7 juin 2016 - Vidéo

Inondations : "Nous avons décidé de mobiliser les crédits nécessaires à la constitution d’un fonds d’urgence pour les sinistrés"

Manuel Valls a annoncé, mardi 7 juin 2016, que les crédits nécessaires à la constitution d'un fonds d’urgence sont mobilisés pour permettre aux foyers sinistrés de disposer d'une aide d’un montant de 500 euros en moyenne, selon leur situation.
"Notre pays vient de subir une période de crues majeures", a déclaré le Premier ministre, qui a salué l’engagement des équipes de secours et des agents du service public de l’État et des collectivités. Faisant état du bilan humain de quatre morts et 24 blessés, Manuel Valls, a exprimé la "compassion et le profond soutien de la Nation" aux proches et aux familles des victimes. Les crues ont causé des dégâts majeurs et "des dizaines de familles, souvent modestes, ont perdu leur ameublement, leurs voitures et ce qui est le plus éprouvant encore, leurs souvenirs", a-t-il déploré. "Je serai particulièrement vigilant quant à la réactivité des dispositifs de solidarité nationale", a-t-il affirmé.
 
Face à la "détresse de ceux qui ont perdu tout dans ces inondations", l’État se mobilise tout d’abord en apportant une "aide immédiate pour parer aux premières nécessités." Des crédits sont mobilisés pour constituer immédiatement un fonds d’urgence permettant aux foyers sinistrés de disposer d’un montant de 500 euros en moyenne selon leur situation. Ce dispositif sera délégué aux préfets qui s’appuieront sur les centres communaux d’action sociale pour identifier les personnes dans le besoin.
 
Les artisans et les commerçants bénéficieront d’une aide exceptionnelle au redémarrage de l’activité économique. Concernant plus spécifiquement les activités agricoles, le Premier ministre a rappelé la rencontre, lundi 6 juin 2016, entre Stéphane Le Foll et la profession autour de la mobilisation du fonds d’allègements des charges et du fonds national de garantie des risques agricoles pour la prise en charge des zones sinistrées.
 
"Le Gouvernement veillera à ce que tous les mécanismes d’indemnisation soient déclenchés le plus rapidement possible"
, a déclaré Manuel Valls. L’état de catastrophe naturelle sera reconnu dès le Conseil des ministres du 8 juin pour toutes les communes touchées. "Que ce soit pour les collectivités, les commerçants ou les agricultures, les assureurs se sont engagés à verser les premières avances dès la fin de la semaine", a précisé le Premier ministre.