7 mai 2014 - Vidéo

Réforme territoriale : "Cette réforme est nécessaire pour le pays, elle est attendue par les Français, elle se fera"

"Le président de la République va recevoir les responsables des formations politiques pour parler de la réforme territoriale", a expliqué le Premier ministre en réponse à Alain Marc à l'Assemblée nationale, le 7 mai 2014.
"Je ne veux pas perdre un seul instant", a déclaré Manuel Valls. "Je considère que notre pays a perdu du temps depuis des années" sur la réforme territoriale, a-t-il poursuivi.

"Cette réforme est nécessaire pour le pays, elle est attendue par les Français, elle se fera, c'est l'engagement que j'ai pris devant l'Assemblée nationale". "Rejoignez-nous dans cette volonté de réforme, sans arrière-pensée, sans trouver je ne sais quelle idée de référendum."

Concernant le report des élections cantonales et régionales prévues en 2015, le Premier ministre a fait valoir le temps nécessaire pour mettre en place la division par deux du nombre de régions et la suppression des conseils départementaux. "Cela n'est pas possible en quelques mois avec l'échéance électorale de mars prochain", a-t-il estimé, assurant toutefois ne pas vouloir perdre "un seul instant", "pas un seul jour".

"Le président de la République veut accélérer le rythme. Donc soyez au rendez-vous, soyez sincères, soyez courageux et réformons ensemble notre pays", a déclaré Manuel Valls.

Liens secondaires