26 octobre 2015 - Dossier de presse
Contenu publié sous le Gouvernement Valls II du 26 Août 2014 au 10 Février 2016

La République en actes - dossier de presse

La République, ce sont des actes. Pour tous, sur l’ensemble du territoire.

Face aux inégalités territoriales, aux difficultés frappant nombre de nos concitoyens qui se sentent relégués, entravés dans leurs projets ; face au chômage de masse, notamment des jeunes, à l’insécurité, aux trafics, à la montée des communautarismes, il faut poursuivre et amplifier l’action de l’État. C’est à force de volontarisme, de cohérence, de lucidité et de responsabilité que l’on parvient à faire changer les choses.

Discours de vérité et action déterminée : telle est notre exigence, celle du Gouvernement et celle du président de la République.

Bien sûr, il faut du temps. Rien n’est simple. Il s’agit de transformer la ville, d’améliorer concrètement les conditions de vie de millions de nos concitoyens. Ils attendent beaucoup des pouvoirs publics. Et ils ont raison.

Répondre à cette attente dans la durée, dans la transparence de l’action, c’est le sens de ce Comité interministériel "Égalité et Citoyenneté : La République en actes". Il a vocation à se réunir régulièrement.

Le 6 mars dernier, nous nous sommes fixés des priorités d’actions. Elles se traduisent par 60 mesures, notamment pour l’école, le logement, l’égalité professionnelle, la laïcité, l’apprentissage du français, la mixité, la citoyenneté, ou encore la création d’entreprise parce que, dans les quartiers, il y a de nombreux
talents, et une soif de réussir.

Neuf mois après, il s’agit de rendre compte de ce qui a été réalisé et d’amplifier la dynamique autour de trois mots d’ordre : casser les logiques de ségrégation et d’apartheid, lutter contre les discriminations et prévenir les phénomènes de repli et de radicalisation.

Agir, c’est aussi faire le choix de l’innovation par l’expérimentation. 10 sites pilotes seront choisis pour inventer de nouvelles méthodes de travail, plus efficaces, plus cohérentes.

L’État peut beaucoup. Mais il ne réussira pas sans le concours, sans l’adhésion, sans la confiance des premiers concernés : les habitants, les associations, les élus. C’est à une nouvelle mobilisation, à une mobilisation plus forte, qu’il faut donc appeler.
 
Manuel Valls
Premier ministre

 
La République en actes - dossier de presse