5 octobre 2015 - Vidéo

#3 Ils vous en parlent - avec audiodescription

A l’occasion du tournage du programme « Plus Belle La Vie Ensemble », les acteurs racontent leur vision de l’accessibilité. Si l’accessibilité implique des aménagements spécifiques permettant l’accès de tous à tout, c’est aussi une succession de petits gestes que nous pouvons tous faire au quotidien. Faire attention aux autres, être solidaire et continuer ce qui a d’ores et déjà été entrepris pour améliorer la vie de tous. 

Audiodescription: L’accessibilité demain. Le # « accessibleatous » apparaît. Dans une rue, le fauteuil de Fabrice MALAVAL est bloqué par la poussette de Jean-François MALET. Au bar du Mistral, des clients parlent en langage des signes. Dans un gymnase, une lycéenne ramasse le sac d’un adolescent avec une béquille. MALET court avec sa poussette derrière MALAVAL. 
Avy MARCIANO.: 
Avy MARCIANO, COMEDIEN : Il n’y a aucune raison qu’une personne porteur d’un handicap soit privée d’une liberté de mouvements et d’une liberté de circulation juste parce qu’elle porte un handicap. 
Thomas POISSON, AMENAGEMENT ET REHABILITATION ESPACES CULTURELS, FRICHE BELLE DE MAI, MARSEILLE ( DECOR DU TOURNAGE)  : Aujourd’hui, la question du handicap elle se pose pour beaucoup de personnes, que ce soit des personnes en fauteuil ou des personnes aussi qui ont juste un handicap temporaire. L’accessibilité handicapé elle impose un certain nombre de normes en termes de surface. 
Justine SIMON, CO RESPONSABLE VELODROME 2, MARSEILLE : Ce qui a été le plus difficile à envisager pour que le lieu soit accessible aux handicapés, notamment aux personnes en fauteuil, c’est vraiment les questions d’aménagement de l’espace. 
Bryan TERSOR, COMEDIEN : Parce que les personnes handicapées ou des personnes en fauteuil roulant, ou quoi que ce soit, ça existe et il y en a tous les jours. Je pense que si on avait plus de connaissance par rapport à ça et qu’on connaissait mieux le sujet, ça serait déjà plus facile pour tout le monde d’être solidaire. 
Audiodescription : Léa FRANCOIS, comédienne. 
Léa FRANCOIS : Si on pouvait faire un peu évoluer les mentalités, les structures, tout ça, ce serait quand même vachement important, je pense. 
Avy MARCIANO : Faisons en sorte que chacun d’entre nous, handicapé ou non, puisse évoluer et se mouvoir dans la ville en toute liberté et en toute indépendance et autonomie. 
Audiodescription : Pierre AUDOUARD, comédien. 
Pierre AUDOUARD : Donc l’accessibilité pour moi aujourd’hui, le message sympa à faire passer c’est faire un peu attention aux autres. 
Audiodescription : Michel BURGER, comédien.
Michel BURGER : Je trouve que c’est vraiment bien qu’on ait utilisé des vraies personnes handicapées pour jouer, parce que combien de fois j’ai vu des valides jouer les aveugles ou les mal voyants. On peut le faire, ce n’est pas le souci, mais je trouve que pour une fois c’est bien d’avoir pensé à nous. 
Audiodescription : Bryan TRESOR, comédien. 
Bryan TRESOR : Favoriser l’accès aux personnes handicapées, et vraiment de partout. 
Audiodescription : Théo BERTRAND. 
Théo BERTRAND : Continuer ce qui a été fait, et pas lâcher, vraiment répandre ça partout, et renseigner beaucoup plus les gens là-dessus. 
Audiodescription : Michel BURGER. 
Michel BURGER :  Tout n’est pas encore fait, qu’il y a du chemin à faire et qu’il y ait des petits gestes, voilà, font que la vie est mieux quoi ! 
Audiodescription : Les techniciens, les acteurs formulent en langage des signes le mot « ensemble ». Les pouces levés et les poings serrés l’un contre l’autre, leurs bras décrivent un cercle. Ils agitent les mains en l’air.