Zones de sécurité prioritaires{=}: un premier bilan encourageant