7 avril 2016 - Infographie

Un plan d'action gouvernemental pour le bien-être animal

Présentée le 5 avril 2016, la stratégie ministérielle en faveur du bien-être animal a l’ambition de mobiliser tous les acteurs concernés, sur la période 2016-2020, autour de priorités nationales de travail en faveur de la cause animale.
Contenu publié sous le Gouvernement Valls III du 11 Février 2016 au 06 Décembre 2016
Infographie sur le plan d'action gouvernemental pour le bien-être animal - voir en plus grand
> Version texte de l'infographie
  • Un plan d’action gouvernemental pour le bien-être animal

    Présentée le 5 avril 2016, la stratégie ministérielle en faveur du bien-être animal a l’ambition de mobiliser tous les acteurs concernés, sur la période 2016-2020, autour de priorités nationales de travail en faveur de la cause animale.

    Protéger les animaux d’élevage

    4,3 millions d’euros attribués, dans le cadre du PIA, au projet de sexage des embryons dans l'œuf

    Encourager les alternatives aux pratiques douloureuses telles que la castration ou l'épointage du bec des volailles

    Mettre à disposition des consommateurs d’une information objective sur la définition du bien-être animal et sa déclinaison en élevage

    Protéger les animaux à l’abattoir

    Renforcer les inspections à l'abattoir et l’augmentation du niveau de sanction en cas de mauvais traitements avérés

    Protéger les personnels des abattoirs en cas d’information sur un problème

    Promouvoir la modernisation des structures et des matériels d'étourdissement en abattoir

    Créer un délit de maltraitance des animaux en abattoir et lors des transports  

    Protéger les animaux de compagnie
     
    Encadrer l'élevage et le commerce des animaux de compagnie afin de lutter contre l'abandon et de responsabiliser les propriétaires 

    L’expérimentation animale

    La règle des 3 R est solidement ancrée :

    R comme Remplacer l’expérimentation animale dès que possible, lorsque des méthodes substitutives sont validées,

    R comme Réduire le nombre d’animaux utilisés sans compromettre les résultats scientifiques,

    R comme Raffiner les procédures, c’est-à-dire optimiser les méthodologies employées pour diminuer la douleur animale tout en garantissant un niveau de résultats scientifiques de qualité.