp;</h2> <em>"Les propositions de la mission devront s'articuler avec les initiatives de la région, avec les programmes de développement des départements, avec les pôles métropolitains et bien entendu avec les EPCI, qui ont pleine prérogative sur les champs de l'habitat et partagent la compétence d’aménagement avec les communes"</em>, a précisé le Premier ministre.<br /> <br /> Le transfert de larges compétences en matière d’urbanisme des communes aux EPCI constitue une opportunité pour poursuivre cette dynamique de transformation.<em> "L’État est prêt à accompagner ce mouvement"</em>, a-t-il affirmé. Les ressources locales, telles que la mission Bassin minier, l’association Eurolens ou l’agence d’urbanisme de l’Artois auront aussi toute leur importance dans cette mission. <em>"Tous ont beaucoup fait, depuis plusieurs années, pour la mise en valeur des atouts de ce territoire."</em><br /> <br /> La mission&nbsp; travaillera en liaison étroite avec les grands bailleurs Maisons et Cités, SIA, Partenord et les offices publics de l'habitat. Par ailleurs, les organismes consulaires, les entreprises du BTP ainsi que les centres de formation auront également un rôle à jouer.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Transformer l’habitat, rénover les logements, reconvertir les cités, ce n’est pas seulement créer de nouvelles dynamiques économiques, de nouvelles opportunités pour les villes, leurs habitants"</em>, a déclaré Manuel Valls. <em>"C’est bien plus que cela : c’est changer le visage d’un territoire. C’est lui redonner conscience de son potentiel, de ses ressources. C’est lui redonner confiance."</em><br /> &nbsp;<br /> <em>"Aujourd’hui, le bassin minier, le Pas-de-Calais ouvrent une nouvelle page de leur histoire. (…) Une page où toutes les énergies se rassemblent – j’en suis convaincu en vous voyant devant moi – pour avancer et faire avancer la France"</em>, a conclu le Premier ministre.</div> </div> </div> Thu, 30 Jun 2016 10:17:17 +0000 Gouvernement.fr "L'Europe est face à un choix, c'est notre responsabilité historique de nous en saisir" http://www.gouvernement.fr/l-europe-est-face-a-un-choix-c-est-notre-responsabilite-historique-de-nous-en-saisir-5294 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/discours_brexit_960_430_0.jpg?itok=SOSCCxtm" alt="" title="(c) Benjamin Boccas / Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">28 juin 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"L'Europe est face à un choix, c'est notre responsabilité historique de nous en saisir"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a prononcé un discours, le 28 juin 2016, à la tribune de l’Assemblée nationale, sur les suites du référendum britannique et la préparation du prochain Conseil européen. Pour le Premier ministre, la décision des Britanniques est l’occasion de donner une nouvelle impulsion historique à l’Europe.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22L%27Europe%20est%20face%20%C3%A0%20un%20choix%2C%20c%27est%20notre%20responsabilit%C3%A9%20historique%20de%20nous%20en%20saisir%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/l-europe-est-face-a-un-choix-c-est-notre-responsabilite-historique-de-nous-en-saisir-5294&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;L&amp;#039;Europe est face à un choix, c&amp;#039;est notre responsabilité historique de nous en saisir&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/l-europe-est-face-a-un-choix-c-est-notre-responsabilite-historique-de-nous-en-saisir-5294" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;L&amp;#039;Europe est face à un choix, c&amp;#039;est notre responsabilité historique de nous en saisir&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/l-europe-est-face-a-un-choix-c-est-notre-responsabilite-historique-de-nous-en-saisir-5294" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;L&#039;Europe est face à un choix, c&#039;est notre responsabilité historique de nous en saisir&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5294&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;L&#039;Europe est face à un choix, c&#039;est notre responsabilité historique de nous en saisir&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Réinventer l'Europe&nbsp;: tel est le message porté par le Premier ministre devant la représentation nationale après le vote des Britanniques en faveur d’une sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. Depuis le 24 juin dernier, date du référendum britannique, l'Europe est à la croisée des chemins. "<em>Ma conviction, c’est que cette crise,&nbsp;comme toutes les crises, est l’occasion d’une grande transformation"</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Les Britanniques se sont exprimés. Il faut respecter ce choix démocratique. Il s’impose à nous tous"</em>, a-t-il expliqué. Pour autant, ce serait une erreur <em>"historique"</em> de <em>"croire que ce référendum ne regarde que les Britanniques. Non, c’est de l’avenir de chacun des peuples de l’Union qu’il s’agit, donc avant tout, pour ce qui nous concerne, du peuple français."</em><br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr"><a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> : ma conviction est que cette crise, comme toutes les crises, est l’occasion d’une grande transformation. <a href="https://t.co/HwFXDu64Gn">https://t.co/HwFXDu64Gn</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/747779157438894080">June 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp; <h2>L’Europe se fera avec les peuples</h2> Le vote des Britanniques révèle <em>"une fracture [qui] a des causes profondes."</em> "<em>Ce n'est pas uniquement une question de normes tatillonnes, c'est aussi une question de&nbsp; souveraineté démocratique et d'identité", </em>a précisé Manuel Valls. "<em>D'identité,&nbsp;car les peuples&nbsp;ont l'impression que l'Europe veut diluer ce qu'ils sont et ce que des siècles d'histoire ont façonné. Or, une Europe qui nierait les nations – Philippe Séguin l'avait prédit avec une grande lucidité – ferait simplement le lit des nationalismes. Ce modèle au-dessus des nations, niant les particularités de chacun, serait un échec, et nous avons laissé croire qu'il était le seul possible"</em>, a déclaré Manuel Valls.<br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">L&#39;Europe est face à un choix : c&#39;est notre responsabilité historique de nous en saisir. <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://t.co/dB8HJNCSw3">pic.twitter.com/dB8HJNCSw3</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/747785531849904128">June 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;<br /> C’est pourquoi il convient de ne pas opposer Europe et États&nbsp;: "<em>L’Europe, ce n’est pas la fin des États, mais c’est l’exercice en commun des souverainetés nationales lorsque c’est plus efficace, lorsque les peuples le choisissent." </em><em>"L’Europe se fera avec les peuples ou elle mourra"</em>, a-t-il affirmé.<br /> <br /> <em>"Je souhaite que les instances européennes puissent rendre beaucoup plus compte de leur action devant les parlementaires nationaux et vous devez aussi vous saisir pleinement des instruments de contrôle que l’Europe met à votre disposition"</em>, a plaidé le Premier ministre, saluant la constitution d’une mission d’information, présidée par le président de l'Assemblée nationale, sur la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. <em>"Le Gouvernement souhaite bien évidemment associer au maximum le Parlement à ces questions et se tient à la disposition de l’Assemblée nationale comme du Sénat"</em>, a-t-il précisé.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7481 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Chacun se rappelle ces mots de François Mitterrand : "La France est notre patrie, l’Europe notre avenir." Être européen, ce n’est pas trahir la France, c’est au contraire l’aimer et la protéger. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Le 28 juin 2016, à l'Assemblée nationale</div> </div> </div> </div> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Je mets en garde ceux qui croient qu&#39;on renforcera notre souveraineté en tirant un trait sur l&#39;Europe. <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://t.co/KHxMNKC6tB">pic.twitter.com/KHxMNKC6tB</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/747779596758753280">June 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h2>L’Europe est un projet commun</h2> Le Premier ministre a rappelé les sources de l’adhésion au projet européen. Historiquement, l’Europe s’est forgée sur un idéal, une histoire et des idées communes&nbsp;: l’Europe, c’est<em> "une culture, c’est une histoire commune, c’est la démocratie, c’est le continent de la conquête des libertés, ce sont des valeurs partagées –&nbsp;l’égalité entre les femmes et les hommes&nbsp;–, une exigence quant à la dignité de la personne, c’est l’aspiration à l’universalité, à la défense de la nature et de la planète."</em><br /> &nbsp;<br /> Mais si l’Europe c’est une identité<em>, </em>celle-ci "<em>n’est pas monolithique." "L’Europe, ce n’est pas l’uniformité, il y a des différences. (...) Chacun de nos pays a ses propres caractéristiques. Seule une Union peut les protéger face à la concurrence de pays-continents"</em>, a déclaré le Premier ministre, pour qui "<em>être européen, ce n’est pas trahir la France&nbsp;! C’est au contraire l’aimer et la protéger."</em> <h4>Plus forts ensemble</h4> Être européen, <em>"c’est aussi vouloir peser sur le cours des choses",</em> et pour &nbsp;cela, l'Europe <em>"doit être une puissance qui décide souverainement de son destin. Pour cela, elle doit investir massivement pour la croissance et pour l’emploi, bâtir une stratégie industrielle dans les nouvelles technologies, la révolution numérique et la transition énergétique</em>."<br /> &nbsp;<br /> Le Premier ministre a plaidé en faveur de la défense des intérêts de l’Union européenne dans le monde&nbsp;: <em>"Changeons d’état d’esprit&nbsp;! Dans tous les domaines&nbsp;: économique, financier, commercial, agricole – avec notamment la filière laitière – mais aussi culturel, environnemental et social</em>."<em> "L’Europe ne doit plus être perçue comme le cheval de Troie –&nbsp;pour ne pas dire le dindon de la farce&nbsp;– de la mondialisation, elle doit protéger ses intérêts, ses travailleurs, ses entreprises. Et je pense notamment –&nbsp;puisque c’est dans l’actualité&nbsp;– au secteur de l’acier qui représente des milliers d’emplois en France&nbsp;!"</em><br /> <br /> Concernant le traité de libre-échange transatlantique (Tafta), en cours de négociation, Manuel Valls a affirmé que "<em>nous ne pouvons pas ouvrir plus grand les portes de notre marché aux entreprises américaines, alors qu’elles continuent à barrer l’accès aux nôtres". "Ce texte, qui ne fait droit à aucune de nos demandes, que ce soit sur l’accès aux marchés publics ou sur les indications géographiques, n’est pas acceptable"</em>, a-t-il déclaré.<br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Le <a href="https://twitter.com/hashtag/Tafta?src=hash">#Tafta</a>, qui ne fait droit à aucune de nos demandes, n’est pas acceptable. <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://t.co/m2JPJk008B">pic.twitter.com/m2JPJk008B</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/747781477102923777">June 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> <br /> Le Premier ministre a appelé&nbsp; à mettre au coeur du projet européen les enjeux que sont la lutte contre le terrorisme international, la crise migratoire, le PNR européen ou la politique de défense commune. Il a rappelé que <em>"beaucoup a déjà été fait" :&nbsp;</em>PNR européen, encadrement de la circulation des armes notamment. <em>"Il faut aller plus loin et vraiment maîtriser nos frontières extérieures.</em>" Il a également appelé l'Union à investir massivement pour la croissance et pour l’emploi, à bâtir une stratégie industrielle dans les nouvelles technologies, la révolution numérique et la transition énergétique. <em>"Le Plan&nbsp;Juncker est d’ores et déjà un succès. Rien qu’en France, il a permis de financer 14,5&nbsp;milliards d’euros de projets. Il faut aller plus loin, plus vite, doubler ce Plan&nbsp;Juncker, démultiplier les investissements pour soutenir la croissance et vite car il y a urgence."</em><br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">L&#39;Europe doit s&#39;affirmer comme la puissance qu&#39;elle est, en s&#39;en donnant les moyens. <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://t.co/oktrw0SlEn">pic.twitter.com/oktrw0SlEn</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/747782206945394688">June 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div> <h4>Parler de l’Europe</h4> <em>"Le débat démocratique européen doit impérativement gagner en qualité</em>", a déclaré le Premier ministre car "<em>c’est aussi une leçon du scrutin britannique&nbsp;: à force de ne pas parler d’Europe, les populistes n’ont aucune difficulté à raconter n’importe quoi, à tromper. C’est grave pour l’Europe et c’est fatal pour la démocratie."</em><br /> <br /> <em>"La question qui se pose à la France n’est pas de sortir de l’Europe, n’est pas de sortir de l’Union européenne, mais de refonder le projet européen"</em>, a-t-il poursuivi. <em>"Dans ce moment, il faut aussi inventer également des solutions nouvelles pour une co construction avec les peuples autour de projets et de propositions",</em> a-t-il expliqué, évoquant notamment l'exemple de la COP21. Le processus de refondation de l’Europe prendra du temps, mais <em>"la suite de l’histoire n’est pas écrite et l’Europe a le choix&nbsp;: soit elle refuse de changer profondément et les peuples continueront de la fuir et l’Europe alors sortira de l’histoire, soit elle est prête à se réformer, à agir et pour les peuples, dans le respect de chacun et l’intérêt de tous. Alors elle saura regagner avec le temps le cœur des Européens", </em>a-t-il conclu.<br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">L&#39;Europe est face à un choix : c&#39;est notre responsabilité historique de nous en saisir. <a href="https://twitter.com/hashtag/Brexit?src=hash">#Brexit</a> <a href="https://t.co/dB8HJNCSw3">pic.twitter.com/dB8HJNCSw3</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/747785531849904128">June 28, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> </div> </div> Tue, 28 Jun 2016 14:32:07 +0000 Gouvernement.fr "C’est cette méthode, la construction avec les territoires, qui guide notre action pour le Grand Paris" http://www.gouvernement.fr/c-est-cette-methode-la-construction-avec-les-territoires-qui-guide-notre-action-pour-le-grand-paris-5254 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/manuel-valls-grand-paris-960-430.jpg?itok=75VH65Xj" alt="" title="(c) Benjamin Boccas / Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">24 juin 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"C’est cette méthode, la construction avec les territoires, qui guide notre action pour le Grand Paris"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre a signé, le 24 juin 2016 à l’hippodrome de Ris-Orangis/Bondoufle, le premier contrat d’intérêt national (CIN). Ce contrat signé par l’État avec les communautés d’agglomération &quot;Grand Paris Sud&quot; et &quot;Cœur d’Essonne&quot;, ainsi qu’avec les conseils départementaux de l’Essonne et de Seine-et-Marne, porte des engagements communs concernant les transports, le développement économique et la politique sociale.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22C%E2%80%99est%20cette%20m%C3%A9thode%2C%20la%20construction%20avec%20les%20territoires%2C%20qui%20guide%20notre%20action%20pour%20le%20Grand%20Paris%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/c-est-cette-methode-la-construction-avec-les-territoires-qui-guide-notre-action-pour-le-grand-paris-5254&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;C’est cette méthode, la construction avec les territoires, qui guide notre action pour le Grand Paris&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/c-est-cette-methode-la-construction-avec-les-territoires-qui-guide-notre-action-pour-le-grand-paris-5254" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;C’est cette méthode, la construction avec les territoires, qui guide notre action pour le Grand Paris&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/c-est-cette-methode-la-construction-avec-les-territoires-qui-guide-notre-action-pour-le-grand-paris-5254" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;C’est cette méthode, la construction avec les territoires, qui guide notre action pour le Grand Paris&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5254&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;C’est cette méthode, la construction avec les territoires, qui guide notre action pour le Grand Paris&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le contrat d’intérêt national (CIN), signé par le Premier ministre et les deux nouvelles communautés d’agglomération "Grand Paris Sud" et "Cœur d’Essonne", inaugure une série de 15 contrats d’intérêt national à venir qui définissent une stratégie de développement pour les territoires, pour donner corps au Grand Paris.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7445 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Nous avons enfin construit le Grand Paris politique. La métropole est née le 1er janvier 2016, en même temps que 19 intercommunalités nouvelles en grande couronne, plus grandes et plus fortes. Ces institutions qui émergent réunissent, au-delà des clivages, les élus de tous bords. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Le 24 juin 2016</div> </div> </div> </div> <h2>LA porte sud du Grand Paris</h2> C’est par le sud que le premier contrat d’intérêt national <em>"va donner une entrée sur le Grand Paris qui concourt au rayonnement de la région et à l’attractivité de notre pays"</em>, a expliqué le Premier ministre. Un programme qui comprend une politique d’aménagement du territoire par le développement des transports, du tissu économique et de la mixité sociale.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Un effort massif pour doter le territoire, en particulier l’Essonne, de transports performants et fiables"</em> sera mis en oeuvre, a déclaré Manuel Valls. Ainsi, le CIN prévoit les modalités pour organiser le doublement du nombre de trains en direction et en provenance de Paris à l’heure de pointe sur le RED D, dès la fin 2018. Un renouvellement de l’ensemble des trains est également prévu à partir de 2020.<br /> &nbsp;<br /> Le Pass Navigo à tarif unique a été mis en place le 1er septembre dernier. Manuel Valls a assuré que le Gouvernement travaillait <em>"pour en assurer la pérennité. Au moment où le réseau francilien se développe, où plus de 100 km de lignes nouvelles sont créées, il faut garantir son financement. Ce sera fait, et, bien entendu, en bonne intelligence avec la présidente de région."</em><br /> <br /> Sur le plan du développement économique, le Premier ministre a cité trois projets :<br /> &nbsp; <ul> <li>Le "Génopôle", un cluster de recherche sur la biologie de pointe composé de 82 entreprises et 19 laboratoires. Ce cluster servira de plateforme au <a href="/argumentaire/faire-entrer-la-france-dans-l-ere-de-la-medecine-genomique-5246">programme national France Médecine Génomique 2025</a> sur l’utilisation du séquençage du génome entier dans la pratique clinique.<br /> &nbsp;</li> <li>Le "cluster sport", avec un pôle d’excellence au sein duquel vont se structurer<em> "autour des fédérations, des laboratoires de recherche et des acteurs économiques"</em>, a détaillé le Premier ministre, qui a aussi rappelé le projet de Grand Stade de rugby.<br /> &nbsp;</li> <li>Le cluster drone civil&nbsp;: "<em>c’est un projet global de développement que Cœur d’Essonne va mettre en œuvre, grâce à la cession des 320 hectares de la base, avec un projet de maraîchage biologique, des installations d’entreprise, et le maintien d’activités militaires de pointe."</em></li> </ul> <h2>Pour l'égalité des territoires</h2> Le Gouvernement agit pour une véritable politique de peuplement des territoires. <em>"Ce contrat d’intérêt national agit aussi pour ouvrir nos quartiers populaires, pour plus de mixité sociale"</em>, a déclaré le Premier ministre. Les CIN ont pour objectif d’identifier les lieux qui doivent bénéficier d’opération de rénovation urbaine. En 2015, 11 contrats de ville en Essonne vont d’ores et déjà permettre la requalification de l’habitat dégradé.&nbsp; <em>"L’État agit pour cela sur tous les fronts"</em>, notamment contre l’insécurité et la délinquance, avec la création des zones de sécurité prioritaires, mesures grâce auxquelles les violences urbaines ont régressé.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7444 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Ce contrat d’intérêt national montre la volonté de l’État et des élus locaux de travailler ensemble – c’est une démarche que nous avons amorcée il y a plus d’un an – pour un Grand Paris plus solidaire et plus attractif. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Le 24 juin 2016</div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Fri, 24 Jun 2016 12:01:45 +0000 Gouvernement.fr Le musée du quai Branly, un symbole "d’ouverture, de tolérance et d’universalisme" http://www.gouvernement.fr/le-musee-du-quai-branly-un-symbole-d-ouverture-de-tolerance-et-d-universalisme-5249 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/quai_branly_960_430.jpg?itok=rRw66j89" alt="A l&#039;occasion des 10 ans du musée du quai Branly - Jacques Chirac, Manuel Valls se tient aux côtés de Stéphane Martin, président de l’établissement public du musée. " title="(c) Matignon / Benjamin Boccas" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">23 juin 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Le musée du quai Branly, un symbole "d’ouverture, de tolérance et d’universalisme"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">A l&#039;occasion des 10 ans du musée du quai Branly, Manuel Valls a rendu hommage, le 23 juin 2016, à cette institution qui à l’occasion de cet anniversaire change de nom pour y accoler celui de Jacques Chirac. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Le%20mus%C3%A9e%20du%20quai%20Branly%2C%20un%20symbole%20%22d%E2%80%99ouverture%2C%20de%20tol%C3%A9rance%20et%20d%E2%80%99universalisme%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/le-musee-du-quai-branly-un-symbole-d-ouverture-de-tolerance-et-d-universalisme-5249&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Le musée du quai Branly, un symbole &amp;quot;d’ouverture, de tolérance et d’universalisme&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/le-musee-du-quai-branly-un-symbole-d-ouverture-de-tolerance-et-d-universalisme-5249" title="Partager sur Facebook : Le musée du quai Branly, un symbole &amp;quot;d’ouverture, de tolérance et d’universalisme&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/le-musee-du-quai-branly-un-symbole-d-ouverture-de-tolerance-et-d-universalisme-5249" data-share="" data-lang="fr" data-title="Le musée du quai Branly, un symbole &quot;d’ouverture, de tolérance et d’universalisme&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5249&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Le musée du quai Branly, un symbole &quot;d’ouverture, de tolérance et d’universalisme&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Avec 14 millions de visiteurs depuis son ouverture, 1,5 million de scolaires, 97 expositions différentes&nbsp;: la réussite du musée du quai Branly est incontestable.<br /> &nbsp; <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://archivesgouv.tumblr.com/post/146212092466/inauguration-du-musee-du-quai-branly">Voir la vidéo d'archive sur l'inauguration du quai Branly</a></div> <br /> Situé au cœur de Paris, le musée du quai Branly est devenu un pilier de notre politique culturelle. Rassemblant en un seul lieu "<em>des cultures peu connues, parfois oubliées souvent ignorées, méprisées, il nous a aussi transformés. Il a éduqué, aiguisé notre regard</em>", a déclaré Manuel Valls, saluant le combat de Jacques Chirac pour la diversité des cultures. Cet hommage fait écho à l’exposition qui dessine le portrait culturel de l’ancien président de la République. <h2>Un musée pour toutes les cultures</h2> A une époque où tout n’est que mondialisation et uniformité, le Premier ministre a insisté sur la plus-value du musée qui nous rappelle qu’"<em>il y a différentes manières de voir le monde et que cette diversité, loin d’être un facteur d’éclatement, est une richesse qu’il faut préserver.</em>"<br /> <br /> "<em>A ceux qui parlent d’un "choc des civilisations", ce musée apporte donc la plus belle des réponses&nbsp;: le dialogue, l’écoute, les échanges, le respect mutuel. Qui peuvent nous faire avancer ensemble. Qui peuvent nous élever", </em>a-t-il expliqué. <h2>Un musée qui doit nous servir d’exemple</h2> Le Premier ministre a par ailleurs salué&nbsp;toutes les actions en faveur d’accès à la culture que mène les équipes du Musée et en particulier le projet ambitieux des "Ateliers nomades", dont l’objectif est de partir à la rencontre de personnes souvent éloignées de la culture. En proposant des activités "hors-les-murs", dans des écoles ou encore les centres sociaux, le musée crée du lien avec des territoires bien spécifiques et démontre que la culture est accessible à tous. "<em>Un exemple, enfin, pour dire qu’il faut continuer de créer, de porter des projets innovants. Pas seulement à Paris&nbsp;! Partout en France&nbsp;! Je pense au Mucem à Marseille, au Louvre-Lens ou encore au Centre Pompidou à Metz…C’est cet effort de décentralisation culturelle que nous devons poursuivre</em>."<br /> &nbsp;<br /> En nous invitant "<em>à faire l’expérience de l’altérité, de la différence, de la diversité, [le musée] nous fait ressentir – ce qui est plus que jamais une nécessité – notre commune humanité</em>", a conclu le Premier ministre.</div> </div> </div> Thu, 23 Jun 2016 14:35:34 +0000 Gouvernement.fr "La Mutualité française et les pouvoirs publics savent travailler ensemble, dans l’intérêt collectif" http://www.gouvernement.fr/la-mutualite-francaise-et-les-pouvoirs-publics-savent-travailler-ensemble-dans-l-interet-collectif-5244 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/valls-mutualite_960x430.jpg?itok=EQJa4vYu" alt="" title="Benjamin Boccas/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">23 juin 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La Mutualité française et les pouvoirs publics savent travailler ensemble, dans l’intérêt collectif"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls s’est rendu à l’assemblée générale de la Fédération de la Mutualité française, le 23 juin 2016, à l’occasion de l’élection de son nouveau président. Le Premier ministre a souligné le travail commun de l&#039;État et de la Mutualité pour préserver et développer le modèle solidaire mutualiste. Il a mis l’accent sur le nécessaire rétablissement des comptes de l’assurance maladie et l’amélioration de la qualité du système de santé, qui doit bénéficier à tous les Français.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20Mutualit%C3%A9%20fran%C3%A7aise%20et%20les%20pouvoirs%20publics%20savent%20travailler%20ensemble%2C%20dans%20l%E2%80%99int%C3%A9r%C3%AAt%20%20collectif%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-mutualite-francaise-et-les-pouvoirs-publics-savent-travailler-ensemble-dans-l-interet-collectif-5244&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La Mutualité française et les pouvoirs publics savent travailler ensemble, dans l’intérêt collectif&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-mutualite-francaise-et-les-pouvoirs-publics-savent-travailler-ensemble-dans-l-interet-collectif-5244" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La Mutualité française et les pouvoirs publics savent travailler ensemble, dans l’intérêt collectif&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-mutualite-francaise-et-les-pouvoirs-publics-savent-travailler-ensemble-dans-l-interet-collectif-5244" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La Mutualité française et les pouvoirs publics savent travailler ensemble, dans l’intérêt collectif&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5244&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La Mutualité française et les pouvoirs publics savent travailler ensemble, dans l’intérêt collectif&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Réunis en assemblée générale, les 1&nbsp;000 délégués des groupements de mutuelles et unions adhérentes ont voté, ce 23 juin 2016, pour l’élection du successeur de l’actuel président de la Fédération nationale de la Mutualité française (FNMF), Étienne Caniard, dont le mandat quinquennal prend fin cette année. <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-2"><strong>Représenter les mutuelles</strong><br /> <br /> Créée en 1902, la FNMF est une organisation professionnelle qui représente la quasi-totalité des mutuelles. Elle assure la promotion de leurs activités et de leurs idées auprès des pouvoirs publics, des institutions et de tous les acteurs de la santé et de la protection sociale, au profit des quelque 38 millions de personnes affiliées.</div> </div> &nbsp;<br /> <br /> Comme l’a rappelé le Premier ministre, au-delà des activités d’assurance, la fédération étend son action dans le champ sanitaire<em>. "Il y a aussi vos activités de soins dans vos 2500 établissements et services", </em>a-t-il précisé<em>. "Grâce à ces dispositifs, de très nombreux Français, souvent les plus modestes, accèdent aux soins, bénéficient de vos dispositifs de dépistage et de prévention. Ils sont également pris en charge dans un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes. Votre présence sur l’ensemble de notre territoire est très précieuse",</em> a-t-il déclaré, soulignant le <em>"haut niveau de solidarité"</em> que fait vivre l’institution. <h2>Moderniser le système de santé</h2> "<em>C’est aussi en modernisant pas à pas notre système de santé que nous en consolidons le haut niveau de solidarité. Rester à la pointe du progrès médical, réussir le virage ambulatoire, mettre l’accent sur la prévention&nbsp;: tels sont les défis que la loi de modernisation de notre système de santé doit nous permettre de relever"</em>, a poursuivi le Premier ministre.<br /> &nbsp; <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/la-loi-de-sante">En savoir plus sur la loi de Santé</a></div> <br /> Depuis quatre ans, des réformes ont été menées pour "<em>améliorer la couverture sociale de nos concitoyens et maintenir un haut niveau de solidarité</em>". Avec une ambition partagée : la généralisation de la complémentaire santé. <h2>Une complémentaire santé pour tous les Français</h2> <em>"La Mutualité française et les pouvoirs publics travaillent ensemble à cette grande avancée – cet engagement du président de la République – qu’est la généralisation de l’accès à une complémentaire santé de qualité", </em>a rappelé Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> Ainsi, pour permettre l’accès à un plus grand nombre de personnes, notamment les plus démunies, les plafonds de ressources de la <abbr title="couverture maladie universelle complémentaire">CMUC</abbr> (prise en charge gratuite de la part complémentaire des dépenses de santé) ont été revus. De même, l’aide au paiement d’une complémentaire santé (ACS) a été réformée permettant, dès juillet 2015, à plus de un million de Français de bénéficier de nouveaux contrats de qualité, avec des tarifs réduits de 15 à 40%.<br /> &nbsp; <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/les-aides-en-faveur-des-plus-modestes">En savoir plus sur les aides aux plus modestes</a></div> <br /> L’accord des partenaires sociaux de janvier 2013 généralise la couverture santé dans les entreprises. Une mesure effective depuis le 1er janvier 2016, a rappelé le Premier ministre. L'employeur doit faire bénéficier tous ses salariés de la généralisation de la couverture complémentaire santé, quelle que soit leur ancienneté dans l'entreprise, en mettant en place une couverture au moins égale à un panier de soins minimum. La moitié du financement de la couverture collective à adhésion obligatoire doit être prise en charge par l'employeur.<br /> &nbsp;<br /> L’équilibre financier du système d’assurance maladie est le socle de la prise en charge sociale des dépenses de santé pour tous les Français. C’est pourquoi le Premier ministre a rappelé que la <em>"première priorité […] c’est de consolider notre assurance maladie obligatoire". </em>En cinq ans, le déficit de la branche maladie de la sécurité sociale a été réduit de 40%, permettant de faire progresser la solidarité du système de santé. Dans le même temps, la part des dépenses de santé prise en charge par la sécurité sociale a augmenté.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7435 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Des déficits qui baissent et une prise en charge par la sécurité sociale qui augmente : c’est la solidarité de notre système de santé qui progresse. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">23 juin 2016</div> </div> </div> </div> <h2><br /> <a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/le-projet-de-loi-de-financement-de-la-securite-sociale-2016">En savoir plus sur le projet de loi de financement de la sécurité sociale</a><br /> <br /> Un modèle mutualiste en mutation</h2> Confrontées à un environnement&nbsp; changeant et très concurrentiel, les mutuelles sont en pleine réflexion pour adapter leur cadre juridique aux évolutions du marché. Manuel Valls a rappelé les recommandations du rapport de l’<abbr title="inspection générale des affaires sociales ">IGAS</abbr> sur ce sujet, qui préconise, <em>"avant d’entreprendre toute nouvelle réforme d’ampleur, une prise de recul sur les réformes déjà accomplies afin d’en évaluer les résultats". "Donnons-nous le temps de l’évaluation"</em>, a-t-il déclaré.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Ce que souligne ce rapport, c’est la priorité pour vos organismes de s’adapter pleinement à ce nouvel environnement"</em>, a précisé le Premier ministre<em>. "Le Gouvernement peut vous aider. D’une part, en stabilisant cet environnement. D’autre part, en adaptant les règles qui régissent le fonctionnement de vos organismes."</em> Il a rappelé que le Gouvernement pourra procéder par ordonnance pour réformer le code de la Mutualité. C'est ce que prévoit un amendement adopté le 9 juin 2016 par les députés lors de l'examen du <a href="/action/le-projet-de-loi-sur-la-transparence-la-lutte-contre-la-corruption-et-la-modernisation-de-la">projet de loi "Sapin 2"</a>. Le délai pour agir par ordonnance est fixé à six mois.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Cette ordonnance et les textes réglementaires </em>[répondent]<em> à un enjeu clair&nbsp;: préserver le modèle mutualiste en tirant les conséquences des nouvelles règles issues des réformes récentes"</em>, a déclaré le Premier ministre.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7438 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > Discours de Manuel Valls lors de l’assemblée générale de la Fédération de la Mutualité française </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/7438" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Discours%20de%20Manuel%20Valls%20lors%20de%20l%E2%80%99assembl%C3%A9e%20g%C3%A9n%C3%A9rale%20de%20la%20F%C3%A9d%C3%A9ration%20de%20la%20Mutualit%C3%A9%20fran%C3%A7aise%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7438-discours-de-manuel-valls-a-la-mutualite-francaise&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Discours de Manuel Valls lors de l’assemblée générale de la Fédération de la Mutualité française - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7438-discours-de-manuel-valls-a-la-mutualite-francaise" title="Partager sur Facebook : Discours de Manuel Valls lors de l’assemblée générale de la Fédération de la Mutualité française - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7438-discours-de-manuel-valls-a-la-mutualite-francaise" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="Discours de Manuel Valls lors de l’assemblée générale de la Fédération de la Mutualité française" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7438&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Discours de Manuel Valls lors de l’assemblée générale de la Fédération de la Mutualité française" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> </div> Thu, 23 Jun 2016 09:38:40 +0000 Gouvernement.fr "Nous agissons pour que l’autorité judiciaire conserve toute son autorité, c’est-à-dire une légitimité incontestable" http://www.gouvernement.fr/nous-agissons-pour-que-l-autorite-judiciaire-conserve-toute-son-autorite-c-est-a-dire-une-legitimite-5162 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/manuel-valls-palais-de-justice-de-caen.jpg?itok=eDdIonZF" alt="Allocution de Manuel Valls au palais de justice de Caen" title="(c) Cyrus Cornut / Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">13 juin 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Nous agissons pour que l’autorité judiciaire conserve toute son autorité, c’est-à-dire une légitimité incontestable"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls était à Caen, dans le Calvados, le 13 juin 2016, pour annoncer la construction d’une nouvelle maison d’arrêt dans la commune d’Ifs. Le Premier ministre, accompagné de Jean-Jacques Urvoas et Clotilde Valter, s&#039;est également rendu au centre pénitentiaire et au tribunal de grande instance de Caen. L&#039;occasion de rappeler que la justice, qui occupe une place centrale dans la société, doit asseoir sa légitimité en faisant valoir la réponse judiciaire dans le cadre de l’État de droit.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Nous%20agissons%20pour%20que%20l%E2%80%99autorit%C3%A9%20judiciaire%20conserve%20toute%20son%20autorit%C3%A9%2C%20c%E2%80%99est-%C3%A0-dire%20une%20l%C3%A9gitimit%C3%A9%20incontestable%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/nous-agissons-pour-que-l-autorite-judiciaire-conserve-toute-son-autorite-c-est-a-dire-une-legitimite-5162&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Nous agissons pour que l’autorité judiciaire conserve toute son autorité, c’est-à-dire une légitimité incontestable&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/nous-agissons-pour-que-l-autorite-judiciaire-conserve-toute-son-autorite-c-est-a-dire-une-legitimite-5162" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Nous agissons pour que l’autorité judiciaire conserve toute son autorité, c’est-à-dire une légitimité incontestable&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/nous-agissons-pour-que-l-autorite-judiciaire-conserve-toute-son-autorite-c-est-a-dire-une-legitimite-5162" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Nous agissons pour que l’autorité judiciaire conserve toute son autorité, c’est-à-dire une légitimité incontestable&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5162&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Nous agissons pour que l’autorité judiciaire conserve toute son autorité, c’est-à-dire une légitimité incontestable&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"La justice, au même titre que la sécurité et l’éducation, est une préoccupation de mon gouvernement. […] Elle est au cœur de la politique du Gouvernement et de l’autorité de l’État"</em>, a déclaré le Premier ministre, rappelant la place centrale qu’occupe l’institution judiciaire au sein de la société.<br /> &nbsp;<br /> Une institution en première ligne pour bâtir la confiance des Français envers leur justice. <em>"Une confiance de nos concitoyens en leur justice qui </em>[tient]<em> en un principe&nbsp;: appliquer la même loi, en toute indépendance et en toute impartialité."</em>&nbsp; C’est pour cette raison que, "<em>dès le 23 juillet 2013, l’interdiction d’adresser toute instruction aux magistrats du parquet dans des affaires individuelles a été consacrée dans la loi"</em>, a rappelé Manuel Valls, précisant que le Gouvernement souhaite aller vers une plus grande indépendance des procureurs par "<em>la réforme des conditions de nomination des magistrats </em>[du parquet] <em>et de leur discipline.</em>"<br /> &nbsp;<br /> <em>"Il était urgent de redessiner le visage de notre justice, de la rendre plus simple, plus accessible à tous"</em>, a-t-il déclaré au tribunal de grande instance de Caen. Aujourd’hui, la justice <em>"se réforme,</em> [elle]<em> se dote d’effectifs suffisants qui facilitent l’accès des justiciables au droit."</em><br /> &nbsp; <h2>Redonner des moyens à la justice</h2> "<em>Disons les choses telles qu’elles sont&nbsp;: il y a une lassitude, une amertume, une souffrance. De nombreux magistrats et fonctionnaires, partout en France, se disent tout simplement qu’ils n’ont pas les moyens de faire face à la lourde responsabilité qui leur a été confiée"</em>, a constaté Manuel Valls.<br /> &nbsp;<br /> <em>"Affirmer l’autorité de la justice, c’est aussi la conforter dans ses pratiques"</em>, pour apporter des réponses aux <em>"millions de nos concitoyens qui</em> [chaque jour]<em> entrent dans un palais de justice"</em>. C’est pourquoi, dès 2012, le budget de la justice a été renforcé : + 11 % en 4 ans. 602 emplois de magistrats ont été créés, 806 emplois de fonctionnaires des greffes, 2 980 emplois dans l’administration pénitentiaire, et 637 emplois au sein de la protection judiciaire de la jeunesse. <strong>Le budget 2017 de la justice s’inscrira dans la continuité de l’augmentation constante et résolue de ces dernières années, "<em>j’en prends ici l’engagement avec le garde des Sceaux", </em>a déclaré le Premier ministre.</strong> De plus, <em>"dès le mois de mai, 107 millions d’euros ont été injectés dans les juridictions pour leur fonctionnement, pour l’entretien immobilier, pour l’informatique mais aussi pour payer les frais de justice nécessaires à la bonne marche des procédures"</em>, a-t-il rappelé.<br /> &nbsp; <h4>Une nouvelle maison d’arrêt à Ifs</h4> Dans le domaine pénitentiaire, près de 4&nbsp;000 places nettes de détention auront été créées en 2017. Le Premier ministre a annoncé le <em>"projet d’une nouvelle maison d’arrêt de 550 places </em>[qui]<em> entrera dans sa phase de réalisation dès 2019", </em>dans la commune d’Ifs.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7355 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Le ministre de la Justice a fait de l’amélioration matérielle et humaine de la justice l’axe majeur de son action. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Le 13 mai 2016</div> </div> </div> </div> <h2>Moderniser la justice</h2> La justice doit aussi se réformer. C’est tout l’enjeu des projets de loi organique et ordinaire relatifs à l’organisation judiciaire, &nbsp;a rappelé le Premier ministre, citant notamment la simplification des procédures, l’accélération des traitements, la généralisation du guichet unique pour accueillir et conseiller le justiciable qui "<em>sera déployé ici dès septembre 2016"</em>, a-t-il précisé. Manuel Valls s’est aussi dit convaincu du <em>"bien-fondé d’une action collective, encadrée par le droit et les juges, en matière d’environnement, de santé, de lutte contre les discriminations sociales"</em> qui doit offrir la possibilité à des personnes de s’unir pour faire valoir leurs droits.<br /> &nbsp;<br /> La réforme du fonctionnement de la justice prud’homale, quant à elle, est entrée en vigueur il y a moins d’un mois. Elle va permettre d’accélérer le traitement des procédures, au bénéfice des entreprises et des salariés. <em>"Deux millions d'euros ont été débloqués"</em> pour venir en soutien aux juridictions prud’homales les plus en difficulté. <h2>L'autorité judiciaire au cœur de la lutte anti-terroriste</h2> Dans un contexte de menace terroriste et dans le cadre de l’état d’urgence, le Premier ministre a rappelé que l’action judiciaire de la France s’est opérée dans le cadre strict de l’État de droit. "Les décisions prises par les autorités administratives sont &nbsp;soumises au contrôle du juge administratif, qui l’a exercé avec rigueur. Et l’autorité judiciaire n’a jamais été marginalisée. Au contraire&nbsp;! Toute découverte d’infraction pénale a été systématiquement dénoncée au parquet", a-t-il rappelé, saluant <em>"la mobilisation de l’ensemble des magistrats, l’excellente coopération entre les préfets et les procureurs."</em><br /> <br /> Le Premier ministre a précisé que la loi pénale relative à la lutte contre le crime organisé et le terrorisme veille à ce que la magistrature – les procureurs et les juges des libertés et de la détention – bénéficie des mêmes outils juridiques et techniques que les services de renseignement. <em>"C’était nécessaire pour éviter tout déséquilibre entre police administrative et police judiciaire. Il y va de l’efficacité de l’autorité judiciaire,&nbsp; de sa capacité à donner statut de preuves, dans le respect de la procédure pénale, aux renseignements permettant de démanteler des réseaux criminels"</em>, a-t-il expliqué. <em>"L’autorité judiciaire est au cœur de la lutte anti-terroriste et doit le rester."</em> Enfin, le juge des libertés et de la détention voit ses prérogatives renforcées, tant dans la possibilité d’autoriser des investigations plus poussées que dans son rôle de garant des libertés individuelles.<br /> &nbsp; <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/la-justice-du-21e-siecle">En savoir plus avec l’action "La justice du 21e siècle"</a></div> </div> </div> </div> Mon, 13 Jun 2016 13:59:46 +0000 Gouvernement.fr "L’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées" http://www.gouvernement.fr/l-epoque-est-aujourd-hui-differente-le-monde-a-change-mais-par-les-reformes-que-nous-menons-nous-5084 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/2016_038-052.png?itok=n7UPbVac" alt="" title="(C) Benjamin Boccas/ Matignon " /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">8 juin 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"L’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a reçu à l’hôtel Matignon, le 7 juin 2016, des personnalités du monde du cinéma et des volontaires du Service civique engagés par le CNC, pour célébrer les 80 ans des Accords de Matignon. L’occasion pour le Premier ministre de souligner la volonté du Gouvernement d’agir pour le développement du cinéma et plus généralement de la culture. Manuel Valls a rappelé le dynamisme économique du secteur du cinéma en France comme à l&#039;étranger.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22L%E2%80%99%C3%A9poque%20est%20aujourd%E2%80%99hui%20diff%C3%A9rente.%20Le%20monde%20a%20chang%C3%A9.%20Mais%2C%20par%20les%20r%C3%A9formes%20que%20nous%20menons%2C%20nous%20sommes%20les%20continuateurs%20de%20ces%20avanc%C3%A9es%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/l-epoque-est-aujourd-hui-differente-le-monde-a-change-mais-par-les-reformes-que-nous-menons-nous-5084&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;L’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/l-epoque-est-aujourd-hui-differente-le-monde-a-change-mais-par-les-reformes-que-nous-menons-nous-5084" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;L’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/l-epoque-est-aujourd-hui-differente-le-monde-a-change-mais-par-les-reformes-que-nous-menons-nous-5084" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;L’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5084&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;L’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le Premier ministre a souligné l’importance de l'espoir suscité par l’arrivée au pouvoir du Front populaire en 1936, tant pour les avancées sociales que pour le développement et le rayonnement de la culture française. "<em>Il y avait dans le Front populaire un fabuleux élan. Il a aussi posé une conception de ce qu’est l’exercice des responsabilités." </em>Une exigence, celle du progrès et de la justice pour tous, qui continue à guider l’action du Gouvernement aujourd’hui. "<em>Bien sûr, l’époque est aujourd’hui différente. Le monde a changé. Mais, par les réformes que nous menons, nous sommes les continuateurs de ces avancées"</em>, a-t-il affirmé. &nbsp;<br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Le cinéma du Front populaire : un art neuf, libre, engagé. Son héritage continue de nous inspirer. <a href="https://t.co/y5HfYgWKYP">pic.twitter.com/y5HfYgWKYP</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/740239442351427585">June 7, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> "<em>Réformer implique toujours d’être à l’écoute des forces vives, de savoir bâtir des compromis ! C’était vrai hier quand, il y a 80 ans jour pour jour, sont nés les congés payés, la semaine des 40 heures…</em>", a souligné le Premier ministre en référence aux Accords de Matignon qui avaient permis des réformes sociales importantes notamment pour les salariés. <em>"C’est vrai aujourd’hui</em>", a-t-il précisé. <h2>La démocratisation culturelle</h2> Devant des personnalités du monde du cinéma et des volontaires du Service civique auprès du CNC, Manuel Valls a rappelé l’importance du cinéma dans les années 30. En effet, l’année 1936 a marqué un tournant majeur dans l’expansion et le développement de la culture et des loisirs, notamment grâce à l’instauration des congés payés.<br /> <br /> <em>"La Belle Equipe, La Vie est à nous, Le Temps des cerises, La Marseillaise sont autant d’œuvres qui ont préparé et mis en scène les profonds bouleversements de la société française", a-t-il poursuivi, évoquant un cinéma français "exigeant" mais aussi "populaire", qui met le "peuple au centre des préoccupations".</em> Le Premier ministre a également rendu hommage aux cinéastes et acteurs tels que Julien Duvivier, Jean Renoir, Marcel Carné, ainsi que Jean Gabin et Arletty, qui ont marqué ces années.<br /> Cette époque est aussi celle de la démocratisation culturelle en France, le Front populaire encourageant &nbsp;fortement la création, les loisirs, l’ouverture de nombreux musées à Paris. Les commandes publiques ont également dynamisé la création et certaines grandes personnalités politiques de l’époque, comme Jean Zay, ministre de l’Éducation nationale et des Beaux-Arts en 1936, ont joué un rôle majeur dans la démocratisation de la culture au sein des écoles. <h2>La naissance de l’exception culturelle française</h2> Manuel Valls a rappelé que le principe de l’exception culturelle française est né avec le Front populaire. Le gouvernement de Léon Blum avait déjà saisi le rôle de l’art et du cinéma dans le rayonnement international de la France. <em>"Le temps a manqué, mais les idées nées du Front populaire pour le rayonnement et la protection du cinéma ont continué de nous inspirer. Elles restent très modernes"</em>, a-t-il affirmé.<br /> <br /> Le Gouvernement agit aujourd’hui encore pour rendre accessible la culture au plus grand nombre, notamment<em> "avec des tarifs avantageux pour les jeunes dans les théâtres, au cinéma, ou dans les conservatoires pour les moins aisés"</em>, le <em>"renouvellement des pratiques pédagogiques dans les musées"</em>, la <em>"diversification de l’offre culturelle"</em> ainsi que l’ouverture du <em>"service civique à ce secteur et particulièrement les 1 000 volontaires engagés par le CNC pour animer des ciné-clubs dans les lycées"</em>, a expliqué Manuel Valls. Il a rappelé aussi les mesures en faveur du crédit d'impôt qui favorisent la venue des tournages en France qui ont fortement augmenté depuis la mise en place de la loi en 2015 et représentent environ 10 000 emplois.<br /> <br /> <em>&nbsp;"Notre cinéma, c’est une part importante de ce fameux "soft power" qui, dans notre monde ouvert, a tant d’importance. Ne soyons pas les derniers à nous en rendre compte"</em>, a conclu Manuel Valls.</div> </div> </div> Wed, 08 Jun 2016 09:57:39 +0000 Gouvernement.fr Intempéries : tous les services de l’État sont mobilisés pour assurer la protection des populations sinistrées http://www.gouvernement.fr/intemperies-tous-les-services-de-l-etat-sont-mobilises-pour-assurer-la-protection-des-populations-5022 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/960_430_grn_9557.jpg?itok=k5ZrHe2l" alt="Le 2 juin, Manuel Valls rencontre les personnels de la sécurité civile à Nemours. " title="©Benoit Granier/Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">2 juin 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Intempéries : tous les services de l’État sont mobilisés pour assurer la protection des populations sinistrées</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Quatre départements sont encore placés en vigilance orange (mardi 7 juin 2016 à 10h). Tous les services de l’État, aux côtés des collectivités territoriales, sont mobilisés pour faire face à ces intempéries et assurer la protection des populations sinistrées. Après s&#039;être rendu, le 3 juin, aux côtés des habitants et des forces de secours dans les villes de Longjumeau, de Corbeil-Essonnes et d&#039;Évry, le Premier ministre a annoncé, ce lundi, la mise en place d&#039;un fonds &quot;d&#039;extrême urgence&quot; de &quot;plusieurs millions d&#039;euros&quot;, destiné aux sinistrés des inondations &quot;sans ressources ayant tout perdu&quot;.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Intemp%C3%A9ries%20%3A%20tous%20les%20services%20de%20l%E2%80%99%C3%89tat%20sont%20mobilis%C3%A9s%20pour%20assurer%20la%20protection%20des%20populations%20sinistr%C3%A9es%20http%3A//www.gouvernement.fr/intemperies-tous-les-services-de-l-etat-sont-mobilises-pour-assurer-la-protection-des-populations-5022&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Intempéries : tous les services de l’État sont mobilisés pour assurer la protection des populations sinistrées - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/intemperies-tous-les-services-de-l-etat-sont-mobilises-pour-assurer-la-protection-des-populations-5022" title="Partager sur Facebook : Intempéries : tous les services de l’État sont mobilisés pour assurer la protection des populations sinistrées - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/intemperies-tous-les-services-de-l-etat-sont-mobilises-pour-assurer-la-protection-des-populations-5022" data-share="" data-lang="fr" data-title="Intempéries : tous les services de l’État sont mobilisés pour assurer la protection des populations sinistrées" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5022&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Intempéries : tous les services de l’État sont mobilisés pour assurer la protection des populations sinistrées" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Quatre départements sont encore placés, mardi 7 juin 2016, en vigilance orange par Météo France pour un risque de pluie-inondation : l'Eure (27), l'Indre-et-Loire (37), la Seine-Maritime (76), l'Essonne (91).<br /> <br /> Manuel Valls a présidé au ministère de l'Intérieur, lundi 6 juin à 8 h, une réunion de travail sur la gestion des inondations en France. Il a réuni en présence de <abbr title="ministre de l’environnement, de l’Énergie et de la mer">Ségolène Royal,&nbsp;</abbr> <abbr title="ministre des Finances et des Comptes publics">Michel Sapin, </abbr><abbr title="ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité, et des Collectivités locales">Jean-Michel Baylet</abbr>, <abbr title="ministre de l’Intérieur">Bernard Cazeneuve</abbr>, <abbr title="ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt "> Stéphane Le Foll</abbr><abbr>, </abbr><abbr title="ministre de l’Économie, de l’Industrie, et du Numérique ">Emmanuel Macron, </abbr>et <abbr title="Secrétaire d’État aux Collectivités locales">Estelle Grelier, </abbr>les administrations et les services publics concernés par la gestion des inondations en France. A cette occasion, le Premier ministre a annoncé la mise en place d'un fonds "<em>d'extrême urgence</em>" de plusieurs dizaines de milliers d’euros destiné aux sinistrés des inondations "<em>sans ressources ayant tout perdu</em>", en attendant les indemnisations des assureurs. Ce fonds sera géré par les préfets de département, en lien avec les centres communaux d'action sociale, a-t-il précisé.<div class="asset-wrapper asset aid-7287 asset-dmcloud-video asset-full"> <div class="asset-titre" > &quot;Le Gouvernement a décidé, au titre de la solidarité nationale, de mobiliser un fonds d&#039;extrême urgence&quot; </div> <div > <div class="field field-name-field-dm-video field-type-field-dm-video field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="dailymotion-player-wrapper"><iframe class="dailymotion-player" src="/player/video/7287" width="720" height="400" frameborder="0" title="lecteur vidéo" allowfullscreen="1" lang="fr"></iframe> </div></div> </div> </div> <div itemprop="description"></div><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22Le%20Gouvernement%20a%20d%C3%A9cid%C3%A9%2C%20au%20titre%20de%20la%20solidarit%C3%A9%20nationale%2C%20de%20mobiliser%20un%20fonds%20d%27extr%C3%AAme%20urgence%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7287-le-gouvernement-a-decide-au-titre-de-la-solidarite-nationale-de-mobiliser-un-fonds-d-extreme-urgence&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Le Gouvernement a décidé, au titre de la solidarité nationale, de mobiliser un fonds d&amp;#039;extrême urgence&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7287-le-gouvernement-a-decide-au-titre-de-la-solidarite-nationale-de-mobiliser-un-fonds-d-extreme-urgence" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Le Gouvernement a décidé, au titre de la solidarité nationale, de mobiliser un fonds d&amp;#039;extrême urgence&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7287-le-gouvernement-a-decide-au-titre-de-la-solidarite-nationale-de-mobiliser-un-fonds-d-extreme-urgence" data-share="popup" data-lang="fr" data-title="&quot;Le Gouvernement a décidé, au titre de la solidarité nationale, de mobiliser un fonds d&#039;extrême urgence&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7287&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Le Gouvernement a décidé, au titre de la solidarité nationale, de mobiliser un fonds d&#039;extrême urgence&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <div class="rtecenter">&nbsp;</div> Concernant la situation, le Premier ministre a expliqué que "<em>l'heure est à la décrue mais plusieurs situations font toujours l'objet de vigilance particulière : la Seine aval, le Cher, l'Essonne en amont de Corbeil-Essonnes</em>". "<em>Il faut dans les jours qui viennent rester extrêmement prudents et vigilants</em>", a-t-il prévenu : "l<em>a décrue sera longue, et certains équipements ont été fragilisés</em>". "<em>Le retour à la normale prendra donc du temps</em>".<br /> <br /> Sur l'estimation des dégâts occasionnés, le Premier ministre a averti qu'il faudrait "<em>plusieurs jours avant de pouvoir faire une estimation</em>". "<em>Plusieurs centaines de millions d'euros de dégâts" ont été constatés, mais "une grande partie des dégâts économiques (ne sont) pas remontés</em>", a-t-il souligné. "<em>L'expertise est en train aussi d'être effectué</em>e" concernant les calamités agricoles, a-t-il poursuivi, précisant qu'en termes de récoltes, les dommages étaient "<em>particulièrement lourds</em>". Pour les commerces de proximité, Emmanuel Macron doit convoquer une "c<em>ellule de continuité économique</em>" qui "<em>va arrêter des mesures d'aide exceptionnelles</em>" pour permettre le démarrage des activités "<em>le plus vite possible</em>".<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Réunion interministérielle sur les intempéries au ministère de l&#39;Intérieur présidée par <a href="https://twitter.com/manuelvalls">@manuelvalls</a>:l&#39;Etat mobilisé <a href="https://t.co/y1kS4wytcF">pic.twitter.com/y1kS4wytcF</a></p>&mdash; Bernard Cazeneuve (@BCazeneuve) <a href="https://twitter.com/BCazeneuve/status/739709727412789248">June 6, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;</div> &nbsp; <div class="rtecenter"><strong><a class="bouton call sans-icone" href="http://vigilance.meteofrance.com/">Suivez l'évolution de la situation sur le site de Météo France</a></strong><br /> <strong><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.vigicrues.gouv.fr/">Consultez la carte et le bulletin sur Vigicrues</a></strong></div> <div class="rtecenter"><br /> <br /> <div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Inondations : l&#39;État pleinement mobilisé pour porter assistance. Gratitude à l&#39;ensemble des services de secours. <a href="https://t.co/ZDDCExWHbY">pic.twitter.com/ZDDCExWHbY</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/738292996404318208">June 2, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;</div> <div>Le Premier ministre s'est&nbsp; déplacé,&nbsp; vendredi après-midi, dans les villes de Longjumeau, de Corbeil-Essonnes et d'Évry, situées dans le département de l'Essonne. Depuis le centre de gestion de crise à Paris, Manuel Valls avait qualifié, la veille, la situation d'"<em>aiguë</em>" dans le département.<br /> &nbsp;</div> <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Sur les bords de Seine avec le maire d&#39;Évry et la préfète de l&#39;Essonne - maintien de la vigilance. <a href="https://twitter.com/hashtag/Crues?src=hash">#Crues</a> <a href="https://t.co/Trwh9ImDIP">pic.twitter.com/Trwh9ImDIP</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/739423489673822208">June 5, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> <div><br /> Il s'était précédemment rendu à Nemours (Seine-et-Marne) où 3 000 personnes avaient été évacuées vers des centres d'hébergement en raison de la crue exceptionnelle du Loing. Aujourd’hui, la décrue s'amorçait lentement dans le centre-ville et le département qui était placé en vigilance rouge est passé aujourd'hui en vigilance orange.<br /> &nbsp;</div> <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Aux cotés des habitants de Nemours, victimes des crues, pour dire la solidarité de la Nation. <a href="https://t.co/STJ8g3vXX0">pic.twitter.com/STJ8g3vXX0</a></p>&mdash; Manuel Valls (@manuelvalls) <a href="https://twitter.com/manuelvalls/status/738286295164825600">June 2, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div><br /> &nbsp;</div> <div>Le 1er juin, Bernard Cazeneuve a rappelé, dans un communiqué, la mobilisation de l’ensemble des services de l’État&nbsp;:</div> <ul> <li><strong>Tout est mis en œuvre pour assurer la protection des populations sinistrées. </strong>Depuis le 22 mai, début de l’épisode pluvieux, 20&nbsp;000 personnes ont ainsi été évacuées et mises à l’abri par les services de secours, au cours de 16&nbsp;000 interventions réalisées sur l’ensemble du territoire. L’ensemble des services de l’Etat, préfectures, police, gendarmerie, sécurité civile et secours, sont totalement mobilisés, aux côtés des élus locaux, dont la contribution à la gestion de crise est essentielle. Les opérations de secours sont coordonnées par les préfets, qui ont activé depuis hier leurs cellules de crise.</li> <li><strong>Tout sera fait pour permettre le retour à la vie normale des populations sinistrées. </strong>Les dispositifs "catastrophe naturelle" seront mobilisés pour les territoires les plus touchés de manière à ce que les habitants puissent très rapidement enclencher avec les compagnies d’assurance toutes les procédures qui doivent l’être.</li> <li>Le Gouvernement s’est dit prêt à mobiliser <strong>des moyens financiers dans les meilleurs délais </strong>et dans le respect de toutes les règles et de tous les critères en vigueur pour aider les collectivités locales affectées.</li> <li>Enfin, <strong>l’État fera le nécessaire pour venir en aide aux agriculteurs touchés par les inondations</strong>. Stéphane Le Foll a demandé aux services de l’Etat de procéder dès que possible au recensement des dommages, et en particulier de se mettre en ordre de marche pour permettre une prise en charge par le Fonds national de gestion des risques en agriculture (FNGRA) des dommages liés à des pertes de fonds (dommages aux sols, nettoyage des détritus par exemple) ainsi que des pertes de récolte sur les cultures éligibles aux calamités, constatées à l’issue de la campagne de production. Cette prise en charge sera possible, dans les départements concernés, après étude par le Comité national de gestion des risques en agriculture des demandes de reconnaissance de l’état de calamité agricole pour les pertes éligibles au FNGRA.&nbsp;</li> </ul> <div>Chacun doit observer la plus grande vigilance. Il est indispensable que les habitants des départements concernés respectent strictement les consignes de sécurité diffusées par les autorités préfectorales et municipales. &nbsp;<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-5568 asset-affiche asset-full"> <div class="asset-titre" > Que faire en cas d&#039;inondation ? </div> <div > <div class="field field-name-field-affiche field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/620xauto/public/affiche/affiche/2016/02/que-faire-en-cas-d-inondations.png?itok=bmsCyOIR" alt="infographie sur les réfkexes à adopter en cas d&#039;inondation - voir en plus grand" title="(c) Service d&#039;information du Gouvernement - SIG" /></div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Que%20faire%20en%20cas%20d%27inondation%20%3F%20%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/5568-que-faire-en-cas-d-inondation&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Que faire en cas d&amp;#039;inondation ? - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/5568-que-faire-en-cas-d-inondation" title="Partager sur Facebook : Que faire en cas d&amp;#039;inondation ? - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/5568-que-faire-en-cas-d-inondation" data-share="" data-lang="fr" data-title="Que faire en cas d&#039;inondation ? " data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=5568&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Que faire en cas d&#039;inondation ? " class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <br /> &nbsp;</div> </div> </div> </div> Thu, 02 Jun 2016 13:47:51 +0000 Gouvernement.fr Mieux rémunérer et mieux accompagner les enseignants d'ici à 2020 http://www.gouvernement.fr/mieux-remunerer-et-mieux-accompagner-les-enseignants-d-ici-a-2020-5006 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/06/afp6706246_ecoliers_numerique_960_430.jpg?itok=WuhfGmTz" alt="" title="(c) AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">31 mai 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">Mieux rémunérer et mieux accompagner les enseignants d'ici à 2020</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Le 31 mai 2016, Najat Vallaud-Belkacem a présenté de nouvelles mesures de revalorisation et de déroulement de carrière qui concerneront, progressivement d’ici à 2020, l’ensemble des enseignants et des personnels d’éducation. Leurs salaires seront revalorisés, pour un montant d&#039;un milliard d’euros d’ici à 2020, dont la moitié dès 2017. En outre, l&#039;augmentation de l&#039;indemnité pour les enseignants du 1er degré (ISAE) de 400 à 1200 euros sera bien effective au 1er septembre 2016.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Mieux%20r%C3%A9mun%C3%A9rer%20et%20mieux%20accompagner%20les%20enseignants%20d%27ici%20%C3%A0%202020%20http%3A//www.gouvernement.fr/mieux-remunerer-et-mieux-accompagner-les-enseignants-d-ici-a-2020-5006&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Mieux rémunérer et mieux accompagner les enseignants d&amp;#039;ici à 2020 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/mieux-remunerer-et-mieux-accompagner-les-enseignants-d-ici-a-2020-5006" title="Partager sur Facebook : Mieux rémunérer et mieux accompagner les enseignants d&amp;#039;ici à 2020 - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/mieux-remunerer-et-mieux-accompagner-les-enseignants-d-ici-a-2020-5006" data-share="" data-lang="fr" data-title="Mieux rémunérer et mieux accompagner les enseignants d&#039;ici à 2020" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=5006&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Mieux rémunérer et mieux accompagner les enseignants d&#039;ici à 2020" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">En ouvrant les négociations avec les organisations syndicales,&nbsp;<abbr title=" ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche">Najat Vallaud-Belkacem</abbr> a présenté la déclinaison pour les personnels de l’Éducation nationale (professeurs, conseillers principaux d'éducation et conseillers d'orientation-psychologues) du protocole "Parcours professionnels, carrières et rémunérations" (PPCR) dans la fonction publique, adopté en septembre 2015.<br /> <br /> La ministre poursuit ainsi la modernisation et la revalorisation des métiers de l’Éducation nationale, commencées en 2013 dans le cadre de la Refondation de l’École de la République. L'objectif est d'augmenter la rémunération de tous les enseignants, en valorisant leur engagement.<br /> <br /> La montée en charge du dispositif sera progressive, avec 500 millions d'euros dès 2017, pour atteindre un milliard d'euros en 2020. Au total, plus de 820 000 personnels enseignants, d’éducation et d’orientation-psychologues, fonctionnaires et assimilés, de l’enseignement public et privé sous contrat, engagés au service de l’École de la République sont concernés. <h2>Une carrière simplifiée, accompagnée et revalorisée</h2> Depuis le début du quinquennat, plusieurs mesures de revalorisation ont été prises. L’engagement d’une profonde modernisation des métiers de l’éducation nationale a conduit à une redéfinition des missions des enseignants et à des premières revalorisations : régime indemnitaire des directeurs d’école, des formateurs, des conseillers pédagogiques, des conseillers principaux d’éducation, des chefs de travaux et, bien sûr, revalorisation de l’indemnité des enseignants exerçant dans l’éducation prioritaire.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7238 asset-affiche asset-align-right asset-small"><div > <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><a href="/partage/7238-une-carriere-mieux-remuneree"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/340x200/public/affiche/image/2016/05/gain_salarial.png?itok=FrYsKGfi" alt=" - voir en plus grand" /></a></div> </div> </div> <div class="field field-titre"><a href="/partage/7238-une-carriere-mieux-remuneree">Une carrière mieux rémunérée</a></div><!-- /.field.field-titre --><div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage sans-texte"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=Une%20carri%C3%A8re%20mieux%20r%C3%A9mun%C3%A9r%C3%A9e%20http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7238-une-carriere-mieux-remuneree&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : Une carrière mieux rémunérée - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/partage/7238-une-carriere-mieux-remuneree" title="Partager sur Facebook : Une carrière mieux rémunérée - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/partage/7238-une-carriere-mieux-remuneree" data-share="" data-lang="fr" data-title="Une carrière mieux rémunérée" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=asset&amp;id=7238&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : Une carrière mieux rémunérée" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> </div> </div> <br /> Dans le cadre de la revalorisation des enseignants du premier degré,<strong> une indemnité de 400 euros par an</strong> pour les professeurs des écoles avait été créée<strong>. Elle sera alignée à la rentrée 2016 sur la prime correspondante des professeurs du secondaire fixée à 1 200 euros</strong>, comme l'a annoncé Manuel Valls début mai. Les décrets actant cette revalorisation au 1er septembre 2016 ont été <a href="https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000032791150&amp;dateTexte=&amp;categorieLien=id">publiés au Journal officiel du 29 juin</a>.<br /> Dans le cadre de la réforme de l'éducation prioritaire, les primes des enseignants y ont été augmentées de 50% à 100%.<br /> <br /> A ces chantiers s'ajoute la volonté de moderniser et de revaloriser les carrières. L'objectif est d’accroître l’attractivité du métier et de mieux accompagner les personnels enseignants tout au long de leur carrière. Pour cela, tous les échelons sont revalorisés progressivement jusqu’en 2020, ce qui entraîne une augmentation de la rémunération de base. Ainsi, un enseignant certifié gagnera<strong> 23 000 euros de plus</strong> sur l’ensemble de sa carrière. L’effort est soutenu pour les stagiaires qui percevront <strong>1&nbsp;400 euros brut de plus</strong> <strong>par an</strong>. Les effets de cette revalorisation permettront à la France de passer au-dessus de la moyenne de l’OCDE et d'atteindre, en fin de carrière, le niveau des pays les plus favorables, l'Allemagne notamment. <h2>4 rendez-vous pour dynamiser UNE carrière</h2> Au-delà des mesures de revalorisation prévues, le Gouvernement fait le choix d’inscrire ses efforts en faveur de la carrière enseignante dans la durée. À partir de septembre 2017, les personnels enseignants pourront accéder à un 3e grade, dénommé classe exceptionnelle, qui valorise<br /> le parcours et l’engagement professionnel des personnels.<br /> &nbsp;<br /> Quatre rendez-vous permettront au bout de 7 ans, 13 ans, 20 ans et en fin de carrière de bénéficier de possibilités d’accélération dès la classe normale et d’accéder dans le déroulement normal de carrière à la hors-classe.<br /> &nbsp; <div class="rtecenter"><div class="oembed oembed-rich"><div class="oembed-content"><blockquote class="twitter-tweet" data-width="550"><p lang="fr" dir="ltr">Nous augmentons les enseignants et nous valorisons leur engagement en REP, etc.<br>→ <a href="https://t.co/fsBi8E59M1">https://t.co/fsBi8E59M1</a> <a href="https://t.co/aUHsAw5GcX">pic.twitter.com/aUHsAw5GcX</a></p>&mdash; Najat Belkacem (@najatvb) <a href="https://twitter.com/najatvb/status/737551127260975104">May 31, 2016</a></blockquote> <script async src="//platform.twitter.com/widgets.js" charset="utf-8"></script></div></div></div> <br /> Par ailleurs, <strong>les finalités de l’évaluation professionnelle seront réorientées vers l’accompagnement, la formation continue, le suivi et le conseil individuel et collectif</strong>. Les modalités d’évaluation feront l’objet d’un groupe de travail avec les organisations syndicales représentatives.<br /> <br /> &nbsp; <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.education.gouv.fr/cid102560/mieux-remunerees-mieux-accompagnees-les-nouvelles-carrieres-enseignantes.html">En savoir plus sur le plan Nouvelles carrières enseignantes</a></div> <em>(mis à jour le 30 juin 2016)</em> <div class="encart encart-call-to-action rteleft">&nbsp;</div> </div> </div> </div> Tue, 31 May 2016 16:28:32 +0000 Gouvernement.fr "Fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales" http://www.gouvernement.fr/federer-les-initiatives-publiques-et-rassembler-les-energies-locales-4937 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/05/960x430.jpg?itok=a5vgt6WD" alt="" title="AFP" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">20 mai 2016 - Actualité</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"Fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">C’est à Privas, en Ardèche, que le chef du Gouvernement a présidé le 3e comité interministériel aux ruralités le 20 mai 2016, pour amplifier la dynamique mise en place depuis les Assises des ruralités de septembre 2014 et les deux comités interministériels de Laon et Vesoul en 2015. Avec ce 3e comité, le Premier ministre franchit une nouvelle étape en accentuant davantage la coordination des politiques publiques de l’Etat et des territoires ruraux.</div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22F%C3%A9d%C3%A9rer%20les%20initiatives%20publiques%20et%20rassembler%20les%20%C3%A9nergies%20locales%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/federer-les-initiatives-publiques-et-rassembler-les-energies-locales-4937&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;Fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/federer-les-initiatives-publiques-et-rassembler-les-energies-locales-4937" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;Fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/federer-les-initiatives-publiques-et-rassembler-les-energies-locales-4937" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;Fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=4937&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;Fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Fédérer les initiatives publiques autour des projets de chaque territoire&nbsp;: c’est l’idée forte mise en avant par Manuel Valls &nbsp;lors de ce troisième comité interministériel aux ruralités. <strong>L’objectif est de toujours mieux adapter l’action de l’Etat aux besoins et aux enjeux des territoires ruraux.</strong><br /> <br /> Pour ce faire, le Premier ministre a décidé de regrouper les <em>"divers dispositifs et financements d’Etat […] dans <strong>des contrats de ruralité uniques signés avec les intercommunalités et les pôles d’équilibre des territoires</strong>.</em>" Ces contrats qui auront une<strong> validité de six ans </strong>seront mis en place <em>"dès la rentrée"</em>, précise-t-il. L’objectif est d’éviter l’éparpillement et le <em>"saupoudrage"</em> et partant vise à <em>"mieux adapter les politiques publiques à la réalité de chaque territoire"</em>. &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7155 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <div class="citation-photo"> <img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/citation/public/citation/image/2016/05/valls.jpg?itok=ZkeL8cXh" alt="" /> </div> <blockquote class="citation-texte"> L’an dernier, nous avions décidé d’octroyer un milliard d’euros d’aide en investissements aux collectivités territoriales, dont 500 millions dédiés à la ruralité. Ces crédits dédiés seront reconduits, notamment pour financer ces contrats. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls</cite></div><div class="citation-auteur-fonction">2016 mai 2016</div> </div> </div> </div> <div class="encart encart-call-to-action"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/les-ruralites-une-chance-pour-la-france">En savoir plus avec l'action sur les ruralités</a></div> <h2>Les ruralités au cœur de l’action</h2> En donnant la <strong>priorité à l’expertise locale</strong>, le Premier ministre entend mettre un place un processus de décision émanant du terrain. <em>"Dans l’esprit des Assises de la ruralité,<strong> j’ai souhaité que ce troisième comité renoue avec le dialogue et la concertation de ceux qui vivent et font vivre la ruralité</strong>. Nous avons donc choisi de les associer et retenu certaines de leurs propositions, notamment en matière de mobilité, d’accès aux nouvelles technologies, de santé. C’est le premier acte d’un partenariat entre l’Etat et les associations. Il sera officialisé par la <strong>signature d’une charte de coopération </strong>pour les années à venir"</em>, a-t-il affirmé.<br /> &nbsp;<br /> <img alt="" class="image-illustration-gauche image-illustration" height="167" src="/sites/default/files/styles/illustration-gauche/public/contenu/illustration/2016/05/250.jpg?itok=JXyzwh5J" title="Matignon - Benjamin Boccas" width="250" /><em>"Notre méthode est simple&nbsp;: […] <strong>adapter notre action à vos besoins, accompagner nos concitoyens</strong>"</em>, a déclaré Manuel Valls. Ainsi, au niveau de l’Etat, chaque administration centrale devra "<em>informer son préfet de département de ses perspectives d’implantation à deux ans"</em>, mais si les préfets estiment que ces décisions de schémas locaux "<em>risquent d’entraver l’accès des habitants au service public"</em>, ceux-ci disposeront d’un <em>"<strong>droit d’alerte du Gouvernement </strong>qui prendra alors ses responsabilités"</em>, a précisé le Premier ministre.<div class="asset-wrapper asset aid-7154 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Ce Gouvernement a réformé l’organisation administrative et politique de la France pour que l’action publique soit, partout, plus lisible et plus efficace. On ne pouvait pas continuer à faire ce constat d’une défiance croissante envers l’action publique et ne rien faire. Il fallait continuer de décentraliser, de rapprocher les citoyens des décisions, de clarifier les compétences. </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls - 20 mai 2016</cite></div><div class="citation-auteur-fonction"></div> </div> </div> </div> <h2>Agir pour la ruralité, c’est relever le défi de l’égalité et du développement</h2> <p>Pour le Premier ministre, "<strong>agir pour la ruralité, c’est veiller au développement de tous les territoires</strong>." &nbsp;L’égalité d’accès aux services publics est ainsi une priorité du Gouvernement.<br /> <br /> Dans le domaine de la santé, <strong>12 maisons de santé se sont implantées en Ardèche sur les 800 existantes.</strong> En tout, 1&nbsp;400 maisons de santé seront ouvertes en France d’ici à 2018. 70 médecins en Ardèche sont correspondants du Samu pour assurer aux habitants des interventions d’urgence de moins de 30 minutes.<br /> &nbsp;<br /> Dans le domaine de l’éducation, <strong>l’Ardèche a signé, aujourd’hui, une convention sur le numérique avec l’Education nationale</strong>. Huit collèges du département bénéficieront d’un aménagement numérique efficace pour former "<em>les nouvelles générations [aux] nouveaux défis du monde professionnel</em>", s’est félicité le Premier ministre. <strong>50 millions d'euros supplémentaires seront affectés à l’équipement des écoles rurales.</strong><br /> <br /> Quelque 1 000 maisons de service au public sont déployées en France dont 10 en Ardèche. &nbsp;<strong>Trois départements vont expérimenter les services publics itinérants&nbsp;pour aller vers les habitants en problème de mobilité en raison de leur âge, de l’éloignement ou des moyens de déplacement difficiles.</strong><br /> &nbsp;</p> <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-1">500 sites</div> <div class="chiffre-cle-ligne-2">supplémentaires, à la couverture aujourd’hui partielle, verront leur couverture renforcée.</div> </div> <p>Concernant la <strong>couverture téléphonique du territoire,</strong> le Premier ministre a déclaré que <em>"d'ici à 2017, il n'y aura plus aucune commune recensée en zone blanche.</em>" Il a toutefois constaté que <em>"certaines communes n'ont pas pu bénéficier de ce dispositif. Une troisième vague sera donc lancée dès cet automne"</em>, a-t-il annoncé, prenant en compte "<em>des communes&nbsp; où le niveau de réception reste trop faible.<strong> "L'effort de couverture</strong></em><strong> <em>bénéficiera à 1 300 communes - contre 800 initialement prévues</em>", </strong>a-t-il précisé ce qui correspond à un investissement massif en faveur de la réduction des zones blanches. Enfin, les opérateurs de téléphonie mobile se sont engagés à couvrir 2000 communes supplémentaires en 3G.<br /> <br /> Le Premier ministre s'est félicité du développement d'accès à internet haut débit : "<em>Pas moins de 11 milliards d'euros sont ainsi mobilisés pour le plan France très haut débit qui finance le déploiement de ce réseau dans tous les territoires - dont 100 kilomètres en Ardèche."</em></p> <p class="rtecenter"><a class="bouton call sans-icone" href="http://www.gouvernement.fr/action/le-plan-france-tres-haut-debit">En savoir plus avec l'action "Le Plan France Très Haut Débit"</a></p> <p><br /> Enfin, le Premier ministre s’est engagé résolument dans le soutien au développement économique, à l’agriculture et à l’emploi. Il a annoncé l’attribution de près de 20 millions d'euros pour le maintien des commerces en milieu rural ainsi que le lancement d’un appel à projets relatif à l’économie collaborative en 2017 qui sera doté à hauteur de 50 millions d'euros.</p> </div> </div> </div> Fri, 20 May 2016 13:53:55 +0000 Gouvernement.fr "La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire ! Nous voulons faire encore plus pour elle" http://www.gouvernement.fr/la-derniere-annee-du-quinquennat-ne-sera-pas-une-annee-perdue-pour-la-jeunesse-au-contraire-nous-4922 <div class="field field-name-field-image field-type-image field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><img src="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/styles/plein-cadre/public/contenu/image/2016/05/inauguration_la_fabrik.jpg?itok=N4Ludh0d" alt="Inauguration de La Fabrik à Évry" title="(c) Benoît Granier / Matignon" /></div> </div> </div> <div class="titre-zone field"><div class="entete-surtitre">19 mai 2016</div><!-- /.entete-surtitre --><div class="titre-zone-separateur haut"></div><h1 class="titre-texte">"La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire ! Nous voulons faire encore plus pour elle"</h1><div class="titre-zone-separateur"></div><span class="bouton-imprimer-placeholder-fr"></span></div><!-- /.titre-zone.field --><div class="field field-name-field-description field-type-text-long field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last">Manuel Valls a inauguré, le 18 mai 2015, La Fabrik&#039;, à Évry, &quot;un lieu innovant, pensé autour des jeunes&quot;, qui &quot;fait émerger les projets individuels et collectifs, valorise les talents, accélère la réussite, permet de s’épanouir. &quot; L&#039;occasion de rappeler l&#039;engagement du Gouvernement pour la jeunesse, et sa volonté d&#039;agir toujours plus pour &quot;l&#039;avenir de la France&quot;. </div> </div> </div> <div class="field field-name-field-partage field-type-pmv6-partage field-label-hidden"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><div class="boutons-partage"><a href="https://twitter.com/intent/tweet?text=%22La%20derni%C3%A8re%20ann%C3%A9e%20du%20quinquennat%20ne%20sera%20pas%20une%20ann%C3%A9e%20perdue%20pour%20la%20jeunesse.%20Au%20contraire%20%21%20Nous%20voulons%20faire%20encore%20plus%20pour%20elle%22%20http%3A//www.gouvernement.fr/la-derniere-annee-du-quinquennat-ne-sera-pas-une-annee-perdue-pour-la-jeunesse-au-contraire-nous-4922&amp;tweet_id&amp;via=gouvernementfr" title="Tweeter : &amp;quot;La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire ! Nous voulons faire encore plus pour elle&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-twitter" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-twitter"></span><span class="bouton-texte">Tweeter</span></a><a href="https://www.facebook.com/sharer/sharer.php?u=http%3A//www.gouvernement.fr/la-derniere-annee-du-quinquennat-ne-sera-pas-une-annee-perdue-pour-la-jeunesse-au-contraire-nous-4922" title="Partager sur Facebook : &amp;quot;La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire ! Nous voulons faire encore plus pour elle&amp;quot; - nouvelle fenêtre" style="" class="bouton bouton-partage bouton-social bouton-partage-facebook partage-social" data-href="http://www.gouvernement.fr/la-derniere-annee-du-quinquennat-ne-sera-pas-une-annee-perdue-pour-la-jeunesse-au-contraire-nous-4922" data-share="" data-lang="fr" data-title="&quot;La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire ! Nous voulons faire encore plus pour elle&quot;" data-caption="" data-description="" data-picture=""><span class="icone icone-partage-facebook"></span><span class="bouton-texte">Partager</span></a><statgvt><a href="/partager?type=node&amp;id=4922&amp;destination=rss.xml&amp;lang=fr" title="Envoyer par e-mail : &quot;La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire ! Nous voulons faire encore plus pour elle&quot;" class="bouton colorbox-link bouton-partage bouton-partage-mail" data-lang="fr"><span class="icone icone-partage-mail"></span><span class="bouton-texte">Envoyer</span></a></statgvt></div><!-- /.boutons-partage --></div> </div> </div> <div class="field field-separateur"><div class="entete-separateur">&nbsp;</div></div><div class="field field-name-field-texte field-type-text-long field-label-hidden prose"> <div class="field-items "> <div class="field-item even first last"><em>"Plus que toute autre catégorie de la population, les jeunes connaissent le chômage, la précarité, les difficultés d’accès aux soins médicaux, au logement … Il y a aussi cette peur face à un avenir incertain, cette défiance par rapport à l’action publique, cette amertume quand on fait des efforts qui n’aboutissent pas. Il y a ce désespoir que l’on sent percer parfois"</em>, a déclaré Manuel Valls à l'occasion de l'inauguration à Évry de La Fabrik', un nouveau lieu ressource dédié aux 16-25 ans. <em>"Cette jeunesse qui a tant envie d’aller de l’avant, (...) nous devons l’accompagner sur un chemin souvent semé d’embûches."</em><br /> <br /> Le Premier ministre a rappelé les mesures prises depuis 2012 en faveur de la jeunesse. <strong>A travers la refondation de l'École</strong>, d'abord, et la création notamment de <strong>60&nbsp;000 postes d'enseignants supplémentaires</strong> en cinq ans. <em>"Il fallait redonner à l’Éducation la place qu’elle doit avoir au cœur de notre société, au cœur de notre Nation"</em>, a-t-il expliqué. Les <strong>bourses étudiantes</strong> <strong>ont également été revalorisées</strong> : 450 millions d'euros ont été ajoutés en faveur des bourses sur critères sociaux. <em>"Les bourses seront à nouveau revalorisées à la rentrée 2016"</em>, a-t-il annoncé. <strong>40 000 logements étudiants</strong> ont été mis en chantier et la <strong>garantie locative universelle</strong> bénéficie aux jeunes de moins de 30 ans qui n'ont pas de garant.<br /> <br /> Concernant l'accès des jeunes à l'emploi, Manuel Valls a rappelé que <strong>260&nbsp;000 emplois d’aveni</strong>r ont été signés par des jeunes peu ou pas diplômés, et que l'apprentissage a été relancé. Enfin, la <strong>prime d’activité</strong> touche déjà plus de 300 000 jeunes, avec un gain mensuel pouvant aller jusqu’à 137 euros par mois.<br /> &nbsp;<div class="asset-wrapper asset aid-7139 asset-citation alignement-gauche clearfix asset-full"> <div class="citation-alignement-gauche"> <blockquote class="citation-texte"> Cette mobilisation sans précédent en faveur de la jeunesse ne doit pas masquer les défis qu’il nous reste à relever. Et l’on peut faire confiance aux jeunes pour nous le rappeler ! </blockquote> <div class="citation-auteur"> <div class="citation-auteur-nom"><cite>Manuel Valls </cite></div><div class="citation-auteur-fonction">Le 18 mai 2016</div> </div> </div> </div> <h2>Faire encore plus pour la jeunesse</h2> <em>"La dernière année du quinquennat ne sera pas une année perdue pour la jeunesse. Au contraire&nbsp;! Nous voulons faire encore plus pour elle"</em>, a déclaré Manuel Valls. Il a rappelé que <a href="/loi-travail">le projet de loi Travail</a> permettra de briser les barrières qui empêchent les jeunes, notamment, d’accéder au marché de l’emploi mais aussi de mieux les protéger et de mieux les former, qu’ils fassent le choix d’être salariés ou de se mettre à leur compte. Le projet de loi généralise également <a href="/action/la-garantie-jeunes">la garantie jeunes</a>, <em>"qui dit qu’aucun 16-25 ans en difficulté, sans emploi ni formation, ne sera laissé sur le bord de la route"</em>, a indiqué le Premier ministre. Il a rappelé la création à la rentrée 2016 d'une <strong>aide à la recherche du premier emploi</strong> qui accompagnera pendant quatre mois les diplômés boursiers, le temps qu’ils trouvent leur premier poste.<br /> <br /> Faire plus pour les jeunes, c'est également leur offrir <strong>un meilleur accès aux droits</strong>. C'est ce que permettra <a href="/action/le-projet-de-loi-egalite-et-citoyennete">le projet de loi Égalité et Citoyenneté</a>, présenté en Conseil des ministres le 13 mai dernier. Il prévoit en effet qu'une information systématique sera donnée, à partir de 16 ans et à intervalles réguliers, à tous les jeunes sur leurs droits en matière de couverture santé, d’examens de santé gratuits et de prévention. En parallèle, un <strong>travail de simplification des politiques de jeunesse</strong> est en cours. <em>"Nous chargeons notamment les régions de coordonner l’information et l’orientation des jeunes, et j’ai demandé à Antoine Dulin, ancien responsable d’une grande organisation de jeunesse, de passer en revue&nbsp;l’ensemble des formalités que nous pouvons supprimer, alléger ou rationaliser"</em>, a indiqué Manuel Valls.<br /> <br /> &nbsp; <div class="encart encart-chiffre-cle alignement-droite"> <div class="chiffre-cle-ligne-1">Près d'1/4</div> <div class="chiffre-cle-ligne-2">des moins de 25 ans sont impliqués dans une association.</div> </div> Le projet de loi Égalité et Citoyenneté encourage enfin l’engagement citoyen tout au long de la vie, notamment des jeunes. <em>"Car les jeunes veulent s’engager, et ils le font au quotidien." "La Fabrik’ va constituer un outil indispensable pour encourager cet engagement, comme nous le faisons au niveau national, grâce au service civique ou encore à la généralisation d’un parcours citoyen, de l’école à l’université," </em>a souligné le Premier ministre.<br /> <br /> <em>"Avec la jeunesse de ce territoire, vous préparez l’avenir d’Évry, et donc l’avenir de la France. L’avenir d’une France fière d’elle-même, de ses talents, de ses initiatives qui peuvent éclore parce qu’ils sont valorisés, parce qu’ils sont accompagnés, parce qu’on leur donne les moyens de leur ambition",</em> a conclu Manuel Valls.<br /> &nbsp;</div> </div> </div> Thu, 19 May 2016 17:00:51 +0000 Gouvernement.fr