10 juin 2016 - Actualité

Partenariat pour un Gouvernement Ouvert : l’Etat et la société civile partenaires

Le secrétaire d’Etat auprès du Premier ministre chargé de la réforme de l’Etat et de la simplification, Jean-Vincent Placé, a accompagné le Président de la République à l’ouverture du festival numérique Futur en Seine, le jeudi 9 juin au Carreau du Temple à Paris.
 
François Hollande et Jean-Vincent Placé, sont allés à la rencontre des innovateurs numériques pour la 7e édition de ce rendez-vous incontournable des forces vives de l’innovation, organisé par Cap Digital, le pôle de compétitivité et de transformation numérique francilien. Futur en Seine est le premier festival international, gratuit et ouvert à tous, dédié aux innovations technologiques.

La visite a été l’occasion de nombreux échanges avec les participants à la préparation du Sommet mondial du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO), organisation internationale qui rassemble 70 pays. Cet événement international attirera à Paris, les 7, 8 et 9 décembre 2016, plusieurs milliers de participants, dont des chefs d’Etats et de gouvernement ainsi que des ONG et des représentants de la société civile, pour promouvoir une action publique plus transparente et collaborative. C’est la première conférence mondiale entièrement co-construite avec la société civile.

"J’ai voulu que le Sommet mondial puisse être organisé en France parce que je veux faire de notre pays un Etat exemplaire en matière de transparence, de lutte contre la corruption et d’intervention des citoyens dans la décision publique", a indiqué le Président de la République. "Le numérique nous offre la possibilité de mettre la démocratie en partage", a ajouté Jean-Vincent Placé, chargé de ce chantier au sein du Gouvernement. Il appelle chacune et chacun à participer à l’élaboration du programme du Sommet mondial, sur ogpsummit.org.

"L'Etat va lancer un appel à projets pour que tous ceux qui peuvent contribuer par leurs propres innovations, interventions, imaginations, à l'amélioration des relations entre les citoyens et les acteurs publics puissent le faire", a également annoncé le Président de la République. L’objectif est d’ouvrir les startups d’Etat, structures d’innovation au sein des administrations, à la société civile pour offrir de nouveaux services à toutes et tous.