Comprendre le terrorisme

Le terrorisme, un concept complexe

 
La France définit le terrorisme, dans son Livre blanc sur la défense et la sécurité nationale de 2013, comme « un mode d’action auquel ont recours des adversaires qui s’affranchissent des règles de guerre conventionnelle pour compenser l’insuffisance de leurs moyens et atteindre leurs objectifs politiques. » Par ailleurs, le Livre blanc précise que le terrorisme « [frappe] sans discernement des civils [et que] la violence [qu’il déploie] vise d’abord à tirer parti des effets que son irruption brutale produit sur les opinions publiques pour contraindre les gouvernements ».

Défini comme tel, le terrorisme est largement répandu à travers le monde et prend des formes diverses. Son évolution constante le rend particulièrement difficile à appréhender.
 

La menace terroriste se maintient durablement à un niveau élevé

 
Malgré le renforcement de la lutte anti-terroriste aux échelles nationale et internationale, l’activité des groupes terroristes est en recrudescence. La France n’échappe pas à leurs actions, comme l’ont montré les attentats de Paris et de Saint-Denis en janvier et novembre 2015.
 
Le terrorisme est un phénomène ancien. Il peut être lié à des revendications variées. Au cours des dernières décennies, des organisations portant des revendications nationalistes, des mouvements liées à la décolonisation et des groupes défendant des idéologies extrémistes à fondement politique ou religieux ont commis des attentats sur le territoire national.
 
Depuis plusieurs années, la principale menace provient de réseaux djihadistes. Portée partout dans le monde à un niveau inédit, elle est notamment incarnée par Daesh, Al Qaïda et leurs réseaux affiliés, dont le projet est d’imposer une idéologie islamiste totalitaire par la violence.
 
Sur le territoire national, différents acteurs font peser une menace particulièrement aigüe :
  • des personnes radicalisées isolées ou appartenant à de petites cellules susceptibles de passer à l’acte sans commanditaire extérieur, à n’importe quel moment et avec des moyens plus ou moins élaborés ;
  • des personnes revenant de la zone syro-irakienne ou des éléments étant en contact avec des djihadistes francophones sur place ;
  • des exécutants mettant en œuvre partout en Europe des projets terroristes planifiés directement à partir du Moyen-Orient.
 

La menace terroriste contre les intérêts et les ressortissants français à l’étranger

 
Dans certains pays, des attentats ou des enlèvements sont particulièrement à craindre dans les lieux publics. Par conséquent, tout ressortissant français amené à séjourner à l’étranger doit tenir compte des recommandations du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.
 
En savoir plus sur diplomatie.gouv.fr