3 juin 2014 - Vidéo

Réforme territoriale : "il faut aller plus loin pour rendre plus lisible l’action publique"

Lors de la séance des questions au Gouvernement, le Premier ministre a répondu, le 3 juin, à une question sur la réforme territoriale posée par le député Guillaume Garot.
En insistant sur la nécessité de la mise en œuvre de la réforme territoriale, le Premier ministre a rappelé son attachement "à l’unité de la Nation et de la République qui ne sont en rien contradictoires avec la décentralisation".

Saluant les grandes lois de décentralisation engagées dans les années 80 et l’organisation décentralisée de la République voulue par le président Chirac, Manuel Valls souhaite "aller plus loin pour rendre plus lisible l’action publique, plus efficace au service de nos concitoyens et de nos entreprises".


Rappelant que la réforme sera bâtie sur de grandes régions, le Premier a souligné la nécessité "d’être attentifs à toutes les poussées identitaires". Le défi étant avant tout "de réorganiser notre territoire, les  territoires de la République, les régions et  l’intercommunalité pour la rendre plus puissante et tracer la perspective de la disparition du département".

S’agissant du calendrier, Manuel Valls a rappelé que les textes de la réforme territoriale seront présentés le 18 juin en Conseil des ministres. Le projet de loi sera ensuite examiné en première lecture au Sénat au mois de juillet puis quelques semaines plus tard à l’Assemblée nationale. L’objectif étant que la loi soit promulguée d’ici à la fin de l’année de façon à que les élections départementales et régionales puissent être organisées à l’automne 2015. "Voilà ce qui permettrait de respecter le rythme démocratique des élections et en même temps de réformer", a-t-il conclu.
 

Liens secondaires