3 juin 2014 - Vidéo

"La réforme territoriale doit se faire parce que c'est nécessaire pour le pays"

Mardi 3 juin, Manuel Valls a dès le début des questions d'actualité au Gouvernement répondu à une question de Christian Jacob (UMP) sur la réforme territoriale.
"J'ai une conviction, c'est qu'il faut réformer notre pays pour que la France soit prête aux grands défis du monde, et cela passe aussi par une réforme en profondeur des structures de notre pays". Pour le Premier ministre, cette réforme territoriale, on en parle "depuis des années". "On trouve d'ailleurs trace sur le site de l'UMP d'une proposition de 8 régions avec suppression des départements là où il y a des métropoles", a-t-il fait remarquer à l'opposition.

Le président de la République en janvier dernier avait indiqué qu'il souhaitait le regroupement des régions, je l'ai moi-même annoncé à l'occasion de mon discours de politique générale, vous ne pouvez donc pas être surpris." Concernant le report à l'automne 2015 des élections régionales, Manuel Valls explique : "le chef de l'Etat a pensé qu'il était absurde de faire voter les Français dans un cadre régional qui pouvait être modifié quelques mois après". Décaler de quelques mois les élections n'empêchera pas les électeurs de s'exprimer dans un sens, ou dans un autre. "Mais ce que les Français attendent, ce n'est pas le jeu politicien, ni le reniement des positions!", a insisté le Premier ministre.  "Vous-mêmes avez proposé le regroupement des régions et la suppression des départements, et parce que cette majorité le fait, vous n'êtes pas d'accord ! C'est précisément ça que nos concitoyens ne veulent plus !"

"Plutôt que de nous faire je ne sais quel procès, plutôt que de parler des élus dans de drôles de termes, les "barons et les baronnes", mais qu'est-ce que ça veut dire?! Nous sommes en République ! C'est l'unité, c'est la France dont nous parlons !"