Les transporteurs au coeur du conflit