3 mars 2017 - Vidéo

Crise migratoire : "nous devons organiser le processus de relocalisation pour que la Grèce et l’Italie ne soient pas seules"

La visite de Bernard Cazeneuve en Grèce, le 3 mars, s'inscrit dans le cadre d'une tournée européenne après Bruxelles, Berlin et Londres. Lors d'une rencontre avec des réfugiés, en majorité syriens, en attente de départ vers la France, le Premier ministre a adressé un message de solidarité à la Grèce sur le partage de la charge migratoire. Il a notamment détaillé le renforcement du mécanisme européen Frontex qui facilite la coopération entre les autorités de surveillance des frontières dans les différents pays de l’UE, en leur fournissant une expertise et un soutien technique. Saluant le processus de relocalisation pour les migrants relevant de la protection européenne, le Premier ministre a rappelé que l’UE n’était pas en mesure d’accueillir les migrants irréguliers.