17 février 2016 - Discours
Contenu publié sous le Gouvernement Valls III du 11 Février 2016 au 06 Décembre 2016

Discours du Premier ministre - Présentation de la candidature "Paris 2024"

"Et nous voulons, ensemble, aujourd’hui, écrire une nouvelle page de l’histoire entre la France et les Jeux, entre la France et le sport, entre la France et les sportifs."
Je suis simplement venu vous délivrer à mon tour un message simple, mais un message fort : derrière la candidature de Paris aux Jeux olympiques et paralympiques de 2024, il y a, oui, il y a la France tout entière.
 
D’abord, parce que la France est une Nation sportive.
 
Par ses valeurs universelles, "liberté, égalité, fraternité", qui sont au cœur du sport et de l’olympisme.
 
Et bien sûr, par son histoire ! Trois dates seulement pour l’illustrer.
 
1894 – cela fera, en 2024, 130 ans : Pierre de COUBERTIN relançait les Jeux en réunissant à Paris le premier Congrès olympique.
1900, le nouveau siècle : premiers Jeux olympiques d’été dans notre capitale… la même année que l’Exposition universelle.
1924 enfin : dernière année où des Jeux ont été organisés à Paris – cela fera cent ans... certains y verront un signe…
 
Et nous voulons, ensemble, aujourd’hui, écrire une nouvelle page de l’histoire entre la France et les Jeux, entre la France et le sport, entre la France et les sportifs.
 
Car la France – et  vous en êtes la démonstration – a tant à offrir, a tant à donner !
 
Nous voulons offrir à la planète, dans la lignée d’ailleurs du succès de la COP21, des Jeux aussi magnifiques qu’ils seront durables ; aussi ambitieux qu’ils seront responsables. Parce que la France, grâce à l’engagement des Français, est à la pointe des combats… et des solutions permettant de penser notre avenir, de nous projeter dans le futur.
 
Nous voulons offrir au monde la créativité, l’imagination, l’innovation, la mobilisation, l’engagement des Français. Et je pense bien sûr en particulier à la jeunesse française, si bien représentée aujourd’hui dans cette belle salle de la Philharmonie.
 
Et nous voulons offrir à la famille olympique, au mouvement sportif, des sites exceptionnels à Paris, au Château de Versailles, sur les bords de Seine, à Marseille, mais aussi dans tous les lieux qui connaîtront, grâce aux Jeux, un nouvel avenir. Les grands projets sont mobilisateurs quand ils répondent aux besoins des territoires.
 
Si nous avons beaucoup à offrir, nous savons aussi combien l’organisation des Jeux peut nous apporter.
 
Nous avons besoin de grands projets pour bâtir, construire, affermir l’identité de nos territoires, à Paris, dans le Grand Paris, en Ile-de-France ou à Marseille.
 
Nous avons besoin de grands projets tels que "Paris 2024" parce que cette compétition, ce spectacle unique, universel, mondial, sera aussi un moteur de développement du sport pour tous. Il permettra d’encourager la pratique sportive dont nous tous, ici, connaissons l’importance pour le bien-être de chacun et pour la cohésion de notre société.
 
Nous avons besoin, enfin, de "Paris 2024", qui doit être un événement populaire, fédérateur, un grand moment d’enthousiasme – comme nous l’avons connu il y a un instant – et dont chacun pourra profiter.
 
Mes chers amis,
 
La France est à l’image, doit être à l’image d’une équipe de sportifs, si bien représentée cet après-midi.
 
Elle a, comme eux, ce désir de se dépasser, cette ambition de la victoire, cet amour du sport. Bien sûr, elle fait face à des difficultés, à des attaques ; parfois, elle doute même de ses capacités.
 
Et pourtant, c'est justement face au défi, dans la compétition – et une compétition aux Jeux, c’est sûrement la plus belle compétition internationale –  que la France sait donner le meilleur d’elle-même. Car alors le collectif reprend le dessus. Notre pays se rassemble, rassemble ses talents, son énergie pour aller de l’avant.
 
Cher Bernard et cher Tony, c’est toute une Nation qui va nous pousser vers la victoire en septembre 2017 !
 
Chacun doit pouvoir apporter sa contribution au projet, et les démarches participatives que vous lancez aujourd’hui, en même temps que le premier dossier de candidature, sont essentielles.
 
"Paris 2024", madame le maire, est aussi au cœur des priorités de Paris, du Grand Paris, madame la présidente de la Région, chère Valérie PECRESSE.
 
Et l’Etat et l’ensemble de ses services sont mobilisés pour accompagner cette candidature. Car "Paris 2024" devra être le projet de toute la France, en métropole, et dans les Outre-mer.
 
Nous donnons ainsi à la candidature "Paris 2024" des fondations solides : belles comme Paris, passionnées comme notre peuple, mais aussi ouvertes au monde, car c’est l’histoire de notre Nation. Toutes les couleurs, le bleu, le blanc et le rouge, mais toutes les couleurs de la société française et de cette jeunesse métissée, celle de Paris, celle de la Seine-Saint-Denis, celle de la France ; parce que c’est la France métissée de toutes les couleurs qui fait aussi la force. Oui, nous sommes une Nation arc-en-ciel.
 
Alors oui, ce message, ce rêve, c’est notre force et nous allons le gagner et le réaliser ensemble.
Discours du Premier ministre du 17 février 2016 - Présentation de la candidature "Paris 2024"