Gouvernement.fr - Espace presse http://www.gouvernement.fr Espace presse fr Agenda prévisionnel de Manuel Valls, Premier ministre, du dimanche 1er février au vendredi 6 février 2015 http://www.gouvernement.fr/partage/3263-agenda-previsionnel-de-manuel-valls-premier-ministre-du-dimanche-1er-fevrier-au-vendredi-6-fevrier <strong>Dimanche 1er février 2015</strong><br /> <br /> <strong>17h00</strong> <strong>: </strong>Remise des décorations décernées par le royaume du Maroc à trois représentants des religions musulmane, juive et catholique en France<br /> <em>Institut du monde arabe</em><br /> <br /> <strong>Lundi 2 février 2015</strong><br /> <br /> <strong>09h00 :</strong> Entretien avec Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> <br /> <strong>13h00 : </strong>Déjeuner avec le Président de la République<br /> <em>Palais de l’Elysée</em><br /> <br /> <strong>14h15 : </strong>Déplacement à l’occasion des 20 ans du campus de formation Veolia<br /> <em>Jouy-le-Moutier (Val-d’Oise)</em><br /> <br /> <strong>Mardi 3 février 2015</strong><br /> <br /> <strong>09h30 : </strong>Entretien avec Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> <br /> <strong>15h00 : </strong>Questions d’actualité au Gouvernement<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> <br /> <strong>Mercredi 4 février 2015</strong><br /> <br /> <strong>09h00 : </strong>Entretien avec le Président de la République<br /> <em>Palais de l’Elysée</em><br /> <br /> <strong>10h00 : </strong>Conseil des ministres<br /> <em>Palais de l’Elysée</em><br /> <br /> <strong>11h30 : </strong>Comité interministériel du développement durable<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> <br /> <strong>12h30 : </strong>Conseil national de la transition écologique<br /> <em>Hôtel de Roquelaure, Paris 7ème</em><br /> <br /> <strong>15h00 :</strong> Questions d'actualité au Gouvernement<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> <br /> <strong>17h00 : </strong>Entretien avec Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, et Christian Eckert, secrétaire d’Etat au Budget<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> <br /> <strong>Jeudi 5 février 2015</strong><br /> <br /> <strong>09h00 :</strong> Réunion de ministres et secrétaires d'Etat<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> <br /> <strong>15h00 :</strong> Convention nationale de Pôle emploi<br /> <em>Paris Porte de Versailles</em><br /> <br /> <strong>17h30 :</strong> Clôture de la 22ème édition du Salon des entrepreneurs<br /> <em>Palais des Congrès de Paris</em><br /> <br /> <strong>Vendredi 6 février 2015</strong><br /> <br /> Déplacement en région<br /> <br /> <br /> <br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/agenda_previsionnel_de_manuel_valls_premier_ministre_-_du_dimanche_1er_fevrier_au_vendredi_6_fevrier_2015.pdf" target="_blank">Agenda prévisionnel de Manuel Valls, Premier ministre, du dimanche 1er février au vendredi 6 février 2015</a> Fri, 30 Jan 2015 18:56:00 +0000 Gouvernement.fr 20 ans du Campus Veolia à Jouy-le-Moutier http://www.gouvernement.fr/partage/3255-20-ans-du-campus-veolia-a-jouy-le-moutier Manuel Valls, Premier ministre, se rendra à la cérémonie des 20 ans du Campus Veolia, et de remise des diplômes, à Jouy-le-Moutier (Val d'Oise)<br /> &nbsp;<br /> <strong>lundi 2 février 2015.</strong><br /> <br /> <strong>Déroulé prévisionnel&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>12h30</strong> : <em>Départ du bus presse (Hôtel de Matignon)</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Arrivée du Premier ministre au Campus Veolia - Accueil par Antoine Frérot, président-directeur général de Veolia<br /> &nbsp;<br /> <strong>15h05</strong> : Visite du Campus et rencontre avec des alternants<br /> <em>Pool presse uniquement. </em><br /> <br /> <strong>Composition du pool&nbsp;:</strong><br /> Rédacteurs – AFP, Le Parisien<br /> TV – TF1<br /> Photographes - AFP, Sipa, Le Parisien<br /> Radio<br /> &nbsp;<br /> <strong>15h40</strong> : Cérémonie des 20 ans du Campus et de remise des diplômes (auditorium) <ul> <li>allocution de M. Bruno Godfroy, directeur régional Ile-de-France Veolia</li> <li>allocution d’Antoine Frérot, président-directeur général de Veolia</li> <li>allocution du Premier Ministre</li> <li>remise des diplômes</li> </ul> <em>Rédacteurs accrédités + pool TV (TF1)</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>16h40</strong> : Départ du Premier ministre<br /> &nbsp;<br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a>, avant lundi 2 février, 10h, en nous précisant si vous souhaitez emprunter le minibus presse. Places limitées.<br /> Merci de nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts :</strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> communication@pm.gouv.fr<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/02.02.2015_-_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_20_ans_du_campus_veolia.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 30 janvier 2015, 20 ans du Campus Veolia à Jouy-le-Moutier </a> Fri, 30 Jan 2015 10:37:00 +0000 Gouvernement.fr Avenir des concessions autoroutières http://www.gouvernement.fr/partage/3222-mise-en-place-d-un-groupe-de-travail-sur-l-avenir-des-concessions-autoroutieres Manuel Valls, Premier ministre, a proposé la mise en place d’un groupe de travail sur l’avenir des concessions autoroutières afin d’associer le Parlement, qui s’est mobilisé et a formulé des propositions sur ce sujet en fin d’année, aux réflexions et discussions en cours avec les sociétés concessionnaires. Le Gouvernement est en effet déterminé à remettre à plat les concessions afin de mettre en œuvre les recommandations formulées par la Cour des Comptes et l’Autorité de la Concurrence visant à un rééquilibrage des relations contractuelles entre l’Etat et les sociétés concessionnaires.<br /> &nbsp;<br /> Les objectifs du Gouvernement sont une meilleure régulation des péages afin de préserver le pouvoir d’achat des automobilistes, un encadrement plus strict des profits des sociétés concessionnaires et leur participation accrue au financement des infrastructures de transport du pays.<br /> &nbsp;<br /> La première réunion a eu lieu ce mardi 27 janvier à l’Hôtel de Matignon. Ce groupe de travail associe 15 parlementaires, de la majorité et de l’opposition, ainsi que des représentants de l’administration.<br /> &nbsp;<br /> Le groupe de travail sera informé de l’état des discussions engagées en fin d’année par le gouvernement avec les sociétés concessionnaires. Il devra examiner les deux scénarios envisageables&nbsp;: renégociation des contrats de concession d’une part et résiliation de ces contrats d’autre part. Le Premier ministre a souhaité qu’un point d’étape soit fait d’ici à fin février.<br /> &nbsp;<br /> Parallèlement à ce travail, le projet de loi pour la Croissance et l’Activité, examiné cette semaine par l’Assemblée nationale, comporte des dispositions qui permettront une meilleure régulation des contrats et des péages.<br /> &nbsp;<br /> Enfin, dans l’attente de l’aboutissement de ces travaux, le gouvernement a décidé de surseoir à l’application de la hausse des péages prévue contractuellement le 1er février. Il prendra des arrêtés à cette fin.<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/27.01.2015_communique_de_presse_de_manuel_valls_premier_ministre.pdf" target="_blank">Communiqué du 27 janvier 2015, Avenir des concessions autoroutières </a> Tue, 27 Jan 2015 12:28:00 +0000 Gouvernement.fr Remise au Premier ministre du rapport sur l’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale http://www.gouvernement.fr/partage/3218-remise-au-premier-ministre-du-rapport-sur-l-evaluation-de-la-deuxieme-annee-de-mise-en-oeuvre-du François Chérèque a remis au Premier ministre, le 26 janvier 2015, en présence de Marisol&nbsp;Touraine , ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et Ségolène&nbsp;Neuville, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, le rapport de la mission de l’Inspection générale des affaires sociales d’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale.<br /> &nbsp;<br /> Ce rapport riche, documenté, et sans complaisance dresse un bilan globalement positif de la mise en œuvre du plan, dans un contexte où la crise économique et sociale et l’augmentation du chômage de longue durée frappe durement les ménages les plus fragiles. Les indicateurs de déploiement des mesures du plan font apparaître une montée en charge en deuxième année satisfaisante, même si tous les objectifs ne sont pas atteints notamment en matière de création de logements sociaux et très sociaux. Faute de pouvoir disposer de statistiques pour 2013 et 2014 sur l’évolution du taux et de l’intensité de la pauvreté en France, il note de premières évolutions positives liées mesures prises en 2013 sur les inégalités de revenus.<br /> &nbsp;<br /> Le rapport formule par ailleurs des recommandations pour la poursuite de la mise en œuvre du plan, sur six thèmes prioritaires.<br /> &nbsp;<br /> Le Premier ministre a remercié François Chérèque pour la qualité du travail de la mission. Le gouvernement s’appuiera sur ce rapport pour élaborer et présenter au début du mois prochain une feuille de route actualisée de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale. Le collectif Alerte, qui a rendu publics ce jour un bilan et des propositions, sera reçu par le Premier ministre.<br /> &nbsp;<br /> Le Premier ministre réaffirme son engagement total et la mobilisation de l’ensemble du gouvernement dans la lutte contre la pauvreté et la mise en œuvre renforcée du plan pluriannuel. Face à la crise économique et sociale que la France traverse et aux fractures que connaît notre société, le Plan pauvreté matérialise l’effort de l’ensemble de la Nation pour le renforcement de la possibilité de chacun à pouvoir accéder à de meilleures conditions de vie, dans la dignité et sans stigmatisation. C’est le fondement de la promesse républicaine d’égalité et de fraternité, et la condition de la cohésion sociale.<br /> &nbsp;<br /> <em>Le rapport sur l’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale est en ligne&nbsp;: <a href="http://www.gouvernement.fr/partage/3211-rapport-sur-l-evaluation-de-la-deuxieme-annee-de-mise-en-oeuvre-du-plan-pluriannuel-contre-la">http://www.gouvernement.fr/partage/3211-rapport-sur-l-evaluation-de-la-deuxieme-annee-de-mise-en-oeuvre-du-plan-pluriannuel-contre-la</a></em><br /> <br /> &nbsp;<br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="http://communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/bfdfa9f0.pdf" target="_blank"></a> Mon, 26 Jan 2015 19:36:00 +0000 Gouvernement.fr Rapport sur l’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale http://www.gouvernement.fr/partage/3211-rapport-sur-l-evaluation-de-la-deuxieme-annee-de-mise-en-oeuvre-du-plan-pluriannuel-contre-la <br /> <a href="/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2015/01/rapport_2014-049r_tome_i.pdf" target="_blank">Rapport</a><br /> <br /> <a href="/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2015/01/rapport_2014-049r_tome_ii_pieces_jointes.pdf" target="_blank">Pièces jointes au rapport </a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/rapport_2014-049r_tome_i.pdf" target="_blank">Evaluation de la 2 ème année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l&#039;inclusion sociale</a> Mon, 26 Jan 2015 16:46:00 +0000 Gouvernement.fr Programme presse - déplacement en République populaire de Chine http://www.gouvernement.fr/partage/3204-programme-presse-deplacement-en-republique-populaire-de-chine <strong>Manuel VALLS, Premier ministre,&nbsp;se rendra en visite officielle en Chine,&nbsp;en présence de Laurent FABIUS, ministre des Affaires étrangères et Jean-Marie LE GUEN,&nbsp;Secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement</strong><br /> <br /> <strong>Tianjin – Pékin – Shanghai<br /> (29 janvier – 31 janvier 2015)<br /> <br /> Programme prévisionnel :<br /> <br /> Mercredi 28 janvier : Arrivée de la presse à Pékin</strong><br /> &nbsp; <h2><strong>T I A N J I N</strong></h2> <br /> <strong>Jeudi 29 janvier<br /> <br /> 06h30</strong><br /> Départ du pool presse pour Tianjin<br /> <br /> <strong>09h30<br /> Visite de l’usine d’assemblage Airbus</strong><br /> <em>West 9th Road, Dongli, Tianjin</em><br /> Visite de l’atelier d’assemblage<br /> Rencontre avec les employés<br /> Remise de décoration à M. Lan Xinguo, Président de Sichuan Airlines<br /> Remise de diplômes aux étudiants de l’Institut sino-européen d’ingénierie de Tianjin<br /> <em>Pool presse</em><br /> <br /> <strong>11h20<br /> Entretien avec des autorités de Tianjin</strong><br /> <em>Tour d’images</em><br /> <br /> <strong>12h30</strong><br /> Départ de M. le Premier ministre pour Pékin <h2><br /> Pekin&nbsp;</h2> <br /> <strong>14h10</strong><br /> <strong>Atterrissage à Pékin et retour de la presse à l’hôtel Sofitel pour le déjeuner</strong><br /> <em>Hôtel Sofitel Wanda – 93 Jianguo Road, Tower C Wanda Plaza, Chaoyang</em><br /> <br /> <strong>15h20</strong><br /> <strong>Visite de l’exposition photographique organisée par l’Agence française de développement (AFD) (60&nbsp;solutions face au changement climatique)</strong><br /> <em>Hôtel Sofitel Wanda – 93 Jianguo Road, Tower C Wanda Plaza, Chaoyang</em><br /> <em>Pool image</em><br /> <br /> <strong>15h30<br /> Séminaire franco-chinois des entreprises organisé par le comité France-Chine&nbsp;</strong><br /> <em>Hôtel Sofitel Wanda – 93 Jianguo Road, Tower C Wanda Plaza, Chaoyang ( Ballroom 1)</em><br /> Restitution des travaux du séminaire franco-chinois sur l’économie verte par ses co-présidents : M. Li Jun Feng,&nbsp;directeur général de la NSCC et M. Jean-Paul Tricoire, Président du Comité France Chine et de Schneider Electric.<br /> Allocution du Premier ministre<br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>16h30<br /> Cérémonie officielle d’accueil&nbsp;</strong><br /> <em>Grand Palais du peuple, salle du Nord<br /> Pool presse</em><br /> <br /> <strong>16h45<br /> Entretien avec Li KEQIANG, Premier ministre de la République Populaire de Chine&nbsp;</strong><br /> <em>Grand Palais du peuple, salle de l’Est<br /> Tour d’images poolé</em><br /> <br /> <strong>17h45<br /> Cérémonie de signature d’accords&nbsp;</strong><br /> <em>Grand Palais du peuple, salle à préciser<br /> Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>18h00<br /> Conférence de presse conjointe</strong><br /> <em>Grand Palais du peuple, salle Taiwan<br /> Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>18h20<br /> Dîner officiel avec Li KEQIANG, Premier ministre de la République Populaire de Chine&nbsp;</strong><br /> <em>Grand Palais du peuple, salle des réceptions<br /> Tour d’images poolé</em><br /> <br /> <strong>19h45<br /> Réception avec la communauté française de Pékin</strong><br /> <em>Résidence de France, Grands salons</em><br /> Allocution de M. le Premier ministre<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>20h45</strong><br /> <strong>Rencontre avec la délégation d’affaire française du Comité France-Chine</strong><br /> <em>Hôtel Sofitel Wanda – 93 Jianguo Road, Tower C Wanda Plaza, Chaoyang (salon Concorde)<br /> Hors presse</em><br /> <br /> <strong>Vendredi 30 janvier</strong><br /> <br /> <strong>08h00</strong><br /> <strong>Départ du bus presse pour la Cité interdite<br /> <br /> 09h20<br /> Visite de la Cité interdite</strong><br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>10h30<br /> Rencontre avec les acteurs économiques&nbsp;</strong><br /> Accueil par Mme ZHANG Xin, Directrice générale de Soho China, et par M. OAN Yishi, Président et CEO du groupe Soho&nbsp;China<br /> Allocution de M. le Premier ministre<br /> Echange avec les participants<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>11h45<br /> Retour de la presse à l’Hôtel pour le déjeuner<br /> <br /> 16h00<br /> Audience accordée à M. le Premier ministre par S. Exc. M. XI Jinping, Président de la République populaire de Chine</strong><br /> Grand Palais du peuple, salle Fujian<br /> <em>Tour d’images poolé</em><br /> <br /> <strong>17h00<br /> Entretien de M. le Premier ministre avec M. ZHANG Dejiang, Président de l’Assemblée Nationale Populaire</strong><br /> <em>Grand Palais du peuple, salle des réceptions</em><br /> <em>Tour d’images poolé</em><br /> <br /> <strong>17h50<br /> Visite de l’exposition « Rodin, l’œuvre d’une vie »</strong><br /> <em>Musée national de chine<br /> Pool presse</em><br /> <br /> <strong>18h10<br /> Cérémonie de clôture des célébrations du cinquantenaire des relations diplomatiques entre la France et la Chine</strong><br /> <em>Musée national de Chine, Grand hall</em><br /> Discours de M. LI Keqiang, Premier ministre de la République Populaire de Chine<br /> Discours de M. le Premier ministre<br /> Dévoilement de la statue du Général de Gaulle offerte par M. Jean CARDOT<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>19h15</strong><br /> <strong>Dîner de M. le Premier ministre et M. LI Keqiang, Premier ministre de la République Populaire de Chine</strong><br /> Musée national de Chine ou Diaoyutai State House<br /> Hors presse<br /> &nbsp; <h2>SHANGHAI</h2> <p><br /> <strong>6h30</strong><br /> <strong>Départ du pool presse pour Shanghai à destination du centre R&amp;D de Michelin.</strong><br /> En parallèle, départ de la délégation presse de Pékin à destination du musée de l’urbanisme de Shanghai.</p> <h2>&nbsp;</h2> <p><br /> <strong>09h50<br /> Visite du centre de R&amp;D Michelin&nbsp;</strong><br /> <strong>Michelin Tire Research &amp; Developement Centre – 168 Shennan Road – Minhang District</strong>Accueil par M. Philippe Verneuil, représentant de Michelin en Chine<br /> Visite des installations</p> Inauguration du centre de R&amp;D<br /> Echange avec les salariés<br /> <em>Pool presse</em><br /> <br /> <strong>10h25<br /> Rencontre avec des directeurs de centres R&amp;D français installés à Shanghai</strong><br /> <em>Pool presse</em><br /> <br /> <strong>11h45<br /> Rencontre avec les entreprises françaises</strong><br /> <em>Musée de l’urbanisme, Hall</em><br /> Discours de M. le Premier ministre<br /> Questions-réponses avec la presse<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>13h00<br /> Déjeuner avec des investisseurs chinois dans le domaine industriel</strong><br /> <em>Résidence du Consul général de France – 1431 Huaihai Middle Road<br /> Hors presse</em><br /> En parallèle : déjeuner de la presse à l’Hôtel Hyatt on the bund<br /> <br /> <strong>14h10&nbsp;<br /> Entretien de M. le Premier ministre avec M. YANG Xiong, Maire de Shanghai</strong><br /> <em>Hôtel Xingguo – 78 Xingguo Road, Changning District</em><br /> Tour d’images poolé<br /> <br /> <strong>14h45<br /> Départ à pied à destination du Bund</strong><br /> <br /> <strong>15h25<br /> Rencontre avec les entrepreneurs français établis à Shanghai</strong><br /> Rédacteurs uniquement<br /> <br /> <strong>16h05<br /> Départ à destination de la résidence du consul général de France</strong><br /> <br /> <strong>16h20<br /> Remise de décoration à M. WANG Haofeng, Président de Dassault Systems Chine</strong><br /> Résidence du consul général de France<br /> Pool TV + presse accréditée<br /> <br /> <strong>16h30<br /> Réception avec la communauté française de Shanghai</strong><br /> Résidence du consul général de France<br /> Allocution de M. le Premier ministre<br /> Temps d’échange avec la communauté française<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <strong>17h30<br /> Départ vers l’aéroport international de Shanghai Hongqiao</strong><br /> <br /> <strong>Dimanche 1er février</strong><br /> Atterrissage à l’aéroport de Paris-Orly<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/28-31.01.2015_programme_presse_previsionnel_-_deplacement_de_manuel_valls_premier_ministre_en_republique_populaire_de_chine.pdf" target="_blank"></a> Fri, 23 Jan 2015 20:31:00 +0000 Gouvernement.fr Entretien avec Juan Manuel Santos, Président de la République de Colombie http://www.gouvernement.fr/partage/3201-entretien-avec-juan-manuel-santos-president-de-la-republique-de-colombie <strong>Manuel VALLS, Premier ministre,&nbsp;recevra Juan Manuel SANTOS, Président de la République de Colombie<br /> Lundi 26 janvier 2015 à 14h30, &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon.</strong><br /> <br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 14h00 à l’ensemble des journalistes&nbsp;accrédités à l’adresse : communication@pm.gouv.fr<br /> Merci de nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que&nbsp;d’une pièce d’identité.<br /> <br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/26.01.2015_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_entretien_avec_juan_manuel_santos_president_de_la_republique_de_colombie.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 23 janvier 2015, entretien avec Juan Manuel Santos</a> Fri, 23 Jan 2015 20:01:00 +0000 Gouvernement.fr Remise du rapport sur l’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale http://www.gouvernement.fr/partage/3196-remise-du-rapport-sur-l-evaluation-de-la-deuxieme-annee-de-mise-en-oeuvre-du-plan-pluriannuel-contre Manuel Valls, Premier ministre, recevra le rapport de François Chérèque, sur l’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan pluriannuel contre la pauvreté et pour l’inclusion sociale,<br /> &nbsp;<br /> <strong>lundi 26 janvier 2014 à 18h00,</strong><br /> &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon,<br /> &nbsp;<br /> en présence de <strong>Marisol Touraine</strong>, ministre des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, et <strong>Ségolène Neuville</strong>, secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion.<br /> &nbsp;<br /> Les rédacteurs pourront ensuite rencontrer François Chérèque à 18h45 au 58 rue de Varenne, salle 1.<br /> &nbsp;<br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte à 17h30 aux journalistes accrédités à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> Merci de nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci.<br /> Un tour d’images sera organisé.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts :</strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/26.01.2015_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_remise_du_rapport_de_francois_chereque.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 23 janvier 2015, Remise du rapport sur l’évaluation de la deuxième année de mise en œuvre du plan plurian</a> Fri, 23 Jan 2015 16:51:00 +0000 Gouvernement.fr Déplacement en Seine-et-Marne http://www.gouvernement.fr/partage/3191-deplacement-en-seine-et-marne Manuel VALLS, Premier ministre, visitera deux établissements scolaires de Seine-et-Marne,<br /> &nbsp;<br /> <strong>vendredi 23 janvier 2015,</strong><br /> &nbsp;<br /> en présence de Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Stéphane LE FOLL, ministre de l'Agriculture, de l'Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement.<br /> &nbsp;<br /> Déroulé prévisionnel :<br /> &nbsp;<br /> <strong>08h15</strong>&nbsp;:&nbsp; Accueil des journalistes à l'Hôtel de Matignon<br /> <br /> <strong>08h30 :</strong> Départ de la presse en bus depuis l’Hôtel de Matignon&nbsp;&nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>10h15</strong>&nbsp;<strong>: </strong>Arrivée du Premier ministre au lycée agricole de Bougainville -<em>&nbsp;RD 319 – 77170 Brie-Comte Robert</em><br /> <em>Toute presse accréditée&nbsp;</em><br /> <br /> Mot d’introduction du Premier ministre puis échange avec les élèves<br /> <em>Pool TV + radios + rédacteurs</em>&nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h15 :</strong> Départ du Premier ministre<br /> <em>Toute presse accréditée</em>&nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h30 : </strong>Arrivée du Premier ministre au Collège Jean Moulin -&nbsp;<em>Rue Jean Moulin – 77340 Pontault-Combault</em><br /> Temps d’échange avec les élèves membres du Conseil de la vie collégienne<br /> <em>Rédacteurs uniquement&nbsp;</em><br /> <br /> <strong>Un tour d’images sera réalisé en amont de ce temps d’échange.</strong><br /> <em>Pool image&nbsp;</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>12h00 :</strong> Déjeuner avec la communauté éducative<br /> <em>Tour d’images (pool image) puis hors presse.&nbsp;</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>13h30 : </strong>Fin du déplacement.&nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer, à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a></strong><br /> Merci de nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.<br /> <strong><em>Si vous souhaitez emprunter le minibus presse, merci de nous le préciser. Places limitées.</em><br /> <em>Des précisions vous seront communiquées dans la soirée.</em></strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/precisions_22.01.2015_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_deplacement_en_seine-et-marne.pdf" target="_blank">Note aux rédactions Deplacement seine-et-marne</a> Thu, 22 Jan 2015 17:34:00 +0000 Gouvernement.fr Mobilisation générale contre le terrorisme http://www.gouvernement.fr/partage/3171-mobilisation-generale-contre-le-terrorisme Education, jeunesse, citoyenneté, laïcité&nbsp;: l’Etat se mobilise<br /> <br /> A l’issue de la réunion des ministres et secrétaires d’Etat, Manuel VALLS, Premier ministre, tiendra une conférence de presse,<br /> <br /> <strong>jeudi 22 janvier 2015,</strong><br /> <br /> à l’Hôtel de Matignon<br /> <br /> en présence des ministres concernés&nbsp;: Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, Patrick KANNER, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et Myriam EL KHOMRI, secrétaire d'État chargée de la Politique de la Ville.<br /> <br /> <br /> Déroulé prévisionnel&nbsp;:<br /> <br /> <strong>10h00 :</strong> Ouverture de la cour à la presse<br /> <br /> <strong>10h30 :</strong> Réunion des ministres et secrétaires d’Etat<br /> <em>Tour d’images poolé</em><br /> <br /> <strong>12h40 :</strong> Allocution de Manuel VALLS, Premier ministre<br /> Présentation du plan école par Najat VALLAUD-BELKACEM, ministre de l'Éducation nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche<br /> Questions – réponses avec la presse<br /> <em>Rédacteurs accrédités. Pool TV&nbsp;: France Télévisions</em><br /> <br /> <strong>13h15 :</strong> Déjeuner de ministres et secrétaires d’Etat.<br /> <br /> <br /> <br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 10h00 aux journalistes accrédités à l’adresse communication@pm.gouv.fr<br /> <br /> Entrée sur accréditation et présentation de la carte de presse 2015.<br /> <br /> <br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/22.01.2015_-_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_mobilisation_generale_contre_le_terrorisme.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 22 janvier 2015, Mobilisation générale contre le terrorisme</a> Wed, 21 Jan 2015 20:13:00 +0000 Gouvernement.fr Renforcement du dispositif de lutte contre le terrorisme http://www.gouvernement.fr/partage/3169-renforcement-du-dispositif-de-lutte-contre-le-terrorisme <br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/synthese-terrorisme-v2.pdf" target="_blank">Renforcement du dispositif de lutte contre le terrorisme - Principales mesures annoncées par le Premier ministre</a> Wed, 21 Jan 2015 10:10:00 +0000 Gouvernement.fr Mobilisation générale contre le terrorisme : conférence de presse du Premier ministre à l’issue du Conseil des ministres http://www.gouvernement.fr/partage/3167-mobilisation-generale-contre-le-terrorisme-conference-de-presse-du-premier-ministre-a-l-issue-du Mobilisation générale contre le terrorisme&nbsp;:&nbsp; à l’issue du Conseil des ministres,&nbsp; Manuel Valls, Premier ministre,&nbsp; tiendra une conférence de presse autour des nouvelles mesures antiterroristes,<br /> &nbsp;<br /> <strong>mercredi 21 janvier 2015,</strong><br /> &nbsp;<br /> au Palais de l’Elysée<br /> Jardin d'hiver<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> en présence des ministres concernés&nbsp;: Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et du Développement international, Christiane Taubira, garde des Sceaux, ministre de la Justice, Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt, Porte-parole du Gouvernement.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Déroulé prévisionnel</strong>&nbsp;:<br /> &nbsp;<br /> Ouverture de la conférence de presse par Manuel Valls, Premier ministre<br /> &nbsp;<br /> Questions / réponses avec la presse.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Dispositions presse&nbsp;: rédacteurs accrédités + pool image (TV + photographes).<br /> Merci de vous accréditer avant ce mardi 20 janvier 2015, 19h, auprès de :<br /> <a href="mailto:organisationpresse@elysee.fr ">organisationpresse@elysee.fr </a>- 01 42 92 86 58<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/21.01.2015_-_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_mobilisation_generale_contre_le_terrorisme.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 20 janvier 2015 Mobilisation générale contre le terrorisme : conférence de presse du Premier ministre à l</a> Tue, 20 Jan 2015 17:00:00 +0000 Gouvernement.fr Agenda prévisionnel de Manuel VALLS, Premier ministre du lundi 19 janvier au vendredi 23 janvier 2015 http://www.gouvernement.fr/partage/3160-agenda-previsionnel-de-manuel-valls-premier-ministre-du-lundi-19-janvier-au-vendredi-23-janvier-2015 &nbsp; <h2>Lundi 19 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> 08h30&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Entretien avec Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Hôtel de Matignon<br /> &nbsp;<br /> 11h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Vœux du Président de la République aux acteurs de l'entreprise et de l'emploi<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Palais de l’Elysée<br /> &nbsp;<br /> 13h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Déjeuner avec le Président de la République<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Palais de l’Elysée<br /> &nbsp;<br /> 17h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Vœux du Premier ministre aux personnels de Matignon<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Carreau du Temple, Paris 3ème<br /> &nbsp;<br /> &nbsp; <h2>Mardi 20 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> 09h30&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Vœux du Président de la République aux Corps constitués et aux bureaux des Assemblées<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Palais de l’Elysée<br /> &nbsp;<br /> 11h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Vœux du Premier ministre à la presse<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Hôtel de Matignon<br /> &nbsp;<br /> 15h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Questions d’actualité au Gouvernement<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Assemblée Nationale<br /> &nbsp; <h2>Mercredi 21 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> 09h00&nbsp;&nbsp; &nbsp; &nbsp; Entretien avec le Président de la République<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Palais de l’Elysée<br /> &nbsp;<br /> 10h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Conseil des ministres<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Palais de l’Elysée<br /> &nbsp;<br /> 15h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Questions d'actualité au Gouvernement<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Assemblée nationale<br /> &nbsp;<br /> 16h15&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Déclaration du Gouvernement suivie d’un débat sur la question de la fin de vie<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Assemblée Nationale<br /> &nbsp; <h2>Jeudi 22 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> 09h30&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Entretien avec Emmanuel MACRON, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Hôtel de Matignon<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;<br /> 11h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Réunion de ministres et secrétaires d’Etat<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Hôtel de Matignon<br /> &nbsp;<br /> 13h00&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Déjeuner de ministres et secrétaires d’Etat<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Hôtel de Matignon <h2><br /> Vendredi 23 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> Déplacement en Normandie<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/agenda_previsionnel_de_manuel_valls_premier_ministre_-_du_lundi_19_janvier_au_vendredi_23_janvier_2015.pdf" target="_blank"></a> Mon, 19 Jan 2015 07:03:00 +0000 Gouvernement.fr Entretien du Premier ministre avec Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne http://www.gouvernement.fr/partage/3140-entretien-du-premier-ministre-avec-jean-claude-juncker-president-de-la-commission-europeenne Manuel Valls, Premier ministre,&nbsp; recevra Jean-Claude Juncker, Président de la Commission européenne,<br /> &nbsp;<br /> <strong>vendredi 16 janvier 2015 à 17h00</strong>,<br /> &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 16h30 à l’ensemble des journalistes accrédités à l’adresse : <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> Merci de nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/16.01.2015_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_entretien_avec_jean-claude_juncker_president_de_la_commission_europeenne.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 15 janvier 2015 Entretien du Premier ministre avec Jean-Claude Juncker, Président de la Commission europé</a> Thu, 15 Jan 2015 16:27:00 +0000 Gouvernement.fr Déplacement du Premier ministre à Quimper http://www.gouvernement.fr/partage/3138-deplacement-du-premier-ministre-a-quimper Manuel Valls, Premier ministre,&nbsp; se rendra à Quimper<br /> &nbsp;<br /> <strong>vendredi 16 janvier 2015</strong>.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Déroulé prévisionnel&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h10 :&nbsp; </strong>Arrivée de M. le Premier ministre sur le site de l’usine BOLLORE<br /> Lieu-dit PEN CARN<br /> &nbsp;<em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h20 :</strong> Visite de l’usine d’emballage BOLPHANE<br /> <em>&nbsp;Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h30 :&nbsp; </strong>Transfert en Blue Tram<br /> <em>&nbsp;Pool presse</em><br /> &nbsp;<br /> Les journalistes ne faisant pas partie du pool seront acheminés par le minibus presse sur le site des démonstrateurs, en amont de l’arrivée du Premier ministre sur celui-ci.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h32 : </strong>Arrivée sur le site des démonstrateurs<br /> &nbsp;<em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;Visite du site des démonstrateurs<br /> <em>&nbsp;Pool presse</em><br /> &nbsp;<br /> Les journalistes ne faisant pas partie du pool seront acheminés vers le site de la nouvelle usine de production des Tramways Electriques, en vue des allocutions.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h40 :</strong> Transfert en Blue Tram vers l’usine de batterie<br /> <em>Pool presse</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h42 :</strong> Visite de l’atelier principal de fabrication de batteries<br /> <em>&nbsp;Pool presse</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h50 :</strong> Trajet en Blue Tram vers la nouvelle usine de production de Tramways Electriques<br /> <em>Pool presse</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>11h55 :</strong> Visite de la ligne d’assemblage Blue Tram<br /> <em>&nbsp;Pool image uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>12h15 :</strong>&nbsp; Inauguration de la nouvelle usine de production de Tramways Electriques<br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; - Coupe de ruban inaugural<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; - Allocution de M. Bernard POIGNANT,<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; - Allocution de M. Vincent BOLLORE<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; - Allocution de M. le Premier ministre<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>13h00 : </strong>Fin du déplacement<br /> &nbsp;<br /> Une salle de presse sera mise à disposition des journalistes sur le site de la nouvelle usine de production de Tramways Electriques.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Informations pratiques</strong><br /> &nbsp;<br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a> avant jeudi 15 janvier, 18h.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Transports conseillés&nbsp;:</strong><br /> Aller&nbsp;Paris - Quimper&nbsp;:<br /> HOP A5651 Paris-Orly 08h25 – Quimper-Pluguffan 09h55<br /> &nbsp;<br /> Retour Quimper-Paris&nbsp;:<br /> HOP A5656 Quimper-Pluguffan 17h35 – Paris-Orly 19h05<br /> &nbsp;<br /> Un minibus sera mis à votre disposition pour vous acheminer aux différents points du déplacement.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Composition du pool&nbsp;:</strong><br /> TV&nbsp;: France TV<br /> Agence&nbsp;: AFP<br /> Radio&nbsp;: RTL<br /> PQR&nbsp;: Le Telegram<br /> Photographe&nbsp;: à confirmer<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/16.01.2015_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_deplacement_a_quimper.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 15 janvier 2015 Déplacement du Premier ministre à Quimper</a> Thu, 15 Jan 2015 10:06:00 +0000 Gouvernement.fr Additif - Agenda prévisionnel du Premier ministre, du mercredi 14 janvier au vendredi 16 janvier 2015 http://www.gouvernement.fr/partage/3135-additif-agenda-previsionnel-de-manuel-valls-premier-ministre-du-mercredi-14-janvier-au-vendredi-16 <h2>Mercredi 14 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> <strong>19h00</strong> : Vœux de Gérard Larcher, président du Sénat<br /> <em>Sénat</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp; <h2>Jeudi 15 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions au Gouvernement<br /> <em>&nbsp;Sénat</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp; <h2>Vendredi 16 janvier 2015</h2> &nbsp;<br /> <strong>Déplacement à Quimper</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>17h00</strong> : Entretien avec Jean-Claude Juncker, président de la Commission européenne<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/additif_-_agenda_previsionnel_de_manuel_valls_premier_ministre_-_du_mercredi_14_janvier_2015_au_vendredi_16_janvier.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 14 janvier 2015 Additif - Agenda prévisionnel du Premier ministre, du mercredi 14 janvier au vendredi 16 </a> Wed, 14 Jan 2015 16:40:00 +0000 Gouvernement.fr Discours de Manuel Valls à l'Assemblée nationale en hommage aux victimes des attentats http://www.gouvernement.fr/partage/3118-seance-speciale-d-hommage-aux-victimes-des-attentats-allocution-de-manuel-valls-premier-ministre Monsieur le Président,<br /> Mesdames, messieurs les ministres,<br /> Madame, Messieurs les présidents de groupe,<br /> Mesdames, messieurs les députés.<br /> <br /> Monsieur le Président, vous l’avez dit, ainsi que chacun des orateurs, avec force et sobriété, en trois jours, oui en trois jours 17 vies ont été emportées par la barbarie.&nbsp;<br /> <br /> Les terroristes ont tué, assassiné des journalistes, des policiers, des Français juifs, des salariés. Les terroristes ont tué des personnes connues ou des anonymes, dans leur diversité d’origine, d’opinion et de croyance. Et c’est toute la communauté nationale que l’on a touchée. Oui, c’est la France qu’on a touché au cœur.&nbsp;<br /> &nbsp;[[asset:citation:3123 {"mode":"full","align":"","field_description":["Ces 17 vies \u00e9taient autant de visages de la France et autant de symboles : de la libert\u00e9 d\u2019expression, de la vitalit\u00e9 de notre d\u00e9mocratie, de l\u2019ordre r\u00e9publicain, de nos institutions, de la tol\u00e9rance, de la la\u00efcit\u00e9. "],"field_prenom":[],"field_nom":[],"field_fonction":[]}]]<br /> <br /> Les soutiens, la solidarité, venus du monde entier, de la presse, partout, des citoyens qui ont manifesté dans de nombreuses capitales, des chefs d’Etat et de gouvernements, tous ces soutiens ne s’y sont pas trompés&nbsp;; c’est bien l’esprit de la France, sa lumière, son message universel que l’on a voulu abattre. Mais la France est debout. Elle est là, elle est toujours présente.&nbsp;<br /> <br /> A la suite des obsèques de ce matin à Jérusalem, de la cérémonie éprouvante, belle, patriotique, à la Préfecture de Police de Paris, en présence du chef de l’Etat, à quelques heures ou de jours d’obsèques pour chacune des victimes, dans l’intimité familiale, je veux, comme chacun d’entre vous, rendre, à nouveau, l’hommage de la Nation à toutes les victimes. Et la Marseillaise, tout à l’heure, qui a éclaté, dans cet hémicycle, était aussi une magnifique réponse, un magnifique message aux blessés, aux familles qui sont dans une peine immense, inconsolable, à leurs proches, à leurs confrères, je veux dire à mon tour une nouvelle fois notre compassion et notre soutien.&nbsp;<br /> <br /> Le Président de la République l’a dit ce matin avec des mots forts, personnels : «&nbsp;la France se tient et se tiendra à leurs côtés&nbsp;».&nbsp;<br /> <br /> Dans l’épreuve, vous l’avez rappelé, notre peuple s’est rassemblé, dès mercredi. Il a marché partout dans la dignité, la fraternité, pour crier son attachement à la liberté, et pour dire un «&nbsp;non&nbsp;» implacable au terrorisme, à l’intolérance, à l’antisémitisme, au racisme. Et aussi au fond, à toute forme de résignation et d’indifférence.&nbsp;<br /> <br /> Ces rassemblements, vous le soulignez monsieur le président de l’Assemblée, sont la plus belle des réponses. Dimanche, avec les chefs d’Etat et de gouvernement étrangers, avec l’ancien président de la République, avec les anciens Premiers ministres, avec les responsables politiques et les forces vives de ce pays, avec le peuple français, nous avons dit – et avec quelle force&nbsp;– notre unité. Et Paris était la capitale universelle de la liberté et de la tolérance.&nbsp;<br /> <br /> Le peuple Français, une fois encore, a été à la hauteur de son histoire. Mais, c’est aussi, pour nous tous sur ces bancs, vous l’avez dit, un message de très grande responsabilité. Etre à la hauteur de la situation est une exigence immense. Nous devons aux Français d'être vigilants quant aux mots que nous employons et à l'image que nous donnons. Bien sûr la démocratie, que l’on a voulu abattre, ce sont les débats, les confrontations. Ils sont nécessaires, indispensables à sa vitalité, et ils reprendront, c’est normal.&nbsp;<br /> <br /> Loin de moi l’idée de déposer, après ces événements, la moindre chape de plomb sur notre débat démocratique, et vous ne le permettrez pas, de toute façon. Mais, mais nous devons être capables, collectivement, de garder les yeux rivés sur l’intérêt général, et d’être à la hauteur, dans une situation qui est déjà difficile, sur le plan économique, parce que notre pays aussi est fracturé depuis longtemps, parce qu’il y a eu des événements graves, on les oublie aujourd’hui, même s’ils n’avaient pas de lien entre eux, qui ont frappé les esprits à la fin de l’année, à Joué-Lès-Tours, à Dijon et à Nantes. Nous devons être à la hauteur de l’attente, de l’exigence du message des Français.&nbsp;<br /> <br /> Je veux, Mesdames et Messieurs les députés, en notre nom à tous, saluer – et le mot est faible - le très grand professionnalisme, l’abnégation, la bravoure de toutes nos forces de l’ordre - policiers, gendarmes, unités d’élite.&nbsp;<br /> <br /> En trois jours, les forces de sécurité, souvent au péril de leur vie, ont mené un travail remarquable d’investigation, sous l’autorité du parquet antiterroriste, traquant les individus recherchés, travaillant sur les filières, interrogeant les entourages, afin de mettre hors d’état de nuire, le plus vite possible, ces trois terroristes.&nbsp;<br /> <br /> Monsieur le ministre de l’Intérieur, cher Bernard CAZENEUVE, je veux vous remercier aussi. Vous avez non seulement trouvé les mots justes, mais j’ai pu le voir à chaque heure, vous étiez concentré sur cet objectif.&nbsp;<br /> <br /> Autour du Président de la République, avec vous aussi madame la garde des Sceaux, nous avons été pleinement mobilisés pour faire face à ces moments si difficiles pour la patrie. Et pour prendre les décisions graves qui s’imposaient.&nbsp;<br /> <br /> Mesdames, Messieurs les députés, à aucun moment nous ne devons baisser la garde. Et je veux dire, avec gravité, à la représentation nationale et à travers vous à nos concitoyens, que non seulement la menace globale est toujours présente, mais que, liés aux actes de la semaine dernière, des risques sérieux et très élevés demeurent&nbsp;: ceux liés à d’éventuels complices, ou encore ceux émanant de réseaux, de donneurs d’ordres du terrorisme international, de cyberattaques. Les menaces perpétrées à l’encontre de la France en sont malheureusement la preuve.&nbsp;<br /> <br /> Je vous dois cette vérité, et nous devons cette vérité aux Français. Pour y faire face, partout sur le territoire, des militaires, des gendarmes, des policiers sont mobilisés. Les renforts de soldats affectés, en tout, près de 10.&nbsp;000 – et je vous en remercie monsieur le ministre de la Défense -, et c’est sans précédent,&nbsp; permettent un niveau d’engagement massif, plus de 122&nbsp;000 personnels assurent la protection permanente des points sensibles et de l’espace public. Les renforts militaires serviront et servent en priorité à la protection des écoles confessionnelles juives, des synagogues, et de mosquées.<br /> <br /> Madame, Messieurs les présidents, après le temps de l’émotion et du recueillement – et il n’est pas fini – vient le temps de la lucidité et de l’action.<br /> <br /> Sommes-nous en guerre&nbsp;? La question a, en réalité peu d’importance, car les terroristes djihadistes en nous frappant trois jours consécutifs y ont apporté, une nouvelle fois, la plus cruelle des réponses.&nbsp;<br /> &nbsp;[[asset:citation:3124 {"mode":"full","align":"","field_description":["Il faut toujours dire les choses clairement : oui, la France est en guerre contre le terrorisme, le djihadisme et l\u2019islamisme radical. La France n\u2019est pas en guerre contre une religion. La France n\u2019est pas en guerre contre l\u2019islam et les Musulmans. La France prot\u00e8gera, et le pr\u00e9sident de la R\u00e9publique l\u2019a \u00e9galement rappel\u00e9 ce matin, la France prot\u00e8gera, comme elle l\u2019a toujours fait, tous ses concitoyens, ceux qui croient comme ceux qui ne croient pas. \r\n"],"field_prenom":[],"field_nom":[],"field_fonction":[]}]]<br /> <br /> Avec détermination, avec sang–froid, la République va apporter la plus forte des réponses au terrorisme, la fermeté implacable dans le respect de ce que nous sommes, un Etat de droit.&nbsp;<br /> <br /> Le gouvernement vient devant vous avec la volonté d’écouter et d’examiner toutes les réponses possibles, techniques, règlementaires, législatives, budgétaires, monsieur le président JACOB. A une situation exceptionnelle doivent répondre des mesures exceptionnelles. Mais je le dis aussi avec la même force&nbsp;: jamais des mesures d’exception&nbsp;qui dérogeraient aux principes du droit et des valeurs.&nbsp;<br /> <br /> La meilleure des réponses au terrorisme qui veut précisément briser ce que nous sommes, c’est-à-dire une grande démocratie, c’est le droit, c’est la démocratie, c’est la liberté et c’est le peuple français.&nbsp;<br /> <br /> A cette menace terroriste, la République apporte et apportera des réponses sur son sol national. Elle en apportera aussi là où les groupes terroristes s’organisent pour nous attaquer, pour nous menacer, nos intérêts comme nos concitoyens.&nbsp;<br /> <br /> C’est pour cela que le Président de la République a décidé d’engager nos forces au Mali, un 11 janvier. Le 11 janvier 2013, jour où d’ailleurs tombait notre premier soldat dans ce conflit, Damien BOITEUX. Et d’ailleurs la même nuit, monsieur le ministre de la Défense, trois membres de nos services tombaient en Somalie.&nbsp;<br /> <br /> Le président de la République a décidé cet engagement pour venir en aide à un pays ami, le Mali, menacé de désintégration par des groupes terroristes&nbsp;; le Mali, pays musulman.&nbsp;<br /> <br /> Le président de la République a décidé de renforcer notre présence aux côtés de nos alliés africains avec l’opération Barkhane. C’est un gros effort qu’assume la France, au nom notamment de l’Europe et de ses intérêts stratégiques. Un effort coûteux. La solidarité de l’Europe elle doit être dans la rue, elle doit être aussi dans les budgets à nos côtés. Un effort impérieux. Et quelle belle image de voir dimanche dernier, coude à coude le chef de l’Etat, des chefs de gouvernement, le président de la République et le Président malien, Ibrahim Boubacar KEÏTA. Là aussi c’était la meilleure des réponses pour dire que nous ne menons pas une guerre de religion, mais que nous menons, oui, un combat pour la tolérance, la laïcité, la démocratie, la liberté et les Etats souverains, ce que les peuples doivent se choisir.&nbsp;<br /> <br /> &nbsp;Oui, nous nous battons ensemble et nous continuons de nous battre sans relâche.<br /> <br /> C’est cette même volonté, curieuse concordance liée au calendrier, que nous exprimerons tout à l’heure en votant le prolongement de l’engagement de nos forces en Irak. C’est là aussi notre riposte claire et ferme, je m’exprimerai ici même dans un instant, le ministre des Affaires étrangères le fera au Sénat. C’est là aussi notre riposte contre le terrorisme, et nous devons avoir pour nos soldats engagés, sur les théâtres d’opération extérieurs, à des milliers de kilomètres d’ici, un profond respect et une grande gratitude.&nbsp;<br /> <br /> La menace est aussi intérieure. Je l’ai également rappelé souvent à cette tribune.<br /> <br /> Et face à la tragédie qui vient de se dérouler, s’interroger est toujours légitime et nécessaire. Nous devons apporter des réponses aux victimes, à leurs familles, aux parlementaires, aux Français. Il faut le faire avec détermination, sérénité, sans jamais céder à la précipitation. Et je ferai mienne la formule du président LEROUX&nbsp;:&nbsp;«&nbsp;il n’y a pas de leçon à donner, il n’y a que des leçons à tirer&nbsp;».&nbsp;<br /> <br /> Le Parlement a déjà voté deux lois anti terroristes encore il y a quelques semaines à une très large majorité, les décrets d’application sont en cours de publication. Le Parlement s’est déjà saisi des questions relatives aux filières djihadistes.&nbsp;<br /> <br /> Ici-même, à l’Assemblée nationale, le 3 décembre dernier, vous avez créé une commission d’enquête sur la surveillance des filières et des individus djihadistes. Le président, Monsieur Éric CIOTTI, travaille étroitement avec le rapporteur, Monsieur Patrick MENNUCCI.&nbsp;<br /> <br /> Au Sénat, depuis le mois d’octobre, il existe une commission d’enquête sur l'organisation et les moyens de la lutte contre les réseaux djihadistes en France et en Europe. Plusieurs membres du gouvernement ont déjà été auditionnés. Les travaux doivent se poursuivre et je sais que le ministre de l’Intérieur est particulièrement attentif à ces travaux. Il a d’ailleurs déjà rencontré hier les groupes et les parlementaires qui travaillent sur ces questions.&nbsp;<br /> <br /> Le gouvernement, monsieur le président de l’Assemblée nationale, Madame, Messieurs les présidents de groupe, est à la disposition du Parlement. Sur tous ces sujets, ou sur d’autres que nous avons déjà examinés, et je pense à la question épineuse particulièrement complexe, mais qu’il faut traiter encore avec plus de détermination, qui est celle des trafics d’armes dans nos quartiers.&nbsp;<br /> &nbsp;[[asset:citation:3113 {"mode":"full","align":"none","field_description":["Tirer des le\u00e7ons, c\u2019est d\u2019abord prendre conscience que la situation change en permanence, et que les services en charge du renseignement int\u00e9rieur et la juridiction anti-terroriste doivent \u00eatre r\u00e9guli\u00e8rement renforc\u00e9s."]}]]<br /> <br /> Je tiens à saluer, là aussi, le travail de nos services de renseignement&nbsp;: DGSI, DGSE, Service du renseignement territorial. A saluer aussi la justice antiterroriste. La tâche de ces femmes, de ces hommes est par essence discrète et immensément délicate. Ils font face à un défi sans précèdent, à un phénomène protéiforme, mouvant qui se dissimule aussi&nbsp;; et parce qu’ils savent travailler ensemble ils obtiennent des résultats.&nbsp;<br /> <br /> A cinq reprises, en deux ans, ils ont permis de neutraliser des groupes terroristes susceptibles de passer à l’acte.&nbsp;<br /> <br /> En France, comme dans l’ensemble des pays européens, les personnes qui se reconnaissent dans le djihadisme international ont fortement augmenté en 2014. Dès l’examen de la loi antiterroriste, en décembre 2012, j’ai dit qu’il y avait en France des dizaines de MERAH potentiels. Le temps a confirmé, dramatiquement et implacablement, ce diagnostic.&nbsp;<br /> <br /> Sans renforcement très significatif des moyens humains et matériels, les services de renseignement intérieur pourraient se trouver débordés. On dépasse désormais 1&nbsp;250 individus pour les seules filières irako-syriennes. Sans jamais négliger les autres théâtres d’opération, les autres menaces, celles des autres groupes terroristes au Sahel, au Yémen, dans la corne de l’Afrique, et dans la zone afghano-pakistanaise.&nbsp;<br /> <br /> Nous affecterons donc les moyens nécessaires pour tenir compte de cette nouvelle donne. En matière de sécurité, les moyens humains sont en effet essentiels. Nous l’avons mis en pratique depuis 2012. En 2013, sur la base des enseignements des tueries de Montauban et de Toulouse et des propositions formulées par la mission URVOAS-VERCHERE, une profonde réforme de nos services de renseignement a été accomplie avec la transformation de la Direction centrale du Renseignement intérieur en Direction générale de la Sécurité intérieure. La création de 432 emplois à la DGSI a été programmée. Ils doivent permettre de renforcer les compétences et de diversifier les recrutements : informaticiens, analystes, chercheurs ou interprètes. 130 sont déjà pourvus. Nous avons aussi amélioré la coopération entre les services intérieurs et extérieurs&nbsp;et également renforcé, même s’il faut encore faire davantage, nos échanges avec les services étrangers, à la suite de l’initiative que j’ai pu prendre il y a deux ans avec les ministres européens et notamment avec la ministre belge, Joëlle MILQUET puisque son pays est également confronté à ce problème là. Initiative que Bernard CAZENEUVE a prolongée encore avec la réunion de nombreux ministres de l’Intérieur Place Beauvau. Mais il faut aller plus loin, et j’ai demandé au ministre de l’Intérieur de m’adresser dans les huit jours des propositions de renforcement. Elles devront notamment concerner Internet et les réseaux sociaux qui sont plus que jamais utilisés pour l’embrigadement, la mise en contact, et l’acquisition de techniques permettant de passer à l’acte.<br /> <br /> Nous sommes aussi l’une des dernières démocraties occidentales à ne pas disposer d’une cadre légal cohérent pour l’action des services de renseignement. Ce qui pose un double problème. Un travail important a été fourni par la mission d’information&nbsp;sur l’évaluation du cadre juridique des services de renseignement, présidée par Jean-Jacques URVOAS en 2013. Un prochain projet de loi quasiment prêt visera à donner aux services tous les moyens juridiques pour accomplir leurs missions, tout en respectant les grands principes républicains de protection des libertés publiques et individuelles, ce texte de loi qui sera sans aucun doute enrichi par vos travaux doit être, c’est ma conviction, adopté le plus rapidement possible.&nbsp;<br /> <br /> Au cours de l’année, nous lancerons également la surveillance des déplacements aériens des personnes suspectes d’activités criminelles. C’est le système PNR. La plateforme de contrôle française sera opérationnelle dès septembre 2015. Il reste à mettre en place un dispositif similaire au niveau européen. J’appelle de manière solennelle ici dans cette enceinte le Parlement européen à prendre enfin toute la mesure de ces enjeux, et de voter, comme nous le lui demandons depuis deux ans avec l’ensemble des gouvernements, à adopter ce dispositif qui est indispensable&nbsp;: nous ne pouvons plus perdre de temps&nbsp;!&nbsp;<br /> <br /> Mesdames et Messieurs, les phénomènes de radicalisation sont présents sur l’ensemble du territoire. Il faut donc agir partout. Le plan d’action adopté en avril dernier a permis de renouveler l’approche administrative et préventive. La plateforme de signalement est particulièrement sollicitée par les familles. Elle a permis d’éviter de nombreux départs.<br /> <br /> Les préfets, en lien avec les collectivités territoriales qui doivent être associées à ces démarches, mettent progressivement en place des dispositifs de suivi et de réinsertion des personnes radicalisées. Là encore, j’ai demandé au ministre de l’Intérieur en lien avec d’autres membres du gouvernement concerné par ces sujets de m’indiquer les moyens nécessaires pour amplifier ces actions.&nbsp;<br /> <br /> Les phénomènes de radicalisation se développent, nous le savons, vous l’avez dit, en prison. Ce n’est pas nouveau&nbsp;! L’administration pénitentiaire renforce d’ailleurs l’action de ses services de renseignement en lien étroit avec le ministère de l’Intérieur. Il faut, là aussi, accroître nos efforts. Dans nos prisons, des imans, comme des aumôniers de tous les cultes interviennent. C’est normal&nbsp;! Mais il faut un cadre clair à cette d’intervention. Il nous faut aussi parvenir à une réelle professionnalisation. Enfin, avant la fin de l’année, sur la base de l’expérience menée depuis cet automne à la prison de Fresnes, la surveillance des détenus considérés comme radicalisés sera organisée dans des quartiers spécifiques créés au sein d’établissements pénitentiaires.<br /> <br /> Une formation de haut niveau sera dispensée aussi aux services de la protection judiciaire de la jeunesse. Comprendre le parcours de radicalisation d’un jeune est toujours complexe. Nous savons la facilité avec laquelle certains jeunes délinquants de droit commun basculent dans des processus de radicalisation et le passage de la délinquance de droit commun à la radicalisation et au terrorisme est un phénomène que nous avons décrit à maintes reprises ici dans les travaux de l’Assemblée nationale. Mais nous devons savoir prendre les mesures adaptées qui s’imposent. Il faut, certes, accompagner, aider, suivre de nombreux mineurs menacés par cette radicalisation. Il faut aussi prendre acte de la nécessité de créer, au sein de la direction de la PJJ, une unité de renseignement, à l’instar de ce qui est fait dans l’administration pénitentiaire. Pour tous ces axes de travail, mais aussi pour répondre aux besoins du parquet anti-terroriste, j’ai demandé à la Garde des Sceaux de me faire des propositions également dans les jours qui viennent.<br /> <br /> Mesdames et Messieurs, la lutte contre le terrorisme demande une vigilance de chaque instant. Nous devons pouvoir connaître en permanence l’ensemble des terroristes condamnés, connaitre leur lieu de vie, contrôler leur présence ou leur absence.&nbsp;<br /> <br /> J'ai demandé aux ministres de l'Intérieur et de la Justice d'étudier les conditions juridiques de mise en place d'un nouveau fichier. Il obligera les personnes condamnées à des faits de terrorisme ou ayant intégré des groupes de combat terroristes à déclarer leur domicile et à se soumettre à des obligations de contrôle. De telles dispositions existent déjà pour d'autres formes de délinquance à risque élevé de récidive. Nous devons l’appliquer en matière d'engagement terroriste, toujours sous le contrôle strict du juge.<br /> <br /> Mesdames et Messieurs, toutes ces propositions – et il y en aura d’autres, je n’en doute pas et n’en doutez pas – avant leur mise en œuvre et application, feront l’objet d’une consultation ou d’une présentation au Parlement au-delà bien sûr des textes législatifs.&nbsp;<br /> <br /> Mesdames et Messieurs les députés, les épreuves tragiques que nous venons de traverser nous marquent, marquent notre pays et marquent notre conscience. Mais nous devons être capables de poser rapidement à chaque fois un diagnostic lucide aussi sur l’état de notre société, sur ses urgences.&nbsp;Ce sont des débats que nous aurons l’occasion évidemment de mener.&nbsp;<br /> <br /> Je vais en dire quelques mots, en m’excusant de prendre plus de temps que nécessaire à ce qui était prévu.&nbsp;<br /> <br /> Le premier sujet qu’il faut aborder clairement, c’est la lutte contre l’antisémitisme.&nbsp;<br /> <br /> L’histoire nous l’a montré, le réveil de l’antisémitisme, c’est le symptôme d’une crise de la démocratie, d’une crise de la République. C’est pour cela qu’il faut y répondre avec force. Après Ilan HALIMI, en 2006, après les crimes de Toulouse, les actes antisémites connaissent en France une progression insupportable. Il y a les paroles, les insultes, les gestes, les attaques ignobles, comme à Créteil il y a quelques semaines qui, je l’ai rappelé ici dans cet hémicycle, n’ont pas soulevé l’indignation qui était attendue par nos compatriotes juifs dans le pays. Il y a cette inquiétude immense, cette peur que nous avons les uns et les autres sentie, palpée samedi dans la foule devant cet HYPER CACHER porte de Vincennes ou à la synagogue de la Victoire dimanche soir. Comment accepter qu’en France, terre d’émancipation des juifs, il y a deux siècles, mais qui fut aussi, il y a 70 ans, l’une des terres de son martyre, comment peut-on accepter que l’on puisse entendre dans nos rues crier «&nbsp;mort aux juifs&nbsp;»&nbsp;? Comment peut-on accepter les actes que je viens de rappeler&nbsp;? Comment peut-on accepter que des Français soient assassinés par ce qu’ils sont juifs&nbsp;? Comment peut-on accepter que des compatriotes ou qu’un citoyen tunisien, que son père avait envoyé en France pour qu’il soit protégé alors qu’il va acheter son pain pour le Shabbat, meurt parce qu’il est juif&nbsp;? Ce n’est pas acceptable et à la communauté nationale qui peut-être n’a pas suffisamment réagi, à nos compatriotes français juifs, je leur dis&nbsp;que cette fois-ci, nous ne pouvons pas l’accepter, que nous devons là aussi nous rebeller et en posant le vrai diagnostic. Il y a un antisémitisme que l’on dit historique remontant du fond des siècles mais il y a surtout ce nouvel antisémitisme qui est né dans nos quartiers, sur fond d’Internet, de paraboles, de misère, sur fond des détestations de l’Etat d’Israël, et qui prône la haine du juif et de tous les juifs. Il faut le dire, il faut poser les mots pour combattre cet antisémitisme inacceptable&nbsp;!<br /> <br /> Et comme j’ai eu&nbsp;l’occasion de le dire, comme la ministre Ségolène ROYAL l’a dit ce matin à Jérusalem, comme Claude LANZMANN l’a écrit dans une magnifique tribune dans Le Monde, oui, disons-le à la face du monde&nbsp;: sans les juifs de France, la France ne serait plus la France. Et ce message, c’est à nous tous de le clamer haut et fort. Nous ne l’avons pas dit&nbsp;! Nous ne nous sommes pas assez indignés&nbsp;! Et comment accepter que, dans certains établissements, collèges ou lycées, on ne puisse pas enseigner ce qu’est la Shoah&nbsp;? Comment on peut accepter qu’un gamin de 7 ou 8 ans dise à son enseignant quand il lui pose la question «&nbsp;quel est ton ennemi&nbsp;?&nbsp;» et qu’il lui répond «&nbsp;c’est le juif&nbsp;»&nbsp;? Quand on s’attaque aux juifs de France, on s’attaque à la France et on s’attaque à la conscience universelle, ne l’oublions jamais&nbsp;!&nbsp;<br /> <br /> Et quelle terrible coïncidence, quel affront que de voir un récidiviste de la haine tenir son spectacle dans des salles bondées au moment même où, samedi soir, la Nation, Porte de Vincennes, se recueillait. Ne laissons jamais passer ces faits et que la justice soit implacable à l’égard de ces prédicateurs de la haine&nbsp;! Je le dis avec force ici à la tribune de l’Assemblée nationale&nbsp;!&nbsp;<br /> <br /> Et allons jusqu’au bout du débat. Allons jusqu’au bout du débat, Mesdames et Messieurs les députés, quand quelqu’un s’interroge, un jeune, un citoyen ou un jeune, et qu’il vient me dire à moi ou à la ministre de l’Education nationale «&nbsp;mais je ne comprends pas, cet humoriste,&nbsp;lui, vous voulez le faire taire et les journalistes de Charlie Hebdo, vous les montez au pinacle&nbsp;» mais il y a une différence fondamentale et c’est cette bataille que nous devons gagner, celle de la pédagogie auprès de notre jeunesse, il y a une différence fondamentale entre la liberté d’impertinence – le blasphème n’est pas dans notre droit, il ne le sera&nbsp;jamais – il y a une différence fondamentale entre cette&nbsp;liberté et l’antisémitisme, le racisme, l’apologie du terrorisme, le négationnisme qui sont des délits, qui sont de crimes et que la justice devra sans doute punir avec encore plus de sévérité.<br /> <br /> L’autre urgence, c’est de protéger nos compatriotes musulmans. Ils sont, eux aussi, inquiets. Des actes antimusulmans inadmissibles, intolérables, se sont à nouveau produits ces derniers jours. Là aussi, s’attaquer à une mosquée, à une église, à un lieu de culte, profaner un cimetière, c’est une offense à nos valeurs. Et le préfet LATRON a en charge à la demande du ministre de l’Intérieur en lien avec tous les préfets de faire en sorte que la protection de tous les lieux de culte soit assurée. L’Islam est la deuxième religion de France. Elle a toute sa place en France. Et notre défi, pas en France, mais dans le monde, c’est de faire cette démonstration&nbsp;: la République, la&nbsp;laïcité, l’égalité hommes / femmes sont compatibles avec toutes les religions sur le sol national qui acceptent les principes et les valeurs de la République. Mais cette République&nbsp;doit faire preuve de la plus grande fermeté, de la plus grande intransigeance, face à ceux qui tentent, au nom de l’Islam, d’imposer une chape de plomb sur des quartiers, de faire régner leur ordre sur fond de trafics et sur fond de radicalisme religieux, un ordre dans lequel l’homme domine la femme, où la foi, oui madame la présidente POMPILI, vous avez eu raison de le rappeler, l’emporterait sur la raison.<br /> <br /> J’avais ici, devant cette Assemblée, il y a quelques mois, évoqué les insuffisances et les échecs de trente ans de politique d’intégration. Mais, en effet, quand de vrais ghettos urbains se forment, où l’on n’est plus qu’entre soi, où l’on ne prône que le repli, que la mise en congé de la société, où l’Etat n’est plus présent, comment aller vers la République, saisir cette main fraternelle qu’elle tend&nbsp;?&nbsp;<br /> <br /> Et surtout, comment tirer un trait catégorique sur cette frontière trop souvent ténue qui fait que l’on peut basculer - pas d’angélisme, regardons les faits en face - dans nos quartiers, de l’Islam tolérant, universel, bienveillant vers le conservatisme, vers l’obscurantisme, l’islamisme, et pire la tentation du djihad et du passage à l’acte.&nbsp;<br /> <br /> Ce débat, il n’est pas entre l’Islam et la société. C’est bien un débat au sein même de l’Islam, que l’islam de France doit mener en son sein, en s’appuyant sur les responsables religieux, sur les intellectuels, sur les Musulmans qui nous disent depuis plusieurs jours qu’ils ont peur. Je l’ai déjà rappelé, comme vous tous j’ai des amis français, de confession et de culture musulmane. L’un de mes plus proches amis m’a dit l’autre jour, il avait les yeux plein de larmes et de tristesse, qu’il avait honte d’être musulman. Eh bien moi je ne veux plus que dans notre pays il y ait des Juifs qui puissent avoir peur. Et je ne veux pas qu’il y ait des Musulmans qui aient honte parce que la République elle est fraternelle, elle est généreuse, elle est là pour accueillir chacun.&nbsp;<br /> <br /> Enfin, enfin, la réponse aux urgences de notre société elle doit forte, sans hésitations&nbsp;: la République et ses valeurs. Et ce sont mes derniers mots.&nbsp;<br /> <br /> Les valeurs ce sont en premier lieu la laïcité qui est gage d’unité et de tolérance.<br /> <br /> &nbsp;La laïcité, elle s’apprend bien sûr à l’école, qui en est un des bastions. C’est là, peu importe les croyances, les origines, que tous les enfants de la République ont accès à l’éducation, au savoir, à la connaissance.&nbsp;<br /> <br /> J’étais, ce matin avec la ministre de l’Education nationale, Najat VALLAUD-BELKACEM, devant les recteurs de France. Et je leur ai adressé un message de mobilisation totale. Un message d’exigence. Un message qui doit répercuter à tous les niveaux de l’éducation nationale, autour du seul enjeu qui importe&nbsp;: la laïcité&nbsp;! La laïcité&nbsp;! La laïcité, parce que c’est le cœur de la République et donc de l’école.&nbsp;<br /> <br /> La République n’est pas possible sans l’école, et l’école n’est pas possible sans la République. Et on a laissé passer trop de choses, je le disais il y a un instant, dans l’école.&nbsp;<br /> <br /> La laïcité, oui la laïcité, la possibilité de croire, de ne pas croire. L’éducation a des valeurs fondamentales, doit plus que jamais - c’est aussi cette réponse - être le combat de la France face à l’attaque que nous avons connue. Et arborons fièrement ce principe puisqu’on nous attaque à cause de la laïcité, à cause des lois que nous avons votées ici interdisant les signes religieux à l’école prohibant le voile intégral, revendiquons les, parce que c’est ça qui doit qui doit nous aider à être encore davantage plus forts.&nbsp;<br /> &nbsp;[[asset:citation:3109 {"mode":"full","align":"none","field_description":["Au fond une seule chose compte, rester fid\u00e8le \u00e0 l\u2019esprit du 11 janvier 2015. Ce moment o\u00f9 la France, apr\u00e8s le choc, a dit \u00ab non \u00bb dans ce mouvement spontan\u00e9 d\u2019unit\u00e9 nationale. "]}]]<br /> <br /> Cette France qui s’est retrouvée dans l’épreuve, ce moment où le monde entier est venu à elle, car le monde sait lui aussi la grandeur de la France et ce qu’elle incarne d’universel.&nbsp;<br /> <br /> La France c’est l’esprit des lumières. La France c’est l’élément démocratique, la France c’est la République chevillée au corps. La France c’est une liberté farouche. La France c’est la conquête de l’égalité. La France c’est une soif de fraternité. Et la France c’est aussi ce mélange si singulier de dignité, d’insolence, et d’élégance. Rester fidèle à l’esprit du 11 janvier 2015 c’est donc être habité par ses valeurs.&nbsp;<br /> <br /> Rester fidèle à l’esprit du 11 janvier 2015 c’est apporter les réponses aux questions que se posent les Français. Rester fidèle à l’esprit du 11 janvier 2015 c’est comprendre que le monde a changé, qu’il y aura un avant et un après. Et au nom même de nos valeurs, apporter la riposte avec toute la détermination nécessaire&nbsp;: fermeté, unité, sont les termes qui ont été encore utilisés par le président de la République ce matin.<br /> <br /> Nous allons entretenir, je l’espère, comme un feu ardent, cet état d’esprit et nous appuyer sur la force de son message d’unité. Et en revendiquant fièrement ce que nous sommes. En le faisant, en nous rappelant sans cesse de nos héros, ceux qui sont tombés, ces 17, la semaine dernière.&nbsp;<br /> <br /> En nous souvenant toujours de ces héros que sont les forces de l’ordre.&nbsp;<br /> <br /> Avec beaucoup d’émotion nous l’avons encore ressenti ce matin, vous étiez nombreux sur tous les bancs, dans la cour de la préfecture de police de Paris. C’est ça aussi la France. Il y avait trois couleurs. Trois couleurs de ces trois policiers, ces deux policiers nationaux et cette policière municipale. Elle représentait, ils représentaient la diversité des parcours et des origines. Trois couleurs différentes. Trois parcours, mais trois Français. Trois serviteurs de l’Etat. Et devant les cercueils, aux côtés de leurs familles, il n’y avait que trois couleurs,&nbsp;celles du drapeau national. C’est au fond ça le plus beau message.&nbsp;<br /> <br /> Je vous avais dit, ici, au mois d’avril ma fierté, comme chacun d’entre vous, d’être français. Il y a quelque chose qui nous a tous renforcé, après ces événements, et après les marches de cette fin de semaine.<br /> <br /> Je crois que nous le sentons tous, c’est plus que jamais la fierté d’être français. Ne l’oublions jamais&nbsp;!&nbsp;<br /> <br /> <br /> [embed width="720"]<br /> [/embed]<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/13.01.2015_discours_de_manuel_valls_premier_ministre_-_seance_speciale_dhommage_aux_victimes_des_attentats_1.pdf" target="_blank">Discours de Manuel Valls à l&#039;Assemblée nationale en hommage aux victimes des attentats </a> Tue, 13 Jan 2015 18:28:00 +0000 Gouvernement.fr Audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation http://www.gouvernement.fr/partage/3093-audience-solennelle-de-rentree-de-la-cour-de-cassation Manuel Valls, Premier ministre, se rendra à l’audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation<br /> &nbsp;<br /> <strong>lundi 12 janvier 2015.</strong><br /> &nbsp;<br /> En présence de Claude BARTOLONE, président de l’Assemblée Nationale, et de Christiane TAUBIRA, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Déroulé prévisionnel&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>14h50</strong> : Arrivée du Premier ministre à la Cour de cassation (5 quai de l’Horloge – Paris 75001)<br /> <br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h05</strong> : <ul> <li>présentation des membres de la Cour et du président de l’Ordre des avocats aux Conseils (Chambre du conseil de la première chambre civile)</li> <li>signature du livre d’or</li> </ul> <em>Hors presse</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h10</strong> : <ul> <li>ouverture de l’audience solennelle (Grand’chambre)</li> <li>discours du Procureur général</li> <li>discours du Premier président</li> </ul> <em>Rédacteurs spécialisés uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> <em>Un tour d’images poolé sera organisé en amont de l’audience solennelle.</em><br /> &nbsp;<br /> <em>Les rédacteurs spécialisés seront installés en Grand’chambre avant l’arrivée de M. le Premier ministre.</em><br /> &nbsp;<br /> <em>Les journalistes doivent choisir de s’accréditer soit sur l’arrivée et le départ de M.&nbsp;le Premier ministre, soit pour assister à l’audience solennelle.</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>16h00</strong> : Départ de M. le Premier ministre<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> &nbsp;<br /> <strong>&nbsp;Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="http://communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/12.01.15_deplacement_de_manuel_valls_premier_ministre_a_laudience_solennelle_de_la_cour_de_cassation.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 12 janvier 2015, Audience solennelle de rentrée de la Cour de cassation</a> Mon, 12 Jan 2015 11:06:00 +0000 Gouvernement.fr Cellule interministérielle d’aide aux familles des victimes des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015 http://www.gouvernement.fr/partage/3079-cellule-interministerielle-d-aide-aux-familles-des-victimes-des-attentats-des-7-8-et-9-janvier-2015 &nbsp;<br /> Face aux événements dramatiques vécus par la France et qui ont frappé 17 familles, le Président de la République et le Premier ministre ont décidé&nbsp;de créer une cellule interministérielle d’aide aux familles des victimes des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015.<br /> &nbsp;<br /> Manuel VALLS, Premier ministre, a demandé que tous les moyens nécessaires soient mis au service de l’accompagnement des proches des victimes, pour les soutenir dans cette épreuve et les guider dans toutes les démarches qu’ils auront à accomplir.<br /> &nbsp;<br /> Chaque famille de victimes sera appelée par cette cellule, dont les personnels peuvent être joints au 01 45 50 34 60.<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/09.01.2015_communique_de_presse_de_manuel_valls_premier_ministre.pdf" target="_blank">Communiqué de presse, Cellule interministérielle d’aide aux familles des victimes des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015</a> Fri, 09 Jan 2015 19:29:00 +0000 Gouvernement.fr Visite officielle en République populaire de Chine http://www.gouvernement.fr/partage/3077-visite-officielle-en-republique-populaire-de-chine Manuel Valls, Premier ministre, se rendra en visite officielle en République populaire de Chine<br /> Pékin – Tianjin – Shanghai<br /> (28 janvier - 1er février 2015)<br /> &nbsp;<br /> <strong>M. Manuel Valls, Premier ministre, se rendra en visite officielle en République populaire de Chine du 28 janvier au 1er février, à l’invitation de son homologue M. Li Keqiang et à l’occasion de la clôture des commémorations du 50e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays.</strong><br /> <br /> Ce déplacement sera l’occasion pour le Premier ministre, accompagné d’une importante délégation d’affaires, de promouvoir le renforcement des liens commerciaux entre la France et la Chine et l’attractivité de notre territoire auprès des investisseurs chinois. Il permettra également au Premier ministre de valoriser l’importante présence culturelle française en Chine.<br /> Au cours de sa visite, le Premier ministre se rendra sur des sites emblématiques de l’excellence du savoir-faire français dans le domaine de l’innovation industrielle, de l’économie verte, de la performance énergétique et des transports, notamment à Pékin, Tianjin et Shanghai. Le Premier ministre se rendra également devant les étudiants de l’Institut franco-chinois à Suzhou.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>ATTENTION</strong>&nbsp;: Pour participer à ce déplacement, il est nécessaire de vous accréditer par retour de mél à l’adresse suivante&nbsp;: <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> &nbsp; <ul> <li><a href="/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2015/01/bulletin_dinscription.pdf" target="_blank">Bulletin d'inscription</a></li> </ul> &nbsp;<br /> Afin d’obtenir les visas presse dans les temps, nous vous demandons de bien vouloir vous accréditer <strong>avant le mercredi 14 janvier à 12h00</strong> impérativement (cf. bulletin d’inscription et tableau de fret pour le matériel). Toute accréditation ultérieure ne pourra être prise en compte.<br /> <br /> Vous devez également nous faire parvenir votre passeport (6 mois de validité), la demande de visa ci-jointe ainsi que 2 photos d’identité avant le jeudi 15 janvier à 12h00 impérativement au secrétariat du service de presse de Matignon. Le tarif du visa vous sera communiqué ultérieurement.<br /> &nbsp; <ul> <li><a href="/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2015/01/demande_de_visa.pdf" target="_blank">Demande de visa</a></li> </ul> Les conditions de transport, d’hébergement, ainsi que le programme précis vous seront communiquées ultérieurement.<br /> &nbsp;<br /> Le départ pour la délégation presse est prévu le 27 janvier 2015.<br /> &nbsp;<br /> Pool TV TF1 - Eric Vaillant.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts presse&nbsp;:</strong><br /> Marie Murault&nbsp;: 06 16 83 42 84<br /> Contacts service de presse : 01 42 75 50 78/79<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2015/01/28.01-01.02.2015_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_deplacement_en_republique_populaire_de_chine.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 9 décembre, Visite officielle en République populaire de Chine</a> Fri, 09 Jan 2015 17:53:00 +0000 Gouvernement.fr