18 septembre 2015 - Vidéo

E18 - En équilibre

Wendy fait la rencontre d’Alain, qui vient pour les travaux de nettoyage de la façade du bar du Mistral. Celui-ci étant en fauteuil roulant, Wendy ne cache pas sa surprise.

En effet, ce n’est pas parce qu’une personne est handicapée qu’elle ne peut pas travailler comme tout le monde. L’accès à l’emploi des personnes handicapées est un enjeu de société majeur : c’est l’un des aspects de la lutte contre l’exclusion. Pour cela, il est important de changer le regard sur les personnes handicapées. Concrètement, il existe également différents mécanismes pour favoriser l’accès à l’emploi des personnes handicapées :

  • obligation d’emploi en faveur des travailleurs handicapés pour tout employeur privé ou tout établissement public à caractère industriel et commercial occupant au moins 20 salariés,
  • aide à l’exercice d’une activité non salariée, facilitant la création d’entreprises,
  • aides financières (prime de reclassement, aides aux employeurs, etc.),
  • contrats aménagés ou de rééducation,
  • aides aux structures et établissements adaptés.
Voix off : Une meilleure compréhension de l’accessibilité avec Plus belle la vie « ensemble ».
Audiodescription : Dans son fauteuil roulant, Alain est devant la terrasse du bar du « Mistral ». Wendy le rejoint.
Wendy : Bonjour !
Alain : Elle aurait besoin d’un bon coup de propre, cette façade, hein ?
Wendy : Ah oui ! Mais alors, ça doit être du sport ! Ce que je veux dire, c’est qu’avec la duchesse là…
Alain : La marquise… On ne peut pas mettre d’échafaudage, il faut faire appel à une entreprise de travaux acrobatiques. C’est pour ça que je suis là !
Audiodescription : La jeune femme blonde le dévisage.
Alain : Je sais oui… je ne suis que le patron de la boîte, ne vous inquiétez pas, ce n’est pas moi qui grimperai au mur.
Wendy : Ce n’est pas trop une mauvaise pub pour votre entreprise ?
Audiodescription : Elle regarde le fauteuil…
Alain (riant) : Ça… non, ça n’a rien à voir, c’est un accident de voiture avec un chauffard ! Non, je ne grimpe plus aux branches, je laisse faire mes employés mais je gère toujours ma petite boutique !
Wendy : C’est bien.
Alain : Excusez-moi, j’ai rendez-vous avec le patron pour voir le devis.
Wendy : Je vous en prie !
Alain : Bonne journée !
Wendy : Oui, merci.
Voix off : C’était Plus belle la vie « ensemble ».
Fin