Interview du CEMAA : Regard sur la loi de programmation militaire 2014-2019