Gouvernement.fr - Espace presse http://www.gouvernement.fr Espace presse fr Quartier d'affaires de la défense vers une nouvelle étape http://www.gouvernement.fr/partage/7212-quartier-d-affaires-de-la-defense-vers-une-nouvelle-etape Afin de préserver l’attractivité du quartier d’affaires de la Défense et lui assurer un développement pérenne le Premier ministre a décidé, lors du Comité interministériel Grand Paris du 15 octobre 2015, de mettre un terme à la dichotomie entre les deux établissements publics actuels l’EPADESA chargé de l’aménagement de la Défense et DEFACTO chargé de sa gestion.<br /> &nbsp;<br /> Sur la base d’un rapport du Préfet de Région et du Préfet des Hauts-de-Seine, une mission de préfiguration vient d’être confiée au conseil général de l’Environnement et du Développement Durable (CGEDD) et à l’Inspection Générale des Finances (IGF) afin d’organiser la création d’un établissement public local, dans lequel les collectivités locales, assureront la responsabilité principale du pilotage et du financement du futur établissement.<br /> &nbsp;<br /> L’Etat sera présent au Conseil d’administration du nouvel établissement. Les acteurs économiques, les usagers de la Défense, seront également associés à la gouvernance du nouvel établissement.<br /> &nbsp;<br /> L’établissement exercera une compétence exclusive d’aménagement et de gestion dans le périmètre historique de la Défense, et sa délimitation précise sera arrêtée en relations avec les collectivités territoriales riveraines.<br /> &nbsp;<br /> Au-delà de ce périmètre, l’établissement disposera d’une compétence non exclusive d’aménagement et de gestion, définie par voie de conventions, afin notamment de garantir la poursuite par le nouvel établissement des opérations déjà engagées par l’EPADESA.<br /> &nbsp;<br /> Il appartiendra à la mission de préfiguration d’élaborer, avec l’ensemble des parties prenantes au nouvel établissement, un pacte de gouvernance qui définira, d’une part, les modalités de la participation financière renforcée des collectivités, nécessaire pour accompagner un programme d’investissement pluriannuel et, d’autre part, les orientations stratégiques du nouvel établissement.<br /> &nbsp;<br /> Cette opération se déroulera dans un souci de continuité de gestion des deux établissements et le strict respect des droits des salariés.<br /> &nbsp;<br /> Le Gouvernement prépare les textes juridiques pour la création du nouvel établissement à compter du 1er janvier 2017.<br /> &nbsp;<br /> Avec la création de ce nouvel établissement public la responsabilité de son développement et de son entretien est confiée aux collectivités territoriales concernées.<br /> &nbsp;<br /> La décentralisation de l’établissement, près de 60 ans après sa création, marque ainsi une nouvelle étape de l’aménagement du Grand Paris.<br /> <br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/27.05.2016_communique_de_presse_de_manuel_valls_premier_ministre_-_quartier_daffaires_de_la_defense.pdf" target="_blank">Communiqué relatif au quartier de la défense</a> Fri, 27 May 2016 19:41:00 +0000 Gouvernement.fr Agenda prévisionnel de Manuel Valls, Premier ministre du samedi 28 mai au samedi 4 juin 2016 http://www.gouvernement.fr/partage/7210-agenda-previsionnel-de-manuel-valls-premier-ministre-du-samedi-28-mai-au-samedi-4-juin-2016 <strong>Samedi 28 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00</strong> : Réunion avec les acteurs du secteur pétrolier<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>Lundi 30 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>09h00 </strong>:&nbsp; Entretien avec Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>10h00 </strong>: Entretien avec Jean-Jacques URVOAS, Garde des Sceaux, ministre de la Justice<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00 </strong>:&nbsp; Conseil national de la lutte contre le travail illégal<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>13h00 </strong>: Déjeuner avec le Président de la République<br /> <em>Palais de l’Elysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>16h00 </strong>: Entretien avec Son Exc. Tihomir ORESKOVIC, Premier ministre de la République de Croatie<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>18h00 </strong>: Entretien avec Pascale BOISTARD, secrétaire d’Etat aux Personnes âgées et à l’Autonomie<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>Mardi 31 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00 </strong>: Réunion du groupe SRC<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions d’actualité au Gouvernement<br /> Assemblée nationale<br /> &nbsp;<br /> <strong>16h15</strong> : Eloge funèbre en hommage à Anne GROMMERCH<br /> &nbsp;<em>Assemblée nationale</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>16h45</strong> : Questions d'actualité au Gouvernement<br /> <em>Sénat</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>Mercredi 1er juin 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>09h00</strong> : Conseil des ministres<br /> <em>Palais de l’Elysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00</strong> : Entretien avec Emmanuel MACRON, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>12h00 : </strong>Rencontre avec les membres de la Confédération internationale des sociétés d’auteurs et compositeurs (CISAC)<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions d’actualité au Gouvernement<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>17h00</strong> : Réunion de suivi après les attentats du 13 novembre&nbsp;<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>Jeudi 2 juin 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>10h00</strong> : Remise du rapport sur l’aménagement du territoire en France par Claudy LEBRETON<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00 </strong>: Rencontre avec des jeunes chefs d’entreprise africains<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Jeudi 2 juin 2016 (après-midi) et vendredi 3 juin 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> Déplacement en Grèce<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Samedi 4 juin 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>14h30 </strong>: Lancement des travaux Grand Paris Express<br /> <em>Clamart (Hauts-de-Seine)</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/agenda_previsionnel_de_manuel_valls_premier_ministre_du_samedi_28_mai_au_samedi_4_juin_2016.pdf" target="_blank">Agenda de Manuel Valls du samedi 28 mai au samedi 4 juin </a> Fri, 27 May 2016 18:22:00 +0000 Gouvernement.fr Commission nationale de lutte contre le travail illégal et la fraude au détachement des travailleurs http://www.gouvernement.fr/partage/7209-commission-nationale-de-lutte-contre-le-travail-illegal-et-la-fraude-au-detachement-des-travailleurs Manuel Valls, Premier ministre, réunira, en présence de Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics, de Myriam El Khomri, ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, de Audrey Azoulay, ministre de la Culture et de la Communication, de Harlem Désir, secrétaire d’État chargé des Affaires européennes, de Alain Vidalies secrétaire d’État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche et de Martine Pinville, secrétaire d’État chargée du Commerce, de l’Artisanat, de la Consommation et de l’Économie sociale et solidaire, la Commission nationale de lutte contre le travail illégal et la fraude au détachement des travailleurs,<br /> &nbsp;<br /> <strong>Lundi 30 mai 2016 à 11h00,</strong><br /> <em>à l’Hôtel de Matignon.</em><br /> &nbsp;<br /> La Commission nationale de lutte contre le travail illégal et la fraude au détachement des travailleurs (CNLTI), présidée par le Premier ministre, se réunit chaque année. Elle aura pour objet, cette année, de dresser le bilan du plan national 2013-2015 de lutte contre le travail illégal et la fraude au détachement&nbsp; et d’avoir un échange avec les partenaires sociaux, et avec l’ensemble des membres de la CNLTI, sur les mesures proposées par le plan 2016-2018.<br /> &nbsp;<br /> Un point d’attention particulier sera porté au développement de la fraude au détachement, commise en infraction aux règles européennes, notamment dans les secteurs du bâtiment, des transports ou de l’agriculture, et contre laquelle des mesures importantes sont prévues dans le projet de loi «&nbsp;travail&nbsp;».<br /> &nbsp;<br /> <em>Un tour d’images sera organisé en début de réunion</em><br /> &nbsp;<br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 10h30 à l’ensemble des journalistes accrédités à l’adresse : communication@pm.gouv.fr avant samedi 28 mai 2016 à 12h00.<br /> &nbsp;<br /> Merci de nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.<br /> &nbsp;<br /> Pool TV&nbsp;: TF1<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/30.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_commission_nationale_de_lutte_contre_le_travail_illegal_et_la_fraude_au_detachement_des_travailleurs.pdf" target="_blank">Note aux rédactions, Commission nationale de lutte contre le travail illégal et la fraude au détachement des travailleurs</a> Fri, 27 May 2016 16:42:00 +0000 Gouvernement.fr Déplacement de Manuel Valls en République hellénique http://www.gouvernement.fr/partage/7207-deplacement-de-manuel-valls-en-republique-hellenique Manuel Valls, Premier ministre, se rendra en République hellénique,<br /> <br /> <strong>du jeudi 2 au vendredi 3 juin 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Le programme complet vous sera communiqué ultérieurement.<br /> &nbsp;<br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse&nbsp;: communication@pm.gouv.fr, avant&nbsp;mercredi mardi 31 mai 2016 à 12h00 et de nous indiquer votre plan de vol, ainsi que si vous souhaitez que nous prenions en charge la réservation de la nuitée d’hôtel.<br /> <br /> ***<br /> <br /> <strong>Vols conseillés pour la presse&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> Départ – Jeudi 2 juin 2016 – Décollage de l’aéroport de&nbsp;Roissy Charles de Gaulle – Terminal 1, à 12h15 – Atterrissage à l’aéroport d’Athènes à 16h30 (Vol AEGEAN A3611)<br /> &nbsp;<br /> Retour – Vendredi 3 juin 2016 – Décollage de l’aéroport d’Athènes à 17h25 – Atterrissage à l’aéroport de&nbsp;Roissy Charles de Gaulle à 19h55, Terminal 1(Vol AEGEAN A3614)<br /> &nbsp;<br /> ***<br /> &nbsp;<br /> Un bus presse vous acheminera de l’aéroport d’Athènes à l’hôtel Hilton et entre les différents points du déplacement.<br /> &nbsp;<br /> ***<br /> &nbsp;<br /> Coordonnées de l’hôtel presse&nbsp;: Hôtel HILTON Athens<br /> &nbsp;<br /> PJ&nbsp;: Bulletin d’inscription à nous retourner rempli.<br /> &nbsp;<br /> Pool télévisions&nbsp;: TF1<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts :</strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/02-03.06.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_deplacement_en_republique_hellenique.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 27 mai 2016, Déplacement de Manuel Valls en République hellénique</a> Fri, 27 May 2016 16:11:00 +0000 Gouvernement.fr Entretien avec S. Exc. Tihomir GRESKOVIC, Premier ministre de la République de Croatie http://www.gouvernement.fr/partage/7202-entretien-avec-s-exc-tihomir-greskovic-premier-ministre-de-la-republique-de-croatie <strong>Manuel VALLS, Premier ministre, recevra S. Exc. Tihomir GRESKOVIC, Premier ministre de la République de Croatie<br /> Lundi 30 mai 2016 à 16h00, à l’Hôtel de Matignon</strong><br /> <br /> La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte à partir de 15h30 aux journalistes accrédités à l’adresse communication@pm.gouv.fr avant lundi 30 mai 2016, 12h00.<br /> Vous devez impérativement nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.<br /> Un tour d’images sera organisé.<br /> <br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/30.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_entretien_avec_son_exc._m._tihomir_greskovic_premier_ministre_de_la_republique_de_cr.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 27 mai 2016 - Entretien avec S. Exc. Tihomir GRESKOVIC, Premier ministre de la République de Croatie</a> Fri, 27 May 2016 10:57:00 +0000 Gouvernement.fr Réunion avec les acteurs du secteur pétrolier http://www.gouvernement.fr/partage/7199-reunion-avec-les-acteurs-du-secteur-petrolier Manuel Valls, Premier ministre, recevra les acteurs du secteur pétrolier,<br /> &nbsp;<br /> <strong>samedi 28 mai 2016 à 11h00</strong>,<br /> &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon<br /> &nbsp;<br /> Cette réunion rassemblera sous la présidence du Premier ministre, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, de l’Industrie et du Numérique, Alain Vidalies, secrétaire d’État, chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, les services de l’Etat, les acteurs du secteur pétrolier (raffineurs, distributeurs pétroliers - intégrés, indépendants, grande distribution, stockeurs), les représentants du secteur des transports (fédérations professionnelles, ports). Elle permettra de faire le point sur la situation de l’approvisionnement en carburants, les actions entreprises et celles planifiées.<br /> &nbsp;<br /> <br /> <strong>Déroulé prévisionnel&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00</strong> : Réunion avec les acteurs du secteur pétrolier<br /> <em>Tour d’images</em><br /> &nbsp;<br /> <br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 10h15 aux journalistes accrédités à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a> avant vendredi 27 mai à 18h.<br /> Entrée sur accréditation et présentation de la carte de presse 2016.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Pool&nbsp;TV:</strong> France TV<br /> &nbsp;<br /> <strong>&nbsp;<br /> Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/28.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_reunion_avec_les_acteurs_du_secteur_petrolier.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 27 mai 2016, Réunion avec les acteurs du secteur pétrolier</a> Fri, 27 May 2016 09:15:00 +0000 Gouvernement.fr Réunion des ministres et secrétaires d’État http://www.gouvernement.fr/partage/7179-reunion-des-ministres-et-secretaires-d-etat Manuel Valls, Premier ministre, recevra les ministres et secrétaires d’Etat,<br /> &nbsp;<br /> <strong>jeudi 26 mai 2016 à 11h00</strong>,<br /> &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 10h30 à l’ensemble des journalistes accrédités à l’adresse : <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> &nbsp;<br /> Entrée sur accréditation, vous devez impérativement nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.<br /> &nbsp;<br /> Un tour d’images poolé sera organisé.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/26.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_reunion_de_ministres_et_secretaires_detat.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 25 mai 2016, Réunion des ministres et secrétaires d’État</a> Wed, 25 May 2016 12:57:00 +0000 Gouvernement.fr Discours du Premier ministre - Comité interministériel aux ruralités http://www.gouvernement.fr/partage/7162-discours-du-premier-ministre-comite-interministeriel-aux-ruralites <br /> <em>Seul le prononcé fait foi</em><br /> &nbsp;<br /> Mesdames, messieurs les ministres,<br /> Mesdames, messieurs les parlementaires,<br /> Monsieur le président du Conseil départemental, cher Hervé Saulignac,<br /> Monsieur le maire de Privas, cher Michel Valla,<br /> Mesdames, messieurs les élus,&nbsp;<br /> Mesdames, messieurs les représentants d’associations,<br /> Mesdames, messieurs,<br /> &nbsp;<br /> Après Laon, en mars 2015, après Vesoul, en septembre dernier, autour du président de la République, c’est ici, à Privas, que j’ai souhaité réunir ce troisième comité interministériel aux ruralités.<br /> &nbsp;<br /> Je connais bien l’Ardèche … C’est mon cinquième déplacement depuis 2012. Et depuis longtemps. Au côté du député Robert Chapuis, j’ai appris les difficultés du quotidien liées à l’éloignement géographique, à l’isolement parfois. J’ai appris, aussi, à quel point les services publics de proximité jouent un rôle essentiel. Quand une école ferme, quand un médecin généraliste prend sa retraite, quand un commissariat de police, une brigade de gendarmerie s’éloigne, c’est tout une population qui a le sentiment d’être méprisée, comme rayée de la carte.<br /> &nbsp;<br /> J’ai vu aussi, en Ardèche – ce département aux contrastes magnifiques – tout ce que la solidarité et la détermination des hommes peuvent faire. Privas, à l’histoire tourmentée, plus petite préfecture de France, est pour moi le symbole d’une ruralité dynamique et tournée vers l’avenir.<br /> &nbsp;<br /> Je&nbsp; veux saluer l’engagement des élus ardéchois pour leur territoire, qui a permis de très belles réussites économiques, touristiques et culturelles&nbsp;: de la descente de l’Ardèche à la grotte Chauvet, de la révolution numérique au Cheylard – je l’ai vu ce matin, cher Hervé Saulignac – à l’implantation de nouvelles industries, qui réussissent parce qu’elles savent innover. Vous faites la démonstration que rien n’est impossible, lorsque la volonté politique tire le meilleur parti des atouts locaux&nbsp;!<br /> <br /> <strong>1. Agir pour la ruralité, c’est d’abord relever le défi de l’égalité</strong><br /> <br /> <strong>L’État est au côté de ces élus qui s’engagent pour que leur territoire se développe, se renforce.</strong><br /> &nbsp;<br /> Notre méthode est simple : adapter notre action à vos besoins, accompagner nos concitoyens. Ce qui implique un accès aux services publics, notamment aux soins de santé – c’est un engagement fort de Marisol Touraine.<br /> &nbsp;<br /> Nous avons, pour cela, développé un réseau de près de 800 maisons de santé, dont 11 en Ardèche. Ces premières implantations sont un vrai succès. &nbsp;Il y a une demande croissante pour de telles structures. C’est pourquoi nous avons décidé de porter à 1&nbsp;400 le nombre de maisons de santé sur l’ensemble du territoire.<br /> &nbsp;<br /> De la même manière, avec 1 750 bourses versées aux jeunes médecins pour les inciter à s’implanter dans les déserts médicaux – deux sont venus s’installer dans votre département – nos objectifs sont dépassés&nbsp;; nous allons donc proposer 800 nouveaux contrats de ce type.<br /> &nbsp;<br /> Ce Comité vient d’adopter, sur proposition de Marisol Touraine, des aides nouvelles en faveur de l’installation de jeunes médecins dans les hôpitaux publics des territoires isolés, ainsi qu’une adaptation régionale du numerus clausus pour les études de médecine, en fonction des besoins de santé locaux.<br /> &nbsp;<br /> Nous agissons, enfin, pour que tous les Français puissent vivre à moins de 30 minutes d’un soin d’urgence&nbsp;; 70 médecins ici, en Ardèche, sont ainsi désormais correspondants du SAMU.<br /> &nbsp;<br /> *<br /> &nbsp;<br /> L’accès à l’éducation doit, lui aussi, être renforcé&nbsp;: il faut préserver et développer ce maillage fin qui permet que l’École de la République, ce fondement de notre société, soit présente sans distinction sur tout le territoire. Tous les petits écoliers de France doivent bénéficier des mêmes moyens de réussir.<br /> &nbsp;<br /> 14 départements ont d’ores et déjà signé des conventions de ruralité avec l’Éducation nationale&nbsp; avec Najat Vallaud-Belkacem. Cet engagement de l’État et des collectivités permet, alors que certains territoires font face à un ralentissement démographique, de regrouper intelligemment les parcours scolaires et de maintenir les effectifs. Le rapport du Sénateur Alain Duran, que je reçois officiellement aujourd’hui, atteste de l’utilité de ce dispositif.<br /> &nbsp;<br /> L’accès à l’éducation, c’est aussi l’accès au numérique, qui ne doit pas être l’apanage des grandes villes. 50 millions d’euros y seront consacrés. Huit collèges de ce département en bénéficieront, après la préfiguration du collège des Perrières à Annonay. C’est le gage que les nouvelles générations seront, où qu’elles vivent, formées, prêtes à affronter les nouveaux défis du monde professionnel. J’aurai l’honneur de signer tout à l’heure une convention de partenariat numérique avec l’Ardèche.<br /> &nbsp;<br /> Enfin, sur la base du rapport sur les projets éducatifs territoriaux que madame la sénatrice Françoise Cartron va me remettre elle aussi tout à l’heure – et que je remercie –, les élus seront mieux accompagnés pour développer des activités périscolaires de qualité, complémentaires des enseignements théoriques, accessibles à tous les enfants. Les possibilités d’adaptation prévues en 2013 et 2014 pour la réforme des rythmes scolaires seront également pérennisées, pour l’année scolaire 2016-2017 et au-delà. Je sais votre engagement ici puisque 206 communes de votre département sont signataires d’un projet éducatif territorial.<br /> &nbsp;<br /> *<br /> &nbsp;<br /> Faciliter l’accès aux services publics, c’est enfin l’objectif des 1 000 maisons de service au public. Elles se déploient partout en France. Il y en a 10 dans votre département. Je pense notamment à Saint-Agrève, ou aux Vans. Elles réunissent dans un même lieu des guichets d’accès aux caisses nationales de solidarité pour la vieillesse et la maladie, aux opérateurs de l’emploi, de l’énergie, des transports.<br /> &nbsp;<br /> Cette recherche d’une proximité toujours plus grande m’a aussi incité à retenir une expérimentation, dans trois départements, de services publics itinérants, tels que proposés par le rapport du député Nicolas Bays. Ces services mobiles iront à la rencontre des habitants les plus en difficulté, du fait de leur âge, de l’éloignement, ou de leurs faibles moyens&nbsp; pour se déplacer.<br /> <br /> <strong>2. Agir pour la ruralité c’est veiller au développement de tous les territoires&nbsp;</strong><br /> <br /> <strong>L’accès aux services publics est une condition nécessaire de l’attractivité de nos territoires. Nécessaire … mais pas suffisante. Il fallait agir, aussi, pour que de nouveaux habitants viennent s’y installer, travailler, entreprendre. S’y épanouir. Ce qui implique de pouvoir communiquer et accéder aux nouvelles technologies.</strong><br /> &nbsp;<br /> Accéder à un réseau de téléphonie, d’abord&nbsp;: d’ici à la fin 2017, il n’y aura plus aucune commune recensée&nbsp;en zone blanche. C’est une avancée concrète, considérable&nbsp;!<br /> &nbsp;<br /> Je sais que certaines communes n’ont pas pu bénéficier de ce dispositif. Une troisième vague sera donc lancée dès cet automne. Et ce plan tiendra aussi compte des communes où le niveau de réception reste trop faible.&nbsp; A la demande des collectivités, un effort de couverture 4G bénéficiera à 1 300 communes – contre 800 initialement prévues.<br /> &nbsp;<br /> Pour que ces engagements soient respectés, des commissions régionales d’aménagement numérique réuniront dans chaque région les opérateurs de téléphonie, l’ARCEP et les élus locaux. Des antennes à domicile seront également mises sur le marché pour que les maisons les plus isolées soient elles aussi couvertes.<br /> &nbsp;<br /> *<br /> &nbsp;<br /> Nous agissons, en parallèle, pour développer l’accès à Internet – je veux saluer le travail d’Emmanuel Macron et d’Axelle Lemaire. Pas moins de 11 milliards d’euros sont ainsi mobilisés pour le plan France Très Haut Débit, qui finance le déploiement de ce réseau dans tous les territoires – dont 100 kilomètres en Ardèche. Et ce n’est qu’un début&nbsp;!<br /> &nbsp;<br /> Ce budget finance également les expérimentations de nouveaux «&nbsp;territoires collaboratifs&nbsp;», avec des plateformes locales de partage de biens et services, comme le rapport de Pascal Terrasse le préconisait.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Ce sont des démarches essentielles pour que de nouvelles entreprises s’implantent, pour que l’agriculture soit plus compétitive, pour que les circuits courts se développent, et la filière bois aussi.<br /> &nbsp;<br /> Des démarches essentielles pour que les artisans, pour que les petits commerces se maintiennent et se renforcent.<br /> &nbsp;<br /> Des démarches essentielles, enfin, pour le développement touristique et économique de ces territoires, auquel le lancement de l’Agence France Entrepreneur dans la ruralité va également contribue</strong>r.&nbsp;&nbsp;<br /> &nbsp;<br /> *<br /> &nbsp;<br /> Vous le voyez&nbsp;: beaucoup a déjà été fait&nbsp;! Et l’Ardèche – vous l’aurez compris – en est l’illustration, puisqu’elle bénéficie de tous les dispositifs mis en œuvre pour les territoires ruraux. Il s’agit de mesures répondant aux besoins quotidiens des habitants. Je pense aussi à l’accès à des moyens de transport durables, avec 57 bornes de rechargement pour véhicules électriques installées dans ce département. Je pense enfin à la mobilité&nbsp;: au-delà des mesures déjà prises, je viens d’ouvrir les crédits pour lancer en 2017 la déviation de la RN 102 au Teil. Je sais combien elle était attendue.<br /> &nbsp;<br /> Toutes ces mesures que nous prenons, je veux le penser, ne sont pas étrangères au fait qu’il y a, à nouveau, plus de gens qui s’installent en Ardèche que d’habitants qui ne la quittent.<br /> &nbsp;<br /> <strong>3. Privas répond à une double exigence&nbsp;: fédérer les initiatives publiques et les énergies locales</strong><br /> <br /> <strong>Ce troisième comité interministériel permet de renforcer encore notre action en faveur des territoires ruraux, en suivant deux principes : fédérer les initiatives publiques et rassembler les énergies locales.</strong><br /> &nbsp;<br /> Fédérer les initiatives publiques, c’est d’abord profiter de la modernisation et de la réorganisation de l’Etat pour imposer, aussi, plus de cohérence territoriale. Chaque administration centrale devra ainsi informer son préfet de département de ses perspectives d’implantation à deux ans. Si les préfets estiment que des projets risquent d’entraver l’accès des habitants au service public, ils disposeront d’un droit d‘alerte du gouvernement, qui prendra alors ses responsabilités. Cette mesure accompagne utilement les schémas départementaux d’amélioration de l’accès au service public, qui devront être élaborés d’ici 2017.<br /> &nbsp;<br /> Nous proposons également que les divers dispositifs et financements d’Etat soient mieux coordonnés. Nous allons les regrouper dans des contrats de ruralités uniques, signés avec les intercommunalités et les pôles d’équilibre des territoires. Ils nous engageront pour six ans. Ces contrats permettront d’éviter les effets de saupoudrage et de mieux adapter les politiques publiques à la réalité de chaque territoire. C’est une nouveauté&nbsp;: Jean-Michel Baylet veillera à sa bonne mise en place dès la rentrée.<br /> &nbsp;<br /> <strong>L’an dernier, nous avions décidé d’octroyer un milliard d’euros d’aide en investissements aux collectivités territoriales, dont 500 millions dédiés à la ruralité. Ces crédits dédiés seront reconduits, notamment pour financer ces contrats.</strong><br /> &nbsp;<br /> *<br /> &nbsp;<br /> Fédérer les initiatives publiques, donc, mais aussi rassembler les énergies locales. Et d’abord les associations, qui permettent à leurs membres de se réunir et de s’engager, ensemble, pour la qualité de vie dans les territoires ruraux. Dans l’esprit des assises de la ruralité, j’ai souhaité que ce troisième Comité renoue avec le dialogue et la concertation de ceux qui vivent et font vivre la ruralité. Nous avons donc choisi de les associer et retenu certaines de leurs propositions, notamment en matière de mobilité, d’accès aux nouvelles technologies, de santé. C’est le premier acte d’un partenariat entre l’Etat et les associations. Il sera officialisé par la signature d’une charte de coopération pour les années à venir.<br /> &nbsp;<br /> * *<br /> Mesdames, messieurs,<br /> &nbsp;<br /> <strong>Ce gouvernement a réformé l’organisation administrative et politique de la France pour que l’action publique soit, partout, plus lisible et plus efficace. On ne pouvait pas continuer à faire ce constat d’une défiance croissante envers l’action publique et ne rien faire. Il fallait continuer de décentraliser, de rapprocher les citoyens des décisions, de clarifier les compétences.</strong><br /> &nbsp;<br /> Cette réforme, c’est aussi l’Etat qui s’adapte aux réalités, qui entend les spécificités, qui agit pour que la République n’abandonne personne, pour qu’elle soit là dans tous les territoires&nbsp;: villes, banlieues, zones périurbaines, territoires ruraux, mais aussi territoires de montagne, qui feront l’objet d’une loi spécifique.<br /> &nbsp;<br /> Je sais l’énergie que vous déployez pour vos territoires – la conviction que vous y mettez, l’amour que vous leur portez. Ils ne peuvent souffrir les annonces sans lendemain. C’est pour cela que, là où certains avant nous ont renoncé – et aucun «&nbsp;plan Marshall&nbsp;» ne compensera les années perdues –, là où d’autres s’arc-boutent sur le passé, nous retissons, patiemment, les liens territoriaux, sociaux qui sont la base de la cohésion de notre Nation.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Il y a un débat qui s’ouvre dans notre pays. Certains plaident pour toujours moins d’Etat, pour moins d’agents publics, pour moins de moyens pour nos collectivités locales. Vouloir cela, c’est fragiliser l’édifice sur lequel s’est construit notre pays. C’est, disons-le, revenir sur cette conception républicaine qui veut qu’il n’y ait jamais de territoires mis à l’écart, de citoyens moins considérés que d’autres.<br /> &nbsp;<br /> Je sais l’amertume et l’angoisse qu’il pouvait y avoir dans les territoires ruraux, qui se sentaient comme mis à l’écart d’un mouvement d’ensemble. Cette angoisse, cette amertume, nous avons voulu y répondre.</strong><br /> &nbsp;<br /> Du chemin reste à parcourir. Tout ne sera pas résolu en un jour. Mais, avec méthode et détermination, nous agissons pour les habitants des territoires ruraux. Car nous savons que chaque territoire contribue à ce qu’est la France, à son identité, et à sa force. &nbsp;Agir pour tous les territoires, c’est non seulement le gage de notre cohésion. C’est aussi, j’en suis convaincu, le gage de notre réussite.<br /> &nbsp;<br /> Je vous remercie.<br /> &nbsp;<br /> * * *<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/20.05.2016_discours_de_manuel_valls_premier_ministre_-_comite_interministeriel_ruralites_version_seul_prononce_fait_foi.pdf" target="_blank">Discours du Premier ministre du 20 mai 2016 - Comité interministériel aux ruralités </a> Fri, 20 May 2016 17:45:00 +0000 Gouvernement.fr Nos ruralités, une chance pour la France http://www.gouvernement.fr/partage/7160-nos-ruralites-une-chance-pour-la-france <br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/cir-3-dossier-presse-2016-05-18.pdf" target="_blank">Dossier de presse du 20 mai 2016, Nos ruralités, une chance pour la France</a> Fri, 20 May 2016 15:25:00 +0000 Gouvernement.fr Agenda prévisionnel de Manuel Valls du samedi 21 au vendredi 27 mai 2016 http://www.gouvernement.fr/partage/7157-agenda-previsionnel-de-manuel-valls-du-samedi-21-au-vendredi-27-mai-2016 <strong>Du samedi 21 au mardi 24 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> Déplacement en Israël et dans les Territoires palestiniens<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Mercredi 25 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>10h00</strong> : Conseil des ministres<br /> <em>Palais de l’Elysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions d’actualité au Gouvernement<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Jeudi 26 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>09h00</strong> : Remise du rapport sur le temps de travail dans la fonction publique par Philippe Laurent, en présence d’Annick Girardin, ministre de la Fonction publique<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>10h00</strong> : Entretien avec Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h00</strong> : Réunion de ministres et secrétaires d'État<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions d'actualité au Gouvernement<br /> <em>Sénat</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Vendredi 27 mai 2016</strong><br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;<br /> <strong>09h00</strong> : Entretien avec Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics et Christian Eckert, secrétaire d’État au Budget<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/agenda_previsionnel_de_manuel_valls_premier_ministre_du_samedi_21_mai_au_vendredi_27_mai_2016.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 20 mai 2016, Agenda prévisionnel de Manuel Valls du samedi 21 au vendredi 27 mai 2016</a> Fri, 20 May 2016 14:51:00 +0000 Gouvernement.fr Manuel Valls présidera le Comité interministériel des ruralités en Ardèche http://www.gouvernement.fr/partage/7141-manuel-valls-presidera-le-comite-interministeriel-des-ruralites-en-ardeche Déplacement officiel de M. Manuel Valls, Premier ministre, dans le département de l’Ardèche afin de présider le comité interministériel des ruralités<br /> <br /> vendredi 20 mai 2016<br /> <br /> En présence de : <ul> <li>Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieure et de la Recherche</li> <li>Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé</li> <li>Jean-Michel Baylet, ministre de l’Aménagement du territoire, de la Ruralité et des Collectivités territoriales</li> <li>Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la forêt, Porte-parole du gouvernement</li> <li>Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable</li> <li>Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique</li> <li>Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports</li> <li>Ericka Bareigts, Secrétaire d’Etat à l’Egalité réelle</li> <li>Jean-Vincent Placé, Secrétaire d’Etat à la Réforme de l’Etat et à la simplification</li> <li>Axelle Lemaire, Secrétaire d’Etat au Numérique.</li> </ul> <br /> Le Gouvernement a impulsé une nouvelle dynamique en faveur de la ruralité qui s’est concrétisée lors des comités interministériels aux ruralités de Laon en mars 2015 et de Vesoul en septembre 2015 par l’adoption de 67 mesures dont près de la moitié ont d’ores et déjà atteint ou dépassé leurs objectifs : 798 maisons de santé pluri-professionnelles ouvertes, 1000 Maisons de service aux publics créées d’ici fin 2016, la couverture en téléphonie mobile de tous les centre-bourgs en téléphonie mobile et le renforcement de la couverture en 3G dans près de 2000 communes.<br /> <br /> Afin d’amplifier la mise en mouvement des territoires ruraux, le Gouvernement a souhaité centrer ce troisième comité interministériel aux ruralités qui se tiendra à Privas le 20 Mai 2016 autour de deux enjeux principaux :<br /> <br /> • Renforcer encore l’égalité d’accès aux services et au service public, dans le domaine de la santé, de l’école mais aussi amplifier l’action de l’Etat et des opérateurs de téléphonie mobile pour résorber les zones blanches<br /> <br /> • Mettre en cohérence l’action publique et fédérer les énergies locales autour des projets de chaque territoire, afin de toujours mieux adapter l’action de l’Etat aux besoins et aux enjeux des territoires ruraux.<br /> <br /> A l’occasion de ce Comité interministériel aux ruralités, trois rapports parlementaires du Député Bays et des Sénateurs Duran et Cartron seront remis au Premier ministre.<br /> <br /> <br /> <strong>Vendredi 20 mai 2016</strong><br /> <br /> <em>10h07 Départ du train conseillé pour la délégation presse de Paris-Gare de Lyon en direction de Valence TGV (2h11 de trajet)<br /> <br /> 12h18 Arrivée en gare de Valence TGV de la délégation presse et acheminement en bus presse vers la préfecture de l’Ardèche à Privas (1h10 de trajet)<br /> <br /> Déjeuner de la délégation presse en préfecture</em><br /> <br /> <strong>CHEYLARD</strong><br /> <strong>10h30 Arrivée de M. le Premier ministre et des ministres à l’école des codeurs du Cheylard</strong><br /> <em>- Présentation du projet Ardèche Drôme Numérique (ADN)<br /> - Rencontre avec les stagiaires<br /> Pool presse uniquement : France TV ; France Bleu Ardèche ; AFP ; AFP Photo ; Le Dauphiné libéré</em><br /> <br /> <strong>CHALENCON<br /> 11h50 Visite d’une exploitation agricole</strong><br /> <em>Tour d’images poolé : France TV ; AFP Photo ; Le Dauphiné libéré</em><br /> <br /> <strong>PRIVAS</strong><br /> <em>13h30 Accueil de la presse locale accréditée et remise des accréditations en préfecture de l’Ardèche</em><br /> <br /> <strong>15h00 Comité interministériel des ruralités<br /> Table ronde avec les acteurs nationaux et locaux des ruralités</strong><br /> <em>Tour d’images poolé : France TV et photographes accrédités</em><br /> <br /> <strong>16h15 Remise des rapports parlementaires de Nicolas BAYS, Françoise CARTRON et Alain DURAN</strong><br /> <em>Tour d’images poolé : France TV et photographes accrédités</em><br /> <br /> <strong>16h30 Allocution de M. le Premier ministre et conférence de presse</strong><br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em><br /> <br /> <em>A partir de 18h00 : départ des bus presse de la préfecture de l’Ardèche pour la gare de Valence TGV (1h10 de trajet)</em><br /> <br /> <strong>LE TEIL</strong><br /> <strong>17h40&nbsp;&nbsp; &nbsp;Arrivée de M. le Premier ministre à la Maison de santé du Teil</strong> <ul> <li><strong>Coupure de ruban et dévoilement de plaque</strong></li> </ul> <em>Pool images&nbsp;: France TV&nbsp;; AFP Photo&nbsp;; Le Dauphiné libéré</em> <ul> <li><strong>Allocutions et discours de M. le Premier ministre</strong></li> </ul> <em>Pool presse uniquement&nbsp;: France TV&nbsp;; France Bleu Ardèche&nbsp;; AFP&nbsp;; AFP Photo&nbsp;; Le Dauphiné libéré</em><br /> <br /> <br /> <strong>19h00 &nbsp;&nbsp; &nbsp;Fin du déplacement</strong><br /> <br /> <br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse&nbsp;:<br /> <a href="http://communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a>,<u><strong> avant jeudi 19 mai 2016, 16h00 impérativement.</strong></u><br /> <br /> ***<br /> <strong>Un bus presse </strong>sera mis à votre disposition pour vous acheminer la gare de Valence TGV à la préfecture de l’Ardèche à Privas, à l’aller et au retour.<br /> <br /> ***<br /> <u>Trains conseillés</u>&nbsp;:<br /> <em>Aller Paris Gare-de-Lyon - Valence TGV </em>- <u><strong>vendredi 20 mai 2016</strong></u><br /> TGV 6063 Départ Paris-Gare de Lyon 10h07 - Arrivée Valence TGV 12h18<br /> <br /> <em>Retour Valence TGV - Paris-Gare-de-Lyon</em> - <u><strong>vendredi 20 mai 2016</strong></u><br /> TGV 6220 Départ <strong>Valence TGV 19h41</strong> - Arrivée <strong>Paris-Gare-de-Lyon 21h53</strong><br /> <br /> ***<br /> <strong><u>Composition du pool presse</u>&nbsp;:<br /> TV&nbsp;: France TV<br /> Radio&nbsp;: France Bleu Ardèche<br /> Agence&nbsp;: AFP<br /> PQR&nbsp;: Le Dauphiné libéré<br /> Photographes&nbsp;: AFP&nbsp;; Le Dauphiné libéré</strong><br /> <br /> <br /> <br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="http://communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/20.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_deplacement_en_ardeche.pdf" target="_blank">Manuel Valls présidera le Comité interministériel des ruralités en Ardèche</a> Thu, 19 May 2016 06:39:00 +0000 Gouvernement.fr Signature de la convention de partenariat État-AMF relative à la prévention de la radicalisation violente http://www.gouvernement.fr/partage/7124-signature-de-la-convention-de-partenariat-etat-amf-relative-a-la-prevention-de-la-radicalisation Manuel Valls, Premier ministre,<br /> &nbsp;<br /> Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur,<br /> Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports,<br /> et François Baroin, président de l'Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité<br /> &nbsp;<br /> signeront la convention de partenariat État-AMF relative à la prévention de la radicalisation violente<br /> &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon,<br /> &nbsp;<br /> <strong>jeudi 19 mai 2016</strong>.<br /> &nbsp;<br /> Dans le prolongement du Plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme présenté le 9 mai dernier, cette convention entre l’État et l’Association des maires de France et des présidents d’intercommunalité (AMF) permettra de renforcer le partenariat avec les municipalités en matière de lutte contre la radicalisation. Celles-ci ont en effet un rôle essentiel à jouer en matière de détection, de signalement et de prise en charge des situations de radicalisation, en lien avec les services de l’État.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Déroulé prévisionnel&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>16h00</strong> : <ul> <li>Entretien du Premier ministre avec Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, et François Baroin, président de l'Association des maires de France<br /> <em>Tour d’images</em></li> </ul> <strong>16h15</strong> : <ul> <li>Allocution du Premier ministre</li> <li>Diffusion d’un court-métrage sur le rôle des maires en matière de prévention de la radicalisation</li> <li>Intervention François Baroin, Président de l’Association des maires de France</li> <li>Signature de la convention-cadre de partenariat entre l’État et l’AMF relative à la prévention de la radicalisation violente<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em></li> </ul> &nbsp;<br /> La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 15h30 aux journalistes accrédités à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> Carte de presse obligatoire.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts</strong> :<br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/19.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_signature_de_la_convention_de_partenariat_etat-amf.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 18 mai 2016, Signature de la convention de partenariat État-AMF relative à la prévention de la radicalisa</a> Wed, 18 May 2016 13:20:00 +0000 Gouvernement.fr Inauguration de "La Fabrik’ des talents" http://www.gouvernement.fr/partage/7111-inauguration-de-la-fabrik-des-talents Manuel Valls, Premier ministre, inaugurera "La Fabrik’ des talents",<br /> &nbsp;<br /> <strong>mercredi 18 mai 2016 à 17h45</strong>,<br /> <br /> 16, cours Blaise Pascal (Évry)<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Déroulé prévisionnel&nbsp;:</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>17h45 : </strong> <ul> <li>Arrivée du Premier ministre</li> <li>Allocution de Francis Chouat, maire d’Évry</li> <li>Allocution de Manuel Valls, Premier ministre<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em></li> </ul> <strong>18h00 :</strong> <ul> <li>Geste inaugural<br /> <em>Pool TV + presse accréditée</em></li> <li>Visite du bâtiment (expositions)<br /> <em>Pool presse</em></li> </ul> <strong>18h30 :</strong> Départ du Premier ministre<br /> <br /> &nbsp;<br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de bien vouloir vous accréditer à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a> avant mercredi 18 mai à 11h00, en nous communiquant votre numéro de carte de presse.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Pool TV :</strong> TF1<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/18.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_inauguration_de_la_fabrique_des_talents_a_evry.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 17 mai 2016, Inauguration de &quot;La Fabrik’ des talents&quot;</a> Tue, 17 May 2016 08:12:00 +0000 Gouvernement.fr Agenda prévisionnel de Manuel Valls du mardi 17 au mardi 24 mai 2016 http://www.gouvernement.fr/partage/7110-agenda-previsionnel-de-manuel-valls-du-mardi-17-au-mardi-24-mai-2016 <strong>Mardi 17 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions d'actualité au Gouvernement<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> <br /> &nbsp;<br /> <strong>Mercredi 18 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>08h45</strong> : Entretien avec le président de la République<br /> <em>Palais de l’Élysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>10h00</strong> : Conseil des Ministres<br /> <em>Palais de l’Élysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>15h00</strong> : Questions d’actualité au Gouvernement<br /> <em>Assemblée nationale</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>17h30</strong> : Inauguration de la fabrique des talents<br /> <em>Evry</em><br /> <br /> &nbsp;<br /> <strong>Jeudi 19 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h30</strong> : Conférence nationale du handicap<br /> <em>Palais de l’Élysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>13h00</strong> : Déjeuner avec le président de la République<br /> <em>Palais de l’Élysée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>18h00</strong> : Entretien avec Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et Thierry Mandon, secrétaire d’État chargé de l’Enseignement supérieur et de la Recherche<br /> <em>Hôtel de Matignon</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Vendredi 20 mai</strong> <strong>2016</strong><br /> &nbsp;<br /> Déplacement en Ardèche – Comité interministériel aux ruralités<br /> <br /> &nbsp;<br /> <strong>Samedi 21 mai au mardi 24 mai</strong> <strong>2016</strong><br /> &nbsp;<br /> Déplacement en Israël et dans les Territoires palestiniens<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/agenda_previsionnel_de_manuel_valls_premier_ministre_du_mardi_17_mai_au_mardi_24_mai_2016.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 13 mai 2016, Agenda prévisionnel de Manuel Valls du mardi 17 au mardi 24 mai 2016 </a> Fri, 13 May 2016 15:53:00 +0000 Gouvernement.fr L’État mobilisé pour l'Euro 2016 de football http://www.gouvernement.fr/partage/7093-l-etat-mobilise-pour-l-euro-2016-de-football Du 10 juin au 10 juillet 2016, la France accueillera, pour la troisième fois de son histoire (après 1960 et 1984), le championnat d’Europe de football. L’Euro de football est le 3e évènement sportif le plus important au monde après les Jeux Olympiques et la Coupe du monde de football. Il est aussi le rendez-vous incontournable pour tous les passionnés, désireux d’assister au meilleur du football européen et de prendre part à une grande fête populaire sur tout le territoire.<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/10.05.2016_dossier_de_presse_-_letat_mobilise_pour_leuro_2016_de_football.pdf" target="_blank">Dossier de presse du 11 mai 2016, L’État mobilisé pour l&#039;Euro 2016 de football</a> Wed, 11 May 2016 10:57:00 +0000 Gouvernement.fr Déplacement à l'aéroport de Paris-Orly http://www.gouvernement.fr/partage/7091-deplacement-a-l-aeroport-de-paris-orly Manuel Valls, Premier ministre, se rendra sur le chantier du bâtiment de jonction reliant les aérogares Sud et Ouest de l’aéroport de Paris-Orly,<br /> &nbsp;<br /> <strong>Vendredi 13 mai 2016 à 10h00</strong><br /> &nbsp;<br /> Déroulé prévisionnel&nbsp;:<br /> &nbsp;<br /> <strong>10h00 :</strong> Arrivée du Premier ministre sur le chantier<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Présentation du projet et du chantier<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Pose de la première charpente du bâtiment de jonction reliant les aérogares Sud et Ouest de l’aéroport de Paris-Orly<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; &nbsp;&nbsp;&nbsp; Visite du chantier<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; <em>Pool uniquement (la composition du pool sera communiquée ultérieurement)</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Rencontre avec des jeunes et des ouvriers participant au chantier dans le cadre de la clause d’insertion sociale du contrat passé entre le Groupe ADP et Vinci<br /> <em>&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Pool uniquement (la composition du pool sera communiquée ultérieurement)</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>11h05 : </strong>Allocution d’Augustin de Romanet, président directeur général du Groupe ADP<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; Allocution de Xavier Huillard, président directeur général du groupe Vinci<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; &nbsp;&nbsp;&nbsp; Allocution de Manuel Valls, Premier ministre<br /> &nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp; <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de bien vouloir vous accréditer à l’adresse <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a> avant jeudi 12 mai à 12h00, en nous communiquant votre numéro de carte de presse.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/13.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_deplacement_a_laeroport_de_paris-orly.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 13 mai 2016, Déplacement à l&#039;aéroport de Paris-Orly</a> Wed, 11 May 2016 10:44:00 +0000 Gouvernement.fr Réunion des ministres et secrétaires d’État http://www.gouvernement.fr/partage/7087-reunion-des-ministres-et-secretaires-d-etat Manuel Valls, Premier ministre, recevra les ministres et secrétaires d’État,<br /> &nbsp;<br /> <strong>jeudi 12 mai 2016 à 11h00,</strong><br /> &nbsp;<br /> à l’Hôtel de Matignon.<br /> &nbsp;<br /> Cette réunion sera suivie d’un déjeuner.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> A cette occasion, la cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte dès 10h30 à l’ensemble des journalistes accrédités à l’adresse : <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br /> &nbsp;<br /> Entrée sur accréditation, vous devez impérativement nous communiquer votre numéro de carte de presse et vous munir de celle-ci, ainsi que d’une pièce d’identité.<br /> &nbsp;<br /> Un tour d’images poolé sera organisé.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto:communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/12.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_reunion_de_ministres_et_secretaires_detat.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 11 mai 2016, Réunion des ministres et secrétaires d’État</a> Wed, 11 May 2016 09:16:00 +0000 Gouvernement.fr Visite officielle en Israël et dans les Territoires palestiniens http://www.gouvernement.fr/partage/7084-visite-officielle-en-israel-et-dans-les-territoires-palestiniens <strong>Manuel VALLS, Premier ministre,&nbsp; se rendra en Israël et dans les Territoires palestiniens, du samedi 21 mai 2016 au mardi 24 mai 2016,</strong><br /> En présence d’Audrey AZOULAY, ministre de la Culture et de la Communication, Jean-Marie LE GUEN, secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement, Thierry MANDON, secrétaire d’État chargé de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, et Axelle LEMAIRE, secrétaire d'État chargée du Numérique.<br /> &nbsp;<br /> Le Premier ministre se rendra en visite officielle en Israël puis dans les Territoires palestiniens. Ce déplacement vise à trois objectifs&nbsp;: politique d’abord, dans un contexte de relance des efforts de la France pour parvenir à un accord de paix fondé sur une solution à deux États, avec des entretriens avec les responsables politiques palestiniens et israéliens ; économique et de coopération ensuite, en rencontrant les acteurs des relations qui nous lient dans ces domaines à Israël et aux Palestiniens&nbsp;; culturel et de mémoire enfin, par des déplacements sur des lieux symboliques et des rencontres avec des personnalités culturelles, religieuses ou civiles engagées. &nbsp;&nbsp; <h2>Programme prévisionnel&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;&nbsp;</h2> <strong>Samedi 21 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> Matinée : Décollage du vol presse à destination de Tel Aviv<br /> &nbsp;<br /> Soirée : Atterrissage à Tel Aviv, départ à destination de Jérusalem<br /> &nbsp;<br /> <strong>Dimanche 22 mai 2016</strong>&nbsp;<br /> <strong><em>Tel-Aviv</em></strong><br /> &nbsp;<br /> 09h45 : Inauguration de la centrale solaire de Zmorot construite et opérée par EDF-Energies nouvelles, en présence de M. Avi GABAÏ, ministre israélien de l’Environnement<br /> <em>Pool presse uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> 11h00 : Rencontre avec des start-ups françaises et israéliennes à l’incubateur SOSA<br /> <em>Présentation de start-ups françaises et franco-israéliennes, puis rencontre sur la terrasse avec le French Tech Hub</em><br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> 13h00 : Déjeuner avec des représentants d’entreprises françaises et israéliennes organisé par la Chambre de commerce et d’industrie France/Israël<br /> <em>Hors presse</em><br /> &nbsp;<br /> 15h15 : Dépôt de gerbe au mémorial Yitzhak Rabin<br /> <em>Pool presse uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> 15h45 : Université de Tel Aviv<br /> Cérémonie de remise de la médaille George Wise au Premier ministre<br /> <em>Courte allocution du Premier ministre</em><br /> <em>Rencontre &nbsp;informelle avec un groupe &nbsp;d’étudiants français et israéliens</em><br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> 17h20 : Rencontre avec Shimon PERES, ancien Président de l'État d'Israël<br /> <em>Centre Peres pour la Paix, Jaffa<br /> Entretien dans le bureau de M. Peres<br /> Visite du centre Peres</em><br /> <em>Pool presse uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> 18h15 : Rencontre avec la communauté française<br /> <em>Résidence de France, Jaffa</em><br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> 21h15 : Dîner avec des personnalités culturelles<br /> Hors presse<br /> &nbsp;<br /> <strong>Lundi 23 mai 2016</strong><br /> <em><strong>Jérusalem</strong></em><br /> &nbsp;<br /> 08h30 : Cimetière de Givat Shaul<br /> <em>Recueillement sur les tombes des victimes de l’attentat de l’Hypercacher, sur la tombe d’Ilan Halimi, sur les tombes des victimes de l’attentat de Toulouse</em><br /> <em>Pool presse uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> 09h10 : Visite du mémorial de Yad Vashem<br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> 11h00 : Entretien avec Reuven RIVLIN, Président de l’État d’Israël<br /> <em>Beit HaNassi – Résidence du Président de l’État d’Israël</em><br /> <em>Tour d’images</em><br /> &nbsp;<br /> 11h50 : Entretien avec Itzak HERZOG, chef de l’opposition<br /> <em>Tour d’images</em><br /> &nbsp;<br /> 12h30 : Rencontre avec Binyamin NETANYAHOU, Premier Ministre de l’État d’Israël<br /> <em>Bureaux du Premier ministre</em><br /> <em>Pool presse</em><br /> &nbsp;<br /> <em><strong>Bethléem</strong></em><br /> &nbsp;<br /> 15h30 : Visite du site du projet de réservoir de Beit Sahour pour l’approvisionnement en eau potable de Bethléem, financé par la France<br /> <em>Pool presse uniquement</em><br /> &nbsp;<br /> 16h00 : Visite du projet de restauration des fresques de la Basilique de la Nativité, cofinancé par la France<br /> <em>Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> <strong><em>Jérusalem</em></strong><br /> &nbsp;<br /> 17h00 : Entretien avec le Patriarche latin<br /> <em>Siège du Patriarcat, vieille ville de Jérusalem<br /> Tour d’images</em><br /> &nbsp;<br /> 18h00 : Visite du domaine national français de Sainte-Anne et rencontre avec des ONG françaises actives dans les Territoires palestiniens<br /> <em>Tour d’images</em><br /> &nbsp;<br /> 20h00 : Dîner avec de jeunes talents francophones de la société civile palestinienne<br /> <em>Résidence du Consul général de France à Jérusalem<br /> Hors presse</em><br /> &nbsp;<br /> <strong>Mardi 24 mai 2016</strong><br /> &nbsp;<br /> 08h30 : Petit-déjeuner avec les représentants des institutions placées sous la protection de la France<br /> <em>Résidence du Consul général de France à Jérusalem<br /> Hors presse</em><br /> &nbsp;<br /> <em><strong>Ramallah</strong></em><br /> &nbsp;<br /> 10h45 : Arrêt au Mausolée de Yasser Arafat<br /> <em>Tour d’images</em><br /> &nbsp;<br /> 11h15 : Entretien avec Rami HAMDALLAH, Premier ministre de l’Autorité palestinienne<br /> <em>Bureaux du Premier ministre, Ramallah<br /> Entretien suivi d’un point presse conjoint<br /> Toute presse accréditée</em><br /> &nbsp;<br /> 12h30 : Déjeuner avec Rami HAMDALLAH, Premier ministre de l’Autorité palestinienne<br /> <em>Hors presse</em><br /> &nbsp;<br /> Après-midi : Départ du vol presse à destination de Paris<br /> &nbsp;<br /> Soirée : Atterrissage du vol presse à Paris<br /> &nbsp;<br /> Si vous souhaitez participer à ce déplacement, merci de vous accréditer à l’adresse communication@pm.gouv.fr <strong>avant mardi 17 mai 2016, 12h00,</strong> <a href="/sites/default/files/contenu/piece-jointe/2016/05/bulletin_dinscription_-_deplacement_en_israel_et_en_territoires_palestiniens.pdf">en complétant le bulletin d’inscription</a>.<br /> &nbsp;<br /> Contacts : 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> communication@pm.gouv.fr<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/21-24.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_visite_officielle_en_israel_et_dans_les_territoires_palestiniens.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 10 mai 2016 - Visite officielle en Israël et dans les Territoires palestiniens</a> Tue, 10 May 2016 16:33:00 +0000 Gouvernement.fr Point sur la préparation de l'Euro 2016 http://www.gouvernement.fr/partage/7073-point-sur-la-preparation-de-l-euro-2016 Manuel Valls, Premier ministre, fera le point sur la préparation de l’Euro 2016, à un mois du coup d’envoi,<br /> &nbsp;<br /> <strong>Mardi 10 mai 2016 à 18h00,</strong><br /> <em>à l’Hôtel de Matignon<br /> &nbsp;</em><br /> En présence de Noël Le Gräet, président de la Fédération française de Football, Jean-François Martins, vice-président du Club des sites hôtes, Jacques Lambert, président du Comité d’organisation de l’Euro 2016, Jean-Marc Ayrault, ministre des Affaires Etrangères et du Développement International, Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Marisol Touraine, ministre des Affaires Sociales et de la Santé, Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, Audrey Azoulay, ministre de la Culture et la Communication, Patrick Kanner, ministre de la Ville, de la Jeunesse et des Sports, Alain Vidalies, secrétaire d’État aux Transports, à la Mer et à la Pêche, Christian&nbsp;Eckert, secrétaire d’État au Budget, Thierry Braillard, secrétaire d’État aux Sports et Nicolas Desforges, délégué interministériel aux grands événements sportifs.<br /> &nbsp;<br /> ***<br /> &nbsp;<br /> Le président de la République a fixé l’objectif de faire de l’EURO 2016 un événement maîtrisé dans sa préparation et son déroulement mais aussi une fête populaire, au service de la cohésion sociale, qui rassemble tous les Français. L’accueil de grands évènements sportifs internationaux constitue une priorité pour l’État. Le Gouvernement est pleinement mobilisé pour faire de l’EURO 2016 un succès en termes de développement économique, de cohésion sociale et de rayonnement de notre pays à l’international. Cette compétition, dont les retombées économiques sont estimées à plus d’un milliard d’euros au niveau national, constituera une vitrine exceptionnelle pour promouvoir l’innovation et les savoir-faire, notamment nationaux, dans de très nombreux secteurs (services grand public, transports, environnement, bâtiment, sport, numérique, tourisme, sécurité) et contribuera à faire de la France une grande terre d’accueil pour les grands événements sportifs.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> La cour de l’Hôtel de Matignon sera ouverte à partir de 17h30 aux journalistes accrédités à l’adresse<a href="mailto: communication@pm.gouv.fr"> communication@pm.gouv.fr</a> avant mardi 10 mai 2016, 15h00.<br /> Entrée sur accréditation et présentation de la carte de presse en cours de validité.<br /> Un tour d’images sera organisé.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;<br /> <strong>Contacts : </strong><br /> 01 42 75 50 78/79 - 01 42 75 80 15<br /> <a href="mailto: communication@pm.gouv.fr">communication@pm.gouv.fr<br /> &nbsp;</a><br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/10.05.2016_note_aux_redactions_de_manuel_valls_premier_ministre_-_point_sur_la_preparation_de_leuro_2016.pdf" target="_blank">Note aux rédactions du 10 mai 2016, Point sur la préparation de l&#039;Euro 2016</a> Mon, 09 May 2016 16:35:00 +0000 Gouvernement.fr Discours du Premier ministre - Plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme http://www.gouvernement.fr/partage/7056-discours-du-premier-ministre-plan-d-action-contre-la-radicalisation-et-le-terrorisme Mesdames, messieurs les ministres,<br /> Mesdames, messieurs,<br /> &nbsp;<br /> Notre pays – et il n’est pas le seul – est confronté à un phénomène massif&nbsp;: la radicalisation islamiste. Elle soutient, exalte le terrorisme. Bien souvent, elle en est l’antichambre.<br /> <strong>&nbsp;<br /> Une idéologie du chaos est à l’œuvre. Elle glorifie la mort&nbsp;; répand souvent une vision paranoïaque du monde, dans laquelle les prétendus "oppresseurs" ou "mécréants" doivent payer le prix du sang.</strong><br /> &nbsp;<br /> Cette idéologie, qui nous a déclaré la guerre, corrompt les esprits au cœur même de nos sociétés. Elle transforme des individus qui ont grandi ici, ont fréquenté ou fréquentent nos écoles, en ennemis prêts à frapper et à retourner les armes contre leurs propres concitoyens, contre leurs propres compatriotes.<br /> &nbsp;<br /> Ces individus radicalisés, qui sont-ils&nbsp;?<br /> &nbsp;<br /> Ils sont pour la plupart jeunes – deux tiers ont moins de 25 ans. 40 % sont des femmes. Près du quart des individus présents en Syrie sont des convertis à un islam revisité, rudimentaire, perverti, qui s’expose sur les réseaux sociaux.<br /> &nbsp;<br /> Les profils sont très diversifiés&nbsp;: toutes les catégories sociales, toutes les régions sont touchées, territoires urbains comme villes moyennes.<br /> &nbsp;<br /> Bien sûr, il y a une réalité très lourde dans nos quartiers frappés par la ghettoïsation, la communautarisation, la désespérance sociale. Là, des logiques d’enfermement, sur fond de délinquance, d’un antisémitisme virulent, d’essor du salafisme, ont offert un boulevard aux prédicateurs de la haine.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Mais ne prêtons pas le flanc à cette vraie stigmatisation, qui voudrait que parce que l’on habite dans un quartier avec des difficultés sociales, alors on devrait mécaniquement basculer dans la radicalisation&nbsp;! C’est une vision, un prêt à penser insupportable.</strong><br /> &nbsp;<br /> La réalité, c’est que la radicalisation, l’embrigadement frappent partout. Partout, des individus plus ou moins fragilisés – parce qu’il y a ce mélange de perte de sens, de frustration, de déficit de sentiment d’appartenance – deviennent les proies faciles des techniques de propagande aujourd’hui les plus sophistiquées. Et les plus redoutables.<br /> <strong>&nbsp;<br /> Chaque époque a ses défis. La lutte contre le djihadisme est sans doute le grand défi de notre génération. Avec les ministres qui m’entourent, avec d’autres aussi, nous venons de rappeler, à l’occasion de ce Comité interministériel, cette double exigence de lucidité et, bien sûr, d’action.</strong><br /> &nbsp;<br /> La lucidité, d’abord. Les attentats qui ont frappé notre pays en 2015 ont effacé les derniers aveuglements qui, parfois, dans le débat public, ont amené certains à considérer que nous dramatisions à tort&nbsp;; ou que nous créions artificiellement de la peur.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Les Français ont droit à la vérité.</strong><br /> &nbsp;<br /> Dès 2012, lorsque je suis arrivé au ministère de l’Intérieur, quelques semaines après les attaques de Toulouse et de Montauban et alors que la Syrie s’enfonçait dans la guerre civile, j’ai été marqué par la rapidité, la facilité avec laquelle les filières djihadistes se constituaient.<br /> &nbsp;<br /> Nous rappelions il y a un instant avec Bernard CAZENEUVE un certain nombre de chiffres édifiants. Le nombre de combattants étrangers en Syrie ou en Irak a atteint 15 000, son plus haut niveau, en 2015. Il est aujourd’hui de 12&nbsp;000, parce que la guerre que nous menons là-bas produit ses effets, parce que les mesures que nous prenons ici pour empêcher les départs portent leurs fruits.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Sur ces 12 000 individus, plus de la moitié proviennent de pays du Moyen-Orient ou du Maghreb. On compte également 4 000 combattants russophones, issus des pays du Caucase et d’Asie centrale. Depuis l’Europe, ce sont 5 000 individus qui sont partis depuis le début du conflit. Un bon nombre est resté sur place. 627 d’entre eux sont Français – soit le contingent le plus important parmi les combattants européens.</strong><br /> &nbsp;<br /> L’enrôlement direct dans ces filières djihadistes, incluant une arrivée sur zone, concerne ou a concerné près d’un millier de personnes pour le seul territoire français. Parmi elles, 171 personnes au moins sont présumées y avoir trouvé la mort&nbsp;; et 244 personnes sont revenues sur le territoire national.<br /> &nbsp;<br /> Il faut ajouter à ce chiffre un millier de personnes ayant manifesté des velléités de départ, dont 216 ayant quitté probablement le territoire national, sans que leur présence ne soit attestée à ce stade en Syrie ou en Irak.<br /> &nbsp;<br /> A ce décompte s’ajoute ou se recoupe le signalement de près de 9 300 personnes pour radicalisation violente, dont 4 600 via la plateforme nationale de signalement et 4 900 via les états-majors de sécurité départementaux, dont 200 doubles signalements. 7 % des signalements ont trait à des départs effectifs, 30 % à des femmes, 20 % à des mineurs.<br /> &nbsp;<br /> <strong>La Direction générale de la sécurité intérieure estime que depuis 2013 – et Bernard CAZENEUVE rappelait ces faits – trois tentatives d’attentat ont échoué, et 15 projets d’attentat ont été déjoués. Sur ces 15, six étaient portés par des individus de retour de la zone syro-irakienne.</strong><br /> &nbsp;<br /> Lucidité, donc, mais aussi action.<br /> &nbsp;<br /> Dès 2012, nous avons voulu que l’Etat se mette en ordre de bataille pour lutter contre les filières djihadistes et ces phénomènes de radicalisation. D’autres pays européens, je pense en particulier à nos voisins britanniques, avaient déjà engagé ce travail.<br /> &nbsp;<br /> Ces exemples ont alimenté les travaux confiés au Secrétariat général à la défense et la sécurité nationale. En avril 2014, Bernard CAZENEUVE a proposé au Gouvernement un premier plan public d’action contre les filières djihadistes et la radicalisation violente. Je veux rendre hommage – et un hommage appuyé d’ailleurs – à l’engagement qui est le sien, tous les jours, sur ce dossier. Mais d’autres ministères sont aussi mobilisés, ils sont présents aujourd’hui.<br /> &nbsp;<br /> Deux ans plus tard, les 22 mesures de ce plan demeurent d’actualité, en particulier en matière de détection, de surveillance et de limitation des déplacements. C’est toute une politique publique qui a été mise en place et mobilise un nombre considérable d’acteurs, et à tous les niveaux. Je veux dire à tous les agents publics, mais aussi aux membres des associations, à tous ceux et à toutes celles qui prennent des initiatives, notre soutien et notre reconnaissance.<br /> &nbsp;<br /> Le Pacte de sécurité annoncé par le chef de l’Etat le 16 novembre dernier au Congrès à Versailles, quelques jours après les terribles attentats du 13 novembre, a donné une force accrue à la lutte contre le terrorisme et la radicalisation. Des moyens humains et budgétaires sans précédent ont été dégagés.<br /> &nbsp;<br /> Après deux ans et un bilan d’étape, nous avons voulu que les pouvoirs publics se donnent un nouveau cap et les moyens de progresser encore. C’est l’objet du document présenté aujourd’hui, vous l’avez. 80 mesures, dont 50 nouvelles, pour donner une impulsion renouvelée. J’adresserai par ailleurs aujourd’hui même à l’ensemble des services et opérateurs de l’Etat une nouvelle circulaire de cadrage et d’objectifs, que vous trouverez jointe à votre dossier.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Le plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme établit donc une stratégie globale. Elle agit à la fois en amont, pour prévenir, détecter, traquer la radicalisation, et en aval, pour la combattre. Elle agit, enfin, pour protéger les Français.</strong><br /> &nbsp;<br /> D’abord, donc&nbsp;: prévenir la radicalisation.<br /> &nbsp;<br /> Un ensemble de mesures sectorielles permettra d’agir, ministère par ministère, chacun apportant sa culture professionnelle, ses réseaux et son savoir-faire. L’éducation nationale est bien entendu en première ligne. Le contrôle des établissements hors contrat et de l’enseignement à domicile sera poursuivi et intensifié. La culture joue aussi un rôle déterminant&nbsp;: la lutte contre la radicalisation, c’est avant tout une lutte contre l’obscurantisme, la manipulation des esprits. L’éducation aux médias doit prendre de l’ampleur, elle est la meilleure arme contre le complotisme.<br /> &nbsp;<br /> Il faut aussi mentionner le renforcement des actions de traitement des problèmes de santé mentale, assez fréquents chez les personnes radicalisées&nbsp;; ou encore le renforcement sans précédent de la protection judiciaire de la jeunesse en milieu ouvert.<br /> &nbsp;<br /> Il faut prévenir la radicalisation … Et la détecter, le plus précocement possible.<br /> &nbsp;<br /> Repérer les cibles radicalisées, mesurer leur dangerosité, comprendre la manière dont les filières s’organisent sont des préalables pour les neutraliser. C’est aussi la condition d’une prise en charge adaptée des personnes sur le point de basculer.<br /> &nbsp;<br /> Le numéro vert national, activé en 2014, a permis le recueil et le traitement des signalements. Une grille d’analyse commune a été élaborée sur ce qu’est un signalement dangereux et ce qui ne l’est pas. Elle est désormais partagée par les écoutants de la plateforme, par les services de renseignement, par les cellules départementales de suivi.<br /> &nbsp;<br /> La détection, c’est aussi la détection des déplacements&nbsp;: il faut empêcher les terroristes de circuler, de trouver des armes, des financements. C'est l'objet du PNR français, qui entrera progressivement en action cet été. Ce sera le premier PNR mis en œuvre en Europe continentale, avant le développement des autres PNR européens, que la France a vigoureusement défendu à Bruxelles et à Strasbourg.<br /> &nbsp;<br /> La radicalisation en prison va faire l'objet d'un traitement spécifique. Nous avons décidé, avec le garde des Sceaux, Jean-Jacques URVOAS, de doter l'administration pénitentiaire d'un service de renseignement de plein exercice, après avoir déjà créé des unités dédiées de regroupement de détenus radicalisés – nous l'avions annoncé en janvier 2015. Aumôneries, programmes de formation, sécurisation des établissements pénitentiaires&nbsp;: rien ne doit être négligé pour contenir l'influence d'imams autoproclamés, qui recrutent aussi dans le milieu carcéral – véritable incubateur, si je reprends les mots de Gilles KEPEL.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;Après avoir détecté les individus dangereux, les terroristes potentiels, il faut les empêcher d'agir, combattre la radicalisation.<br /> &nbsp;<br /> Ce qui veut dire, d’abord, bien sûr&nbsp;: poursuivre notre action militaire. Le président de la République le rappelait hier, en marge des cérémonies du 8 mai. L’ennemi est parfaitement désigné&nbsp;: Daech, Al Qaïda et leurs succursales, qui opèrent depuis leurs bastions en Syrie, en Irak ou au Sahel. C’est pourquoi la France engage ses forces armées en Afrique et au Levant.<br /> &nbsp;<br /> Les frappes de la coalition produisent leurs effets&nbsp;: l'Etat islamique recule. Mais nous savons combien la menace est mouvante, combien elle peut changer de front, adapter ses modes d’action. C'est tout le sens de l'engagement de la diplomatie française pour trouver un règlement aux conflits qui alimentent le terrorisme.<br /> &nbsp;<br /> Nous menons en parallèle, sur notre sol, une lutte opérationnelle contre les filières.<br /> &nbsp;<br /> La répression du terrorisme appartient à l'autorité judiciaire. Et le choix que nous avons fait de consolider les techniques de recueil de renseignements, ou de rendre les outils de la police administrative plus efficaces, n’est pas contradictoire avec une vérité intangible&nbsp;: un terroriste doit être traduit en justice, et condamné. Le parquet antiterroriste et le pôle d'instruction ont été, d'ailleurs, renforcés.<br /> &nbsp;<br /> Je veux aussi insister sur les actions entreprises pour couper toute source de financements à ceux qui s’enrôlent dans les filières terroristes. Chaque départ donne lieu à un signalement de la DGSI aux caisses de Sécurité sociale. Une enquête approfondie est alors menée, en application des règles propres aux organismes sociaux. Au mois de mars dernier – car il faut être précis –, sur plus de 500 dossiers en cours de traitement, 350 ont déjà abouti à une situation de constat de fin de droit ou à une décision de suspension du versement des droits. La règle est systématique&nbsp;: quiconque s'engage dans les filières terroristes perd le bénéfice des droits sociaux.<br /> &nbsp;<br /> Pour sa part, le ministère du Budget procède également au gel des avoirs financiers de groupes ou d'associations suspectés de financer le terrorisme.<br /> &nbsp;<br /> Lorsque la justice ne dispose pas d'éléments suffisants pour engager des poursuites, le dispositif de contrôle et d'évaluation doit être très strict. Je pense notamment à ceux ou à celles qui reviennent en France après être partis faire le djihad, posant une menace très grave. Certains font régulièrement le trajet aller et retour. D’autres sont ce qu'on appelle des "repentis", dont il est difficile de mesurer la sincérité. J'avais annoncé en novembre dernier qu'une disposition législative serait adoptée pour encadrer très strictement le retour en France de ces individus. Grâce à la loi en passe d'être adoptée, nous pourrons commencer à le faire dès cet été.<br /> &nbsp;<br /> Et ce plan comporte de nombreuses mesures dans le champ encore nouveau qu’est la prise en charge des personnes radicalisées.<br /> &nbsp;<br /> Les trajectoires de radicalisation sont très différentes d’un individu à l'autre. De nombreux travaux parlementaires, ou issus de la recherche, ont apporté des éclaircissements utiles. Je peux citer les rapports parlementaires de Malek BOUTIH, Sébastien PIETRASANTA, Patrick MENNUCCI, Eric CIOTTI pour l'Assemblée nationale&nbsp;; ou de Jean-Pierre SUEUR ou Nathalie GOULET pour le Sénat.<br /> &nbsp;<br /> L'Etat s'est organisé en conséquence. 1 600 jeunes et 800 familles concernés par la radicalisation font aujourd'hui l'objet d'un accompagnement adapté par les cellules de suivi des préfectures de leur département. Police, enseignants, travailleurs sociaux ont appris à partager leurs informations, à mutualiser leurs actions – même s'il y a incontestablement encore des marges de progression possibles.<br /> &nbsp;<br /> Le plan présenté ce matin se donne pour objectif de doubler, d'ici deux ans, les capacités de prise en charge des personnes radicalisées. Cela suppose que le pilotage national soit renforcé. Le Comité interministériel de prévention de la délinquance et – à compter d'aujourd'hui – de la radicalisation bénéficiera d'effectifs renforcés.<br /> &nbsp;<br /> Le Fonds interministériel de prévention de la délinquance avait été doté de 60 millions d'euros supplémentaires sur trois ans. Afin de financer certaines mesures nouvelles de ce plan, ce montant sera porté à 100 millions d'euros. Les autres seront financées dans le cadre des lois de finances, sur le budget des ministères.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Le premier centre de prise en charge de personnes radicalisées avec hébergement de longue durée, un Centre de citoyenneté et de réinsertion, sera mis en place cet été. Les premiers accueillis pourront être des repentis, dont nous éprouverons la sincérité et la volonté de réinsertion dans la durée.<br /> &nbsp;</strong><br /> <strong>Parce que la radicalisation concerne tout le territoire national, je demande aux préfets que, d'ici la fin 2017, un établissement de cette nature soit créé dans chaque région. Au moins la moitié accueillera, à la demande de l'autorité judiciaire, les personnes qui ne peuvent être placées en détention.</strong><br /> &nbsp;<br /> Et l'Etat souhaite nouer un partenariat beaucoup plus actif avec les collectivités territoriales. Face à la déstabilisation de certains quartiers, face à des individus tout simplement, les maires, les Conseils départementaux ne peuvent, bien sûr, rester seuls – d'ailleurs, ils nous le disent souvent&nbsp;: ils éprouvent une difficulté, une forme de solitude face à ces phénomènes. Mais les services publics gérés par les collectivités ont un rôle fondamental à jouer dans la prise en charge de certaines personnes radicalisées. Le Gouvernement organisera donc, en marge du prochain Congrès des maires, une journée de mobilisation et d'échanges avec les collectivités. Je m’y exprimerai personnellement.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Combattre la radicalisation, c'est enfin – et c'est sans doute le plus difficile – construire de puissants contre-discours, contrecarrer la propagande djihadiste et salafiste, casser cette entreprise d’embrigadement à grande échelle, notamment sur les réseaux sociaux.<br /> &nbsp;</strong><br /> Il faut aller porter la contradiction sur les mêmes terrains. Cela passe par de l'audace, de l'innovation, et par une mobilisation de tous&nbsp;: pouvoirs publics – mais ce n'est pas suffisant, je vous le disais –, associations, acteurs privés, entreprises, société dans son ensemble. C'est là, au fond, le message principal que je veux faire passer&nbsp;: ce défi de la radicalisation ne concerne pas seulement les pouvoirs publics, pas seulement les réseaux, le monde associatif, mais toute la société. Il faut – si j’en reste aux réseaux sociaux – renforcer les partenariats avec les géants du Net pour qu’ils nous aident à stopper la diffusion de propagandes filmées. Le ministre de l'Intérieur s'est rendu lui-même dans la Silicon Valley, et j'ai reçu ici, à plusieurs reprises – lui aussi – les acteurs, les géants du Net.<br /> &nbsp;<br /> Nous avons aussi besoin des voix de l'islam de France. Elles doivent se faire entendre, parler encore plus fort qu’elles ne le font aujourd'hui. Et nous l'avons dit, déjà&nbsp;: il y a un combat idéologique au sein de l'islam. Et nous serons toujours aux côtés de ceux qui prônent l'apaisement et l'adhésion aux valeurs de la République. Je veux saluer les initiatives de ce jour du Conseil français du culte musulman.<br /> &nbsp;<br /> <strong>Analyser l'ensemble des ressorts qui conduisent à l'enfermement dans la radicalisation est indispensable. Les champs d'analyse sont larges&nbsp;: social, sociologique, mais aussi psychologique. Mais, encore une fois&nbsp;: analyser les mécanismes qui sont à l'œuvre, cela ne peut pas être dédouaner les individus, leur trouver je ne sais quelles circonstances atténuantes. Comment le pourrait-on&nbsp;? Ce sont des femmes et des hommes libres, qui choisissent de rejoindre les rangs, de se mettre au service d'une organisation, d'une armée terroriste. Personne – ceux qui tuent, projettent de tuer, ou soutiennent les criminels – ne peut être exonéré de ses responsabilités.</strong><br /> &nbsp;<br /> Cependant, la mission de l'Etat est de fournir à la recherche publique les moyens d'investir ce terrain d'étude encore pionnier, par des créations de postes, l'attribution de bourses de recherche ou encore – nous le mettrons en place – la création d'un Conseil scientifique.<br /> &nbsp;<br /> L'Etat a aussi intérêt à tirer tout le parti des savoirs ainsi acquis pour concevoir, évaluer et améliorer les politiques de traitement de la radicalisation. Ce plan intègre donc de telles initiatives : initiatives nationales ou initiatives internationales. La France propose d'organiser à la rentrée prochaine, cet automne, un grand symposium, un grand colloque international avec l'ensemble des chercheurs, l'ensemble de ceux qui aujourd'hui construisent une pensée, des écoles de pensée face à ces phénomènes. Nous avons besoin de la recherche et de l'analyse pour avancer face à des phénomènes, aujourd'hui, qui concernent l'ensemble des sociétés.<br /> &nbsp;<br /> Ce plan, mesdames et messieurs, agit enfin pour protéger les Français.<br /> &nbsp;<br /> Dimension importante de notre stratégie, la protection des sites sensibles mobilise un nombre considérable d'agents de police et de militaires. 7 000 d'entre eux continuent à mener l'opération Sentinelle.<br /> &nbsp;<br /> Les attentats et les tentatives d'attentats en 2015 sont là pour le montrer&nbsp;: certains sites, certaines personnes sont plus particulièrement ciblés. Je pense aux lieux de grand passage&nbsp;: les gares, les aérogares&nbsp;; mais aussi aux sites SEVESO, aux sites militaires,&nbsp; aux commissariats de police ou aux casernes de gendarmerie.<br /> &nbsp;<br /> Le plan d'action présente l'ensemble des mesures activées pour prévenir l'accès de personnes radicalisées à ce type de sites. Des enquêtes administratives – ce qu’on appelle "le criblage" – seront renforcées et régulièrement réactualisées. Plusieurs de ces dispositifs renforcés rentreront en œuvre dès cet été, avec bien sûr une vigilance particulière pendant l'Euro 2016.<br /> &nbsp;<br /> Soutenir les victimes n’est pas seulement un devoir moral. C'est également une mission de prise en charge que les services publics doivent accomplir avec professionnalisme pendant toute la durée nécessaire, c'est-à-dire la vie d'une victime. Car, au-delà de la stabilisation de leur état de santé physique, la reconstruction personnelle est souvent très longue. Sous l'impulsion de la secrétaire d'Etat aux Victimes, ce plan comprend un volet très concret qui sera déployé avant la fin de l'année – je vous y renvoie.<br /> &nbsp;<br /> Protéger la population, c'est enfin la préparer à une menace qui – n'en doutons pas –&nbsp; frappera à nouveau.<br /> &nbsp;<br /> Nous sommes entrés dans une nouvelle époque, dans l'ère de l'hyper-terrorisme. Nous devons revoir nos doctrines d'engagement, nos plans de sécurité civile. Alerter la population, former les intervenants, être capable d'intervenir encore plus vite, prendre en charge les victimes&nbsp;: c'est toute la chaîne de gestion de crise qui doit désormais s'adapter.&nbsp;<br /> &nbsp;<br /> Je veux souligner, à ce sujet, une nouvelle fois l'action de Bernard CAZENEUVE, qui vient d'adopter un plan de pré-positionnement sur tout le territoire des unités d'intervention, pour réduire très fortement les délais d'engagement de ces forces d'élite.<br /> &nbsp;<br /> Résister&nbsp;: les Français en ont toujours été capables. Cette confiance en notre solidité, cette conviction absolue que notre société saura toujours faire front, offre, au fond, la meilleure riposte.<br /> &nbsp;<br /> &nbsp;Mesdames, messieurs,<br /> &nbsp;<br /> Le terrorisme islamiste, la radicalisation nous exposent à une menace sans précédent. Mais c'est par une mobilisation sans précédent que nous devons répondre.<br /> &nbsp;<br /> La lutte contre la radicalisation est une politique publique à part entière, qui combat un des symptômes les plus graves des fractures qui abîment notre pacte républicain. Mais si nous ne menions pas les autres politiques engagées – je pense en particulier à l'ambitieuse refondation de l'école –, si nous n'intervenions pas pour retisser du lien, pour que notre société soit plus ouverte et plus juste, si nous n'avions pas adopté les mesures des différents comités interministériels à l'égalité et à la citoyenneté, alors toute politique de lutte contre la radicalisation tournerait à vide, parce qu'elle passerait à côté aussi des causes profondes.<br /> &nbsp;<br /> C’est à une mobilisation – je vous le disais il y a un instant – que nous appelons, celle des associations, celle du monde de la culture, celle des médias, celle des agents publics comme les travailleurs sociaux, et des élus également, celle – et Laurence ROSSIGNOL le rappelait à l'occasion de notre réunion – des femmes, parce qu'une grande partie de la réponse passe par l'engagement des femmes, des jeunes femmes – elles-mêmes souvent premières victimes de cette radicalisation.<br /> &nbsp;<br /> C'est, au fond, à une mobilisation autour des valeurs, de l'imaginaire de la France, de la Nation, de la République que nous devons appeler&nbsp;; et ce plan très complet, qui parle de l'expérience que nous avons connue, des mesures de 2014, qui adopte une vraie stratégie dans la durée – au-delà même, bien sûr, des échéances politiques –, ce plan est une preuve supplémentaire de notre détermination à agir, avec beaucoup de professionnalisme, sur la base d'une analyse que nous devons en permanence, d'une certaine manière, confronter à la réalité de la menace. C'est ainsi que nous gagnerons cette bataille.<br /> &nbsp;<br /> Je vous remercie.<br /> &nbsp;<br><a href="http://www.gouvernement.fr/sites/default/files/document/document/2016/05/20160509_discours_de_manuel_valls_premier_ministre_-_plan_daction_contre_la_radicalisation_et_le_terrorisme.pdf" target="_blank">Discours du Premier ministre du 9 mai 2016 - Plan d’action contre la radicalisation et le terrorisme</a> Mon, 09 May 2016 10:39:00 +0000 Gouvernement.fr