Discours d'Aurélie Filippetti prononcé à l'occasion de la présentation du bilan du CNC