La patrouille l’apothéose des JMMH