27 septembre 2016 - Vidéo

Loïc, journaliste

« Quand j’ai commencé à être réserviste, j’étais fier de servir le pays parce que je me sentais utile. Aujourd’hui, c’est une bouffée d’air frais dans mon quotidien. Quand je pars en patrouille, je suis un gendarme à part entière, il n’y a pas de différence entre l’active et le réserviste.»