26 juillet 2017 - Dossier de presse

Conseil interministériel du Tourisme

Avec 83 millions de touristes internationaux accueillis en 2016, la France est la première destination touristique mondiale. L’objectif du Gouvernement est de conforter cette première place, en portant le nombre d’arrivées touristiques à 100 millions de touristes internationaux à l’horizon 2020. Cela doit s’accompagner d’une prolongation de la durée moyenne de leur séjour sur le territoire pour augmenter les recettes touristiques avec un nouvel objectif fort que se donne le Gouvernement de 50 milliards d’euros en 2020 (40 milliards d’euros actuellement). Atteindre ce double objectif permettrait de créer 300 000 emplois supplémentaires sur l’ensemble du territoire en métropole comme en outre-mer. Pour mémoire, le secteur touristique dans son ensemble représente près de 8% du PIB et 2 millions d’emplois directs et indirects.
 
Les premiers résultats de 2017 sont très encourageants. Sur les cinq premiers mois de l’année, les arrivées sur Paris croissent de +8% et de +2% en régions, soit un total d’environ +7% pour l’ensemble du territoire hors outre-mer. La France, hors événement extraordinaire, pourrait donc atteindre les 88 à 89 millions de touristes étrangers accueillis à la fin de l’année 2017, soit une hausse supérieure à 5 millions de personnes par rapport à 2016.
Cette attractivité de la France repose sur la richesse de son offre dans tous les domaines, et notamment par sa culture et son patrimoine, matériel comme immatériel, la vitalité de sa création artistique et ses industries culturelles et créatives, sa langue et son art de vivre. Le Gouvernement est déterminé à renforcer cette attractivité, en prenant et en soutenant des mesures concrètes dans six domaines prioritaires :
  1. La qualité de l’accueil et la sécurisation des sites constituant des facteurs essentiels de satisfaction et de fidélisation des touristes ;
  2. La structuration de l’offre touristique permettant d’attirer un nombre croissant de touristes internationaux ;
  3. Le soutien étatique en matière d’investissements, volet fondamental de la stratégie du Gouvernement ;
  4. La formation et l’emploi, domaines clés de la qualité de l’offre de services ;
  5. Le soutien à la numérisation et au partage d’information permettant de renforcer la compétitivité de la filière ;
  6. L’accès aux vacances pour le plus grand nombre.
 
Afin de donner une nouvelle impulsion aux mesures attendues par la filière touristique, le Premier ministre a réuni un Conseil interministériel du Tourisme en présence des ministres concernés, d’élus et de professionnels du secteur afin de présenter la feuille de route du Gouvernement en matière touristique et des premières mesures concrètes.
 
Ces mesures seront mises en place dans le cadre d’un Conseil de pilotage du tourisme présidé par le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères, en dialogue avec les enceintes consultatives des professionnels du tourisme et avec les collectivités locales, y compris l’Outre-mer.
Dossier de presse - Conseil interministériel du Tourisme (FR)