5 octobre 2015 - Vidéo

#2 Ils vous en parlent 

Nous sommes tous, à un moment ou un autre, confrontés à une situation liée à l’accessibilité. Que ce soit par de courtes expériences de handicaps temporaires pour les acteurs de la série « Plus Belle La Vie » ou une situation vécue au quotidien pour les acteurs du casting de « Plus Belle La Vie Ensemble », tous tombent d’accord sur un point : permettre l’accessibilité de tous à tout c’est important pour tous !

Audiodescription : L’accessibilité pour vous ? Le # « accessibleatous » apparaît.  Dans un décor de tramway, Patricia DJUNTA (ph), une femme brune malvoyante, se lève devant Michel CORDES. Avy MARCIANO, comédien.
Avy MARCIANO : Ça arrive tous les jours de se rendre compte qu’effectivement tout n’est pas adapté à certains handicaps.
Audiodescription : Une jeune fille noire avec des lunettes grossit les caractères sur un écran d’ordinateur. Théo BERTRAND.
Théo BERTRAND : Je prends mon expérience à moi quand j’ai fait une courte expérience en fauteuil… on a toujours l’impression qu’on nous juge alors que ce n’est pas vrai forcément mais on se met vachement à l’écart nous-mêmes et on a toujours l’impression d’être différent. Alors si en plus, il n’y a pas de trucs pour nous, il n’y a pas de rampes d’accès et tout ça, on se sent encore plus à l’écart quoi !
Audiodescription : Léa FRANCOIS. 
LEA FRANCOIS, comédienne : Je vais tourner une séquence où je me gare sur une place « handicapé » avec mon partenaire de jeu, Stéphane, qui est lui-même handicapé. Il me disait que c’est quelque chose qui se fait très souvent, les gens qui se garent sur des places « handicapé » et s’en vont et disent « j’en ai pour cinq minutes » ! Et hop, ils se barrent. Et voilà il se retrouve tout seul devant la place « handicapé »… (inaudible)…
Audiodescription : Stéphane.
Stéphane TRAUTMANN, comédien : Les gens généralement ne font pas tant de civilités en fait… c’est « excusez-moi » et ils s’en vont… Dès fois, ils sont déçus parce que… là, je n’ai pas de fauteuil, j’ai des cannes et les gens me disent que je n’ai rien à faire là parce que je n’ai pas de fauteuil roulant !
Audiodescription : Avy MARCIANO, comédien.
Avy MARCIANO : Donc il s’agit de bon sens ; il s’agit de permettre à tout un chacun de pouvoir évoluer et se mouvoir et utiliser les infrastructures urbaines en toute liberté et en toute indépendance et autonomie.
Audiodescription : Charles BESSE (ph), un enfant lourdement handicapé, pilote son fauteuil électrique. Fabrice MALAVAL, comédien.
Fabrice MALAVAL : Ça fait 27 ans que je vis sur un fauteuil, donc oui, c’est une vraie urgence.
Audiodescription : Léa FRANCOIS.
Léa FRANCOIS : Oui, si on pouvait faire un peu évoluer les mentalités, les structures, tout ça, ce serait quand même vachement important, je pense !
Audiodescription : A tour de rôle, les acteurs formulent en langage des signes le mot « ensemble », les pouces levés et les poings serrés l’un contre l’autre, leurs bras décrivent un cercle.