11 avril 2016 - Vidéo
Contenu publié sous le Gouvernement Valls III du 11 Février 2016 au 06 Décembre 2016

"La jeunesse est une énergie en soi dans ce pays, et nous voulons construire avec elle"

Manuel Valls a reçu à Matignon, lundi 11 avril, les organisations de jeunesse en présence de Najat Vallaud-Belkacem, Myriam El Khomri et Patrick Kanner. "Une réunion de qualité qui clôt un cycle de discussion et de travail approfondi que nous avons souhaité entre les organisations représentatives de la jeunesse et les trois ministres ici présents", a expliqué le Premier ministre, qui a annoncé des mesures nouvelles qui s’adressent "à la jeunesse dans son ensemble, à ceux qui entrent sur le marché du travail, aux apprentis, aux bacheliers professionnels, aux étudiants bien sûr, aux boursiers, aux lycéens."
"Il s’agit d’être à la hauteur des attentes de la jeunesse. Il s’agit d’apporter des réponses ayant un impact concret pour les jeunes", a indiqué Manuel Valls à l'issue de la réunion avec les organisations de jeunesse. "Avec le plan présenté aujourd’hui, le Gouvernement continue de mobiliser des moyens exceptionnels et en même temps à inscrire son action dans la durée. Pas pour éteindre une contestation, le sujet n’est pas là, mais pour répondre à des inquiétudes profondes qui nécessitent une réponse dans la durée, et qui se sont exprimées au cours de ces dernières semaines."

Rappelant l'ensemble des mesures prises depuis le début du quinquennat dans le cadre de la "priorité jeunesse", dont la prime d'activité et la Garantie jeunes, dont le projet de loi Travail prévoit la généralisation en 2017, le Premier ministre a expliqué que "les mesures présentées aujourd’hui amplifient une dynamique et la rendent plus forte." Manuel Valls a résumé les annonces formulées ce lundi 11 avril : "un dispositif nouveau et inédit d’accompagnement des jeunes dans l’emploi, un renforcement des bourses à l’université et aux lycées, une mobilisation spécifique de l’Etat pour la rémunération des apprentis, un plan pour favoriser l’accès à l’enseignement supérieur des bacheliers professionnels et technologiques, des orientations aux partenaires sociaux pour que dans les responsabilités qui sont les leurs, ils prennent mieux en compte les enjeux de l’entrée des jeunes sur le marché du travail en mobilisant tous les dispositifs pour que le début de la vie active ne soit pas synonyme de précarité".

"Nous voulons montrer que notre pays a tout à gagner à faire le choix de sa jeunesse, il peut beaucoup attendre d’elle s’il sait au moment décisif faire précisément ce choix", a insisté Manuel Valls. "Ce gouvernement fait beaucoup pour la jeunesse. Nous allons encore poursuivre ce travail au cours de cette semaine avec l’adoption par le Conseil des ministres du texte de loi égalité et citoyenneté qui, notamment, va engager des dispositifs très importants de lutte contre les discriminations, les jeunes sont tout particulièrement concernés, à travers le comité interministériel qui aura lieu dans  l’après-midi à Vaulx-en-Velin et qui concerne évidemment le territoire urbain, mais aussi je pense au comité interministériel qui, lui, se tiendra sur les ruralités dans quelques semaines et qui aussi devra s’adresser à la jeunesse de ces territoires ruraux ou périurbains", a-t-il indiqué.